Rejoignez-nous

International

La police iranienne veut agir "avec toute sa force" contre les manifestants

Publié

,

le

Les protestations en Iran sont les plus importantes depuis celles de novembre 2019, provoquées par la hausse des prix de l'essence, (© KEYSTONE/AP)

La police en Iran a averti mercredi qu'elle agirait avec "toute sa force" face aux manifestations qui ont suivi la mort en détention de Mahsa Amini. La famille de la jeune femme a pour sa part porté plainte contre les policiers qui l'avaient arrêtée.

La répression des manifestation a déjà fait des dizaines de morts, suscitant à l'étranger des condamnations et des appels à la retenue. Dans ce contexte de grande tension, le président iranien Ebrahim Raïssi doit s'exprimer mercredi à 20h00 (heure suisse) en direct à la télévision publique, selon son bureau.

De nouvelles manifestations ont eu lieu mardi soir contre la mort le 16 septembre à l'hôpital de Mahsa Amini, arrêtée trois jours auparavant par la police des moeurs à Téhéran pour non respect du code vestimentaire strict pour les femmes en République islamique d'Iran.

Les autorités nient toute implication dans le décès de cette jeune femme de 22 ans originaire de la province iranienne du Kurdistan. Mais la famille affirme le contraire et a porté plainte contre les "auteurs de son arrestation", a indiqué son avocat, cité mercredi par l'agence de presse Isna.

"Violent coup à la tête"

"Nous avons demandé au chef du parquet (...) de mener une enquête détaillée sur la manière dont l'arrestation a eu lieu jusqu'au transfert de Mahsa à l'hôpital", a expliqué notamment Me Saleh Nikbakht.

Selon un cousin de Mahsa Amini, rencontré au Kurdistan d'Irak, elle est décédée après "un violent coup à la tête" donné par la police des moeurs le jour de son arrestation.

Les policiers l'ont "frappée" avant de l'emmener dans un van où "les coups se sont poursuivis", d'après le récit de la mère de la jeune femme rapporté par le cousin. Elle a ensuite été transportée à l'hôpital, où elle est décédée après trois jours dans le coma.

Environ 60 morts

La mort de Mahsa Amini a déclenché des manifestations au cours desquelles "environ 60 personnes ont été tuées" depuis le 16 septembre, selon un dernier bilan donné mardi par l'agence de presse iranienne Fars. La police a fait état de 10 policiers morts mais on ignore s'ils figurent parmi les 60 morts.

L'ONG Iran Human Rights (IHR), basée à Oslo, a elle parlé lundi d'"au moins 76 morts".

La police s'opposera de "toute sa force aux conspirations des contre-révolutionnaires" et agira "fermement contre ceux qui perturbent l'ordre public et la sécurité partout dans le pays", a prévenu mercredi le commandement de la police dans un communiqué, selon l'agence de presse Fars.

Des défenseurs des droits humains ont fait état ces derniers jours de tirs de plombs et à balles réelles de la part de la police sur les manifestants.

"Complots étrangers"

Téhéran voit dans ces manifestations des "émeutes" animées par des "groupes séparatistes" ou encore des "complots étrangers", pointant du doigt les Etats-Unis.

Mercredi, l'Iran a mené des frappes contre des groupes kurdes iraniens armés d'opposition basés au Kurdistan irakien, faisant au moins sept mort selon les autorités kurdes irakiennes.

Selon des médias d'opposition basés à l'étranger, des manifestations ont lieu tous les soirs depuis le 16 septembre dans plusieurs villes. Mais des militants ont affirmé que la perturbation des connexions Internet rendaient de plus en plus difficile la transmission des images.

Soutien de footballeurs iraniens

Les protestataires ont déchiré des photos du guide suprême Ali Khamenei et de l'imam Khomeiny, fondateur de la République islamique, ou encore lancé des pierres contre les forces de sécurité, incendié des voitures de police et mis le feu à des bâtiments publics, selon des vidéos.

