Choisissez votre radio
Connect with us

Athlétisme : le bronze pour Wilson sur 200m !

Publicité

Sport

Athlétisme : le bronze pour Wilson sur 200m !

Alex Wilson a fait taire ses détracteurs. Raillé pour avoir déclaré viser deux médailles aux Européens de Berlin, il s’est paré de bronze sur 200 m en battant son record de Suisse.

Crédité d’un chrono de 20 »04, Alex Wilson débloque ainsi le compteur helvétique dans ces joutes. Il n’a rien pu faire face au grand favori turc, le champion du monde en titre Ramil Guliyev, titré en 19 »76. Il s’est en revanche arraché dans les derniers mètres pour cueillir le bronze, terminant dans le même centième que le vice-champion d’Europe Nethaneel Mitchel-Blake (GBR), et devançant surtout d’un centième le désormais ex-tenant du titre Bruno Hortelano (ESP)!

Alex Wilson offre à la Suisse son 30e podium dans l’histoire des joutes continentales, le premier en sprint court (100, 200 m) chez les hommes depuis Peter Muster en 1978 (bronze sur 200 m). « C’était simplement ma deuxième finale internationale (réd: après sa 7e place sur 200 m aux Européens 2016). Evidemment que c’est le plus beau moment de ma carrière », a lâché Alex Wilson, un drapeau suisse autour des épaules et un sourire jusqu’aux oreilles.

Alex Wilson

« Je croyais en moi, et n’ai pas senti de pression. J’ai tout tenté pour prendre la 2e place, mais je ne pouvais pas en faire plus », a poursuivi le Bâlois, déçu d’avoir manqué l’argent pour six millièmes de seconde. « Depuis ma demi-finale (réd: gagnée en 20 »16 en coupant son effort), je me sais capable de passer sous les 20 secondes. Mais je suis heureux de ramener cette médaille à la maison. Maintenant, je veux en gagner une aux Mondiaux de Doha l’an prochain », a-t-il lâché.

Une nouvelle conduite

Privé de finale pour un centième sur 100 m, Alex Wilson tient la récompense des immenses efforts entrepris depuis l’entame de sa préparation hivernale. « Je ne me suis jamais entraîné aussi dur que cette saison », avait confié à son arrivée à Berlin le fantasque sprinter d’origine jamaïcaine, qui s’est offert une nouvelle conduite.

« Je fais beaucoup plus d’endurance, avec des sprints de 600 m notamment. Et je cours 5 km tous les samedis », avait ajouté en rigolant Alex Wilson, qui s’est peu à peu métamorphosé depuis qu’il a intégré le groupe des coaches Lloyd Cowan et Clarence Callender à l’automne 2016. Et qui récolte cette année les fruits du travail accompli, avec un record de Suisse du 200 m amélioré à cinq reprises en 2018 et, désormais, une première médaille européenne.

 

(KEYSTONE-ATS / PHOTO : WALTER BIERI)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sport

Publicité

Populaire

Publicité

Retrouvez LFM sur tous les supports

écrans
To Top
X