Rejoignez-nous

International

Les Américains doivent quitter l'Ukraine "maintenant", lance Biden

Publié

,

le

Les forces ukrainiennes font face à plus de 100'000 soldats russes. (© KEYSTONE/EPA/SERGEY KOZLOV)

Le président des Etats-Unis Joe Biden a appelé jeudi les citoyens américains à quitter l'Ukraine "maintenant", en raison d'un risque accru d'une invasion russe. Il a averti que, malgré les efforts diplomatiques, la situation pouvait "vite s'emballer".

"Quand les Américains et les Russes commencent à se tirer dessus, nous sommes dans un monde très différent", a mis en garde le 46e président des Etats-Unis d'Amérique dans une interview à la chaîne NBC. "Les citoyens américains devraient partir, ils devraient partir maintenant. Nous avons affaire à l'une des plus grandes armées au monde", a-t-il plaidé en référence à l'armée russe.

Il a répété qu'il n'enverrait pas de soldats sur le terrain en Ukraine, même pour évacuer des Américains dans l'hypothèse d'une invasion russe, car cela pourrait déclencher "une guerre mondiale".

L'Ukraine a minimisé vendredi l'importance de l'appel du président américain Joe Biden. "Il n'y a rien de neuf dans cette déclaration", a relativisé le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba.

Kiev avait déjà qualifié d'alarmiste la décision des Etats-Unis d'évacuer les proches du personnel de l'ambassade et leur analyse quant à l'imminence d'une offensive russe.

Même recommandation au Canada

Le Canada fait des recommandations similaires sur le site Internet du ministère des affaires étrangères: "Si vous êtes en Ukraine, vous devriez partir". "L'action militaire russe en Ukraine pourrait perturber les déplacements et les services dans l'ensemble du pays. Les vols pourraient être perturbés ou annulés", dit le ministère, qui conclut par: "Soyez prêt à vous mettre à l'abri".

Le Kremlin est accusé de préparer une nouvelle opération militaire contre l'Ukraine, après l'annexion de la Crimée en 2014. La Russie, qui affirme vouloir juste assurer sa sécurité face à l'hostilité de Kiev et de l'OTAN, rejette ces accusations.

Quelques heures avant les déclarations de Joe Biden, l'ambassadrice américaine à l'ONU, Linda Thomas-Greenfield, a enjoint la Chine "d'encourager les Russes" à faire les bons choix dans la crise ukrainienne.

"Les Chinois ont exprimé une forte préoccupation au Conseil de sécurité [le 31 janvier] pour la protection de l'intégrité des frontières et de la souveraineté des États. C'est exactement ce que font les Russes. Ils menacent l'intégrité d'une frontière", a asséné la diplomate.

Bombardiers stratégiques

Des bombardiers stratégiques américains B-52 sont arrivés jeudi au Royaume-Uni pour participer à un exercice, "prévu de longue date" avec les alliés de l'OTAN, assure l'US Air Force.

L'US Navy a indiqué jeudi que quatre destroyers américains avaient quitté les Etats-Unis le mois dernier pour participer à un exercice naval dans la zone de la sixième flotte, qui couvre notamment la Méditerranée.

Ces annonces interviennent au moment où, en plus des quelque 100'000 hommes massés à la frontière ukrainienne, les armées russe et bélarusse mènent de grandes manoeuvres au Bélarus, ex-république soviétique frontalière de l'Ukraine, qui est, elle, restée un allié de Moscou.

Le nombre des soldats et des équipements participant à ces exercices n'a pas été officiellement fourni, mais les Occidentaux affirment que 30'000 militaires russes ont été déployés au Bélarus dans ce cadre.

La Russie a en outre annoncé jeudi l'arrivée en Crimée de six navires de guerre en vue de prochaines manoeuvres en mer Noire, qui borde le sud de l'Ukraine. Le déploiement de ces soldats a été immédiatement qualifié par la présidence ukrainienne de moyen de "pression psychologique" employée par Moscou.

"Détermination" des Européens

Sur fond de guerre des nerfs et d'intensification des efforts diplomatiques ces dernières semaines, le chancelier allemand Olaf Scholz a de son côté averti la Russie qu'elle ne devait pas sous-estimer "l'unité" et "la détermination" des Européens.

Affirmant vouloir éviter que ne se produisent des "incidents malencontreux" au moment où commençaient ces exercices militaires, le chef d'état-major américain, le général Mark Milley, a eu un entretien téléphonique avec son homologue bélarusse, le général Viktor Goulevitch.

