Rejoignez-nous

Suisse Romande

Le Léman Express au cœur de l’horaire 2020 des CFF

Publié

,

le

L’horaire 2020 des CFF sera marqué par la mise en service du Léman Express. Dès le 15 décembre prochain, ce RER transfrontalier circulera au sein de l’agglomération genevoise.

Le Léman Express circulera à travers 45 gares et 230 km de ligne. 50’000 voyageurs sont attendus chaque jour. Mario Werren, directeur de Lémanis SA, filiale qui opère le Léman Express

Mario Werren
Directeur Lémanis SA
Mario Werren Directeur Lémanis SA

Cornavin et Annemasse vont ainsi devenir des hubs ferroviaires au sein de l’agglomération genevoise. À terme, le Léman Express doit aussi permettre de désengorger les routes genevoises. Mario Werren :

Mario Werren
Directeur Lémanis SA
Mario Werren Directeur Lémanis SA

Le timing reste serré s’agissant de l’homologation du matériel roulant dans les deux pays et des tests à effectuer, mais les CFF sont confiants.

Les homologations sont attendues pour cet été et le planning est juste mais tenu. Objectif: réaliser des essais avant la mise en pratique le 15 décembre.

Parmi les autres nouveautés de cet horaire 2020, le RegioExpress qui relie Genève à Vevey sera prolongé aux deux extrémités. Il ira désormais d’Annemasse à St-Maurice avec 40% de capacité en plus. Alain Barbey, directeur régional CFF en Suisse romande

Alain Barbey
Directeur régional CFF en Suisse romande
Alain Barbey Directeur régional CFF en Suisse romande

Autre nouveauté, le rétablissement de la correspondance à Lausanne entre l’interregio venant de Brigue et celui venant de Lucerne. Alain Barbey :

Alain Barbey
Directeur régional CFF en Suisse romande
Alain Barbey Directeur régional CFF en Suisse romande

Au-delà de l’arc lémanique, ce nouvel horaire ne devrait pas changer grand chose. Les principales nouveautés ont déjà été introduites dans le Jura ou à Neuchâtel. Alain Barbey :

Alain Barbey
Directeur régional CFF en Suisse romande
Alain Barbey Directeur régional CFF en Suisse romande

Concernant le TGV, des discussions sont en cours entre Lyria et l’Etat de Vaud notamment à propos de la suppression d’une ligne Lausanne-Paris via Vallorbe. Les CFF gardent leurs distances mais promettent en tout cas une amélioration des trains. Alain Barbey :

Alain Barbey
Directeur régional CFF en Suisse romande
Alain Barbey Directeur régional CFF en Suisse romande

Le nouvel horaire CFF sera mis en ligne à la fin du mois sur www.projet-horaire.ch. Il doit entrer en vigueur le 15 décembre prochain.

 

 

 

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse Romande

Un avion électrique dévoilé à Sion

Publié

le

André Borschberg, cofondateur et président de H55, aux commandes de l'avion électrique présenté vendredi dans un hangar de l'aéroport de Sion. (©KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Un avion électrique a été présenté vendredi à l’aéroport de Sion, après avoir effectué son premier vol avec succès. Destiné à la formation des pilotes, il devrait être à la disposition des écoles d’aviation dès 2021.

L’avion électrique biplace trône dans un hangar de l’aéroport de Sion. Il offre une solution zéro émission, silencieuse et économique, a indiqué devant une centaine de personnes réunies pour l’occasion, André Borschberg, ancien CEO et pilote de Solar Impulse et cofondateur et président de H55.

Fabriqué par la société tchèque BRM Aero, l’appareil est équipé d’un système de propulsion électrique constitué d’un moteur et de batteries (dans les ailes) développés par H55. Cette spin-off de Solar Impulse développe des moteurs électriques, des batteries, des systèmes de gestion et de contrôle et des interfaces avec le pilote.

Trois anciens de l’aventure Solar Impulse, le premier tour du monde en avion solaire, sont aux commandes de H55: le pilote André Borschberg, l’ingénieur électricien Sébastien Demont et l’économiste Gregory Blatt.

Une heure et demie d’endurance

L’avion a réalisé la semaine dernière son premier vol dans le ciel sédunois avec succès. D’ici la fin 2020, un projet pilote sera mené avec deux écoles d’aviation en Suisse et dès 2021, le Bristell Energic devrait être à la disposition de toutes les écoles intéressées, a précisé André Borschberg.

