Rejoignez-nous

Culture

Coronavirus - Paléo se prépare à tous les scénarios

Publié

,

le

(KEYSTONE/Martial Trezzini)
Paléo maintient pour l'heure sa 45e édition, programmée du 20 au 26 juillet. Le festival nyonnais dit toutefois se préparer "à tous les scénarios" en raison de la crise du coronavirus.

"Il est évident que si les conditions sanitaires ne s'améliorent pas à l'approche du festival, celui-ci ne pourra avoir lieu. Mais il est encore bien trop tôt pour l'affirmer", reconnaît vendredi le plus grand festival en plein air de Suisse.

Paléo a mis en place une foire aux questions (FAQ) sur son site internet pour répondre aux questions des festivaliers. Les organisateurs expliquent qu'ils évaluent actuellement "les risques à tous niveaux, y compris ceux d'un potentiel report."

Pas d'assurance

Ils précisent qu'il n'existe pas, à leur connaissance, d'assurance contre une pandémie. En cas d'annulation, "la situation serait grave et mettrait possiblement le festival en difficulté", écrivent-ils.

Paléo, qui doit durer un jour de plus cette année, a annoncé Céline Dion en ouverture de festival le 20 juillet. Le reste de la programmation, qui devait être divulgué mardi dernier, sera dévoilé le 5 mai. "Nous nous laissons la possibilité d'envisager un report, selon l'évolution de la situation", précisent toutefois les organisateurs.

Prévu juste avant Paléo, le Montreux Jazz Festival (3-18 juillet) a annoncé jeudi que la tenue de la manifestation n'était pour l'heure "pas compromise." Les organisateurs montreusiens ont, eux aussi, reporté la date de présentation de leur programmation.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Décès de Guy Bedos à 85 ans

Publié

le

Guy Bedos, lors de la présentation du film "Et si on vivait tous ensemble ?" au Festival du film de Locarno en 2011 (archives). (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)
Le comédien et humoriste Guy Bedos est décédé à l'âge de 85 ans, a annoncé jeudi son fils Nicolas sur les réseaux sociaux. Il est connu pour ses sketchs féroces, son engagement à gauche et ses rôles dans des films comme "Un éléphant ça trompe énormément"

"Il était beau, il était drôle, il était libre et courageux. Comme je suis fier de t'avoir eu pour père. Embrasse (Pierre) Desproges et (Jean-Loup) Dabadie, vu que vous êtes tous au Paradis", a-t-il écrit sur Instagram et Twitter. Le décès de Guy Bedos survient quelques jours après celui annoncé dimanche de son ami, le parolier Jean-Loup Dabadie, qui a notamment écrit pour lui le sketch "Bonne fête Paulette".

Pied noir né à Alger en 1934, Guy Bedos s'est fait connaître grâce à des sketchs mordants, en duo d'abord avec Sophie Daumier qu'il épouse, dont celui consacré à la "drague" qui les révèle au grand public au début des années 60. La consécration vient en 1968 avec un seul sur scène à Bobino, puis des rôles sur grand écran, très souvent devant la caméra d'Yves Robert.

Grand angoissé

Ses plus grands succès sont "Un éléphant ça trompe énormément" (1976) et "Nous irons tous au paradis" (1977). Il travaille aussi pour Marcel Carné, Claude Berri ou Patrice Chéreau. Il s'est également produit dans de nombreux spectacles comiques, dont il est l'auteur, passe au Zénith, triomphe à l'Olympia avec Muriel Robin. Ils obtiennent la Victoire 93 de l'humoriste.

Ce grand angoissé, aux cheveux devenus blancs avec les ans et aux yeux noirs espiègles, adorait aussi jouer les éditorialistes, s'en prenant aux hommes de pouvoir et défendant les sans-papiers et les sidérurgistes d'ArcelorMittal.

La verve de Guy Bedos n'a pas non plus épargné le monde politique suisse. En 2000, il s'était attiré les foudres des délégués de l'UDC, après avoir traité Christoph Blocher de "gâteux fasciste" ou de "vieux con" à la radio-télévision Suisse.

