Rejoignez-nous

Culture

Lausanne: gare terminus du tour de Suisse d'Ignazio Cassis

Publié

,

le

Le président de la Conféderation Ignazio Cassis, est arrivé à Lausanne en compagnie de la présidente du Conseil d'Etat vaudois Christelle Luisier. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Ignazio Cassis a achevé son tour de Suisse ferroviaire à Lausanne lundi à l'occasion du 1er août. Le président de la Confédération a visité le quartier des musées Plateforme 10, avant de se rendre à Ouchy pour la cérémonie officielle.

Le train présidentiel s'est exceptionnellement arrêté directement entre les deux bâtiments du pôle muséal situé en bordure de la gare de Lausanne. Accompagné de la présidente du Conseil d'Etat vaudois Christelle Luisier, Ignazio Cassis a été accueilli par le syndic Grégoire Junod sous les acclamations du public.

Rassembler

Devant environ 600 personne et sous un soleil de plomb, le président de la Confédération a souligné la dimension symbolique de son passage à Plateforme 10 et affirmé le rôle de la culture comme élément rassembleur. "C'est ce que j'ai cherché à faire aujourd'hui", a-t-il déclaré.

"Mon voyage du jour m'a permis de traverser un pan de l'histoire nationale. Dans ces temps agités, j'ai voulu relier des lieux symboliques, qui ont été à différentes époques témoins de crises et surtout de réconciliations", a souligné le président de la Confédération dans son discours.

Et de rappeler être parti de Lugano pour rejoindre Knonau (ZH) où il a partagé un brunch paysan sur les terres historiques de la guerre du Sonderbund. A Granges (SO), le PLR s'est plongé dans le souvenir de la grève générale de 1918, un épisode qui a abouti en 1937 à la paix du travail, "un autre élément fort de l'identité nationale".

Enfin, un arrêt en gare d'Yverdon-les-Bains (VD) lui a permis d'embarquer une "belle délégation vaudoise". Parmi eux, des membres du Conseil des jeunes dont il a souligné le fort engagement.

Tout peut basculer

"Ces moments charnières de l'histoire suisse nous rappellent que la paix et la stabilité sont fragiles et qu'il faut en prendre soin, y compris chez nous. Tout peut basculer du jour au lendemain", a-t-il relevé, évoquant la guerre en Ukraine, son lot d'horreurs, et ses milllions de femmes et enfants en exil.

Ignazio Cassis s'est dit convaincu que le monde actuel avait besoin de plus de "suissitude". Même divisés, les Suisses savent rester unis, a-t-il constaté. "Restez unis: c'est ce que nous avons appris à faire au coeur de l'Europe, sur notre territoire point de rencontre entre quatre langues et autant de cultures."

Neutre mais pas indifférente

Il a ajouté s’engager "à faire rayonner la Suisse, comme cela a été le cas à Lugano avec la Conférence sur la reconstruction de l’Ukraine ou encore au sein du Conseil de sécurité. La Suisse agit, elle est neutre mais pas indifférente", a-t-il insisté.

Et de terminer sur un mot de l'ancien conseiller fédéral Jean-Pascal Delamuraz, qui disait que les Suisses s’entendent bien car ils ne se comprennent pas. "C’est un peu vrai... mais pas seulement !", a-t-il souri. Et de saluer la fabuleuse aptitude des Suisses "au dialogue et à la recherche de compromis".

Selfies en nombre

Son message aux Vaudois, canton dans lequel il a poursuivi sa formation de médecin: "Au vu de la situation géopolitique mondiale, il s'agira de s'habituer à vivre dans un peu plus d'insécurité", a-t-il déclaré en marge de la manifestation. Et de réfléchir à comment consommer moins d'énergie ou éviter le gaspillage alimentaire. Ceci sans tomber dans la panique: les autorités travaillent, a-t-il assuré.

Lors de la rencontre avec la population, le président de la Confédération s'est longuement prêté au jeu des selfies. Puis il a poursuivi sur la thématique ferroviaire du jour, en visitant les expositions "Train Zug Treno Tren" présentées au Musée cantonal des Beaux-Arts, et aux deux institutions récemment inaugurées, le mudac (design) et Photo Elysée. Les trois musées étaient accessibles gratuitement à l'occasion de la Fête nationale.

