Rejoignez-nous

Genève

La Ville de Genève penche à gauche

Publié

,

le

Les élections municipales genevoises se sont déroulées en pleine pandémie de coronavirus. Le centre de dépouillement d'Unimail était exceptionnellement fermé au public. (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)
Aucun des candidats à l'exécutif de la Ville de Genève n'est parvenu à être élu au premier tour dimanche, lors des élections municipales genevoises. Socialistes et Verts ont toutefois montré leur force. Ils virent en tête avant le deuxième tour, fixé le 5 avril.

Parmi les cinq membres du conseil administratif de la Ville de Genève, le socialiste Sami Kanaan était le seul à se représenter. Il a profité de sa visibilité en recueillant 18'138 suffrages, soit le total le plus élevé des seize candidats qui se sont lancés dans la course, à environ 1500 voix de la majorité absolue.

Derrière lui, sa camarade de parti Christina Kitsos a obtenu 16'798 suffrages. Les deux candidats des Verts suivent. Frédérique Perler a récolté 15'140 voix, Alfonso Gomez 14'304. Les quatre candidats, qui figuraient sur la même liste, ont déclaré souhaiter repartir ensemble pour l'échéance du 5 avril.

Le PLR Simon Brandt, avec 10'932 suffrages, se trouve quelque peu distancé par le quatuor de tête. Il devance la démocrate-chrétienne Marie Barbey (10'407 voix). M.Brandt appelle à un soutien de l'UDC et du MCG au second tour. Une éventualité qui n'est toutefois pas du goût de l'allié PDC.

Désunion

La candidate des Vert'libéraux Susanne Amsler arrive en septième position, avec 9746 suffrages. La gauche de la gauche, partie désunie dans la campagne, pourrait, de son côté, perdre son siège au sein de l'exécutif. Maria Perez, du Parti du Travail, a récolté 9492 voix. Pierre Bayenet, d'Ensemble à gauche, en a recueilli 9328.

Alia Chaker Mangeat (PDC) a obtenu 7546 suffrages. Elle a annoncé son retrait de la course. La droite dure, quant à elle, marque le pas. L'ancien conseiller d'Etat démocrate-chrétien Luc Barthassat, qui défend désormais les couleurs du MCG, a recueilli 7317 suffrages, son collègue de parti Daniel Sormanni 6915.

Les deux candidats UDC suivent. Christo Ivanov a obtenu 6565 voix, alors que Pascal Altenbach en a récolté 5927. Sanja Duvnjak, de la liste Egalité et Equité, a recueilli 2387 suffrages. Enfin, fermant la marche, Pascal Spühler, du Parti populaire genevois, n'a réussi à convaincre que 2150 électeurs.

Exécutif 100% féminin ?

Le second tour doit avoir lieu le 5 avril. La date restera toutefois à confirmer en pleine pandémie de coronavirus. Ailleurs qu'en Ville de Genève, la socialiste Carole-Anne Kast a été élue au premier tour à Onex. Elle devance deux autres femmes. La commune pourrait avoir un exécutif entièrement féminin après le second tour.

A Vernier, le socialiste Martin Staub a également été élu dimanche. Le MCG Thierry Cerrutti se place en quatrième position et n'est pour l'instant pas en ballottage favorable. A Meyrin, autre grande commune du canton, la socialiste Nathalie Leuenberger conserve son poste dès le premier tour.

A Lancy, c'est le Vert Damien Bonfanti qui se trouve également réélu, sans avoir besoin d'un deuxième tour. A Carouge, les deux magistrates sortantes sont réélues. La socialiste Stéphanie Lammar a obtenu 3385 suffrages, alors que la PLR Anne Hiltpold a recueilli 2942 voix. A Thônex, le PDC Bruno Primo Da Silva est élu.

La progression verte

Un vent vert a également soufflé sur l'élection des délibératifs des communes. En Ville de Genève, les écologistes obtiennent 18 sièges, soit un gain de dix sièges. Leurs alliés socialistes restent à 19 sièges. Ensemble à gauche aura sept représentants dans le nouveau délibératif. Avec 44 sièges, la gauche redevient majoritaire.