L’appareil a une endurance d’une heure et demie, pour des vols de 45 à 60 minutes, ce qui correspond au programme d’entraînement des écoles de vol. Globalement, le coût d’un avion à propulsion électrique est inférieur à celui d’un avion à essence, si l’on tient compte du prix d’achat, de l’entretien et du carburant.

Ronronnement du moteur

Pour l’équipe de H55, l’avion électrique répond à un réel besoin dans une société de plus en plus sensible à l’environnement et aux nuisances. Il suscite « un intérêt considérable de la part des écoles d’aviation, des associations de riverains d’aéroports et des autorités aéronautiques ».

Un membre de l’équipe a fait tourner le moteur du Bristell Energic devant les invités réunis dans le hangar: le ronronnement a fortement contrasté avec les décollages et les atterrissages assourdissants entendus à l’aéroport ce vendredi matin.

Tremplin vers les taxis volants

L’avion de H55 est un tremplin pour développer de nouvelles solutions dans le transport aérien. « En faisant voler les avions électriques et en analysant leurs performances, nous collectons des données essentielles au développement des VTOL (ndlr: aéronefs à décollages et atterrissages verticaux) et des taxis volants », a souligné André Borschberg.

En 2018, H55 a levé cinq millions de francs pour développer ses systèmes de propulsion électrique. La société bénéficie de l’aide de la Confédération, du canton du Valais par le biais de la fondation The Ark, de la ville de Sion, mais aussi d’un fonds d’investissement basé en Suisse et dans la Silicon Valley.

 

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Suisse Romande

Orages : Cossonay particulièrement arrosé

Publié

le

Les pompiers du Service d'Incendie et de Secours (SIS) de Genève ont été fortement sollicités samedi et dimanche pour des arbres endommagés et des caves inondées. (©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

De violents orages se sont abattus samedi en fin d’après-midi sur la Suisse romande, notamment à Genève. La pluie, mêlée à des grêlons, est tombée en grande quantité. Elle était accompagnée de violentes bourrasques. Une touriste a perdu la vie dans le lac Léman.

A Genève, les pompiers ont connu une nuit de samedi à dimanche agitée. « Nous avons procédé à plus de 500 interventions », a indiqué Nicolas Schumacher, le commandant du Service incendie et secours (SIS).

Et le travail n’était pas terminé, dimanche en début d’après-midi. « Nous avons encore beaucoup de demandes pour des arbres arrachés et des inondations », a souligné le chef du SIS. Tout ce que Genève compte comme pompiers professionnels et bénévoles mobilisables a été mobilisé. Au total, entre 250 et 300 hommes étaient à pied d’oeuvre, se relayant pour parer au plus pressé.

Infiltrations au MAH

Les appels ne proviennent pas que de particuliers. Les pompiers sont fortement sollicités par les communes aussi. Le Musée d’art et d’histoire (MAH) de la Ville de Genève a été victime d’infiltrations d’eau, son toit n’ayant pas résisté aux pluies diluviennes qui sont tombées samedi par rafales sur le canton.

L’équipe de protection des biens culturels a été mobilisée, a fait savoir M.Schumacher. Les pompiers s’occupent des cas les plus urgents. Samedi, ils sont intervenus pour sauver des eaux deux transformateurs de 18’000 volts qui menaçaient, en cas de panne, de priver d’électricité une partie du canton.

L’orage d’une rare intensité qui a frappé Genève a fait une victime. Une femme, qui se trouvait sur un bateau de plaisance en perdition, s’est noyée au large de Vésenaz.

Bol d’Or secoué

Les participants au 81e Bol d’Or Mirabaud sur le Léman ont été confrontés samedi à un « coup de tabac mémorable », qui a causé de nombreux dégâts matériels, selon le site internet de la course. Vent soufflant à près de 90 km/h, visibilité réduite à une centaine de mètres, vagues désordonnées: le chaos a duré une bonne demi-heure, et généré bien des soucis au sein de la flotte de 480 voiliers.

De nombreux bateaux ont démâté, d’innombrables voiles ont été déchirées. Des équipiers sont passés à l’eau et certains bateaux ont coulé. Les équipes de sécurité ont fait tout leur possible pour assurer la sécurité de tous les équipages, écrivent les organisateurs.

