Rejoignez-nous

Culture

Günter Brus, dernier représentant de l'actionnisme viennois

Publié

,

le

Dans son exposition "Störungszonen" au musée Martin-Gropius-Bau à Berlin en 2016, l'artiste autrichien Günter Brus se tient devant son ½uvre intitulée "Neuer Schilfgesang". Brus a placé son corps au centre de son art, s'est automutilé, s'est mis en scène nu à maintes reprises. (© Keystone/DPA/MICHAEL KAPPELER)

L'enfant terrible de l'art contemporain Günter Brus, dernier représentant de l'actionnisme viennois, est décédé à l'âge de 85 ans, a-t-on appris dimanche auprès du musée viennois dédié à ce mouvement radical et provocateur d'après-guerre.

"Il est mort samedi", a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'établissement qui ouvrira ses portes en mars, confirmant une information de l'agence de presse APA.

Né le 27 septembre 1938, Günter Brus était le seul des quatre performeurs de l'actionnisme encore en vie. Il résidait à Graz, dans l'est de l'Autriche, où un musée lui est consacré.

"Günter Brus est certainement l'un des rares artistes autrichiens à avoir une telle envergure internationale. Il est impossible d'imaginer l'histoire de l'art sans lui", soulignait en septembre auprès de l'AFP son directeur Roman Grabner, à l'occasion d'une rétrospective pour les 85 ans de l'artiste.

Avec Otto Mühl, Hermann Nitsch et Rudolf Schwarzkogler, il avait fondé dans les années 1960 "le Body Art, comme on l'a appelé par la suite", expliquait alors M. Grabner. "Il a également franchi une étape plus radicale en renonçant à tous les matériaux de peinture et en ne travaillant qu'avec son propre corps, jusqu'au point de rupture".

Dans l'une de ses actions les plus marquantes, il avait traversé Vienne entièrement recouvert de peinture blanche et coupé en deux par une ligne noire, avant d'être arrêté par la police.

Il avait aussi uriné, déféqué et s'était masturbé en public tout en chantant l'hymne national. Une radicalité peu goûtée en son temps, qui lui vaudra une condamnation à six mois de prison pour "outrage aux symboles de l'Etat".

Pour échapper à cette peine, l'artiste partira en cavale en pleine nuit avec sa femme Anna et leur petite fille, se réfugiant en 1969 à Berlin où il restera quelques années.

"En Autriche, on ne pouvait plus rien faire", s'était-il justifié lors d'un entretien accordé au musée viennois du Belvédère en 2018. Sa dernière performance aura lieu en 1970 à Munich, quand il se lacère la peau à coups de lame de rasoir. Il se consacre ensuite au dessin et à la peinture, tout en développant une oeuvre littéraire tout aussi peu consensuelle.

Les actionnistes, recherchant un effet cathartique, sont aussi des enfants de la guerre qui ne supportent pas la société autrichienne, cachant sous les dorures pour touristes des palais impériaux ses crimes nazis jamais jugés.

Selon Günter Brus, "Vienne, comme toute l'Autriche, était contaminée par des Nazis vieillissants", alors que le pays natal d'Adolf Hitler a longtemps refoulé sa responsabilité. D'où la réaction extrême des actionnistes, aujourd'hui réhabilités par les historiens de l'art.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Une affiche "surréaliste" et "foisonnante" en forme de diptyque

Publié

le

L'affiche des JO 2024 a été dévoilée lundi (© KEYSTONE/EPA AFP POOL/STEPHANE DE SAKUTIN / POOL)

Un diptyque "foisonnant" et "surréaliste": l'affiche des Jeux olympiques et paralympiques de Paris a été dévoilée lundi au Musée d'Orsay. Elle sera placardée cette semaine "partout dans Paris".

Dessinée par l'illustrateur Ugo Gattoni, coutumier des fresques et de "performances" dessinées comme il le dit lui-même, ces affiches lui ont demandé 2000 heures de travail. Elles ont été dévoilées en grand format dans la nef du Musée d'Orsay, l'un des principaux musées de Paris.

Chaque édition des JO, depuis 1912, a son affiche. Pour cette XXXIIIe édition, c'est un diptyque avec un volet olympique et un paralympique, aux couleurs de la charte graphique des JO.

Sur l'affiche de Paris-2024, figurent en bonne place la Tour Eiffel, que le Stade de France qui l'enserre telle une bouée, un terrain de tennis fauteuil au sommet de l'Arc de triomphe, et au premier plan un plongeur qui s'avance au-dessus de la Seine couleur vert clair: la fantaisie est au programme.