Partie officielle à Ouchy

Le cortège présidentiel devait se rendre ensuite à Ouchy pour les discours officiels et les feux d'artifice "avant de partir demain à New York pour quelques jours".

Ignazio Cassis répondait à l'invitation de la Ville de Lausanne. Sous l'égide de son syndic Grégoire Junod, cette dernière convie depuis quelques années les conseillers fédéraux en charge de la présidence de la Confédération dans la capitale olympique pour la Fête nationale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Décès du créateur de mode japonais Issey Miyake à 84 ans

Publié

le

Issey Miyake avait été l'un des premiers créateurs de mode japonais à s'imposer dans la capitale française après avoir travaillé pour Guy Laroche et Givenchy. (© KEYSTONE/AP)

Le créateur de mode japonais Issey Miyake est décédé à l'âge de 84 ans, a annoncé mardi à l'AFP une employée de son bureau à Tokyo. Sa carrière s'est étendue sur plus d'un demi-siècle.

"Il est mort dans la soirée du 5 août", a-t-elle dit au téléphone, ajoutant que les obsèques d'Issey Miyake avaient déjà eu lieu en présence "uniquement de proches", conformément à ses souhaits. Il n'est pas prévu de cérémonie publique, a précisé cette source.

La chaîne de télévision publique japonaise NHK a également annoncé la mort du grand créateur de mode.

Survivant de la bombe

Né le 22 avril 1938 à Hiroshima (ouest du Japon), Issey Miyake avait sept ans le 6 août 1945 quand les Etats-Unis avaient largué la première bombe atomique de l'Histoire sur sa ville natale, faisant 140'000 morts et traumatisant à vie les rescapés. Il avait survécu, mais sa mère était morte trois ans plus tard des suites des radiations.

A peine diplômé de l'université des beaux-arts de Tama à Tokyo, il s'était installé à Paris en 1965 et avait étudié à l'école de la Chambre syndicale de la Couture parisienne.

Issey Miyake avait été l'un des premiers créateurs de mode japonais à s'imposer dans la capitale française après avoir travaillé pour Guy Laroche et Givenchy.

Matériaux jamais vus

A partir des années 1980, il avait fait rayonner son style à travers le monde en utilisant des matériaux jamais vus dans la mode jusqu'alors (fil de fer, papier artisanal japonais, crin...). Il était connu notamment pour avoir confectionné des habits d'une seule pièce et pour sa technique du plissé.

En juin dernier, un défilé spectacle de sa marque avait été mis en scène à Paris par Rachid Ouramdane, directeur du Théâtre national de Chaillot, rassemblant mannequins, performeurs et un collectif d'acrobates.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Beyoncé au sommet des ventes aux Etats-Unis

Publié

le

Beyoncé a sorti son septième album solo six ans après "Lemonade", devenu un classique (archives). (© KEYSTONE/AP/Chris Pizzello)

La chanteuse américaine Beyoncé s'est propulsée au sommet des ventes aux Etats-Unis avec un titre de l'album "Renaissance", une première pour l'artiste depuis près de 15 ans. C'est son single "Break My Soul" qui s'est hissé lundi en haut du palmarès Billboard Hot 100.

Le disque "Renaissance", sorti le 29 juillet, est aussi en tête du palmarès Billboard pour les albums. Il réalise également le deuxième meilleur résultat de l'année, derrière Harry Styles et son "Harry's House".

Ce nouveau triomphe de Beyoncé, bientôt 41 ans, a été légèrement terni par une polémique la semaine dernière sur les réseaux sociaux: la chanteuse va devoir réenregistrer le titre "Heated" après des critiques sur un mot d'argot considéré comme une insulte à l'égard de personnes souffrant de handicaps moteurs.

"Spaz"

Elle chante "Spazzin' on that ass, spazz on that ass". Le terme "spaz" en anglais, dérivé de l'adjectif "spastic" (spastique en français), peut être utilisé pour se moquer de personnes souffrant d'une infirmité motrice cérébrale et peut être associé au sens large aux termes "crétin", "dérangé" ou encore "empoté".

