Rejoignez-nous

Sport

Football : Suisse – Géorgie, à deux pas de l’histoire

Publié

,

le

L'équipe de Suisse est la meilleure de son groupe: i faut désormais le démonter! (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Puisqu’il est inconcevable, au regard du contenu de ses matches et du format d’une compétition à vingt-quatre nations, que la Suisse ne se qualifie pas pour l’Euro, il faut désormais finir le travail. Premier palier contre la Géorgie, vendredi à Saint-Gall (20h45).

Quatre points lors de ses deux derniers matches (elle jouera lundi à Gibraltar), et la sélection de Vladimir Petkovic sera assurée d’écrire une page d’histoire nationale. Jamais en effet la Suisse n’a encore traversé avec succès quatre phases qualificatives de suite (Mondial 2014, Euro 2016, Mondial 2018). Six points seraient toutefois souhaitables, la composition des pots du tirage au sort de la phase finale, le 30 novembre, dépendant uniquement des résultats de ces éliminatoires.

La mission est totalement dans les cordes d’une Suisse qui s’est imposée, dans le jeu et en qualité intrinsèque, comme la meilleure formation de ce groupe D. Ce ne devraient donc pas être des rencontres face aux 90es et 196es du classement FIFA qui pourraient barrer la route aux 13es mondiaux.

Défense à trois: la 1re option

« Mais le joueur qui pense que cela va aller de soi n’a pas sa place sur le terrain! », a néanmoins prévenu Granit Xhaka en début de semaine. « La Géorgie a très bien joué contre l’Irlande et a pris un point (ndlr: 0-0). Ca doit nous servir d’avertissement. » Les Géorgiens ont également fait match nul contre le Danemark (0-0) mais, dans les deux cas, à domicile. Là où les Suisses avaient lancé leur campagne par une victoire 2-0.

Ces débuts à Tbilissi, en mars, sont presque une incongruité en cette année 2019 qui a vu Petkovic à chaque fois – sauf dans l’ancienne république soviétique – miser sur une défense à trois. Difficile d’imaginer le Mister ne pas poursuivre sur la même voie, nonobstant l’absence sur blessure de Fabian Schär.

Il est ainsi probable de voir Ricardo Rodriguez glisser dans l’axe et laisser le couloir gauche à Loris Benito, titulaire dans l’exigeante Ligue 1 avec Bordeaux et pour la première fois en sélection dans un match à enjeu, en septembre dernier à Sion contre Gibraltar (4-0).

Remaniement contraint

Le reste de la composition est plus compliqué à anticiper, Valdimir Petkovic devant faire face aux défections de plus d’une demi-douzaine de potentiels titulaires (Schär, Shaqiri, Mehmedi, Zuber, Embolo, Drmic, Freuler et Gavranovic). Un important vide qui concerne principalement le secteur offensif, ce qui pourrait pousser le sélectionneur à aligner cinq et non pas quatre hommes au milieu de terrain.

Dans un tel cas de figure, Djibril Sow possède de réelles chances de commencer la partie aux côtés de Xhaka et Denis Zakaria, après une excellente acclimatation en Bundesliga avec Francfort. Devant, il est possible d’imaginer un duo Seferovic (indiscutable) – Ajeti, ou encore une titularisation d’Edimilson Fernandes en tant que faux meneur de jeu.

Quoi qu’il en soit, ce sera une équipe de Suisse fortement remaniée, par la force des choses. « Nous avons suffisamment de qualités dans le groupe pour remplacer les absents », affirme Manuel Akanji. « Nous sommes habitués, depuis les sélections juniors, à ne jouer ensemble que tous les deux ou trois mois », ajoute Loris Benito, convaincu que les automatismes sont rodés.

24 sur 28

Et la Suisse, surtout, est devenue une habituée de ce type de rencontres au cours desquelles elle échouait si souvent par le passé. Depuis les éliminatoires du Mondial 2014, elle a disputé vingt-huit matches contre des adversaires plus modestes, issus des chapeaux 3 à 6. Pour un magnifique bilan de vingt-quatre succès, contre trois nuls et une défaite!

Pour le plaisir, enfin, cette autre réalité. Improbable mais existante: l’équipe nationale pourrait se qualifier dès vendredi soir à Saint-Gall si elle s’impose et que, dans le même temps, le Danemark, à domicile, ne batte pas Gibraltar…

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Volley-ball : suite de parcours européen compromis pour le LUC

Publié

le

Battu par Brcko au premier tour aller de CEV Cup, les Universitaires devront réaliser un petit miracle dans moins d’une semaine, en Bosnie. Une victoire en trois ou quatre manches sera impérative à décrocher pour espérer poursuivre l’aventure.

Mauvais départ de Lausanne en Coupe d’Europe. Lors du match aller des 16ème de finale de CEV Cup, les Vaudois ont subi la loi des Bosniens du Mladost Brcko mercredi soir.

Revers concédé en quatre sets à Dorigny : 23-25, 25-23, 18-25 et 20-25.