Les autorités ont fait état de l'arrestation de plus de 1200 manifestants depuis le 16 septembre. Des militants, des avocats et des journalistes ont également été arrêtés, d'après des ONG.

Les femmes sont à l'avant-garde des protestations en Iran. Elles sont soutenues par plusieurs manifestations à l'étranger.

Le défenseur international iranien Majid Hosseini a publié mercredi sur son compte Instagram un message dénonçant la répression. D'autres grands noms du football iranien avaient déjà ouvertement pris position en faveur de la contestation.

Comme l'ont déjà fait plusieurs pays européens, l'Espagne a convoqué mercredi l'ambassadeur d'Iran afin de protester contre la répression des manifestations.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian a indiqué récemment à des diplomates occidentaux que les manifestations n'étaient "pas un gros problème" pour la stabilité de la République islamique. "Il ne va pas y avoir un changement de régime en Iran", a-t-il ajouté à la National Public Radio à New York.

Les protestations en Iran sont les plus importantes depuis celles de novembre 2019, provoquées par la hausse des prix de l'essence, qui avaient été sévèrement réprimées --230 morts selon un bilan officiel, plus de 300 selon Amnesty International.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Climat

Les Etats-Unis se préparent à une vague de chaleur écrasante

Publié

le

Il pourrait faire jusqu'à 38 degrés celsius dans le nord-est des Etats-Unis (archives). (© KEYSTONE/AP/David Santiago)

Des régions du centre et de l'est des Etats-Unis d'Amérique se préparent à subir une vague de chaleur étouffante la semaine prochaine. Les températures, qui devraient être anormalement élevées pour un mois de juin, pourraient monter jusqu'à 38 degrés par endroits.

"Les températures vont s'envoler la semaine prochaine du Midwest vers le nord-est" du pays, a prévenu vendredi sur le réseau social X (ex-Twitter) le service météorologique national (NWS). Il s'attend à "plusieurs dizaines de records" de chaleur journaliers.

Cette vague doit commencer dimanche dans le centre puis se propager à travers le Midwest et le nord-est avant mardi. Elle durera presque toute la semaine, selon le NWS. "La chaleur est la principale cause de décès liés aux conditions météorologiques la plupart des années. Prenez-la au sérieux", a mis en garde le service.

Réchauffement climatique

La capitale Washington a d'ores et déjà activé son alerte à "l'urgence chaleur" pour ce vendredi, a indiqué la maire Muriel Bowser. "Des températures extrêmes sont prévues pour la semaine prochaine".

Le mercure pourrait ainsi monter jusqu'à 38 degrés celsius le 23 juin. Plusieurs autres grandes villes seront concernées, de Chicago à New York.

Selon les scientifiques, les canicules à répétition sont un marqueur sans équivoque du réchauffement de la planète et ces vagues de chaleur sont appelées à encore se multiplier, s'allonger et s'intensifier.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Yuliya Efimova autorisée sous statut neutre

Publié

le

Yulia Efimova (ici en 2016 à Rio) est autorisée à participer aux JO de Paris (© KEYSTONE/AP/MARTIN MEISSNER)

Yuliya Efimova est devenue la première nageuse russe à bénéficier du statut d'athlète individuel neutre (AIN) pour les JO de Paris. L'intéressée estime néanmoins qu'elle aura du mal à se qualifier.

La brasseuse, sextuple champion du monde et triple médaillée olympique à Londres 2012 (200 m, bronze) et Rio 2016 (100 et 200 m, argent), a reçu le statut de nageuse neutre pour Paris vendredi de la part de l'instance dirigeante de la natation, World Aquatics.

Le CIO autorise à titre individuel les sportifs russes et bélarusses à participer sous bannière neutre aux Jeux, aux conditions de ne pas avoir ouvertement soutenu l'offensive lancée en Ukraine par la Russie en février 2022 et de ne pas être membre d'un club lié aux forces de sécurité.

