Rejoignez-nous

International

La Première ministre contrainte de démissionner en Suède

Publié

,

le

La cheffe des sociaux-démocrates Magdalena Andersson a été contrainte de démissionner moins de huit heures après son élection par le Parlement. (© KEYSTONE/EPA/Erik Simander/TT)

Moins de huit heures après son élection par le Parlement, la nouvelle Première ministre suédoise Magdalena Andersson a été contrainte de démissionner. Sa journée a été marquée par la défaite de son budget et le départ de ses alliés écologistes du gouvernement.

Il y a une pratique constitutionnelle voulant qu'un gouvernement de coalition démissionne lorsqu'un parti le quitte. Je ne veux pas diriger un gouvernement dont la légitimité est remise en cause", a déclaré la dirigeante social-démocrate lors d'une conférence de presse.

Au soir de ce règne avorté, Mme Andersson a dit espérer être réélue à son poste lors d'un vote ultérieur, avec un gouvernement cette fois 100% social-démocrate.

Domino politique

Elue l'espace de quelques heures première femme à ce poste après plusieurs jours de négociations déjà délicates, elle a été la victime d'un douloureux jeu de domino politique.

Mardi soir, cette économiste de 54 ans, jusqu'ici ministre des Finances de son prédécesseur Stefan Löfven, s'était assurée in extremis les soutiens nécessaires pour arriver au pouvoir, grâce à un accord de la dernière heure avec le parti de Gauche pour augmenter les petites retraites.

Mais un autre parti clé, le parti du Centre, mécontent des concessions faites à l'aile gauche, lui a retiré son soutien pour le budget, sans pour autant bloquer son accession au pouvoir.

Budget mis en minorité

Conséquence: le même Parlement qui l'avait élue dans la matinée a mis son budget en minorité dans l'après-midi, et adopté celui de l'opposition de droite, préparé pour la première fois avec l'extrême-droite des Démocrates de Suède (SD).

"Magda" Andersson avait dit pouvoir s'en accomoder. Mais pour son allié écologiste, seul autre parti de la coalition gouvernementale minoritaire, il était inacceptable de gouverner avec une loi de finances portant le sceau de l'extrême-droite.

Peu après la défaite budgétaire, le parti écologiste a donc annoncé son départ du gouvernement, contraignant Mme Andersson à rendre son tablier à peine acquis.

"Ce n'est pas la mission du Parti des Verts d'appliquer le budget négocié par SD. Notre direction est unanime pour dire que nous ne pouvons pas être dans un gouvernement avec un budget préparé par SD", a justifié la porte-parole du parti, Märta Stenevi.

Le président de la Chambre, Andreas Norlén, a fait savoir qu'il acceptait sa démission et allait désormais contacter les chefs de partis avant de décider jeudi comment procéder.

Nouvelle chance?

Constitutionnellement, Mme Andersson n'ayant pas encore eu le temps de présenter son gouvernement au roi - ce qui était prévu vendredi - elle n'a pas pu remplacer officiellement Stefan Löfven comme Premier ministre. La reine d'un jour risque toutefois d'avoir une nouvelle chance.

Les équilibres politiques serrés du Parlement suédois, qui avaient entraîné un délai de quatre mois pour former un gouvernement après les dernières élections de 2018, ne permettent pas d'alternative à un Premier ministre social-démocrate, selon les analystes.

Démis par un vote de défiance inédit en juin, Stefan Löfven avait ainsi fait son retour en juillet. Usé par sept ans au pouvoir et par cette crise politique, il avait annoncé en août qu'il démissionnerait en novembre, à moins d'un an des législatives de septembre 2022.

Connue pour son style direct qui lui vaut d'être surnommée "le bulldozer", Magdalena Andersson lui avait déjà succédé à la tête du parti social-démocrate début novembre.

Bien que championne affichée de l'égalité des sexes, la Suède n'a jamais jusqu'ici eu de femme Première ministre, contrairement à tous les autres pays nordiques.

Emue d'être la première femme à arriver au pouvoir après 33 hommes depuis 1876, Mme Andersson avait salué dans la matinée "un jour spécial".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

International

Afrique du Sud: la DA (opposition) annonce un accord de gouvernement avec l'ANC

Publié

le

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a prêté serment comme membre du parlement vendredi matin. Il devrait être réélu à la tête du pays. (© KEYSTONE/AP/Jerome Delay)

Le dirigeant du premier groupe d'opposition en Afrique du Sud a annoncé vendredi être parvenu à un accord avec le Congrès national african (ANC) au pouvoir, en vue de la formation d'un gouvernement d'unité nationale.

Joh Steenhuisen, leader de l'Alliance démocratique (DA, centre libéral), a annoncé être "parvenu à un accord sur la déclaration d'intention pour la formation d'un gouvernement d'unité nationale", qui comprendra l'ANC, la DA, ainsi que le parti nationaliste zoulou (IFP) lors d'une déclaration en marge de la première séance de l'Assemblée.

Le président Cyril Ramaphosa, 71 ans, devrait être reconduit à la tête du pays bien que son parti, le Congrès national africain (ANC), au pouvoir depuis trente ans, ait perdu sa majorité absolue à l'Assemblée nationale.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Peut-on rire de Dieu ? "Oui mais", dit le pape à des humoristes

Publié

le

Whoopi Goldberg, l'actrice de "Sister Act" (au centre), figurait parmi les participants de la rencontre avec le pape. (© KEYSTONE/AP/Riccardo De Luca)

"On peut rire de Dieu (...) mais sans offenser les sentiments religieux des fidèles", a dit le pape François en recevant vendredi une centaine d'humoristes d'une quinzaine de pays. Pour le Saint-Père, il s'agissait d'une parenthèse légère avant le sommet du G7.

