Rejoignez-nous

Virus COVID-19

Coronavirus: l'EPFZ devise la facture à 100 milliards de francs

Publié

,

le

Image Prétexte (©KEYSTONE/PETER KLAUNZER)
Les dix milliards de francs déjà promis par le conseil fédéral pour atténuer l'impact de l'épidémie de coronavirus sur l'économie helvétique ne constituent qu'une fraction des montants nécessaires, selon deux professeurs d'économie de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ).

Hans Gersbach et Jan-Egbert Sturm préconisent dans une prise de position mercredi la création d'un "fonds suisse" doté de 100 milliards de framcs et destiné à éviter un dysfonctionnement du système économique, qui se traduirait par une forte destruction de valeur et une vague de faillites.

Les sociétés devraient par la suite rembourser "une part substantielle" des sommes perçues, à des conditions toutefois avantageuses et sur des période prolongées.

Les experts recommandent en outre une suspension du devoir d'annonce d'insolvabilité et ajoutent que des garanties étatiques permettraient aux entreprises de se voir plus facilement octroyer des prêts relais par les banques.

Conscient de "l'énorme mobilisation de ressources" que nécessiterait l'établissement d'un tel fonds, sans parler de l'entorse au frein à l'endettement, les économistes assurent que ces mesures ne menaceraient pas la note de crédit du pays, pour autant que l'économie retrouve à l'issue de la crise son niveau d'avant l'épidémie.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Swiss prévoit toujours des capacités réduites cet hiver

Publié

le

La compagnie aérienne détenue par Lufthansa avait initialement prévu de pouvoir proposer à nouveau environ la moitié du calendrier habituel d'ici décembre (Image d'archive -©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Swiss ne pourra pas augmenter les capacités autant que prévu durant son plan d'hiver. En raison des nombreuses restrictions de voyages consécutives à la pandémie, la compagnie aérienne ne prévoit d'effectuer qu'entre 30 à 40% des vols par rapport à l'an dernier.

Swiss avait initialement prévu de pouvoir proposer à nouveau environ la moitié du calendrier prévu d'ici décembre. "Au cours du mois de juillet, nous étions encore assez confiants quant à notre capacité à atteindre cet objectif", a déclaré lundi devant la presse à Zurich Michael Trestl, responsable du réseau de Swiss.

En septembre, il ne devrait plus être que de 30%. Il devient évident que le calendrier d'hiver de novembre à mars sera bien en deçà des attentes, a déclaré M. Trestl, principalement en raison des diverses restrictions de voyage. Le nouveau programme de vols d'hiver sera présenté mardi prochain (29 septembre).

Continuer la lecture

Lausanne

Label Suisse à Lausanne: une édition compliquée mais nécessaire

Publié

le

Les spectateurs avaient l'obligation de porter un masque. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Label Suisse, la fête de la musique suisse, a bravé le coronavirus ce week-end à Lausanne. Le public a répondu présent, même si les spectateurs, masqués, étaient bien moins nombreux qu'à l'accoutumée en raison des jauges réduites.

"Nous sommes très fiers d'avoir pu proposer ces 60 concerts", a expliqué dimanche à Keystone-ATS Julien Gross, président de l'association Label Suisse. L'équipe a travaillé d'arrache-pied pour donner un coup de projecteur à la scène musicale suisse et apporter un petit bol d'air à un secteur au bord de l'asphyxie.

Pour les artistes, il est important de monter sur scène. "Tous ont dit leur reconnaissance", a observé M. Gross. "Et le public est venu. Il y avait du monde partout". Les organisateurs ont émis cette année environ 12'000 billets gratuits - il fallait s'inscrire aux concerts pour assurer le traçage. Certes loin de la fréquentation estimée de la dernière édition en 2018 avec près de 90'000 personnes.

Copie à revoir

Les organisateurs ont dû revoir rapidement leur copie après les nouvelles règles sanitaires annoncées mardi par les autorités vaudoises. Les concerts ont finalement pu être maintenus, mais pas les "after-parties" prévues dans les clubs - fermés depuis jeudi.

Les spectateurs avaient l'obligation de porter un masque. "En grande majorité le public a joué le jeu. Même si au début, on avait des doutes, car on commençait vendredi avec une grande soirée hip hop. Le public, toutes générations confondues, a respecté les règles".