Efimova, 32 ans, a toutefois déclaré à la chaîne russe Match TV.Ru qu'elle aurait du mal à respecter la date limite de qualification pour les Jeux olympiques, fixée au 23 juin. N'ayant pas de visa pour l'Europe, elle ne peut pas participer à des épreuves où elle aurait pu se qualifier.

"Ils m'ont donné (le statut neutre) aujourd'hui mais c'est un gros problème de ne pas avoir assez de temps pour les qualifications internationales. Les compétitions se terminent toutes le 23 juin - soit elles ont eu lieu, soit elles auront lieu la semaine prochaine", a-t-elle souligné.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Doublé de Messi avec l'Argentine

Publié

le

Messi a signé un doublé face au Guatemala (© KEYSTONE/EPA/SHAWN THEW)

Lionel Messi a inscrit un doublé lors du succès 4-1 de l'Argentine face au Guatemala vendredi dans le Maryland. Il s'agissait du dernier match de préparation de l'Albiceleste avant la Copa America.

Après l'ouverture du score surprise du Guatemala avec un but contre son camp de Lisandro Martinez (4e), Messi a rapidement égalisé (12e) en profitant d'une erreur du gardien adverse, avant de clore la marque à la 77e minute. Entretemps, Lautaro Martinez avait donné l'avantage aux champions du monde 2022 (39e sur penalty, puis 66e).

L'Argentine entamera la défense de son titre de champion de la Copa America jeudi prochain contre le Canada à Atlanta. Cette édition disputée aux Etats-Unis a été élargie à l'Amérique du nord, à l'Amérique centrale et aux Caraïbes (Concacaf).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Aberg en tête après le 2e tour, Woods manque le cut

Publié

le

Ludvig Aberg pointe en tête de l'US Open après 2 tours (© KEYSTONE/AP/George Walker IV)

Ludvig Aberg pointe seul en tête de l'US Open à l'issue du 2e tour. La légende Tiger Woods n'a pour sa part pas franchi le cut vendredi à Pinehurst en Caroline du Nord.

Ludvig Aberg confirme son arrivée tonitruante dans le monde professionnel à 24 ans, après sa 2e place au Masters. Une carte de 69 (1 sous le par) lui a permis de capitaliser sur son excellente première journée jeudi (66) pour se retrouver seul à -5 sous le par.

"J'ai très bien tapé la balle. C'était évidemment un parcours très difficile. Mais j'ai l'impression d'avoir su rester discipliné, très patient, en essayant de viser les zones que je ciblais", a déclaré le jeune Suédois.

McIlroy en embuscade

Un coup derrière Aberg, les Américains Bryson DeChambeau et Patrick Cantlay, ainsi que le Belge Thomas Detry partagent la 2e place. Le Nord-Irlandais Rory McIlroy, no 3 mondial vainqueur du tournoi en 2011 et co-leader jeudi soir, reste en embuscade à deux coups, à égalité avec le Français Matthieu Pavon et l'Américain Tony Finau.

Bien plus loin au classement, Tiger Woods (carte de 73, +7 total) a de nouveau échoué à passer le cut d'un Majeur, après le PGA Championship en mai et une 60e place au Masters en avril. L'homme aux 15 titres majeurs est revenu en janvier après une opération à une cheville en avril 2023, sans parvenir à retrouver un bon niveau.

"Une corvée"

Le no 1 mondial Scottie Scheffler, vainqueur du Masters et quasi invincible cette saison, a lui étalé sa frustration lors d'une journée achevée avec une carte de 74, pour un score total de +5 à 10 coups de la tête qui lui permet tout juste de franchir le cut avant les deux derniers tours ce week-end.

"Ca a été une corvée. Je suis fier de la façon dont je me suis battu. Je n'arrivais juste pas à faire tomber les putts", a lâché Scheffler, auteur d'une carte sans birdie rarissime pour lui, dans une journée où il a lancé plusieurs fois ses clubs de rage.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Gémeaux

Vous naviguez au milieu de certaines ambiguïtés émotionnelles, il est essentiel de ne pas prendre de résolutions trop draconiennes en ce moment.

Les Sujets à la Une

X