Rejoignez-nous

International

Le « travel ban » de Trump validé

Publié

,

le

La Cour suprême des Etats-Unis a rendu mardi un arrêt approuvant la légalité du décret présidentiel qui durcit les conditions d'entrée aux Etats-Unis des ressortissants en provenance de certains pays majoritairement musulmans.

Cette décision pourra être opposée aux juridictions inférieures qui bloquaient l'exécution du décret en question.

Par cinq voix contre quatre, les juges de la haute juridiction ont estimé que le texte contesté n'allait à l'encontre ni de la législation américaine sur l'immigration ni du premier amendement de la constitution américaine qui interdit qu'une religion puisse prévaloir sur une autre. "Ouah!", a très vite réagi M. Trump dans un tweet lapidaire.

Cette décision accorde une large pouvoir discrétionnaire au président américain désormais autorité à décider qui peut entrer aux Etats-Unis. La liste des pays concernés pourrait même être élargie.

Donald Trump a signé un premier décret anti-immigration une semaine seulement après sa prise de fonction en janvier 2017. Celui-ci a été bloqué par plusieurs juridictions de première puis de seconde instance, obligeant l'exécutif à revoir sa copie tout en menant une bataille juridique.

150 millions de personnes

Actuellement, les dispositions prises par l'administration Trump interdisent l'accès au territoire des Etats-Unis à la plupart des ressortissants d'Iran, de Libye, de Somalie, de Syrie et du Yémen. Pour quelque 150 millions de personnes, les frontières américaines sont fermées. Le Tchad qui figurait sur la liste présentée en septembre en a été retiré le 10 avril.

La Cour suprême n'avait jamais jusqu'ici entendu les arguments de l'administration Trump pour justifier sa politique migratoire restrictive à l'égard de pays musulmans ou des bénéficiaires du Dream Act (DACA), loi qui protège les "Dreamers", ces migrants arrivés illégalement aux Etats-Unis lorsqu'ils étaient enfants.

La plus haute juridiction américaine est toutefois intervenue dans le bras de fer que se livrent Trump et certains juges fédéraux sur la question migratoire. La Cour suprême a soutenu le président américain sur l'interdiction de territoire mais l'a désavoué sur la remise en cause du DACA.

Lutte contre le terrorisme

Le président américain soutient que les restrictions imposées à certains pays musulmans sont un moyen de lutter contre le terrorisme islamiste.

Pour les adversaires de Trump, son décret traduit simplement son aversion supposée pour les musulmans, un argument qui a fait mouche à plusieurs reprises lors de procédures devant les juridictions de première instance.

A l'appui de leurs plaintes, les opposants au décret font valoir la promesse du candidat Trump, pendant la campagne, "d'une interdiction totale et complète de l'entrée des musulmans aux Etats-Unis". (Lawrence Hurley, Nicolas Delame et Guy Kerivel pour le service français)

(ATS / KEYSTONE/AP/ANDREW HARNIK)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Les temps records d'Alex Wilson ne seront pas homologués

Publié

le

Fin du suspense pour Alex Wilson: ses temps réalisés à Atlanta ne sont pas validés. (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Les temps records d'Alex Wilson réalisés dimanche dernier ne seront pas homologués. Le sprinter bâlois avait établi des records de Suisse à Atlanta (USA) tant sur 100 que sur 200 m.

Ses 9''84 sur 100 m constituaient même un record d'Europe.

Comme Swiss Athletics l'a annoncé, il manquait un système d'information du départ dans ce meeting en Géorgie. Celui-ci informe automatiquement d'un faux départ si l'athlète "grille" le coup de feu du starter. Le système d'information du départ est nécessaire pour homologuer un record d'Europe ou du monde.

Les temps de Wilson (9''84 et 19''89) ne seront non plus pas validés comme des records de Suisse. Les recherches de Swiss Athletics ont montré que d'autres exigences pour homologuer les temps n'étaient pas remplies. Les organisateurs d'Atlanta ont ainsi expliqué qu'ils savaient que les temps produits dans ce meeting n'étaient pas corrects. Il n'y avait ainsi ni arbitre sur le lieu des courses et le stade n'était pas homologué selon les standards internationaux.

En conclusion, les temps de Wilson ne seront pas validés comme des records ni ne seront enregistrés par Swiss Athletics et World Athletics dans leurs statistiques.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

La France s'offre à nouveau la Dream Team

Publié

le

Evan Fournier (à gauche): le grand homme du match. (© KEYSTONE/EPA/MICHAEL REYNOLDS)

La France est en passe de devenir la bête noire des Etats-Unis. Deux ans après leur succès en quart de finale aux Mondiaux, les Bleus ont cueilli un nouveau succès contre la Dream Team.