L'annexion de la Crimée par la Russie avait été suivie par le déclenchement d'un conflit dans l'est de l'Ukraine entre les forces de Kiev et des séparatistes soutenus par Moscou. La guerre a fait plus de 14'000 morts en huit ans, selon un dernier bilan de l'ONU.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Football

Hansi Flick nouvel entraîneur du FC Barcelone

Publié

le

Hansi Flick est le nouveau coach du Barça (© KEYSTONE/AP/MARTIN MEISSNER)

Hansi Flick est le nouvel entraîneur du FC Barcelone.

L'ex-sélectionneur allemand s'est engagé pour les deux prochaines années en remplacement de Xavi Hernandez, limogé au terme d'une saison décevante sans trophée remporté.

"Le FC Barcelone et Hansi Flick ont trouvé un accord pour que l'Allemand soit l'entraîneur de l'équipe première masculine jusqu'au 30 juin 2026", a écrit le club catalan dans un communiqué, après avoir annoncé en premier lieu la résiliation du contrat de Xavi.

Homme de l'historique sextuplé de 2020 avec le Bayern Munich, Flick (59 ans) était sans contrat depuis la fin brutale de son aventure à la tête de la Mannschaft en septembre 2023. Il était annoncé depuis plusieurs mois comme le successeur potentiel de Xavi Hernandez.

Ce dernier avait fini par être licencié vendredi dernier quelques semaines après avoir été conforté à son poste pour la dernière année de son contrat, alors qu'il avait en premier lieu annoncé sa démission au terme de la saison fin janvier.

Echec avec la Mannschaft

Ancien adjoint fidèle et discret de Joachim Löw, Hansi Flick avait échoué dans sa mission de succéder à l'emblématique sélectionneur allemand et n'a pas su relever une sélection en perdition depuis 2018.

C'est également en tant qu'adjoint de Niko Kovac que l'ancien milieu de terrain avait fait son retour au Bayern Munich, club où il avait remporté quatre fois la Bundesliga. Il l'a ensuite emmené vers un impensable sextuplé en 2020 (Championnat, Coupe d'Allemagne, Ligue des champions, Supercoupe d'Allemagne, Supercoupe d'Europe, Coupe du monde des clubs).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Les Etats-Unis "optimistes" pour un accord contre les pandémies

Publié

le

Les Etats-Unis veulent un accord rapide contre les pandémies mais anticipent un délai d'un ou deux ans à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève (archives). (© Keystone/MARTIAL TREZZINI)

Les Etats-Unis restent "optimistes" pour un accord contre les pandémies à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), malgré les divisions. "Les éléments d'un bon arrangement sont sur la table", a affirmé mercredi à Genève le secrétaire à la santé Xavier Becerra.

"Nous ne devrions pas perdre de temps" et "nous avons besoin d'un accord maintenant", a-t-il affirmé à quelques journalistes en marge de l'Assemblée mondiale de la santé. Pour autant, les Etats-Unis, comme la Suisse et les autres pays occidentaux, ne sont pas favorables à la proposition des pays africains de prolonger les négociations jusqu'à la fin de l'année.

Washington estime un délai supplémentaire d'un à deux ans réaliste pour éviter des dommages à la réputation de l'organisation en cas de nouvelle absence de consensus. "Pouvez-vous me donner une avancée internationale qui se soit faite un en jour?", demande-t-il.

Interrogé sur la présidentielle qui pourrait remettre en cause ce calendrier si Donald Trump est élu, le ministre américain ne répond pas directement. "Nous avons accéléré le processus" de négociation, se contente-t-il dire. Il fait aussi remarquer qu'il faudra, comme toujours, passer la difficulté du Sénat américain pour ratifier un éventuel accord.

"La collaboration est sans précédent" entre les pays, estime-t-il. Contrairement à ceux qui trouvent que le projet de texte est dilué sur les garanties d'un accès pour tous les pays aux vaccins et autres technologies contre de futures pandémies, il ajoute que "l'équité est sur la table" et les "Etats feront tout ce qu'ils peuvent" pour maintenir cette approche, dit-il.

Pas d'accord pour le RSI

Selon lui, les divergences ne sont pas aussi importantes que certains veulent bien le dire. Les Etats du Nord et du Sud divergent aussi encore sur les questions de financement ou sur le partage des indications sur les pathogènes.