Des centaines d’interventions dans le canton de Vaud

Dans le canton de Vaud, le violent orage a également entraîné des centaines d’interventions de secours. Les dégâts sont légers et aucun blessé n’est à signaler, a indiqué dimanche la police.

Pour l’ensemble du canton, sans Lausanne, la police a reçu quelque 700 appels et procédé à 350 interventions. Des inondations, des chutes d’arbres ou de branches, quelques dégâts à des toitures, mais ni mort, ni blessé, précise le service de presse.

A Lausanne, les pompiers ont procédé à 32 interventions samedi en fin d’après-midi et début de soirée. Principalement des inondations et des chutes d’arbres.

Suisse romande arrosée

Le front orageux a traversé les cantons de Fribourg, de Neuchâtel et de Berne. La ligne de grain a donné sa pleine mesure, avec des précipitations soutenues et des rafales tempétueuses. Celles-ci ont localement dépassé les 110 km/h, selon MétéoSuisse. Elles ont même atteint 122 km/h au sommet du Moléson.

Dans le canton de Fribourg, une quarantaine d’interventions ont été effectuées, principalement pour des inondations. Aucun blessé n’est à déplorer, selon la police cantonale.

Pour la pluie, c’est la station de Cossonay (VD) qui remporte la palme, avec 23 mm en dix minutes à 17h50. C’est loin du record de Suisse de Lausanne en juin 2018 (44 mm), mais toute de même remarquable, note MétéoSuisse. Les cumuls totaux sont importants, avec autour du bassin lémanique des valeurs de 30 à 50 mm en quelques heures.

La grêle a également été au rendez-vous. Les grêlons ont dans l’ensemble été de taille petite à moyenne, avec des diamètres estimés de 2 à 5 cm. Au total, pas moins de 24’800 éclairs se sont abattus sur la Suisse entre 15h00 et minuit, selon SRF Meteo.

 

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Suisse Romande

Swiss Expo quitte Lausanne pour Genève

Publié

le

Les vaches et génisses de Swiss Expo feront désormais les belles dans les halles de Palexpo, à Genève (archives). (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Swiss Expo, qui compte parmi les plus grands concours bovins européens, quitte Lausanne et son Centre de Congrès de Beaulieu pour s’installer dès 2020 à Palexpo Genève. La manifestation se tiendra du 15 au 18 janvier.

Ce déménagement a été annoncé mercredi par Palexpo SA. A Genève, la 24e édition de Swiss Expo pourra disposer de 27’000 m2 de surface. Quelque 130 exposants et 400 éleveurs sont attendus. Plus de 1000 vaches et génisses vont être présentées. En 2019, à Lausanne, la manifestation avait attiré 24’000 visiteurs.

Outre le concours bovin, Swiss Expo est aussi un salon agrotechnique destiné aux professionnels de la branche. Avant d’élire domicile à Lausanne, la manifestation se tenait à ses débuts à la Chaux-de-Fonds. Selon Palexpo, cette relocalisation à Genève va offrir à Swiss Expo « de nouvelles perspectives de développement ».

 

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Suisse Romande

Nouvelle étape pour l’extension du Gymnase de la Broye

Publié

le

Image de synthèse de l'extension en terrasses du Gymnase intercommunal de la Broye. (Photo: D.R.)

Une extension prioritaire et intégrée. C’est ainsi qu’a été qualifiée l’extension du Gymnase intercantonal de la Broye lors de sa présentation officielle cet après-midi aux autorités et à la population. A terme, elle permettra à l’établissement d’accueillir jusqu’à 1500 élèves.

L’extension du Gymnase intercantonal de la Broye a officiellement été présentée aux autorités et à la population cet après-midi. Avec 25 nouvelles salles de classe et une salle de gym, elle doit permettre de répondre à la forte sollicitation du bâtiment actuel. Inauguré en 2005, il accueille quelque 1200 élèves alors qu’il était prévu initialement pour 850. Grâce à son prolongement en terrasses, jusqu’à 1500 étudiants pourront suivre leur cursus au Gymnase de la Broye. L’étape du jour est donc importante pour la région. Pascal Broulis, conseiller d’Etat vaudois en charge des constructions :

Pascal Broulis
Conseiller d’Etat vaudois en charge des constructions
Pascal Broulis Conseiller d’Etat vaudois en charge des constructions