Les bars ont dû rester fermés, même si les Docks et le Métropole ont improvisé un service de boissons à table, comme l'impose désormais le canton. Le manque à gagner pour le festival n'est pas encore connu. "On va faire le bilan financier ces prochains jours, puis nous discuterons avec la ville et le canton", a ajouté M. Gross.

Au final, les organisateurs tirent un bilan positif de cette édition "compliquée". Mais ils se disent préoccupés quant à la faisabilité des manifestations culturelles. "Il est très difficile de construire quelque chose dans un contexte aussi instable", a observé M. Gross. Une nouvelle édition est prévue du 16 au 18 septembre 2022.

Continuer la lecture

Suisse

Covid-19 : le Parlement tranchera sur les loyers commerciaux

Publié

le

Les restaurants, qui ont dû fermer en raison des mesures de lutte contre le coronavirus, pourraient bénéficier d'une réduction de loyer. Le Parlement tranchera sur un projet de loi, dont le gouvernement ne veut pas. (Image d'archive - ©KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Le bras de fer sur les loyers commerciaux continue. Le Conseil fédéral a transmis vendredi au Parlement un projet de loi visant à aider les commerçants en difficulté. Il lui demande toutefois de ne pas l'approuver. Les parlementaires trancheront.

Le gouvernement a toujours estimé que locataires et bailleurs devaient s'entendre entre eux. Le Parlement n'était cependant pas de cet avis et lui a forcé la main lors de la session d'été. Les deux Chambres ont adopté une motion identique.

Le Conseil fédéral a alors établi un projet de loi, qu'il a légèrement modifié après la consultation. Il campe toutefois sur ses positions et propose le rejet du texte.

Restaurateurs et coiffeurs inclus

Outre les locataires et les paysans, le projet prévoit désormais un coup de pouce pour les gérants d'établissements publics, comme les restaurants ou les salons de coiffure. Tous ne paieront que 40% de leur loyer durant la fermeture de leur établissement ou installation à cause des mesures de lutte contre le coronavirus. Le reste sera à la charge des bailleurs.

La mesure ne vaut que pour les loyers ou fermages inférieurs à 20'000 francs par mois. Si le loyer mensuel se situe entre 15'000 et 20'000 francs, chaque partie au contrat peut renoncer unilatéralement par écrit à l’application du règlement proposé. Pour les établissements de santé ayant dû restreindre leur activité, ce règlement s’applique pour une durée maximale de deux mois.

Les bailleurs en détresse économique pourront déposer une demande d’indemnisation. Ils y auront droit lorsque le loyer est fixé uniquement sur la base des coûts ou lorsque le demandeur peut prouver que sa survie économique est mise en péril.

Avis divergents

Lors de la consultation, les avis ont une nouvelle fois divergé. Les partisans, au premier rang desquels figure la gauche, y voient un moyen d'éviter les faillites. La droite et les Vert'libéraux dénoncent une intervention étatique dans des affaires privées.

Le National débattra de cette loi lors de la session spéciale d'octobre. Il n'est toutefois pas certain qu'elle rassemble une nouvelle fois une majorité. Les votes sur la motion étaient très serrés. Le projet n'est passé que par 20 voix contre 19 et 4 abstentions au Conseil des Etats, et par 98 voix contre 84 et 12 abstentions au National.

Continuer la lecture

Vaud

Un premier cas de Covid-19 à la prison de Bochuz à Orbe

Publié

le

La prison de Bochuz à Orbe connaît son premier cas de coronavirus. (©KEYSTONE)

La prison de Bochuz à Orbe connaît son premier cas de coronavirus. Une personne a été testée positive au Covid-19 jeudi et a été placée en isolement dès mercredi déjà à l'apparition des premiers symptômes. Des investigations sont en cours pour retracer ses activités des derniers jours afin d'identifier la source probable de l'infection.

"L’ensemble des collaborateurs du pénitencier ont été informés, tout comme les personnes détenues. Il leur a été demandé une vigilance particulière quant à l'apparition de symptômes propres au coronavirus", a indiqué vendredi le Service pénitentiaire du canton.

