Rejoignez-nous

International

Apple veut émerveiller avec de nouveaux iPhone

Publié

,

le

D'après les rumeurs, Apple va adopter l'USB-C (à gauche sur l'image) cette année plutôt que d'attendre l'année prochaine pour se conformer aux régulations européennes et remplacer la connectique maison Lightning (à droite) (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Apple dévoile mardi sa nouvelle gamme d'iPhone, avec des puces et objectifs toujours plus performants. La dernière itération du smartphone de la marque à la pomme devrait probablement aussi présenter un port de chargement universel imposé par l'Union européenne (UE).

Ce n'est pas le genre d'innovations technologiques qu'Apple aime mettre en avant, mais une loi de Bruxelles impose aux fabricants d'appareils électroniques de doter tous les nouveaux smartphones, tablettes et appareils photo d'un port USB-C d'ici la fin 2024. "D'après les rumeurs, Apple va adopter l'USB-C cette année plutôt que d'attendre l'année prochaine pour se conformer aux régulations européennes", note Avi Greengart de Techsponential.

Une petite révolution pour l'écosystème de produits et services d'Apple, qui s'intègre difficilement aux autres systèmes. "Cela va agacer beaucoup d'utilisateurs d'Apple (...) mais ils vont s'habituer, ils n'auront pas le choix", continue l'analyste.

Il y a deux ans, quand le texte était en discussion, le groupe américain avait tenté de s'y opposer. La marque à la pomme faisait valoir que sa technologie "Lightning" équipait plus d'un milliard d'appareils dans le monde et estimait que la nouvelle réglementation allait "étouffer l'innovation" et "nuire aux consommateurs".

Pour l'Union européenne, il s'agit au contraire de leur simplifier la vie et de réduire la quantité de déchets électroniques créés au fur et à mesure que les chargeurs deviennent obsolètes. "Le chargeur commun relève du bon sens, et il est à portée de main", s'est félicité mardi le commissaire européen Thierry Breton dans une déclaration transmise à l'AFP. La mesure est censée faire économiser chaque année 250 millions d'euros aux consommateurs européens.

Prix plus élevés

L'évènement marketing de mardi est baptisé "Wonderlust", un mot-valise qui combine "envie de voyager" et "émerveillement". Pré-enregistré et diffusé en ligne, il est généralement regardé en temps réel et en différé par des millions de personnes. Après un trimestre décevant pour les ventes d'iPhone et à l'approche des fêtes de fin d'année, l'entreprise a besoin de fasciner le public.

Surtout si ses produits deviennent plus onéreux, comme s'y attendent plusieurs observateurs du marché. "Apple devrait augmenter considérablement les prix des modèles "Pro" (professionnels, ndlr)", a prédit Yory Wurmser d'Insider Intelligence, "à cause des coûts de production plus élevés", entre inflation et chaîne d'approvisionnement saturées.

"Il sera intéressant de voir quelles fonctionnalités vont être mises en avant et si Apple réussit à justifier des prix plus importants", a-t-il ajouté. D'avril à juin, pour le troisième trimestre d'affilée, Apple a enregistré un repli de son chiffre d'affaires sur un an (-1,4%), à 81,8 milliards de dollars. En cause, des ventes en recul de 2,4% pour son produit phare, l'iPhone.

Pour l'analyste Dan Ives, c'est le bon moment pour augmenter les prix de la nouvelle gamme, alors que les puces informatiques gagnent en capacité et que les batteries durent toujours plus longtemps. Il table en outre sur des "promotions massives de la part des opérateurs américains au cours des prochains mois", qui devraient permettre d'écouler "davantage d'iPhone et d'atténuer l'impact d'une légère augmentation de prix".

1,2 milliard

Apple dispose d'une "base installée en or", rappelle l'expert de Wedbush, évoquant la fidélité des utilisateurs des appareils de la marque. Or, précise-t-il, "nous estimons qu'environ 25% du 1,2 milliard de personnes qui ont des iPhone n'ont pas mis à jour leur combiné depuis 4 ans". Dan Ives n'est pas inquiet non plus au sujet des mauvaises nouvelles venues de Chine.

Des informations selon lesquelles Pékin a interdit l'usage de l'iPhone dans certaines administrations et entreprises d'Etat ont fait chuter le titre du groupe américain à la Bourse de New York la semaine dernière. Si elles étaient étendues, de telles mesures représenteraient un défi pour Apple, alors que la Chine est son plus gros marché à l'étranger, mais aussi pour une grande part, son principal centre de production.

