Rejoignez-nous

Climat

L'ouragan Ian a causé la mort de 44 personnes en Floride

Publié

,

le

Le nombre officiel de morts a presque doublé. (© KEYSTONE/AP/Gerald Herbert)

L'ouragan Ian a causé la mort de 44 personnes en Floride, dans le sud des Etats-Unis, selon le nouveau bilan communiqué samedi soir par les autorités. Le précédent bilan officiel faisait état de 25 décès.

"Il y a désormais 44 décès attribués à l'ouragan Ian", a indiqué le service de la médecine légale de Floride.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Climat

2022 est déjà l'année la plus chaude jamais mesurée en France

Publié

le

L'année 2022 aura été la plus chaude jamais enregistrée en France. Un avant-goût de ce qui s'annonce comme la norme dans quelques années. (archives) (© KEYSTONE/AP/AURELIEN MORISSARD)

C'est confirmé: même si 2022 n'est pas encore finie, l'année et ses vagues de chaleur, de sécheresse et d'incendies, sera la plus chaude jamais enregistrée en France, un triste record causé par l'intensification du changement climatique d'origine humaine.

"2022 sera l'année la plus chaude jamais enregistrée en France, depuis le début des mesures, c'est-à-dire depuis au moins 1900, c'est une certitude. Quel que soit le scénario retenu du mois de décembre, même (...) froid voire très froid", a annoncé mercredi Matthieu Sorel, climatologue à Météo-France.

La température annuelle de l'ensemble de 2022 sera comprise entre 14,2 degrés Celsius, si le mois de décembre est froid, et 14,6 degrés, s'il est chaud. Mais quoi qu'il en soit, 2022 terminera devant l'année 2020, qui tenait jusque-là le record avec 14,07 degrés.

Soit une "anomalie climatique de +1 à +1,5 degré", a souligné M. Sorel.

L'année a été marquée par plusieurs épisodes de chaleur: trois vagues cet été (15 au 19 juin, 12 au 25 juillet et 31 juillet au 13 août), soit un record de 33 jours, et deux hors saison (en mai et fin octobre) avec, en contrepartie, très peu de périodes froides.

"Tous les mois de l'année ont été plus chauds que la normale, à l'exception des mois de janvier et d'avril", souligne encore Météo-France.

Principale conséquence de ce réchauffement: une "sécheresse historique" qui a été l'élément déclencheur de méga-feux comme ceux observés en Gironde et même en Bretagne cet été.

"2022 est l'une des années les moins arrosées, avec un déficit pluviométrique attendu en fin d'année entre moins 20 et 25% par rapport à la normale, occasionnant une sécheresse intense et durable", a expliqué M. Sorel.

Cette année se classe pour le moment au troisième rang des périodes de sécheresse les plus longues en France. Elle compte déjà huit mois de sécheresse contre 17 en 1989/90 et neuf en 2005.

Une année "normale" en 2050

Certains mois ont même battu des records, comme mai (déficit de 60%) et juillet (-85%), qui sont les plus secs depuis le début des mesures en 1959.

L'année la plus sèche en France reste 1989, avec un déficit de 25%.

Cette sécheresse et cette chaleur persistantes ont eu des conséquences directes sur la vie quotidienne des Français: difficulté d'accès à l'eau dans de nombreuses communes, récoltes agricoles réduites, endommagées ou détruites, habitations qui se fissurent...

Sans compter un impact direct sur la santé: sur les 10.420 décès supplémentaires enregistrés cet été en France, toutes causes confondues, 2.816 l'ont été durant les vagues de chaleur, selon Santé publique France.

Mais 2022 est-elle un cas à part ? Oui si l'on réfère à un passé lointain, mais pas vraiment si on examine le début du XXIe siècle, et pas du tout si l'on se projette dans l'avenir, répond Météo-France.

Les fortes chaleurs sont devenues plus fréquentes ces dernières années: huit des 10 années les plus chaudes depuis le début du XXe siècle sont postérieures à 2010.

La cause en est évidente: le réchauffement climatique causé par les gaz à effet de serre émis par les activités humaines.

Ainsi les vagues de chaleur estivale de 2022 auraient été "hautement improbables et nettement moins intenses sans l'effet du changement climatique", indique Agathe Drouin, climatologue à Météo-France.

Les études estiment que cette période "aurait été quasiment impossible dans un climat non réchauffé par l'homme". Ces épisodes de chaleur ont été rendus "environ 500 fois plus probables avec le changement climatique d'origine anthropique", c'est-à-dire causé par l'homme, "et de 1,5 à 1,9 degré plus chauds". "Si on se projette en 2040, cet événement sera environ sept voire 10 fois plus probable" par rapport à 2022, estime Mme Drouin.