"J'avais envie de quelque chose d'épique, de grandiose, mais aussi d'un sentiment de fête joyeuse, qui grouille, hyper foisonnante", a expliqué le dessinateur lors d'une rencontre avec la presse en amont de la présentation officielle de son oeuvre. "Un pari surréaliste où on essaie de garder beaucoup de poésie et d'humour", résume-t-il.

Au fond, la rade de Marseille où se dérouleront les épreuves de voile et la vague de Teahupo'o, à Tahiti, qui accueillera le surf, et partout des milliers de petits personnages, "faits à la main" et "artisanalement", précise Joachim Roncin, directeur chargé du design au sein du comité d'organisation des JO, à l'heure ou l'intelligence artificielle génère images et dessins.

Les jardins de Versailles se retrouvent devant la Tour Eiffel. Huit mascottes, les "Phryges" des peluches rouges en forme de bonnet phrygien, sont cachées dans ce dessin très riche. Pas de drapeau français - contrairement à l'affiche des Jeux de 1924 où il apparaissait derrière des hommes torse nu -, mais une Marianne et le logo "Paris 2024".

Enfermé pendant quatre mois

"Pendant quatre mois, je me suis enfermé dans mon atelier, et ça été ça jour et nuit", a raconté Ugo Gattoni. "C'est une affiche qui doit fonctionner dans 100 ans", dit-il aussi.

Gattoni, dont les foulards Hermès comptent aussi au nombre de ses collaborations, a parsemé son affiche olympique d'une matière rosée "volante" qui se "multiplie": sa marque de fabrique qu'il nomme "blump" et insère dans tous ses dessins.

L'artiste, qui a fait sport étude natation et voulait être "nageur professionnel", a signé sa première fresque, 10 mètres de long dessinée au stylo rotring, en sortant de son école d'art. Son affiche officielle pour les JO (26 juillet - 11 août) et paralympiques (28 août - 8 septembre) sera proposée à la vente mais aussi en produits dérivés (affiche à colorier, puzzle...).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

MCBA: "Immersion" a fermé ses portes sur un record historique

Publié

le

L'exposition du MCBA sur l'art immersif a battu des records de fréquentation (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

L'exposition "Immersion. Les origines: 1949-1969" a pris fin dimanche au Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne (MCBA). Avec près de 125'000 visiteurs en un peu plus de quatre mois, l'institution a enregistré un record de fréquentation.

"L'exposition s'est particulièrement distinguée par sa capacité à séduire des publics nouveaux (jeunesse, famille et grand public)", s'est réjoui le MCBA dans un communiqué. De nombreux visiteurs sont venus de Suisse alémanique et de l'étranger. Le musée se félicite d'avoir ainsi "poursuivi ses missions d'accessibilité et d'inclusion".

Conçue par le MCBA, l'exposition est la première à avoir retracé l'émergence de l'art immersif entre 1949 et 1969. Quatorze installations immersives avaient été présentées, permettant par exemple aux visiteurs de déambuler dans une pièce remplie de plumes, de marcher dans un "espace lunaire" recouvert de billes de polystyrène ou de se dédoubler à l'infini dans une pièce couverte de miroirs.

Démocratiser l'accès au musée

L'initiative a plu loin à la ronde, puisque la manifestation a connu une "couverture médiatique sans précédent, tant au niveau national qu'international", poursuit le MCBA. L'engouement du jeune public s'est quant à lui traduit en une "multitude de partages d'expériences et d'impressions sur les réseaux sociaux notamment".

A l'heure du bilan, les organisateurs se félicitent que l'exposition ait contribué à "démocratiser l'accès au musée" et au rayonnement du nouveau pôle muséal lausannois. Ils espèrent que les visiteurs auront envie de "pousser à nouveau les portes du MCBA et celles des autres musées de Plateforme 10".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

L'artiste Raye remporte six récompenses aux Brit Awards, un record

Publié

le

Raye, émue aux larmes, a reçu sa récompense pour l'album de l'année aux côtés de sa grand-mère (à gauche). (© KEYSTONE/AP/Alberto Pezzali)

La chanteuse et compositrice Raye a remporté samedi à Londres six récompenses, dont celles d'artiste et d'album de l'année, aux Brit Awards, l'équivalent des Victoires de la musique au Royaume-Uni. Il s'agit d'un record.

"Vous ne pouvez pas imaginer ce que cela représente pour moi", a-t-elle dit, émue aux larmes, en recevant sa récompense pour l'album de l'année, sa grand-mère à ses côtés.

Quasi-inconnue il y a quelques mois, la chanteuse de 26 ans a terminé la soirée avec six trophées: chanson de l'année pour "Escapism", meilleure nouvelle artiste, autrice-compositrice de l'année, artiste et album de l'année avec son disque "My 21st Century Blues". Elle a aussi dominé la catégorie R&B.