A droite, le PLR perd un siège et n'en a plus que 14. Le PDC voit sa représentation fondre de trois élus, avec désormais 8 sièges. L'UDC gagne un siège et aura désormais 7 représentants. Le MCG, en revanche, fait la grimace. Le mouvement populiste n'a plus que 7 sièges, soit 4 de moins que lors de la législature qui s'achève.

Les Verts ont gagné des sièges dans une quinzaine de communes. Les Vert'libéraux profitent également de cet élan écologiste. Souvent alliés au PDC, ils confirment les bons résultats qu'ils avaient obtenus lors des élections fédérales de l'automne en entrant dans les délibératifs de plusieurs communes.

Continuer la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Notification automatique: The City of Geneva leans to the left | En24 News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Genève veut aider financièrement les petites entreprises

Publié

le

Pierre Maudet, chef du Département du développement économique (DDE), a détaillé jeudi des mesures pour soutenir les plus petites entreprises (archives). KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Genève va soutenir les petites entreprises qui réalisent un chiffre d'affaires entre 20'000 et 100'000 francs. La Fondation d'aide aux entreprises (FAE) pourra attribuer des crédits sans intérêt pour permettre à ces sociétés de continuer à payer leurs charges urgentes.

Cette mesure vise les microsociétés. L'aide de transition allouée par la FAE peut aller jusqu'à 25% du chiffre d'affaires annuel brut déclaré ou des charges annuelles justifiées de l'entreprise.

"Les dossiers pour demander les aides sont ramenés au stricts minimum", a souligné jeudi Pierre Maudet, chef du Département du développement économique. Cette mesure pour les plus petites entreprises a pu être mise en place car de nombreuses PME ont retiré leur dossier à la FAE suite au programme de crédit lancé jeudi par le Conseil fédéral.

Depuis le vendredi 13 mars, date de l'annonce de la fermeture de certains commerces, la FAE a reçu plus de 700 dossiers de demande de prêt direct sans intérêts. A ce jour 52 sollicitations, pour un montant total de 4,6 millions de francs, ont été validées. Les demandes sont en baisse en raison du programme lancé au niveau fédéral.

130'000 employés

La hotline (022 388 34 34) mise en place dès le début pour répondre aux questions économiques a été largement sollicitées avec plus de 1400 appels. Le nombre de questions diminue, mais les préoccupations sont plus vives, a relevé M.Maudet. La perception d'une certaine urgence est très forte, a-t-il ajouté.

Les demandes de chômage partiel continuent d'affluer. Plus de 11'000 demandes ont été déposées. Elles concernent plus de 130'000 personnes. Pierre Maudet a rappelé que le canton a sollicité la Confédération pour un élargissement des aides pour les indépendants.

Continuer la lecture

Genève

Unia demande la suspension des livraisons de repas ubérisées

Publié

le

Le syndicat Unia estime que les livreurs travaillant pour les plateformes numériques jouent avec leur santé en cette période d'épidémie et sont un vecteur de propagation du Covid-19 (archives). KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
A Genève, Unia estime que la santé des livreurs de repas à domicile embauchés par des plateformes numériques n'est plus assurée en cette période de pandémie de Covid-19. Le syndicat a demandé mercredi au Conseil d'Etat genevois de suspendre ce type d'activité et de créer un fonds de soutien pour les personnes qui risquent de se retrouver sans revenu.

Le syndicat reproche par ailleurs au gouvernement de financer à hauteur de 100'000 francs la mise en réseau des restaurants avec les plateformes numériques. Avec la propagation de l'épidémie, "il paraît de plus en plus irresponsable" de développer davantage un modèle économique qui s'avère "réticent" à garantir aux livreurs les mesures de sécurité qui s'imposent en ce moment.

Le syndicat rappelle que les magasins d'alimentation restent ouverts. A ses yeux, il n'y a donc "aucune nécessité" de maintenir en fonction ce genre d'activité, bien au contraire. "Les livreurs risquent non seulement de mettre en danger leur propre santé, mais de devenir un facteur majeur de la propagation du virus dans le canton", écrit Unia dans un communiqué.

Pour assurer la livraison à domicile de repas pour les personnes qui ne peuvent pas sortir sans risque, Unia propose de renforcer le service nutrition de l'Institution genevoise de maintien à domicile (IMAD). Les livreurs qui travaillent pour des plateformes numériques pourraient "être réaffectés" au sein de cet organisme, qui est soumis à des règles d'hygiène garanties et vérifiées.

