Rejoignez-nous

Football

Le Barça à la dérive, Koeman dans la tempête

Publié

,

le

Depay (à droite) et Barcelone n'ont pas pesé lourd mercredi contre Benfica et Verissimo. (© KEYSTONE/EPA/MANUEL DE ALMEIDA)

Barcelone, bateau ivre: à nouveau humilié mercredi en Ligue des champions par Benfica (3-0), lourdement endetté et désormais orphelin de Lionel Messi, le Barça s'enfonce dans une interminable crise.

Elle pourrait être fatale à Ronald Koeman, proche de l'éviction un an après son arrivée.

C'est un faux départ historique pour le FC Barcelone, giflé 3-0 par le Bayern Munich au Camp Nou puis sur le même score à Lisbonne mercredi. Le club catalan n'avait plus perdu deux matches de rang en phase de groupes de Ligue des champions depuis septembre 2000... alors que le tout jeune Messi, alors adolescent, venait d'atterrir en Catalogne.

Sur les deux premières journées de C1, le Barça n'a toujours pas cadré un seul tir, a marqué 0 but et en a encaissé 6, et a surtout essuyé deux claques monumentales.

"Sinistre total", "Dans les cordes", "Dévastés", "Ceci est un cauchemar"... Les unes de la presse madrilène et barcelonaise étaient très critiques jeudi matin envers la formation catalane et son entraîneur néerlandais, au point que plusieurs noms, dont celui de l'ancien capitaine blaugrana Xavi, sont déjà avancés pour lui succéder.

"Le résultat est dur à accepter. Il ne traduit pas ce qu'on a vu sur le terrain", s'est défendu Koeman (58 ans). "Je ne vais pas discuter du niveau de cette équipe. Tout le monde sait quel est le problème du Barça aujourd'hui. On ne peut pas juger une équipe qui n'est plus celle d'il y a quelques années en arrière."

Choix incompris

Le technicien, engagé à l'été 2020 à la place de Quique Setien pour redresser un Barça qui prenait déjà l'eau, affronte une tempête d'une ampleur inédite pour lui.

Selon le journal catalan Sport, le président Joan Laporta et ses proches conseillers se sont réunis dans les bureaux du club jusqu'à 4 heures du matin, après être rentrés de Lisbonne dans la nuit, pour décider de l'avenir de l'ex-sélectionneur "Oranje"...

Mais d'après Mundo Deportivo, aucune décision ne devrait être prise à chaud, surtout vu la proximité de l'affiche de Liga samedi (21h00) face au champion d'Espagne en titre, l'Atlético Madrid d'Antoine Griezmann, qui a battu l'AC Milan sur le fil mercredi (2-1) en C1.

Mais de quel crédit dispose désormais Koeman ? Les choix du technicien néerlandais mercredi pour tenter de redresser un Barça mené 1-0 après trois minutes de jeu ont été très mal accueillis en Catalogne.

Koeman a sorti son pilier défensif Gerard Piqué dès la demi-heure de jeu, par peur qu'il soit sanctionné d'un carton rouge. Il a fait descendre Frenkie de Jong en défense centrale, alors que son compatriote était le seul à porter le danger devant les cages lisboètes.

Et Koeman a oublié son jeune prodige Ansu Fati sur le banc, lui qui venait de marquer pour son grand retour de blessure, le week-end dernier contre Levante.

Quatorze millions d'euros

Déjà sonné après le 4-1 encaissé face au Paris Saint-Germain au Camp Nou en février, le Barça devra toutefois y songer à deux fois avant de remercier son entraîneur: le limogeage de Koeman coûterait quatorze millions d'euros en frais de licenciement au club blaugrana, qui doit déjà éponger une énorme dette estimée à 1,35 milliard d'euros à long terme.

"Je me sens soutenu par mes joueurs et leur attitude. Le reste, je ne sais pas. Par le club, je ne sais pas", a lancé Koeman, sous contrat jusqu'à l'été 2022 mais presque résigné mercredi soir.

Ses joueurs l'ont effectivement épaulé au coup de sifflet final. "On est dans une situation critique, vraiment. Ce serait très facile de virer Koeman, mais on a tous des responsabilités", a réagi le capitaine Sergio Busquets. "Je ne crois pas que changer d'entraîneur pourrait solutionner quelque chose", a soutenu Frenkie de Jong.

Pourtant, la presse catalane a déjà avancé les noms des potentiels successeurs du technicien néerlandais: légende du Camp Nou, Xavi, actuel entraîneur d'Al-Sadd au Qatar, semble tenir la corde, mais l'Italien Andrea Pirlo, libre depuis son éviction de la Juventus Turin fin mai, et Roberto Martinez, le sélectionneur espagnol de la Belgique, sont également cités.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Le LS fait match nul: "On perd des duels qui sont la base du foot"

Publié

le

Le LS y aura cru jusuqu'à la dernière minute avec ce but annulé. Les Vaudois se contenteront du nul. ©KEYSTONE/Laurent Gillieron

Le Lausanne Sport arrache 1 point lors de la 25e journée de Super League. Les Vaudois recevaient Winterthur à la Tuilière. Résultat: 1-1.