"L'artiste que j'étais il y a trois ans ne croirait pas ce qu'elle voit aujourd'hui", a dit la chanteuse dont la musique se situe à la croisée du R&B et du jazz. Jamais personne n'avait remporté autant de récompenses aux Brit Awards en une seule soirée. Blur en 1995, Adele en 2016 et Harry Styles en 2023 en avaient reçu quatre.

Succès sur TikTok

Cette autrice, compositrice et interprète née à Londres a longtemps collaboré avec des artistes comme David Guetta ou écrit pour Beyoncé, sans que son label de l'époque, Polydor, ne la laisse selon elle sortir son propre album. Elle a dénoncé la situation sur les réseaux sociaux en 2021, conduisant à la rupture de son contrat, et a recommencé à zéro comme indépendante.

Son premier disque studio "My 21st Century Blues" est sorti en mars 2023. Comme beaucoup d'artistes ces dernières années, elle a bâti sa notoriété en partie grâce aux succès de ses tubes sur TikTok, comme "Flip A Switch" et surtout "Escapism".

Kylie Minogue, "icône mondiale"

Accumulant les trophées, Raye a laissé peu de place aux autres artistes. Mais la soirée a été marquée par des performances sur scène de Dua Lipa et de la star australienne Kylie Minogue, qui après plus de 35 ans de carrière a encore fait danser cette année avec son tube "Padam Padam". Elle a reçu le prix "icône mondiale".

Dua Lipa a remporté un trophée dans la catégorie Pop. Jungle a été sacré groupe de l'année. L'Américaine Sza a été couronnée artiste internationale de l'année. Miley Cyrus a reçu un prix pour la chanson "Flowers". Le trio féminin Boygenius a lui été sacré groupe international de l'année, avec sa musique indie rock.

Dans la catégorie Artiste de l'année, concourrait six femmes et quatre hommes. L'an dernier, cette catégorie n'avait vu concourir que des hommes, ce qui avait provoqué un tollé.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Jacquemus décoré chevalier des arts et des lettres

Publié

le

Simon Porte Jacquemus devient le plus jeune créateur à recevoir le prix des arts et des lettres (Archives). (© KEYSTONE/AP/LEWIS JOLY)

Le directeur de la maison de mode Jacquemus, Simon Porte Jacquemus, a été décoré chevalier des Arts et des Lettres samedi à 34 ans, plus jeune créateur à recevoir l'insigne, en profitant pour lancer un appel à "soutenir la jeune génération".

La cérémonie familiale et amicale était organisée dans les nouveaux locaux de la marque française, 7000 m2 au coeur du 8e arrondissement de Paris, en présence de Delphine Arnault, du groupe LVMH, sur fond de rumeurs persistantes d'entrée au capital ou de rachat de la maison indépendante depuis sa création.

La distinction, décernée par le ministère de la Culture en 2021, pendant l'épidémie de Covid, lui a été remise par la "papesse de la mode", la rédactrice du magazine Vogue international, Anna Wintour.

"c'est remarquable de voir un jeune homme aussi talentueux et décidé suivre un chemin si personnel jusqu'à une reconnaissance aussi précoce, un accomplissement fantastique et une source d'inspiration pour les plus jeunes", a déclaré Mme Wintour à l'AFP.

En suivant son coeur

"Il faut se rappeler que c'est un jeune homme qui n'a commencé qu'en 2009 et qui a obtenu tout ce qu'il a obtenu en suivant simplement son coeur", a t-elle ajouté.

"Il y a un contexte très lourd pour la jeune création, c'est crucial d'aller aux défilés, de les encourager, de les soutenir. C'est un message important que je voulais donner", a de son côté déclaré le créateur français à l'AFP.

Lancée en 2009, Jacquemus a connu une success story inédite, portée par un marketing agressif et une communauté de fidèles qui a fait passer la marque, "qui faisait le bas de page en dessous de l'horoscope", selon les mots de M. Jacquemus, parmi les maisons françaises les plus connues de son époque.

L'entreprise, qui ne possède qu'une boutique au monde, avenue Montaigne à Paris, avait indiqué au magazine Business of Fashion avoir passé le cap des 200 millions d'euros en 2022 et viser le demi-milliard de chiffre d'affaires d'ici 2025.

Très présent sur les réseaux sociaux, Simon Porte Jacquemus s'affiche toujours nature et souriant, à l'opposé de ses pairs à l'image plus sombre et élitiste.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

L'organisation est la clé pour maintenir votre équilibre, essentiellement dans ces moments où vous êtes surchargé. Vous allez vitre reprendre le contrôle !

Les Sujets à la Une

X