Aux Etats-Unis, le mot "spaz" est peu fréquent et semble plutôt qualifier une personne jugée "hors de contrôle" ou qui agit de manière "erratique".

Beyoncé a sorti son septième album solo six ans après "Lemonade", devenu un classique.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Mike Tyson accuse Hulu de lui avoir "volé l'histoire de sa vie"

Publié

le

La série dramatique "Mike", relatant la vie de Mike Tyson, doit sortir le 25 août (archives). (© KEYSTONE/EPA/NINA PROMMER)

L'ancien champion américain de boxe Mike Tyson a accusé la série télévisée diffusée prochainement sur Hulu de lui avoir "volé l'histoire de sa vie", comparant la plateforme à un "marchand d'esclaves". La nouvelle série dramatique "Mike" doit sortir le 25 août.

Elle retrace la vie du boxeur de son enfance à ses coups d'éclat sur le ring en passant par sa condamnation pour viol en 1992. Hulu "a volé l'histoire de ma vie et ne m'a pas payé", a fustigé Mike Tyson sur Instagram samedi.

La plateforme, disponible uniquement aux Etats-Unis, est détenue en majorité par Disney. L'un des huit épisodes de la série se concentrera sur Desiree Washington, en adoptant le point de vue de la reine de beauté qui, à 18 ans, avait accusé Mike Tyson de viol en 1991. La star avait été condamnée l'année suivante et avait passé trois années en prison.

Violences, abus et addictions

Steven Rogers, créateur et scénariste de "Mike" assure n'avoir pas "pu discuter" avec M. Tyson, car un autre projet disposait déjà "des droits" sur l'histoire de sa vie. "Je n'aime pas m'appuyer sur une seule source", assure-t-il pour défendre son oeuvre biographique réalisée sans l'approbation de l'ex-champion poids lourd.

Tout en évoquant les accusations de violences conjugales qui pèsent sur Mike Tyson, la série narre aussi les abus dont a été victime la star dans son enfance, la perte de sa mère à cause d'un cancer lorsqu'il était adolescent ainsi que ses problèmes d'addictions à la drogue et de santé mentale.

"J'espère que s'il regarde [la série, ndlr], il changera d'avis", a ajouté Steven Rogers.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Le réalisateur Lars von Trier atteint de la maladie de Parkinson

Publié

le

Lars von Trier est une personnalité controversée connue pour des films provocateurs et à la violence parfois insoutenable (archives). (© KEYSTONE/AP/Vianney Le Caer)

Le réalisateur danois Lars von Trier est atteint de la maladie de Parkinson, a annoncé lundi sa société de production Zentropa dans un communiqué. Il "est en bonne forme et est traité pour ses symptômes", a-t-elle ajouté.

A l'initiative du "Dogme" qui prône un cinéma en prise directe avec le réel, le Danois de 66 ans est attendu pour "The Kingdom Exodus", le troisième opus de sa série "L'hôpital et ses fantômes", dont la sortie est prévue d'ici à la fin de l'année dans le royaume scandinave.

La société de production a précisé qu'il finirait cette nouvelle saison "comme prévu".

Poids lourd du cinéma danois, Lars von Trier est une personnalité controversée connue pour des films provocateurs et à la violence parfois insoutenable. Il a notamment réalisé "Melancholia", "Nymphomaniac" et "The House that Jack Built". Il a reçu la palme d'or à Cannes en 2000 pour son film "Dancer in the Dark".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

L'actrice Olivia Newton-John, star de "Grease", meurt à 73 ans

Publié

le

Olivia Newton-John, ici en 2018 à Los Angeles, luttait depuis 30 ans contre un cancer du sein (archives). (© KEYSTONE/AP Invision/RICHARD SHOTWELL)

L'actrice Olivia Newton-John, star de "Grease", est décédée, a annoncé lundi son mari dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux. Elle avait à 73 ans.

La comédienne est "décédée paisiblement dans son ranch en Californie du Sud ce matin, entourée par sa famille et ses amis", précise John Easterling dans le communiqué. Elle luttait depuis 30 ans contre un cancer du sein.

