Rejoignez-nous

Football

Football: la Nati s'impose chichement face à la Lituanie

Publié

,

le

Xherdan Shaqiri a maqué le seul et unique but de la rencontre après 85 secondes de jeu. (©KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

La Suisse ne s'est contentée que d'un service minimum. A Saint-Gall, elle a cueilli la victoire à la fois attendue et impérative devant la Lituanie sur la plus étroite des marges (1-0).

Obtenu trois jours après le succès 3-1 en Bulgarie, cette victoire permet à la Suisse de rester sur la même orbite que l'Italie dans le tour préliminaire de la Coupe du monde 2022. Les deux équipes se départageront très certainement lors des confrontations directes du 5 septembre et du 12 novembre.

A Sofia, l'Italie a assuré l'essentiel. La Squadra Azzurra a pris son temps pour s'imposer 2-0 sur un penalty provoqué et transformé par Andrea Belotti à la 43e et sur une réussite du joker de Sassuolo Manuel Locatelli à la 82e. Les Italiens joueront leur troisième match mercredi à Vilnius contre la Lituanie.

1-0 après 85 secondes

Le K.O. d'entrée devient une marque de fabrique pour l'équipe de Suisse. Après les trois buts avant la 13e minute de jeudi à Sofia, la formation helvétique a frappé après seulement 85 secondes de jeu. Sur un mauvais renvoi adverse, Breel Embolo trouvait Xherdam Shaqiri qui marquait du droit le but le plus rapide de l'équipe de Suisse depuis une réussite de Marco Streller le 13 octobre 2007 à Zurich contre l'Autriche dans une rencontre amicale remportée 3-1.

Malgré cette réussite soudaine contre un adversaire qui était venu à Saint-Gall pour tenir le plus... longtemps possible le 0-0, les Suisses ne sont pas parvenus à enchaîner. Comme s'ils avaient oublié la nécessité de s'imposer le plus largement possible face à l'équipe la plus faible du groupe en cas d'égalité de points en novembre prochain avec l'Italie. A l'image de Shaqiri, de Haris Seferovic et de Granit Xhaka, les Suisses ne témoignaient pas de cette résolution et de cette concentration extrêmes qui font souvent toute la différence.

Des choix qui n'ont pas payé

Même si la Lituanie n'est pas parvenue à se créer une véritable occasion, la Suisse fut ainsi jusqu'au coup de sifflet final sous la menace d'une égalisation venue d'un coup du sort comme pour la France et l'Espagne la semaine dernière. Vladimir Petkovic n'a pas dû apprécier la "plaisanterie". Le sélectionneur endosse toutefois une certaine part de responsabilité dans cette affaire dans la mesure où son choix de titulariser Silvan Widmer et Ruben Vargas sur les côtés ne fut pas vraiment couronné de succès. L'Argovien et le Zurichois n'ont pas vraiment marqué des points dimanche pour avoir l'assurance de figurer dans la liste des 23 sélectionnés pour l'Euro.

A la 66e minute, le "Mister" lançait Edimilson Fernandes, Denis Zakaria et Mario Gavranovic, pour insuffler un nouvel allant à un ensemble qui commençait justement à irriter de plus en plus. Ce coaching n'a pas apporté les effets espérés même si Zuber devait trouver le poteau et si Seferovic, dans les dernières secondes, voyait sa tête stoppée presque miraculeusement par le gardien balte.

Cette performance en demi-teinte de l'équipe de Suisse ne fut pas la seule fausse note de la soirée. Le coup d'envoi a, en effet, été retardé de plus d'un quart d'heure en raison de la défectuosité de l'un des deux buts. Il a dû être changé à la dernière minute pour provoquer à la fois un petit vent de panique auprès des organisateurs et pour éveiller le lointain souvenir du fameux match de Moscou contre le Spartak du FC Sion en octobre 1997 un soir où il avait été constaté qu'une cage était trop petite.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Le Bayern reprend le pouvoir

Publié

le

La hargne de Sommer, qui a connu la victoire avec le Bayern à Wolfsburg (© KEYSTONE/EPA/HANNIBAL HANSCHKE)

Pas franchement convaincant depuis la reprise, le Bayern Munich a conservé la tête de la Bundesliga au terme de la 19e journée.

Sous pression après la victoire d'Union Berlin samedi, le "Rekordmeister" est allé s'imposer 4-2 sur la pelouse de Wolfsburg.

Toujours à la recherche d'un premier "clean sheet" en championnat sous le maillot bavarois, Yann Sommer a capitulé sur des réussites signées Kaminski (44e, 1-3) et Svanberg (81e, 2-4). Il a néanmoins fêté son premier succès en Bundesliga avec les Munichois, qui menaient 3-0 à la 19e grâce à un doublé de Coman.

Ce succès, qui intervient après trois nuls 1-1 en trois journées depuis la reprise, permet au Bayern de reprendre les commandes cédées la veille au soir à l'Union Berlin. Les Munichois ont un point d'avance sur l'équipe entraînée par Urs Fischer, qui a signé samedi face à Mayence (2-1) son quatrième succès consécutif.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le FC Zurich s'impose face à un Sion inoffensif

Publié

le

Le Zurichois Nikola Katic récupère un ballon qui échappe au Sédunois Luca Zuffi. (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Le FC Zurich poursuit sa remontée en Super League. Le champion en titre s'est imposé 1-0 sur la pelouse d'un FC Sion, une nouvelle fois, décevant. Les Zurichois se retrouvent à deux points de Sion.

