Rejoignez-nous

International

Sabrina Jaquet joue de malchance

Publié

,

le

Sabrina Jaquet est blessée à un mollet (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Sabrina Jaquet n'aborde pas dans les meilleures dispositions les JO de Tokyo, dernière compétition de sa carrière. La Neuchâteloise souffre en effet d'un mollet.

Sa participation au tournoi olympique n'est pas remise en cause. Mais son duel programmé samedi face au no 1 mondial, le Taïwanaise Tai Tzu-Ying, s'annonce d'autant plus difficile à négocier avec cette douleur à gérer.

Sabrina Jaquet (BWF 46) joue de malchance, elle qui a été freinée dans sa préparation par une blessure au genou droit survenue en mai. Mais "je veux profiter de chaque jour et de chaque heure dans ces Jeux", a-t-elle assuré vendredi en conférence de presse.

Son premier match permettra à la Chaux-de-Fonnière de 34 ans de se tester. Elle saura alors à quel point sa blessure pourrait la gêner pour ses deux dernières parties de la phase préliminaire, dans laquelle elle doit aussi affronter la Française Qi Xuefei (BWF 41) et la Vietnamienne Thuy Linh Nguyen (BWF 49).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Un train déraille dans le Montana et fait des "blessés"

Publié

le

Le train reliait Seattle à Chicago. (© KEYSTONE/AP/Kimberly Fossen)

Plusieurs personnes ont été blessées dans le déraillement d'un train samedi dans l'Etat américain du Montana, a annoncé la compagnie ferroviaire Amtrak. Les médias locaux ont fait état de plusieurs décès.

"Amtrak travaille avec les autorités locales pour transporter les passagers blessés et évacuer en toute sécurité tous les autres passagers", a déclaré l'opérateur ferroviaire dans un communiqué. Environ 147 passagers et 13 membres d'équipage étaient à bord du train.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

L'Allemagne tourne la page Merkel dans un scrutin incertain

Publié

le

Le SPD d'Olaf Scholz (affiche du centre) devance légèrement, avec 25%, la CDU d'Armin Laschet (affiche de droite), créditée de 22 à 23% et les Verts d'Annalena Baerbock (17%). (© KEYSTONE/AP/Michael Sohn)

Les Allemands sont appelés aux urnes dimanche pour tourner la longue page Merkel dans des élections législatives les plus indécises de leur histoire. Selon les derniers sondages, les sociaux-démocrates et les conservateurs au coude-à-coude.

Le SPD de l'actuel ministre des finances Olaf Scholz devance légèrement, avec 25%, la CDU d'Armin Laschet, créditée de 22 à 23%, un score historiquement bas.

La publication des premières estimations à la sortie des urnes à 18h00 ne devrait pas forcément permettre d'y voir plus clair, car nombre d'électeurs, dont la chancelière allemande Angela Merkel, ont choisi le vote par correspondance, non pris en compte dans cette première photographie du scrutin. Le nom du futur chancelier et la composition de sa probable majorité risquent de ne pas être connus dimanche soir.

Longues négociations en vue

De longues tractations seront quoi qu'il arrive nécessaires dans les prochains mois pour former le futur attelage au pouvoir, au risque d'entraîner une paralysie européenne jusqu'au premier trimestre 2022. Angela Merkel, qui s'apprête à se retirer de la vie politique, pourrait devoir rester aux commandes d'ici à la fin de l'année pour expédier les affaires courantes.

Après s'être tenue à l'écart des joutes électorales, la chancelière, qui va égaler avec 16 années à la chancellerie son mentor Helmut Kohl, n'a pas ménagé ses efforts dans la dernière ligne droite. Lors de sa dernière réunion électorale en tant que chancelière, Mme Merkel, 67 ans, a appelé samedi à Aix-la-Chapelle à voter pour M. Laschet au nom de "l'avenir" du pays.

Longtemps englué à la troisième place des sondages, le SPD a effectué à partir de la mi-août une improbable remontée. Les erreurs de ses adversaires, conjuguées au quasi-sans-faute de son chef de file, de tendance centriste, ont permis de faire mentir les pronostics qui promettaient à l'un des plus vieux partis d'Europe une mort lente.

FDP en faiseur de roi

Longtemps en tête de intentions de vote, les chrétiens-démocrates risquent eux de tomber pour la première fois depuis 1949 sous la barre symbolique des 30%. Outre l'usure du pouvoir, l'union conservatrice a pâti de la mauvaise campagne de son chef de file, maladroit et impopulaire.

Les Verts devraient se contenter de la troisième place, avec environ 17%. Ce score serait historique pour des Grünen qui n'ont jusqu'ici dépassé la barre des 10% qu'en 2009.

Les Verts souhaitent participer au gouvernement, si possible avec les sociaux-démocrates. Pour la première fois depuis les années 1950, l'appoint d'un troisième parti devrait toutefois être nécessaire. Les libéraux du FDP apparaissent d'ores et déjà comme un potentiel "faiseur de roi".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Elton John et une constellation de stars pour la planète

Publié

le

Elton John a plaidé au microphone pour que "personne ne soit laissé sur le bord du chemin" en cette période de crise sanitaire (archives). (© KEYSTONE/EPA/TAL COHEN)

Elton John, interprète de "Rocket Man" à Paris, a mis sur orbite samedi une série de concerts mondiaux pour sensibiliser aux menaces sur la planète, sous l'égide de l'ONG Global Citizen. Stevie Wonder à Los Angeles et Billie Eilish à New York ont pris le relais.