Cette extension s’inscrit dans la continuité du bâtiment existant. Tous deux communiqueront physiquement l’un avec l’autre. Pascal Broulis :

Pascal Broulis
Conseiller d’Etat vaudois en charge des constructions
Pascal Broulis Conseiller d’Etat vaudois en charge des constructions

Situé sur la commune de Payerne, le prolongement, tout comme l’établissement, est néanmoins le fruit d’une collaboration étroite entre les cantons de Vaud et de Fribourg. Les deux cantons partagent par ailleurs le coût de l’extension devisé à 29 millions de francs. Pascal Broulis :

Pascal Broulis
Conseiller d’Etat vaudois en charge des constructions
Pascal Broulis Conseiller d’Etat vaudois en charge des constructions

Le projet sera soumis à l’enquête publique en juin prochain. Si tout se passe comme prévu, le chantier pourra démarrer en novembre de cette année pour une ouverture à la rentrée 2021.

Les projets à Echallens et La Tour-de-Peilz demandent encore de la patience

Cet avancement tranche avec le retard pris par les projets de gymnase à Echallens et l’extension du Gymnase de Burier. Pascal Broulis, conseiller d’Etat en charge des constructions :

Pascal Broulis
Conseiller d’Etat en charge des constructions
Pascal Broulis Conseiller d’Etat en charge des constructions

Pourtant dans son rapport, la commission de gestion du Grand Conseil soulignait être préoccupée face à ces retards et la demande croissante pour les études gymnasiales. Une inquiétude que balaie Pascal Broulis :

Pascal Broulis
Conseiller d’Etat en charge des constructions
Pascal Broulis Conseiller d’Etat en charge des constructions

Continuer la lecture

Suisse

Assura va reverser 30 millions à certains de ses assurés

Publié

le

Assura reversera 30 millions à près de la moitié de ses assurés. (Photo: DR)

En bonne santé financière, Assura va reverser 30 millions à ses assurés. La caisse maladie sort d’une année 2018 favorable qui lui permettra de reverser une partie de ses bénéfices aux assurés à la base.

Assura reversera 30 millions à près de la moitié de ses assurés. Le groupe annonce un résultat net 2018 de 61,9 millions, après constitution d’une provision de 30 millions destinée à ses clients. 500’000 assurés à la base répartis sur 10 cantons sont concernés par ce geste. En Suisse romande, les Vaudois toucheront 50 francs, les Genevois 100 francs et les Jurassiens 40 francs. Pour les enfants, cela représente respectivement 25, 50 et 20 francs, soit la moitié des adultes. Une gratification qui s’explique par un montant total des prestations à prendre en charge plus favorable que prévu dans certains cantons. Ruedi Bodenmann, directeur général d’Assura :

Ruedi Bodenmann
Directeur général d’Assura
Ruedi Bodenmann Directeur général d’Assura

Ce geste ne concerne que les assurés de dix cantons. Ruedi Bodenmann explique comment le choix s’est fait :

Ruedi Bodenmann
Directeur général d’Assura
Ruedi Bodenmann Directeur général d’Assura

Les assurés devraient recevoir la rétrocession d’ici à la fin de l’année, une fois que l’Office fédéral de la santé publique aura donné son accord. C’est la première fois qu’Assura fait profiter ses assurés de sa bonne santé financière. Ruedi Bodenmann :

Ruedi Bodenmann
Directeur général d’Assura
Ruedi Bodenmann Directeur général d’Assura

A la question, ne vaudrait-il pas mieux revoir les primes à la baisse plutôt que de faire ce virement rétroactif, Ruedi Bodenmann, directeur général d’Assura, répond par la négative :

Ruedi Bodenmann
Directeur général d’Assura
Ruedi Bodenmann Directeur général d’Assura

Le chiffre d’affaires 2018 du Groupe Assura atteint 3,8 milliards francs, contre 3,4 milliard un an plus tôt. Même après le versement aux assurés, le taux de solvabilité de l’assureur, comme l’exige la loi, reste supérieur à 150%. Alors qu’une nouvelle progression du nombre d’assurés la place au 3e rang des assureurs-maladie suisses, Assura couvre un Suisse romand sur trois.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Gémeaux

Le ciel s'éclaire et vous envisagez des investissements, d'abord prudents, qui prendront ensuite de l'ampleur. Vous êtes sur la bonne voie !

Publicité

Les Sujets à la Une

X