Vendredi matin, devant son auditoire de comiques conquis d'avance, le pontife de 87 ans a enfoncé son pouce dans son oreille droite et agité ses doigts, un geste qui a provoqué rires et applaudissements: "Au lieu du discours, je fais ça", a-t-il lancé en souriant.

Les comédiens américains Whoopi Goldberg ("Sister Act"), Julia Louis-Dreyfus ("Seinfeld"), Chris Rock et Jimmy Fallon étaient de la partie, tout comme le Français Manu Payet et la slammeuse et cabarettiste américano-suisse Hazel Brugger, même si la majeure partie d'entre eux venaient d'Italie.

Certains venaient également d'Irlande, de Colombie, d'Allemagne, l'un d'entre eux arrivant même du très lointain Timor oriental où François doit se rendre en septembre.

"Plaisanter avec ceux qu'on aime"

"Peut-on rire de Dieu?", a lancé le pape aux artistes, avant de donner lui-même sa propre réponse: "Certainement, comme on joue et on plaisante avec les personnes qu'on aime". Il s'est cependant empressé de nuancer aussitôt cet apparent feu vert: "On peut le faire, mais sans offenser les sentiments religieux des fidèles".

Une prise de position ayant une résonance toute particulière au vu du choc qu'avaient provoqué ses déclarations de 2015 après l'attentat djihadiste qui venait de décimer la rédaction de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à Paris.

Interrogé sur la liberté d'expression des caricaturistes après le sanglant attentat, il avait répondu: "Si un grand ami parle mal de ma mère, il peut s'attendre à un coup de poing, et c'est normal. On ne peut provoquer, on ne peut insulter la foi des autres, on ne peut la tourner en dérision!"

Des déclarations qui avaient été interprétées à l'époque comme une quasi-justification de l'attaque. Ses auteurs voulaient punir les journalistes de Charlie Hebdo, journal qui avait notamment publié des caricatures du prophète musulman Mahomet.

Rôle social positif

Le pape a également encensé vendredi le rôle social positif des humoristes: "Vous avez le pouvoir de propager la sérénité et le sourire", a-t-il dit. "Votre talent est un don précieux car avec le sourire, il propage la paix dans le coeur des personnes, nous aidant ainsi à surmonter les difficultés et supporter le stress quotidien".

"C'était à la fois très protocolaire et en même temps assez détendu", a confié à l'AFP Manu Payet, qui, accompagné de sa mère, a offert au pape une carte de l'île de la Réunion, dont il est originaire.

Il a constaté "une espèce d'irrévérence respectueuse assez jolie et très émouvante" et a été marqué par la "modernité" du pape. "Aujourd'hui, ses paroles ont rendu notre fantaisie intelligente, nécessaire. C'est très touchant", a-t-il ajouté.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Le Slovène Slavko Vincic au sifflet pour Suisse-Hongrie

Publié

le

L'arbitre slovène Slavko Vincic officiera lors de Suisse-Hongrie (© KEYSTONE/AP/Dave Shopland)

Slavko Vincic sifflera samedi dès 15h à Cologne le premier match de groupe de la Suisse à l'Euro, face à la Hongrie.

L'arbitre slovène a dirigé la finale de la Ligue des champions entre le Real Madrid et le Borussia Dortmund il y a deux semaines.

Arbitre FIFA depuis 2010, Vincic (44 ans) arbitre pour la troisième fois dans le cadre d'un grand tournoi. La Suisse a déjà fait deux bonnes expériences avec le Slovène en tant qu'arbitre. Lors de l'Euro 2021, il a dirigé à Bakou le troisième match de groupe de la Suisse contre la Turquie, qui s'est soldé par une victoire 3-1 et une qualification suisse pour les 8es de finale.

Vincic et la Suisse se sont retrouvés en octobre 2021 lors de la victoire 2-0 à Genève contre l'Irlande du Nord dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde. Lors des deux matches, Vincic n'a sorti qu'un seul carton jaune.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Des bières "légères" au match à risques Serbie-Angleterre

Publié

le

Seules des bières légères seront vendues dimanche à Gelsenkirchen pour Serbie-Angleterre (© KEYSTONE/AP/Martin Meissner)

Pour le match considéré à risques entre l'Angleterre et la Serbie, dimanche au 1er tour de l'Euro, les supporters ne pourront acheter que de la bière à teneur réduite en alcool.

Une "bière légère" à 2,5% sera servie dans le stade, les supporters étant limités à deux verres à la fois, a indiqué une porte-parole de la police de Gelsenkirchen. Les bières habituelles, dont le volume d'alcool se situe entre 4 et 5%, ont été bannies de la vente. Cette mesure a été prise pour des "raisons de sécurité", a précisé la porte-parole, ajoutant que les Britanniques "y sont habitués".

Les autorités allemandes se sont préparées à faire face à d'éventuels hooligans lors du tournoi. Les organisateurs ont invité les autorités de tous les pays participant au tournoi à surveiller la situation à l'intérieur et autour des terrains.

Plus de 1600 supporters anglais et gallois, frappés d'une interdiction de stade en raison d'un comportement violent antérieur, ne pourront pas se rendre en Allemagne pendant l'Euro, d'après le gouvernement britannique. Un violent clash entre les hooligans anglais et russes, en amont d'un match à Marseille, avait marqué l'Euro 2016.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Vos propositions font l'unanimité auprès de tous, cependant restez diplomate et évitez les actions trop vives qui entraveraient votre réussite !

Les Sujets à la Une

X