Il n'y a pas eu de nouveau miracle pour les Valaisans. Revenus du Stade de Genève avec un point venu de nulle part, cette fois-ci, ils n'ont pu cacher leurs carences offensives face à un Zurich en verve avec un deuxième succès de suite.

Le niveau de la partie fut longtemps consternant. Avec un seul attaquant de pointe nominal - Ilyas Chouaref - les Sédunois ont connu toutes les peines à porter le danger devant la cage zurichoise lors de rares contre-attaques. Ce fut au contraire les Alémaniques qui se montrèrent le plus dangereux par l'intermédiaire du remuant Blerim Dzemaili, auteur de deux tirs retenus par Lindner avant de sortir sur blessure.

En deuxième période, les Valaisans se sont montrés un peu plus créatifs. Chouaref s'est lancé dans un solo impressionnant qu'il a très mal conclu. Le match basculait à la 58e minute sur une faute de main incontestable de Reto Ziegler. Le penalty n'avait rien de scandaleux, mais 3 minutes auparavant, la VAR n'avait pas retenu une main du Zurichois Marc Hornschuh qui avait, elle aussi, modifié la trajectoire du tir d'Itaitinga. Sous les sifflets, Jonathan Okita transformait son coup de pied de réparation pour l'ouverture du score (59e).

Le FC Sion demeure ainsi l'équipe la plus faible à domicile cette saison avec seulement huit points récoltés en dix matches. Fabio Celestini ne va pas manquer de travail au cours des prochaines semaines.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le Barça prend le large

Publié

le

Vinicius et le Real ont été battus à Majorque dimanche (© KEYSTONE/AP/Francisco Ubilla)

Le Barça s'échappe en tête de la Liga après 20 journées. Les Catalans se sont imposés 3-0 face à Séville et possèdent huit longueurs d'avance sur le Real, battu 1-0 à Majorque.

Les Blaugrana ont dû attendre l'heure de jeu pour ouvrir le score par Jordi Alba. Puis à la 70e, c'est Gavi qui a doublé la mise. Et enfin neuf minutes plus tard, c'est Raphinha qui a salé l'addition. Les joueurs de Xavi ont fait preuve d'une belle cohésion pour faire la différence.

Modeste 10e du championnat, Majorque a lui forcé la décision face au Real sur un but contre son camp de Nacho Fernandez dès la 13e minute. Le défenseur madrilène a dévié de la tête un centre dans ses propres cages.

Privé de nombreux joueurs blessés dont Karim Benzema et Thibaut Courtois (touché à l'échauffement), le Real a pourtant bénéficié d'une opportunité en or d'égaliser. Mais Marco Asensio a manqué son penalty à la 59e.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Malgré sa grave blessure, Neuer veut continuer avec la sélection

Publié

le

Manuel Neuer entend revenir no 1 au Bayern et en sélection allemande. (© KEYSTONE/AP/Matthias Schrader)

Le capitaine de la sélection allemande Manuel Neuer veut continuer avec la Mannschaft, malgré sa grave blessure à la jambe droite qui va l'éloigner des terrains de très longs mois.

Il l'a expliqué dans un entretien accordé vendredi au site spécialisé The Athletic.

"Nous sommes en contact avec Hansi Flick (le sélectionneur de l'Allemagne, NDLR). Hansi part certainement du principe que je reviendrai et je ferai tout pour. Je suis sûr que j'en suis capable", a déclaré le gardien du Bayern Munich, pour sa première prise de parole depuis sa blessure.

Éliminé avec l'Allemagne dès le 1er tour de la Coupe du monde 2022 au Qatar, Manuel Neuer s'est gravement blessé lors d'une sortie à skis dans les Alpes bavaroises le 9 décembre, victime d'une fracture de la partie inférieure de la jambe droite, sur une chute à "10 ou 12 km/h".

Skieur "depuis plus de trente ans", il affirme ne jamais avoir pensé que sa carrière était terminée.

"Dès que l'on a su que l'on pouvait opérer, j'étais confiant, tout irait bien. Je connais un peu la médecine désormais. Je n'avance pas à tâtons. Ma jambe, le processus de guérison, la rééducation, le retour: je sais comment ça va fonctionner", a insisté Neuer.

Au printemps 2017, une fracture au pied gauche l'avait éloigné pendant près d'une saison des buts du Bayern, mais il était revenu à temps pour la Coupe du monde 2018, éliminé dès le 1er tour.

Pas écouter Schumacher

L'ancien gardien de but de l'Allemagne Harald "Toni" Schumacher a suggéré à Neuer d'arrêter la sélection et de se concentrer sur sa carrière en club.

"Chacun peut faire des recommandations. Le temps venu, je me regarderai dans un miroir et je me dirai la vérité en face, comme toujours. Si je ne suis pas performant, je libèrerai ma place. Mais ne vous attendez pas à ce que cela arrive", a lancé Neuer, 117 sélections avec l'Allemagne.

Le champion du monde 2014 et double vainqueur de la Ligue des champions (2013, 2020) espère revenir à l'été 2023 pour la préparation estivale de la saison 2023/24 du Bayern, et veut disputer l'Euro 2024 à domicile dans un peu moins d'un an et demi.

Il va toutefois se retrouver, à 37 ans, en concurrence tant en club face à Yann Sommer recruté au mercato hivernal, qu'en sélection face à Marc-André ter Stegen et Kevin Trapp.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Lors d’un échange, exposez vos conceptions… L’ambiance sera bonne et vous saurez mener la discussion habilement.

Les Sujets à la Une

X