"Très chaude dans le climat actuel, l'année 2022 deviendra +normale+ au milieu du XXIe siècle", conclut Météo-France.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

40 millions d'Américains sous vigilance tornade

Publié

le

Les tornades sont relativement courantes aux Etats-Unis, notamment dans le centre et le sud du pays (archives). (© KEYSTONE/AP The Des Moines Register/BRYON HOULGRAVE)

Environ 40 millions de personnes se trouvaient mardi soir sous vigilance tornade dans le sud et le centre des Etats-Unis. Les services météorologiques américains ont averti que la situation était "particulièrement dangereuse" dans certaines zones.

Les régions où le risque de tornade est le plus fort sont notamment situées dans le Mississippi, la Louisiane et l'Alabama. Des tornades, "dont certaines pourraient être fortes", risquent de s'y développer dans la soirée et la nuit, ont prévenu les services météorologiques (NWS).

Quelques tornades avaient déjà été observées mardi en milieu de soirée, en Louisiane et dans le Mississippi, sans que des dégâts ne soient constatés, pour l'heure. Des orages et des vents violents sont également attendus.

Phénomène dévastateur

Plus au nord, des parties de l'Indiana, du Tennessee ou de l'Ohio sont également concernées par la vigilance tornade, mais le risque y est plus faible.

Ce phénomène météorologique, aussi impressionnant que difficile à prévoir, est relativement courant aux Etats-Unis, notamment dans le centre et le sud du pays.

Il n'en reste pas moins parfois dévastateur. Il y a près d'un an, en décembre 2021, environ 80 personnes avaient perdu la vie après le passage de plusieurs tornades dans le Kentucky.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

Vaud rejoint une plateforme intercantonale pour le climat

Publié

le

Le canton de Vaud rejoint un projet intercantonal de site internet, consacré aux changements climatiques. (Image prétexte © KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Face au dérèglement climatique, les cantons romands proposent un site internet dédié au climat. La plateforme monplanclimat.ch, conçue par le canton de Fribourg, est désormais intercantonale grâce aux contributions des cantons de Genève, Valais et Vaud. Neuchâtel et le Jura vont la rejoindre prochainement.

La lutte contre le réchauffement climatique traverse désormais les frontières cantonales. La plateforme « monplanclimat.ch », développée initialement au sein du Plan climat fribourgeois, se place désormais comme une offre romande. Les cantons de Genève, du Valais et de Vaud ont en effet rejoint l’aventure. Ce site propose des idées, des projets, des témoignages et surtout les outils pratiques pour permettre aux personnes intéressées de s’engager à leur échelle.

Rémi SchweizerResponsable ad interim de l'Unité du Plan climat vaudois

Et ce site internet a plusieurs buts selon le responsable ad interim de l'Unité du Plan climat vaudois :

Rémi SchweizerResponsable ad interim de l'Unité du Plan climat vaudois

Le site cherche à rendre son contenu aussi accessible que possible à un large public grâce à un effort concerté de vulgarisation. La structure internet a été pensée pour être simple et efficace. On peut y trouver des articles, un glossaire, des quiz et des concours. Il permet de discuter de ce sujet brûlant :

Rémi SchweizerResponsable ad interim de l'Unité du Plan climat vaudois

Chaque canton partenaire peut également communiquer de manière plus ciblée sur son propre onglet. Les personnes curieuses des efforts déployés en faveur du climat dans leur région peuvent ainsi accéder rapidement aux informations pertinentes. La plateforme ne se veut d'ailleurs pas moralisatrice.

Rémi SchweizerResponsable ad interim de l'Unité du Plan climat vaudois

A noter d'ailleurs que cette plateforme se veut exemplaire en adoptant une approche durable et responsable. De ce fait, son hébergement ne se fait que grâce à de l'électricité régionale et renouvelable, tout en stockant les données de ses propres serveurs en Suisse.

Robin Jaunin avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Climat

Glissement de terrain à Ischia: au moins 7 morts

Publié

le

Au moins sept victimes ont pour l'heure été retrouvées dans les décombres. (© KEYSTONE/AP/Salvatore Laporta)

Le gouvernement italien a proclamé dimanche l'état d'urgence pour l'île d'Ischia, située en face de Naples. Elle a été touchée la veille par un grand glissement de terrain provoqué par de fortes pluies dont le bilan s'est alourdi à sept morts.

"Le bilan des victimes du glissement de terrain à Casamicciola est grimpé à sept morts, tandis que les disparus sont cinq", a déclaré dimanche soir le préfet de Naples, Claudio Palomba.

Une première enveloppe d'urgence de deux millions d'euros a été débloquée à l'issue d'une réunion extraordinaire du gouvernement. Celle-ci était nécessaire pour proclamer l'état d'urgence, a précisé le ministre de la protection civile Nello Musumeci.