Continuer la lecture

Genève

Les SIG font une fleur à leurs clients en difficulté

Publié

le

Pour le directeur général des SIG Christian Brunier, les délais de paiement accordés aux clients en difficulté vont peser sur la trésorerie de l'entreprise. (Archives - ©KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Environ 16'500 clients des SIG disposeront d'un délai supplémentaire de 60 jours pour régler leurs factures de gaz, d'eau, d'électricité et d'énergie thermique. Cette mesure vise à soulager les artisans, les indépendants, les commerçants et les PME qui souffrent des répercussions économiques liées à la pandémie de Covid-19.

Les Services industriels genevois (SIG) continueront aussi d'étudier au cas par car, comme ils le font en temps normal, les demandes de particuliers en difficulté, et de leur proposer, selon la situation, des échelonnements de paiement, ont-ils indiqué mardi. L'entreprise accélérera par ailleurs le paiement des factures auprès de ses fournisseurs qui en feront la demande.

Ces mesures auront un effet non négligeable sur la trésorerie des SIG. L'entreprise veut cependant prendre ses responsabilités durant la crise et participer à l'effort de solidarité. L'arrêt pur et simple de la facturation des prestations n'a pas été retenu, car cette solution était d'une "extrême lourdeur".

Les SIG ont aussi décidé d'anticiper la baisse de ses tarifs de gaz naturel de 1 centime par kWh. Le nouveau prix, qui représente une diminution moyenne de 11%, entrera en vigueur le 1er mai et non pas à l'automne, comme prévu initialement. Cette réduction est liée à la tendance baissière observée sur le marché du gaz.

Continuer la lecture

Genève

Un nouveau calendrier des vacances pour les écoliers genevois

Publié

le

Les élèves genevois feront leur rentrée scolaire une semaine plus tôt qu'actuellement à partir de l'année scolaire 2022-2023. Ils auront en contre-partie des vacances de Pâques plus longues et le pont de l'Ascension. (Archives - ©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Suivant une motion adoptée en février par le Grand Conseil, le Conseil d'Etat genevois a décidé de mettre en place un nouveau calendrier scolaire pour la rentrée 2022-2023. Les Vacances de Pâques seront rallongées et le vendredi qui suit l'Ascension sera congé.

Afin de maintenir la durée des vacances à 13,5 semaines, les vacances d'été seront réduites d'une semaine. Les élèves retourneront sur les bancs de l'école une semaine plus tôt qu'actuellement. A Pâques, les vacances commenceront dès le Vendredi Saint, suivi de deux semaines complètes de congé.

Inchangé depuis 1976, le calendrier scolaire fait l'objet de discussions parlementaires depuis plusieurs années, rappelle lundi le Conseil d'Etat dans un communiqué. Une consultation menée en 2017 avait montré une large adhésion à la nouvelle répartition des vacances, selon le gouvernement.

Continuer la lecture

Genève

Stationnement interdit sur tout le pourtour de la rade à Genève

Publié

le

Les zones de stationnement proches du lac ont été bouclées à Genève notamment par la police. (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)
Le stationnement de véhicules privés est désormais interdit sur l'ensemble du pourtour de la rade à Genève pour limiter les rassemblements. La police cantonale, avec l'appui de la Protection civile (PCi), a bouclé samedi ces zones de parking proches du lac dans le cadre du dispositif contre le covid-19.

Une fois que des voitures quittaient une place de stationnement, des barrières empêchaient notamment une autre d'y accéder, a constaté dans la matinée Keystone-ATS. L'objectif de cette mesure est de restreindre fortement les rassemblements de personnes sur un même site, a expliqué la police cantonale.

La circulation sur les quais est toujours possible. Les personnes peuvent toujours y accéder à pied si elles ne sont pas plus de cinq et qu'elles maintiennent les règles de distance sociale.

Le périmètre lié à cette restriction s'étend du pavillon de Ruth en bas de la rampe de Vésenaz jusqu'au terme du quai Wilson. Cette interdiction porte également sur le parking dans le parc de Mon Repos. La police cantonale dit qu'elle sanctionnera toute violation.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Poisson

Puisque les planètes vous invitent à lâcher prise pour une petite introspection, profitez-en pour cogiter sur vos rapports de couple !

Publicité

Les Sujets à la Une

X