Au vu de la situation, ce dernier annonce aussi la suppression des visites d'intervenants externes non essentiels (cours de formation, évaluations criminologiques non urgentes, etc) jusqu'à nouvel ordre. Les visites d'avocat et d'expertises psychiatriques sont maintenues, mais en informant les personnes d'un cas de contamination à l'interne.

Les visites sont également maintenues, mais avec la mise en place de parois en plexiglas. En revanche, les visites familiales et intimes sont reportées, précise encore le canton. Il rappelle aussi que l'ensemble des collaborateurs ou des personnes venant de l'extérieur ont l'obligation de porter un masque chirurgical au contact des personnes détenues.

Continuer la lecture

Suisse

530 nouveaux cas en Suisse en 24 heures

Publié

le

Depuis le début de la pandémie, 48'795 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 1'237'621 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein, dont 15'763 les dernières 24 heures. (Image d'archive - ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Suisse enregistre jeudi 530 nouveaux cas de contamination au Covid-19 en 24 heures, selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Le nombre d'hospitalisations et de décès restent stables. L'OFSP ne communiquera plus de données statistiques le week-end.

Les chiffres du samedi et du dimanche seront dorénavant transmis le lundi, a indiqué Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle de l'infection de l'OFSP, lors d'une conférence de presse jeudi. Jeudi, dix-huit malades ont été hospitalisés et sept personnes sont décédées.

Virginie Masserey a par ailleurs déclaré que l'OFSP ne recommande pour l'instant pas de réduire la durée de la quarantaine, aujourd'hui fixée à 10 jours, alors que certains secteurs de l'économie demandent cette réduction. La représentante de l'OFSP souhaite néanmoins une étude sur les impacts économiques des quarantaines. Jeudi, L'OMS a pour sa part exclu de raccourcir sa recommandation d'une quarantaine de 14 jours pour tout ceux qui ont été en contact avec le virus.

Tests rapides pas recommandés

Autre aspect évoqué par Virginie Masserey: les tests rapides. Ceux-ci ne sont pour l'instant pas recommandés par l'OFSP, qui veut d'abord évaluer leurs caractéristiques et "quelle plus-value ils peuvent apporter". En outre, ces tests rapides ne font pas partie de la catégorie des tests PCR, recommandés par l'OFSP.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 15'763 tests conventionnels ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève jeudi à 3,36%; il était mercredi de 2,87%. Au cours des sept derniers jours, le taux de positivité était de 3,9%.

Avec autant de tests, la Suisse est encore au-dessus de la barre des 500 cas. Cela avait déjà été le cas mercredi avec 514 cas et vendredi dernier avec 528. Avant, cela n'était plus arrivé depuis avril.

Au total, 48'795 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur 1'237'621 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Depuis le début de la pandémie, le total des décès s'élève à 1762 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 4727.

Décès dans des EMS

Virginie Masserey a constaté une augmentation du nombre d'hospitalisations de semaine en semaine, surtout des personnes âgées, entre 65 et 69 ans. Les décès sont aussi plus nombreux et concernent principalement des personnes âgées dans des établissements médico-sociaux (EMS).

La Suisse dénombre pour l'heure 2258 personnes en isolement, et 6455 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 8097 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Sur les sept derniers jours, le nombre total d'infections est de 2728. Sur les deux dernières semaines, 62,3 nouvelles infections pour 100'000 habitants ont été recensées, ce qui fait de la Suisse un pays à haut risque d'infection selon ses propres critères.

SwissCovid: 1,69 million d'usagers

Quant à l'application SwissCovid, elle était activement utilisée par 1,69 million de personnes jeudi, selon Sang-Il Kim, responsable de la section Transformation numérique de l'OFSP. Les usagers étaient 1,62 million mardi.

L'OFSP s'intéresse par ailleurs aux systèmes de traçage anti-Covid développés par Apple et Google. Néanmoins, les développeurs de l'application estiment que ces systèmes ne sont pas encore "stables".

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Gémeaux

Les planètes s’ébrouent donc restez en retrait. N’allez surtout pas vous impliquer dans des conflits qui ne vous concernent pas.

Publicité

Les Sujets à la Une

X