Marié 3 fois - avec Karen Blanguernon, Sophie Daumier (décédée en 2003, des suites d'une maladie génétique rare) et Joëlle Bercot -, il est père de 4 enfants, Leslie, Mélanie, Victoria et Nicolas, devenu scénariste et réalisateur à succès.

Continuer la lecture

Culture

Le Festival Images Vevey se déroulera du 5 au 27 septembre

Publié

le

Une photographie du photographe français Philippe Durand, accrochée dans le lac Léman lors du Festival Images Vevey 2018. Archives . (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Grâce aux décisions du Conseil fédéral de mercredi, le Festival Images Vevey a annoncé jeudi que l'édition 2020 de sa biennale d'arts visuels aura lieu du 5 au 27 septembre. Sous le thème "Unexpected. Le hasard des choses", la manifestation présentera une cinquantaine d'installations photographiques.

Celles-ci seront visibles en extérieur dans les rues, sur les façades et dans les parcs de Vevey ainsi qu'en intérieur dans les musées de la ville et des lieux insolites, indiquent les organisateurs dans un communiqué.

"La forme que prendra cette édition 2020 tirera parti des conditions inhabituelles de sa préparation et dépendra de l'évolution de la situation sanitaire. Le défi est grand, tant la production de l’événement est soumise à des pressions inédites en termes logistiques et financiers", écrivent les responsables du festival.

Actualisé au fil des semaines, un concept de sécurité conforme aux dernières directives des autorités fédérales sera appliqué lors de la préparation et tout au long du festival. Intitulé "Toucher avec les yeux", ce concept créé sur mesure par le festival, permettra à chaque festivalier de vivre agréablement son expérience de visite dans le respect des gestes barrières, précisent-ils.

Avec plus de 20 projets monumentaux en plein air, entièrement gratuit et d'une durée de trois semaines, le format de la manifestation permet au public de déambuler librement et d'organiser ses visites en dehors des heures d’affluence. Dans les lieux intérieurs, les capacités seront adaptées de façon à garantir une circulation fluide, sécurisée et confortable, ajoutent-ils.

 

Continuer la lecture

Culture

Le far° à Nyon (VD) maintient sa 36e édition, mais transformée

Publié

le

Sous le tite "Communs singuliers", la nouvelle fabrique des arts vivants far° invitera le public à rejoindre de "nouveaux territoires, constellations, rendez-vous et performances dans l'espace public". (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le far° festival des arts vivants à Nyon (VD) a décidé de maintenir sa 36e édition malgré la crise liée au coronavirus, mais en repensant complètement son concept. De "festival", il mue en "fabrique" des arts vivants, avec une nouvelle temporalité et localisation.

Le far° propose "du printemps 2020 à l'été 2021 d'ouvrir de nouveaux imaginaires afin de réinventer les façons de travailler et de créer, aussi bien au sein de sa propre structure que dans la collaboration avec les artistes", ont indiqué mardi les organisateurs. "Il faut avoir le courage de ne plus utiliser momentanément le mot festival", a expliqué Véronique Ferrero Delacoste devant la presse.

Avec la pandémie et ses conséquences exceptionnelles, "il s'agit de réinterroger les façons de produire, de présenter, de recevoir et diffuser les œuvres" artistiques et culturelles, a-t-elle souligné. Sous le tite "Communs singuliers", cette nouvelle fabrique invitera le public à rejoindre de "nouveaux territoires, constellations, rendez-vous et performances dans l'espace public", dit-elle.

Un "chapeau virtuel"

Une dizaine d'artistes sont prévus, avec un programme complet qui sera dévoilé seulement début juillet. Il n'y aura à priori pas de lieu central à Nyon, ni spectacle en salle, ni buvette, ni billetterie. Le public pourra donner de l'argent via un "chapeau virtuel".

Les projets se déploieront dans des contextes géographiques différents, partant de Nyon et de son district (été 2020) jusqu'à La Chaux-de-Fonds (automne 2020) et dans le Val d'Anniviers (été 2021).

