C’est la fin d’une aventure de plus de 35 ans. L’Hebdo paraîtra pour la dernière fois le 2 février prochain. Le groupe de presse Ringier l’a annoncé ce lundi matin.

Le magazine romand, créé le 11 septembre 1981, voyait son lectorat et ses recettes publicitaires s’éroder depuis plusieurs années. Cet arrêt entraîne une suppression de postes qui touche 37 collaborateurs. Le rédacteur en chef de l’Hebdo, Alain Jeannet, est sous le choc. D’autant plus que l’équipe travaillait sur un projet pour relancer le magazine…

Alain Jeannet Rédacteur en chef de l'Hebdo

Des licenciements seront inévitables selon Ringier mais leur nombre est encore inconnu. Une phase de consultation s’ouvre aujourd’hui. De son côté,  le Conseil d’Etat vaudois fait part de son inquiétude et demande à rencontrer la direction de Ringier. Le conseiller d’Etat en charge de l’économie Philippe Leuba.

Philippe Leuba Conseiller d'Etat, DECS

Le Conseil d’Etat, tout comme la Ville de Lausanne, ont fait part de leur tristesse à l’annonce de la disparition de l’Hebdo. C’est une page du journalisme romand qui se tourne selon Christophe Passer, ancien rédacteur en chef adjoint du magazine.

Christophe Passer Journaliste, ancien rédacteur en chef adjoint de l'Hebdo

Depuis l’annonce de la disparition du titre, les réactions se multiplient. Du côté du syndicat impressum, on ne mâche pas ses mots. écoutez la réaction de Dominique Diserens, secrétaire centrale chez impressum :

Dominique Diserens Secrétaire centrale, Impressum

Mais l’heure n’est pas au fatalisme, le syndicat souhaite prendre des mesures, et appelle le public à manifester :

Dominique Diserens Secrétaire centrale, Impressum

L’Hebdo sortira dans les kiosques donc pour la dernière fois le 2 février prochain. Le magazine édité par Ringier sera ensuite biffé de l’offre de la presse romande. Pour Isidore Raposo, directeur du journal La Région Nord vaudois, la nouvelle est triste pour le journalisme, mais pas tout à fait une surprise… surtout, au vu de l’évolution de l’Hebdo au fil des années :

Isidore Raposo Directeur de la Région Nord-vaudois

Propos recueillis par Margaux Habert. Le Temps devrait profiter des fonds dégagés par l’arrêt de l’Hebdo. Selon Ringier, il est prévu de réaliser des investissements dans les nouvelles activités du journal. Dès le 18 février, un nouveau supplément paraîtra notamment le samedi.