Les Suisses ont dit deux fois OUI et une fois NON ce dimanche 12 février 2017 dans les urnes. Un NON très clair à RIE3. Deux OUI à la naturalisation facilitée des « tertios » et à FORTA.

La troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE3) tout d’abord, va devoir être revue et corrigée. La mouture ficelée par le Parlement a été clairement balayée  par 59,1% des votants. Seuls quatre cantons ont dit OUI, dont le canton de Vaud, à 51,3%.

La capitale cantonale, Lausanne, a en revanche massivement rejeté RIE3, par plus de 60% des voix. Ce qui réjouit d’autant plus le Syndic de la Ville Grégoire Junod qui s’était battu contre cette réforme:

Grégoire Junod Syndic, Lausanne

 

La naturalisation des étrangers de troisième génération sera elle plus facile. Le peuple suisse a décidé à plus de 60% d’alléger la procédure d’obtention du passeport à croix blanche pour les petits-fils d’immigrés, mais cette faveur reste soumise à conditions. Les candidats devront notamment être intégrés, être majeur mais ne pas avoir plus de 25 ans, avoir fait tout ou partie de leur scolarité en Suisse, et faire la demande d’une naturalisation. Strictes, ces règles mises en avant durant la campagne ne gâchent pas la joie de la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga:

Simonetta Sommaruga Conseillère Fédérale

 

La loi permettant la naturalisation facilitée des étrangers de troisième génération est déjà prête, mais elle peut encore être combattue par référendum.

Autre OUI, à FORTA. Sans surprise, les Suisses ont accepté à 62% de constituer un fonds pour assurer, de manière pérenne, le financement des routes nationales et du trafic d’agglomération. Le paquet soumis au peuple contenait des mesures profitant à l’ensemble du pays, et à presque chaque région, ce qui a sans doute contribué à son succès dans tous les cantons, sans exception.

Les vaudois ont eux accepté ce fond à plus de 72%. Ecoutez la satisfaction de la Conseillère d’Etat en charge des infrastructures, Nuria Gorrite:

Nuria Gorrite Conseil d'Etat, VD

 

Maintenant, avec ce fonds, il va notamment falloir que le canton de Vaud se place à Berne pour décrocher des crédits. Explications de Nuria Gorrite:

Nuria Gorrite Conseil d'Etat, VD