L'ambiance était plutôt bon enfant à la Tuilière, comme toujours lors des rencontres entre les deux clubs. On le doit au fait que ce soit un dimanche et que beaucoup de familles aient fait le déplacement. Mais aussi aux deux groupes de supporters. Lausannois et Zurichois s'entendent en effet très bien. Après avoir marché ensemble lors du traditionnel cortège d'avant match, les deux kop ont aussi démontré leur amitié dans les tribunes, notamment en scandant chacun leur tour le nom de leur adversaire et en chantant "Lausanne et Winti".

Sur le terrain, c'est Lausanne qui s'est créé les premières occasions. Mais c'est Winterthur qui a ouvert le score à la 8e minute grâce à Boubacar Fofana (passe décisive: Adrian Gantenbein). L'attaquant était pourtant face à trois joueurs lausannois, mais c'est très simplement qu'il a trouvé le chemin des filets.

"C'est un but un peu comme les cinq premiers qu'on a pris ici en début de saison, analyse Ludovic Magnin, entraîneur du LS. On pourrait simplement éclaircir la situation et puis... on le donne tout simplement. Je pense que c'est la seule occasion qu'ils ont en première mi-temps."

Mais comment expliquer ce genre d'erreur? Une mauvaise lecture du jeu? Une question d'entraînement? De la malchance?

Ludovic MagninEntraîneur du Lausanne Sport

Il aura ensuite fallu une bonne vingtaine de minutes aux Lausannois pour réagir. L'action commence à droite du but avec Haithem Loucif qui centre. Antoine Bernede récupère, sur la ligne des 16m, et tente un premier tir. Mais le milieu de terrain glisse et le ballon est contré par le gardien zurichois. C'est Brighton Labeau qui viendra conclure, en profitant du rebond (33e).

"Moins d'impact physique"

Le score ne bougera pas en 2e mi-temps. Ceci, entre autre grâce à Karlo Letica. Le gardien lausannois a en effet réalisé plusieurs gros sauvetages.

En somme, les Vaudois ont tenu bon, comme le confirme Ludovic Magnin. "En première mi-temps, on a été la meilleure équipe. Mais ça a changé en deuxième mi-temps. Winterthur a joué un peu plus haut, un peu mieux et faut être sincère, ils ont deux grosses occasions pour marquer le deuxième, décrit le technicien. Heureusement cette fois-ci on s'est jeté sur les ballons et on a bien défendu."

L'état de l'effectif lausannois serait la cause de cette baisse de régime en seconde période.

Ludovic MagninEntraîneur du Lausanne Sport

En effet, Ludovic Magnin doit composer sans Trae Coyle, Rares Ilie et Samuel Kalu qui sont absents pour plusieurs semaines, voire plusieurs mois à causes de blessures. Et Fousseni Diabaté était sous le coup d'une "sanction disciplinaire" selon les mots de l'entraîneur lausannois.

Le LS y aura pourtant cru jusqu'à la dernière minute. Dans le temps additionnel, sur corner, Kaly Sène pense avoir marqué le but de la victoire à son équipe. Mais la joie sera de courte durée. L'attaquant était hors jeu. Le but est annulé. Ce sera la dernière action du match. Et lorsque l'on demande à Ludovic Magnin si cette séquence est frustrante, il préfère se concentrer sur le positif.

Ludovic MagninEntraîneur du Lausanne Sport

En parlant des joueurs qui sont entrés en jeu en deuxième mi-temps, on notera le retour sur le terrain d'Alvyn Sanches. Le jeune milieu de terrain s'était blessé lors d'un match avec l'équipe de Suisse M21. Il a souffert d'une lésion du ligament externe et du ménisque qui l'a gardé éloigné des terrains pendant trois mois. Alors, même s'il n'a joué que quelques minutes, c'est un Alvyn Sanches tout sourire que l'on a retrouvé en fin de partie.

Alvyn SanchesMilieu de terrain du Lausanne Sport

"Je vais essayer de ramener ce que je sais faire pour l'équipe, et après on verra", ajoute le jeune joueur de 21 ans. Au vu de la situation, le LS  besoin de tous les renforts possibles pour pallier les blessés. Mais Ludovic Magnin ne veut pas s'enflammer sur le retour de son milieu de terrain.

"Je suis heureux pour lui, mais voilà, c'est un gamin qui s'entraîne depuis deux semaines. Il a encore du boulot mais je pense que petit à petit on va le remettre dans le bain. On dit toujours qu'un joueur a besoin d'autant de temps pour se remettre en forme que ce qu'il a loupé. Il est jeune, il est fougueux, sourit le coach, donc espérons qu'il va revenir plus vite."