Emmenés par Evan Fournier auteur de 28 points, les Français se sont imposés 83-76 après avoir pourtant été menés 45-37 à la pause en raison notamment de leur "horrible" 1 sur 11 à 3 points. Ils ont su imposer leur collectif face à des Américains qui se sont désunis au fil des minutes. Battus par le Nigeria et l'Australie lors de leur préparation, les joueurs de Gregg Popovich doivent impérativement hausser leur niveau pour conserver l'or olympique qu'ils détiennent depuis 2008.

La dernière défaite des Etats-Unis dans un tournoi olympique remontait à 2004 à Athènes, où ils avaient été éliminés en demi-finale par l'Argentine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Estelle Wettstein manque la finale

Publié

le

Estelle Wettstein fait ses gammes. (© KEYSTONE/EPA/CHRISTIAN BRUNA)

Estelle Wettstein, sur sa jument West Side Story, n'est pas parvenue à se qualifier pour la finale olympique de dressage (Grand Prix libre), qui réunira les 18 meilleures, à trois par nation.

Elle est restée en-deçà de son potentiel en qualifications.

Créditée de 67,748 points dimanche sur son cheval de 13 ans, Estelle Wettstein s'est dite "déçue" de sa prestation. "J'étais peut-être un peu trop fébrile et j'ai fait des fautes. En temps normal, j'atteins les 70 points", a déclaré la Zurichoise de 24 ans.

Pourtant, la préparation s'était passée de façon "très harmonieuse", a-t-elle ajouté. "J'ai engrangé de l'expérience."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Djakovic passe en demi-finales du 200 m libre

Publié

le

Antonio Djakovic disputera les demi-finales du 200 m libre (© KEYSTONE/AP/Matthias Schrader)

Antonio Djakovic s'est qualifié pour les demi-finales du 200 m libre aux JO de Tokyo.

Le Thurgovien de 18 ans a terminé 15e des séries, en 1'46''37. Le meilleur temps a été l'oeuvre du Sud-Coréen Sunwoo Hwang (1'44''62).

Auteur d'un impressionnant record de Suisse la veille sur 400 m (9e en 3'45''82), Antonio Djakovic n'a cette fois-ci pas battu son meilleur temps (1'46''10). Mais il assuré l'essentiel en se qualifiant pour les demi-finales de lundi matin.

Lisa Mamié a quant à elle décroché son ticket pour les demi-finales du 100 m brasse, également prévues lundi matin. La Zurichoise de 22 ans a réalisé le 13e temps des séries en 1'06''76, à 0''16 de son record de Suisse. C'est sur 200 m brasse, discipline dans laquelle elle a conquis l'argent aux récents Européens, qu'elle abattra sa meilleure carte dans le grand bassin de la capitale nippone.

Le relais du 4x100 m libre en échec

Le relais masculin suisse du 4x100 m libre a en revanche échoué dès les séries. Roman Mityukov, Nils Liess, Noè Ponti et Antonio Djakovic ont signé le 14e temps, en 3'14''65. Le quatuor est resté à plus d'une seconde du record de Suisse réalisé lors des Européens de Budapest (3'13''41), où il s'était classé 6e. Il aurait dû abaisser cette marque de quelque trois dixièmes pour accéder à la finale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Fabienne Kocher échoue au 5e rang chez les moins de 52 kg

Publié

le

Fabienne Kocher doit se contenter d'une 5e place à Tokyo (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Fabienne Kocher a échoué au pied du podium olympique à Tokyo chez les moins de 52 kg.

La Zurichoise de 28 ans s'est inclinée sur ippon devant la Britannique Chelsie Giles dans l'un des deux combats pour le bronze.

La déception est forcément immense pour Fabienne Kocher, qui avait obtenu son ticket pour ces Jeux grâce à sa médaille de bronze conquise en juin lors des championnats du monde de Budapest. Battue après 16'' de combat par Amandine Buchard en demi-finale, elle n'a pas trouvé la solution pour son ultime combat.

Fabienne Kocher, qui avait pris le meilleur sur Chelsie Giles dans le cadre des derniers Mondiaux, a dû s'incliner sur deux contre-attaques réussies par la Britannique après 1'50'' et 3'00'' de combat. Le deuxième waza-ari concédé était synonyme d'ippon et donc de défaite pour elle.

Une entame pourtant idéale

La Zurichoise a signé la meilleure performance du judo féminin helvétique dans des Jeux, où la discipline figure au programme olympique depuis 1992 chez les dames. Mais elle espérait évidemment mieux, elle qui avait été préférée à Evelyne Tschopp par la commission de sélection de Swiss Olympic.

Fabienne Kocher, qui a dû emprunter un judogi pour cette journée, avait pourtant entamé ses JO de manière idéale. Elle avait battu d'entrée Ana Perez Box, qui l'avait dominée lors des récents Mondiaux, et avait sorti en quart de finale Reka Pupp, tombeuse au 1er tour de la championne olympique en titre Majlinda Kelmendi. Mais elle devra se contenter d'une 5e place.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Lion

Contexte astral un peu tendu… Décompressez, évitez les provocations, restez attentif à ce qui se passe et avisez le moment venu…

Publicité

Les Sujets à la Une

X