Seul au piano sur la scène du Champ-de-Mars, Elton John a donné le ton de cette journée événement en alternant tubes ("Tiny Dancer", "This Is Your Song", "Rocket Man", ainsi qu'un duo, "After All", avec Charlie Puth, single de son futur album) et messages humanitaires.

Sir Elton, 74 ans, a plaidé au microphone pour que "personne ne soit laissé sur le bord du chemin" en cette période de crise sanitaire, appelant à "un accès équitable" aux vaccins partout dans le monde.

Les concerts phares en direct et performances de stars pré-enregistrées comme celle de BTS à Séoul ont pour but de mobiliser un large public sur la planète autour de thèmes tels que "le changement climatique, l'équité en matière de vaccins et la famine", ciblés par les organisateurs.

Comme pour le Live Aid, spectacle caritatif donné en 1985 dans plusieurs villes du monde à l'initiative de Bob Geldof pour lutter contre la famine en Ethiopie, des concerts sont programmés dans d'autres mégalopoles.

Jennifer Lopez à Central Park

A New York, sont prévus Coldplay, Jennifer Lopez ou Lizzo. Le prince britannique Harry et son épouse Meghan sont montés sur scène à Central Park, appelant à considérer l'accès aux vaccins comme "un droit fondamental de base". "La façon dont vous êtes nés ne devrait pas dicter votre capacité à survivre", a déclaré le duc de Sussex, sous les applaudissements de milliers de personnes.

Le couple succédait à Alessia Cara et à Cyndi Lauper, qui a dédié aux femmes afghanes son interprétation de "Girls Just Want to Have Fun". Des annonces de financements ont rythmé les prestations.

L'administratrice de l'agence américaine d'aide internationale (USAID), Samantha Power, a notamment annoncé dans un message enregistré que les Etats-Unis "contribueraient pour plus de 295 millions de dollars" à la lutte contre la famine dans le monde, la violence sexiste et "répondre aux besoins humanitaires urgents" liés à la pandémie.

Tous les continents sont couverts. De son pays, le Brésil, le DJ Alok a lancé des messages sur les réseaux de Global Citizen, alertant sur la situation en Amazonie.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Législatives islandaises: le gouvernement garde sa majorité

Publié

le

Les Islandais étaient appelés à renouveler l'Althingi, le Parlement plus que millénaire de l'île. (© KEYSTONE/AP/Arni Torfason)

La coalition gauche-droite au pouvoir en Islande est en passe de garder sa majorité au terme des élections législatives samedi, selon des résultats partiels. Mais le mouvement de gauche de la première ministre ressort affaibli par rapport à ses deux alliés de droite.

Selon les dernières projections vers 03h30 (heure en Suisse), l'alliance est créditée de 41 des 63 sièges du Parlement, avec plus d'un tiers des voix comptabilisées. Même s'il n'est pas certain que les trois partis continueront à gouverner ensemble, l'Islande semble s'éloigner d'un scénario de blocage politique que laissaient redouter les sondages.

Jamais depuis la faillite spectaculaire des banques islandaises en 2008 et la grave crise qui s'en était suivi, un gouvernement islandais sortant n'avait conservé sa majorité.

Avec 17,2% des voix, le grand vainqueur de la soirée est le parti du progrès (centre-droit), en passe de ravir au mouvement Gauche-Verts de la première ministre Katrin Jakobsdottir (14,5%) le rang de deuxième parti d'Islande, derrière l'indéboulonnable parti de l'indépendance (conservateur) de l'ex-premier ministre Bjarni Benediktsson (25,9%).

Discussions

Selon ce comptage encore partiel, ce dernier obtiendrait 18 (+2) des 63 sièges de l'Althingi, le Parlement millénaire de l'Islande. Les progressistes de Sigurdur Ingi Jóhannsson gagneraient 13 sièges, cinq de plus que lors des élections précédentes de 2017. Le mouvement Gauche-Verts reculerait lui à dix sièges, un de moins qu'il y a quatre ans.

Si l'avenir de la coalition reste incertain, les trois chefs de partis avaient acté d'entamer des discussions s'ils parvenaient à maintenir la majorité gouvernementale, qui était menacée selon les sondages.

La fragilisation de la première ministre soulève toutefois la question de son avenir à Stjórnarrádid, la modeste maison blanche où siègent les chefs de gouvernement islandais.

"Nous allons devoir regarder combien les partis du gouvernement vont faire au total et quel résultat nous allons faire. Selon ces résultats préliminaires, nous perdons un peu de terrain et les progressistes augmentent", a-t-elle commenté.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

L'Europe mène 7-1 face au Reste du monde

Publié

le

Tsitsipas a dominé Kyrgios samedi à Boston (© KEYSTONE/EPA/CJ GUNTHER)

L'Europe a pris une option sur une quatrième victoire en Laver Cup.

Les hommes du capitaine Björn Borg menaient en effet 7-1 face au Reste du monde après les deux premiers simples de la journée de samedi à Boston.

Le Grec Stefanos Tsitsipas a permis à son équipe de s'adjuger un quatrième match en dominant l'Australien Nick Kyrgios 6-3 6-4 lors de la première partie de cette seconde journée. L'Allemand Alexander Zverev a ensuite enfoncé le clou en battant l'Américain John Isner 7-6 (7/5) 6-7 (6/8) 10/5.

Chaque succès vaut 2 points lors de la journée de samedi, alors qu'une victoire rapportera 3 points dimanche. La première équipe à atteindre les 13 points s'adjugera cette exhibition par équipe qui vit ce week-end sa quatrième édition, sous les yeux de son initiateur Roger Federer.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Verseau

Les amoureux vont avoir envie de se faire des confidences sur l’oreiller... Les solitaires devraient connaître de belles occasions...

Les Sujets à la Une

X