L'état d'urgence est souvent décrété dans la péninsule, à la suite de séismes, d'éruptions volcaniques ou de fortes intempéries. Il prévoit une procédure accélérée pour mobiliser des fonds et des moyens, dont ceux de la protection civile, pour des interventions urgentes ou la mise en place de structures d'accueil.

Recherche toujours en cours

Casamicciola Terme, une station thermale de 8000 habitants en hiver de la luxuriante île d'Ischia, près de Capri, avait subi en 2017 un tremblement de terre qui avait fait deux morts.

Elle avait été en revanche complètement détruite par un tremblement de terre beaucoup plus puissant à la fin du XIXe siècle.

Sur place, plus de 200 membres de la protection civile et des forces de l'ordre cherchent encore une dizaine de disparus, tandis que des centaines de volontaires, de la boue jusqu'aux genoux s'affairent à nettoyer les rues de la petite bourgade.

Des restes de voitures et bus écrasés par la violence de la coulée de boue et de rochers sont visibles un peu partout dans un ballet de pelleteuses qui cherchent à libérer l'accès aux maisons, aux voitures et aux magasins.

Urbanisation incontrôlée

"A Ischia, il y a une urbanisation qui a frappé et dévasté tout le territoire", a déclaré à l'agence AGI Tommaso Moramarco, directeur de l'Institut pour la recherche et la protection hydro-géologique.

"Quand l'île est entrée dans la période du tourisme de masse, la croissance des infrastructures a été exponentielle, étouffant tous les éléments naturels du territoire et couvrant tout de ciment", a dénoncé pour sa part le géologue Mario Tozzi dans les pages de La Stampa, rappelant l'existence de dizaines de milliers de constructions abusives à Ischia.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

Ischia : au moins 13 disparus après un glissement de terrain

Publié

le

Un minibus submergé par les débris du glissement de terrain à Casamicciola. Un groupe de personnes est porté disparu après que de fortes pluies ont provoqué un glissement de terrain depuis la partie supérieure de la via Celario jusqu'au bord de mer, submergeant des voitures garées. (© KEYSTONE/EPA/CIRO FUSCO)

Une femme a péri et une dizaine de personnes étaient portées disparues samedi après un glissement de terrain provoqué par de fortes pluies sur l'île italienne d'Ischia, au large de Naples.

Au petit matin, une vague de boue et de débris a dévasté la petite ville de Casamicciola Terme, dans le nord de l'île, submergeant au moins une maison et emportant des voitures vers la mer, selon les médias italiens et les services de secours.

La première victime est une femme dont le corps a été retrouvé par les secouristes, a annoncé le préfet de Naples, Claudio Palomba, lors d'une conférence de presse.

Certaines des personnes initialement portées disparues ont été retrouvées saines et sauves par la suite, dont une famille avec un nouveau-né, a précisé le préfet. Mais on restait sans nouvelles d'une dizaine de personnes en milieu d'après-midi, selon M. Palomba.

Mauvaises conditions persistantes

Les opérations de recherche sont compliquées par une pluie persistante et de forts vents, qui ont également retardé l'acheminement de renforts par ferry depuis le continent.

Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Piantedosi avait plus tôt indiqué que plusieurs personnes étaient coincées dans la boue, évoquant une situation "très grave".

Casamicciola Terme, une station thermale de 8000 habitants en hiver de la luxuriante île d'Ischia, près de Capri, avait subi en 2017 un tremblement de terre qui avait fait deux morts. Elle avait été en revanche complètement détruite par un tremblement de terre beaucoup plus puissant à la fin du XIXe siècle.

Piégées à la maison

Le glissement de terrain a envoyé des torrents de boue dans les rues qui ont couché des arbres et emporté et cabossé les véhicules s'y trouvant, parfois jusqu'à la mer, selon des images des services de secours et des médias locaux.

Le glissement de terrain "a enseveli une maison" et deux personnes ont été sauvées d'une voiture qui avait été précipitée dans la mer, a indiqué le service des pompiers.

Au moins 30 familles sont piégées dans leur domicile par la boue, sans eau ni électricité, a affirmé l'agence de presse ANSA, précisant que la route permettant d'accéder à leur quartier était coupée par la coulée de boue et des débris.

Les services de secours ont expliqué ensuite qu'ils espéraient évacuer 150 à 200 personnes d'ici samedi soir vers des hébergements temporaires.

"Les opérations de secours restent compliquées à cause des conditions météorologiques", selon le département de la protection civile, mais les recherches se poursuivront toute la nuit grâce à des projecteurs.

Les autorités locales ont appelé les habitants de l'île à rester chez eux, afin de ne par gêner les opérations de secours.

La première ministre Giorgia Meloni a affirmé suivre la situation, offrant ses pensées aux personnes affectées par la catastrophe.

Celle-ci survient quelques semaines après la mort de 11 personnes dans des inondations dues à de fortes pluies dans le centre-est de l'Italie.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X