Choisissez votre radio
Connect with us

Favela Olympica: « Tout le monde n’est pas à vendre »

Publicité

Karmacadabra

Favela Olympica: « Tout le monde n’est pas à vendre »

Huit ans. D’une idée à la projection, c’est le temps qu’il aura fallu à Samuel Chalard et son équipe pour finaliser son film intitulé Favela Olympica.

Le premier long métrage de ce Lausannois, ancien diplômé de l’ECAL, bouleverse par sa sincérité, par son humanité.

Nous sommes en 2014, 2 deux ans avant l’organisation des jeux olympiques de Rio.

Le projet est pharaonique et les conséquences pour certains habitants, proches des stades et du village olympique, sont catastrophiques.

La mairie de Rio, sous couvert de vouloir reloger dans de meilleurs conditions les habitants de cette fameuse Villa Autodromo, force les habitants à perdre leur maison, leur communauté, leurs repères…

Un film témoignage, touchant, qui donne la parole aux deux parties avec neutralité. « Favela Olympica » de Samuel Chalard en salle dès mercredi 6 décembre 2017.

Samuel Chalard Favela Olympica

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Karmacadabra

Retrouvez LFM sur tous les supports

écrans
To Top