Cheveux laqués et blousons de cuir, Olivia Newton-John s'était rendue mondialement célèbre en incarnant Sandy dans la comédie musicale culte "Grease", aux côtés de John Travolta.

"Ma chère Olivia, tu as rendu nos vies meilleures. Ton influence a été incroyable. Je t'aime tant", a réagi l'acteur de "Pulp Fiction" dans un communiqué.

Depuis que le cancer s'était abattu sur elle à la quarantaine - cancer du sein et mastectomie en 1992 puis deux récidives en 2013 et 2017, avec métastases - la star mettait toute son énergie et sa notoriété au service de la lutte contre la maladie.

"Olivia a été un symbole de triomphe et d'espoir depuis 30 ans en partageant son expérience sur le cancer du sein", a écrit son mari, précisant qu'un fonds à son nom avait été créé afin de financer la recherche sur les plantes médicinales et le cancer, le "Olivia Newton-John Foundation Fund".

Eurovision

Née le 26 septembre 1948 à Cambridge, celle que la reine Elizabeth II a titré "Dame commandeur de l'ordre de l'Empire britannique" est la petite-fille du physicien allemand Max Born, dont les travaux sur la théorie des quanta ont été couronnés du prix Nobel. Son père a lui combattu dans les forces britanniques durant la Seconde guerre mondiale, participant à l'arrestation de Rudolf Hess.

Celle qu'on surnomme "Livvy" a tout juste cinq ans quand sa famille déménage aux antipodes. Destination Melbourne, Australie. Passionnée de musique, elle remporte à 16 ans un concours local de chant. Sa mère la pousse à exploiter son talent et les voilà toutes deux reparties pour l'Angleterre.

En 1974, "I honestly love you" est son premier titre à se classer numéro un aux Etats-Unis. La même année, elle représente la Grande-Bretagne à l'Eurovision et termine 4e, s'inclinant derrière... Abba.

"You're the one that I want"

Cap alors sur la Californie, où elle se fait un nom sur la scène country et western. L'Anglo-australienne est même consacrée à deux reprises "chanteuse la plus populaire des Etats-Unis" et remporte un Grammy award face à la reine Dolly Parton.

John Travolta, auréolé de son succès dans "La Fièvre du samedi soir", souffle son nom pour "Grease". Sorti en 1978, le film est immédiatement un énorme succès mondial. En France, il fait 6 millions d'entrées... Plus que "Les Demoiselles de Rochefort" ou "West Side Story"! Tout le monde fredonne "Summer nights" et "You're the one that I want".

Et son final devient un mythe, avec la métamorphose de Sandy, la blonde et sage lycéenne, en femme fatale qui surgit au milieu de la fête foraine, cigarette au bec, perfecto noir, top aux épaules dénudées, pantalon lamé moulant et talons vertigineux... Sur un rythme endiablé, elle se déhanche et électrise Danny (John Travolta), le rebelle à la banane gominée.

La tenue originale a été adjugée en 2019 aux enchères pour... 405'700 dollars.

"Physical"

Malgré ce succès planétaire, Olivia Newton-John n'a pas poursuivi longtemps sur sa lancée au cinéma. Elle tourne avec Gene Kelly une autre romance musicale, "Xanadu", et un nouveau film avec John Travolta, "Two of a kind", mais la magie opère moins.

Hormis quelques rôles au cinéma et à la télévision, elle s'est consacrée surtout à la chanson et à son ranch californien où elle vivait entourée d'animaux. Elle sort une quarantaine d'albums country et pop rock - dont "Physical", énorme succès en 1981 - et donne des centaines de concerts à travers la planète.

Dans son combat contre le cancer, elle avait créé la Fondation Olivia Newton-John, suivi de près les progrès de la recherche, multiplié les levées de fonds et s'intéressait aux traitements alternatifs.

"J'ai la chance d'être mariée à un homme merveilleux qui connaît très bien les plantes médicinales. Il fait pousser du cannabis à usage thérapeutique pour moi", déclarait-elle en février 2021 dans le magazine People.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X