Sur deux jours, l'action a perdu plus de 6%, faisant fondre sa capitalisation boursière de plus de 200 milliards de dollars, à 2.776 milliards. "Cette interdiction de l'iPhone par le gouvernement chinois est largement exagérée", a jugé Dan Ives. "Moins de 500.000 iPhone devraient être vendus en Chine au cours des 12 prochains mois, sur un total d'environ 45 millions".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Equateur: l'état d'urgence est déclaré dans sept provinces

Publié

le

Patrouilles de soldats à Quito. (© KEYSTONE/AP/Dolores Ochoa)

L'Equateur a déclaré l'état d'urgence dans sept des 24 provinces du pays, où la violence s'est aggravée ces dernières semaines avec plusieurs meurtres, a annoncé mercredi le gouvernement, engagé dans une lutte contre les gangs de narcotrafiquants depuis janvier.

Cette décision, qui permet le déploiement de l'armée dans les rues, a été décrétée pour 60 jours dans les provinces côtières de Guayas, El Oro, Santa Elena, Manabí et Los Ríos et les provinces amazoniennes de Sucumbíos et Orellana, en plus du canton de Camilo Ponce Enríquez (dans l'Azuay andin), selon le communiqué publié par la présidence.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Arrivée d'Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie pour une visite

Publié

le

Le président Emmanuel Macron est arrivé pour une visite en Nouvelle-Calédonie. (© KEYSTONE/EPA/YOAN VALAT / POOL)

Le président Emmanuel Macron est arrivé tôt jeudi matin en Nouvelle-Calédonie pour une visite éclair visant à rétablir le dialogue et accélérer le retour à l'ordre sur l'archipel français du Pacifique sud, a constaté un journaliste de l'AFP.

M. Macron a atterri autour de 23H20 heure suisse mercredi (08H20 jeudi en heures locales) à l'aéroport de Nouméa. Il doit notamment s'entretenir durant au moins deux heures avec les élus et acteurs économiques de l'archipel au haut-commissariat à partir de mercredi 10H00 heures locales.

Macron doit aussi installer une mission composée de trois haut fonctionnaires, qui restera sur place "autant qu'il faudra" et "aura pour objectif de faire émerger un dialogue politique local dans le but de parvenir à un accord politique global", a précisé mercredi le Premier ministre Gabriel Attal devant le Sénat.

Sur le terrain, après neuf jours de violences, "la nuit a été calme", a indiqué le Haut-commissaire Louis Le Franc à l'AFP. "Les réactions de la classe politique" à la venue du président "sont plutôt positives dans les deux camps. Il n'y a pas eu de dégâts supplémentaires mais il y a tellement de choses qui sont détruites", a-t-il encore fait valoir.

Depuis le début des violences, six personnes ont été tuées, dont deux gendarmes mobiles. Quelque 86 policiers et gendarmes ont été blessés, selon la ministre des Collectivités territoriales Dominique Faure qui a évoqué mercredi devant les députés le nombre de "320 interpellations" au total depuis le début de la crise. "Plusieurs dizaines de leaders violents ont été maîtrisés grâce aux assignations à résidence", a-t-elle précisé.

Les forces de l'ordre ont procédé à près de 300 interpellations, dont 269 menant à des gardes à vue, 35 à des déferrements et 17 à des mandats de dépôt, a également détaillé mercredi le procureur de Nouméa, Yves Dupas.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

L'ex-rivale républicaine de Trump, Nikki Haley, votera pour lui

Publié

le

La républicaine Nikki Haley va voter pour Trump. (© KEYSTONE/AP/Chris Carlson)

L'ex-candidate républicaine à la Maison Blanche Nikki Haley, qui a vertement critiqué Donald Trump par le passé, a annoncé mercredi qu'elle voterait pour lui à la présidentielle de novembre.

Le président Joe "Biden est une catastrophe. Je voterai donc pour Trump", a-t-elle dit lors d'une intervention dans un centre de recherche conservateur. Mais Donald Trump devrait "tendre la main aux millions de personnes qui ont voté pour moi et qui continuent à me soutenir, et ne pas partir du principe qu'elles vont se ranger derrière lui", a-t-elle averti.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

L'ex-candidate Nikki Haley annonce qu'elle votera pour Trump

Publié

le

Alerte Info (© )

L'ex-candidate à la Maison Blanche Nikki Haley annonce qu'elle votera pour Trump

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X