Du 13 au 22 août prochain, la fabrique des arts vivants s'ouvrira avec le premier volet de la série "Communs singuliers". Dans un contexte qui rendra sans doute difficiles les rassemblements en nombre, il s'agira d'explorer divers formats, selon les organisateurs.

Ils annoncent "des performances dans l'espace public sans convocation, des partages de récits en tête à tête, des œuvres envoyées à domicile et à activer soi-même, un projet participatif avec un groupe d'adolescents via des échanges téléphoniques, des émissions radios, des parcours chorégraphiques en pleine nature, des déjeuners dans l'herbe, etc.

www.far-nyon.ch

Continuer la lecture

Culture

Septembre Musical à son tour reporté en 2021

Publié

le

La 75e édition se tiendra à fin septembre 2021. (Photo prétexte - ©KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le conseil de fondation du Septembre Musical Montreux-Vevey a décidé de reporter en 2021 la 75e édition du festival. L'Autriche, berceau de la musique classique, reste le pays hôte d'honneur.

La manifestation, qui avait attiré quelque 10'500 spectateurs payants en 2019, est reportée à fin septembre 2021. Les dates précises et les moments forts du festival seront communiqués ces prochaines semaines, annonce mardi le conseil de fondation.

L'évolution de la crise sanitaire mondiale du Covid-19 laisse place à "beaucoup d'incertitudes". La mise sur pied d'un festival international représente "un défi logistique et un investissement important dont nous nous devons de limiter les risques. Il y va de la survie de notre manifestation", explique un communiqué de presse.

L'édition 2020 était agendée du 22 au 30 septembre. Les détenteurs de billets peuvent les convertir pour l'édition 2021 ou se les faire rembourser. Il est aussi possible de les transformer en don et ainsi "offrir au festival un soutien bienvenu", ajoute le conseil.

Continuer la lecture

Culture

Le Paléo Festival devrait survivre au Covid-19

Publié

le

Le Paléo Festival de Nyon (VD) devrait survivre à la crise liée au nouveau coronavirus, estime mardi dans le journal 24 Heures son président Daniel Rossellat. (Image d'archive - ©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)
Le Paléo Festival de Nyon (VD) devrait survivre à la crise liée au nouveau coronavirus, estime mardi dans le journal 24 Heures son président Daniel Rossellat. Les aides publiques promises ont "permis de ne pas engager le pronostic vital" de la manifestation, dit-il.

"Les frais irrécupérables", comme les frais de fonctionnement, les loyers des bureaux et des locaux de stockage, les charges salariales et les assurances "se montent à 5,5 ou 6 millions de francs", explique Daniel Rossellat. Il a réclamé 5,5 millions de francs sur les 29 millions de francs d’indemnisation que le canton de Vaud a annoncé vouloir verser pour compenser les pertes liées à des annulations d’événements.

"Au mieux, nous savons déjà que nous ne recevrons au maximum que 80%, soit une perte résiduelle qui se chiffre au minimum entre 1 et 2 millions", ajoute-t-il, soulignant qu'un programme d'économies, "a priori sans licenciement", a été mis en place. Et "nos collaborateurs bénéficient du chômage partiel".

Billets déjà vendus

Le principal souci du festival concernait les liquidités. "Notre chance est d'avoir déjà vendu des abonnements et les 33'000 billets pour la soirée de Céline Dion [...] ce qui nous a fait de la trésorerie", indique M. Rossellat. Mais, "dans tous les cas", la situation économique du festival restera fragile ces prochaines années, prévient-il.

La 45e édition a été reportée en 2021. "Notre objectif est d'avoir la même programmation à 80%", poursuit celui qui est également syndic de Nyon. "Cela permet de ne pas repartir de zéro, de ne pas jeter à la poubelle le travail déjà accompli et les frais engagés".

Les billets déjà vendus pour le concert de la chanteuse canadienne Céline Dion seront toujours valables l'an prochain, assure-t-il. "Elle devrait faire une communication prochainement".

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Poisson

Le ciel a pour vous des intentions savoureuses et réveille des ferveurs ardentes… Cœur et corps seront à la fête aujourd’hui…

Publicité

Les Sujets à la Une

X