Ce match contre Winterthur et le point empoché n'a pas d'incidence sur le classement. Lausanne pointe toujours au 11e rang de Super League avec 26 points. Le club compte 2 points de retard sur Grasshopper. Les deux prochains weekends, le Lausanne Sport sera sur la route. Les Vaudois se déplaceront à Bâle samedi, puis à Genève le dimanche suivant.

Continuer la lecture

Football

Fin de série pour les Young Boys

Publié

le

Yoan Séverin devant Cédric Itten. Comme si le Servette FC avait toujours eu un temps d'avance... (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Invaincus à domicile en Super League depuis 34 matches, les Young Boys sont tombés de haut. Le choc au sommet face au Servette FC a illustré tous ses errements.

Les Bernois se sont inclinés 1-0 pour leur premier revers au Wankdorf depuis le 19 mars 2022, le jour où le FC Zurich sur la route de son titre s'était imposé 2-1. Ils ne comptent désormais plus que 4 points d’avance sur les Grenat.

Ils ont été incapables de répondre à la superbe ouverture du score d’Alexis Antunes peu avant la pause pour confirmer une impression qui se dégage depuis des semaines. Les Young Boys ont mal à leur football, comme si les départs à l’étranger d’Ulisses Garcia et de Jean-Pierre Nsame avaient provoqué une sorte de rupture. Raphaël Wicky peut toutefois avancer une circonstance atténuante avec l’indisponibilité de Filip Ugrinic. Mais c’est bien la seule.

Servette n'a strictement rien volé

Il ne faut toutefois pas taire les mérites du Servette FC. Trois jours après son succès à Razgrad pour s’ouvrir les portes des huitièmes de finale de la Conference League, la formation de René Weiler n’a strictement rien volé sur le synthétique du Wankdorf. Timothé Cognat, Alexis Antunes et Dereck Kutesa ont formé un trio maître pour dessiner plusieurs actions magnifiques. Tous leurs coéquipiers doivent être réunis dans ce concert d’éloges au même titre que René Weiler. Au soir de ce dernier dimanche de février, l’entraîneur ne peut plus se cacher. Le Servette jouera bien le titre ce printemps !

Un point seulement pour Lausanne

A la Tuilière dans l’autre match programmé à 18.30, Lausanne n’est pas parvenu à enchaîner. Huits jours après leur succès devant Yverdon, les Vaudois ont partagé l’enjeu avec Winterthour (1-1). Brighton Labeau a répondu à la 33e à l’ouverture du score de Boubacar Fofana de la 8e. Avec ce nul, Lausanne laisse le SLO à 11 points désormais et n’en accuse plus que 2 de retard sur les Grasshoppers. Si le danger d’une relégation directe n’est plus de mise, la lutte pour échapper à la place de barragiste est encore loin d’être gagnée pour Ludovic Magnin et ses joueurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Un nouveau but et une nouvelle victoire pour Vincent Sierro

Publié

le

Vincent Sierro: une entrée décisive contre Lille. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Vincent Sierro s’affirme bien comme le maître à jouer de Toulouse. Comme la semaine dernière à Monaco, le Valaisan a été décisif lors du succès à domicile de Toulouse devant Lille (3-1).

Entré à la pause – il avait été ménagé après le match d’Europa League contre Benfica – alors que Lille menait 1-0, le capitaine a tout d’abord botté le corner qui a permis à Christian Mawissa Elebi d’égaliser à la 49e. A l’heure de jeu, il transformait imparablement un penalty pour le 2-1 qui avait été provoqué pour une faute sur Yann Gboho.

Depuis le début de l’année, Vincent Sierro a trouvé déjà à quatre reprises le chemin des filets. Sa réussite laissera-t-elle de marbre Murat Yakin ?

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Un succès aisé du FC Lugano

Publié

le

Le capitaine luganais Jonathan Sabbatini (à droite) à la poursuite de Nils Reichmuth. (© KEYSTONE/TI-PRESS/Samuel Golay)

Lugano a redressé la tête. Dans leur antre du Cornaredo, les Luganais se sont imposés 2-0 devant le FC Zurich pour oublier en quelque sorte leur malheureuse défaite contre le Servette FC.

Face à un FCZ sans doute trop juvénile pour espérer un meilleur sort, les Luganais ont marqué sur un penalty de Shkelim Vladi à la 25 provoqué avant tout par une mauvaise relance de Yanick Brecher avant que Zan Cellar, sorti du banc, ne classe l’affaire à la 68e.

Lugano a, ainsi, préparé de la plus belle des manières son quart de finale de Coupe de Suisse contre Bâle mercredi. Quant au FC Zurich, cette performance livrée au Tessin n’augure rien de bon. La fin de saison s’annonce rude pour le FCZ, à commencer par son derby en Coupe de Suisse mercredi contre Winterthour.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

Les planètes s'agitent, provoquant de l'instabilité. Vous allez devoir faire face à des moments de nervosité qui ne seront pas sans conséquences sur votre forme.

Les Sujets à la Une

X