Choisissez votre radio
Connect with us

Pierre Maudet perd encore des plumes

Publicité
Empêtré dans l'affaire de son voyage controversé à Abou Dhabi en 2015, le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet s'est vu retirer jeudi de nouvelles prérogatives par le gouvernement (archives). (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Genève

Pierre Maudet perd encore des plumes

Empêtré dans l’affaire de son voyage à Abu Dhabi en 2015, le conseiller d’Etat genevois Pierre Maudet renonce provisoirement à présider l’exécutif. L’élu PLR se voit aussi retirer la police, mais garde le reste de ses prérogatives.

Destinée à préserver la sérénité des institutions, la décision de Pierre Maudet rejoint la préoccupation de l’exécutif réuni en séance extraordinaire jeudi matin, a annoncé jeudi après-midi devant les médias Antonio Hodgers. Le conseiller d’Etat écologiste, actuel vice-président du gouvernement, reprend le Département présidentiel.

Quant à la responsabilité hiérarchique de la police, elle est confiée au MCG Mauro Poggia, suppléant du chef du Département de la sécurité. Cette nouvelle répartition est due au fait que des inspecteurs de la police judiciaire pourraient être impliqués dans l’instruction de l’enquête du Ministère public. Ce dernier a annoncé le 30 août vouloir mettre en prévention le magistrat pour acceptation d’un avantage.

Le Conseil d’Etat avait pris de premières mesures organisationnelles le 5 septembre. Pierre Maudet « a donné des informations erronées au Conseil d’Etat, à plusieurs reprises, sous la précédente législature ainsi que l’actuelle. Il en résulte, par ailleurs, que M. Maudet a violé les règles du Conseil d’Etat en matière de procédure protocolaire et de non-acceptation de cadeaux », a déploré jeudi l’exécutif.

Aéroport aux Infrastructures

Le gouvernement a encore revu la répartition de certaines tâches entre ses membres. Pierre Maudet conserve le Département de la sécurité, auquel sont rattachés le service de la surveillance des communes, la direction générale du développement économique, de la recherche et de l’innovation ainsi que la fondation d’aide aux entreprises. En revanche, Genève Aéroport est rattaché au Département des infrastructures.

La modification des départements fera l’objet d’un projet de résolution soumis au Grand Conseil. Elle restera en vigueur, sauf si l’évolution du dossier exige sa révision, a précisé Antonio Hodgers.

(ATS / KEYSTONE – SALVATORE DI NOLFI)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Genève

Publicité
Publicité

Retrouvez LFM sur tous les supports

écrans
To Top
X