Washington souhaite au moins que la communauté internationale reparte de l'Assemblée mondiale en fin de semaine avec un accord sur des amendements au Règlement sanitaire international (RSI) de 2005 qui régit la réponse internationale aux crises internationales. Celui-ci avait été largement remis en cause pendant la pandémie de coronavirus.

Malgré un accord de principe sur de nombreuses questions, les membres n'ont pas trouvé un consensus. Mais les discussions se poursuivent activement. Principale innovation, une nouvelle "urgence pandémique" pourrait être décrétée par le directeur général de l'OMS selon des critères communs. Cet ajout permettrait d'activer les dispositifs prévus dans un futur accord contre les pandémies lorsque celui-ci sera en vigueur.

Seul accord validé pour le moment, les membres ont approuvé mardi les grands axes de la politique de l'OMS pour 2025 à 2028. Dotés de 11 milliards de dollars, ceux-ci vont de la réponse aux effets du changement climatique sur la santé aux urgences sanitaires en passant par la santé pour tous, selon l'organisation.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Le Kazakhstan remplace l'Inde

Publié

le

L'Inde n'accueillera pas de GP en 2024 (© KEYSTONE/AP/MANISH SWARUP)

Le Grand Prix d'Inde de MotoGP, qui devait se tenir du 20 au 22 septembre 2024, a été annulé.

Il sera remplacé par celui du Kazakhstan, ont annoncé mercredi la Fédération internationale (FIM) et la Dorna, promoteur du MotoGP.

La manche kazakhe, prévue du 14 au 16 juin mais qui avait été reportée à une date ultérieure en raison des intempéries touchant la région, "se déroulera désormais du 20 au 22 septembre", ont indiqué les deux instances dans un communiqué.

Annulée en 2023 en raison de travaux d'homologation, l'épreuve du Kazakhstan figure pour la première fois au calendrier du MotoGP cette année sur le circuit de Sokol près de la ville d'Almaty. Elle remplacera la manche indienne, annulée "pour des raisons opérationnelles".

Le championnat du monde reviendra sur le circuit indien de Buddh en mars 2025, "lorsque les conditions météorologiques devraient être optimales pour les spectateurs et les pilotes", ont expliqué mercredi la FIM et la Dorna. Pour la première édition du GP d'Inde en septembre 2023, la chaleur écrasante avait mis les organismes à rude épreuve, avec un ressenti bien supérieur à 40 degrés.

Avec l'annulation du GP d'Argentine début avril, le calendrier MotoGP compte actuellement 20 épreuves confirmées dont six ont déjà eu lieu.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Noah nouveau capitaine de l'équipe Europe en 2025

Publié

le

Yannick Noah reprend du service comme capitaine (© KEYSTONE/AP/Anne-Christine Poujoulat)

Yannick Noah remplacera à partir de 2025 le Suédois Björn Borg comme capitaine de l'équipe Europe de Laver Cup, ont annoncé les organisateurs mardi.

Cette compétition initiée par Roger Federer oppose chaque année une sélection de joueurs européens à une autre de joueurs du reste du monde.

Noah, ancien no 3 mondial et dernier vainqueur français de Roland-Garros chez les hommes (1983), a remporté trois fois la Coupe Davis avec la France en tant que capitaine, notamment en 1991 lorsque les Bleus emmenés par Henri Leconte et Guy Forget avaient battu en finale les Etats-Unis de Pete Sampras et Andre Agassi.

Le capitaine de l'équipe américaine de Coupe Davis était alors John McEnroe, qui sera lui-même remplacé à la tête de l'équipe Monde de Laver Cup à partir de 2025 par Agassi.

"Je suis très honoré qu'on m'ait demandé d'être le capitaine de l'équipe Europe de Laver Cup", déclare Noah dans le communiqué de l'organisation. "Cela fait quelque temps que je ne suis plus dans le jeu, que je fais ma musique, mais je suis très heureux de cette nouvelle aventure. J'adore les compétitions par équipes, les émotions qu'elles créent, apprendre à connaître les gars, comment ils sont, en tant que personne sur et hors du court."

McEnroe et Borg étaient capitaines en Laver Cup depuis la création en 2017 de cette compétition de tennis. L'édition 2024 de la Laver Cup, la dernière pour Borg et McEnroe, est programmée du 20 au 22 septembre à Berlin. L'édition 2025 se déroulera à San Francisco.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Malgré les tourments qui secouent votre relation, vous gardez une attitude de séduction assez poussée. Attention, cette stratégie peut être périlleuse !

Les Sujets à la Une

X