Les regrets sont de mise après une partie équilibrée alimentée d’erreurs individuelles trop fréquentes. Adrien Prével, capitaine du LUC :

Adrien Prével
Capitaine du LUC
Adrien Prével Capitaine du LUC

Le match retour des 16ème de finale de CEV Cup se disputera mardi prochain en Bosnie.

 

 

Continuer la lecture

Sport

Football : fin de série pour les Bleus et Blancs

Publié

le

Face à une solide et réaliste équipe de Vaduz, le LS s’est incliné devant ses supporters. Un résultat qui constitue un petit exploit pour le nouveau troisième de Challenge League.

Coup d’arrêt pour le Lausanne-Sport à la Pontaise. Invaincus dans leur stade depuis le 3 avril, les joueurs de Giorgio Contini se sont inclinés dimanche 2 à 0 lors de la venue du FC Vaduz.

L’ouverture du score des visiteurs, survenue suite à une déviation malheureuse de Monteiro, fut de plus le premier but encaissé par le LS sur sa pelouse depuis le 25 septembre.

Un revers malvenu avant le dernier match de l’année qui l’opposera à Grasshopper vendredi prochain. Joël Geissmann, milieu de terrain lausannois :

Joël Geissmann
Milieu de terrain du LS
Joël Geissmann Milieu de terrain du LS

Au classement de Challenge League, trois points séparent désormais Lausanne, leader, de Grasshopper.

Continuer la lecture

Sport

Saut à ski: premier podium pour le Vaudois Peier

Publié

le

Killian Peier magnifique 2e à Nizhny Tagil (©KEYSTONE/EPA/SERGEI ILNITSKY)

Killian Peier a obtenu son premier podium en Coupe du monde lors du deuxième concours de Nizhny Tagil. Le Vaudois a pris la 2e place derrière l’Autrichien Stefan Kraft.

Simon Ammann n’est plus le dernier Suisse à être monté sur un podium de Coupe du monde. Ce titre appartient désormais à Killian Peier. En Russie, le Combier a parfaitement justifié sa médaille de bronze des derniers championnats du monde au grand tremplin en terminant derrière l’intouchable Stefan Kraft.

Très bon la veille lors de la première manche mais trop agressif en seconde, Peier avait dégringolé à la 16e place. A nouveau 5e à l’issue du premier saut dimanche, le Vaudois n’a cette fois pas commis la même erreur et su profiter des bonnes conditions aérologiques. Un premier bond à 138 m et un second à 137 m lui ont offert la deuxième place sur le podium.

La progression du Vaudois de 24 ans est plus que nette. Son meilleur résultat individuel en Coupe du monde restait jusque-là une 7e place obtenue en janvier à Innsbruck lors de la Tournée des 4 tremplins.

Deuxième Suisse qualifié pour la finale, Simon Ammann s’est classé 21e. 17e après le saut initial (126 m), le quadruple champion olympique a reculé en raison d’un saut mesuré à 122 m. Mais le Saint-Gallois fait mieux que la veille où il avait pris la 29e place.

Continuer la lecture

Sport

Coupe du monde: Beat Feuz brille

Publié

le

Beat Feuz intouchable à Beaver Creek (©KEYSTONE/AP/JOHN LOCHER)

Impérial Beat Feuz. Le Bernois s’est imposé lors de la descente de Beaver Creek pour signer sa 12e victoire en Coupe du monde, la 9e en descente.

Beat Feuz doit avoir un aigle pour totem. Parce que sur la piste Birds of Prey, le Bernois se mue en rapace. Tenant du titre dans le Colorado, « Kugelblitz » a une fois de plus fait étalage de toute sa science des courbes à haute vitesse. Posé sur ses skis, Feuz a accéléré tout au long d’un parcours plutôt court, amputé de sa partie de glisse sommitale en raison du vent.

Très loin lors du seul entraînement sur cette piste, Feuz a encore une fois démontré que les galops d’essai n’étaient pas des indicateurs valables pour juger de son état de forme. Hormis sur les vingt premières secondes de course, le champion de 32 ans a dominé son sujet avec une exceptionnelle maestria et offert un véritable récital. Il a notammment mis tout le monde d’accord sur l’avant-dernière bosse en sortant plus de deux km/h plus vite que la concurrence.

Et puis Dominik Paris, son grand adversaire pour le globe de la discipline, n’a pu faire mieux que 11e à 0 »88. Sur le podium, on retrouve deux hommes ex-aequo à 0 »41, l’Autrichien Vincent Kriechmayr et le surprenant Français Johan Clarey.

Monstre de régularité, présent sur le podium de six des sept dernières descentes, Feuz n’avait plus connu les joies de la victoire depuis le mois de décembre de l’an dernier et cette victoire à Beaver Creek.

Les autres Suisses sont plus loin. Mauro Caviezel prend place dans le top 15 avec une 14e place, Carlo Janka, 3e à Lake Louise, est 17e, alors que Urs Kryenbühl pointe au 23e rang.

Niels Hintermann finit 28e et Nils Mani 29e.

Continuer la lecture

Sport

Basket-ball : Pully-Lausanne s’incline lors du derby

Publié

le

Opposé au BBC Monthey, le club vaudois a connu une rencontre composée de hauts et de bas. L’issue finale est elle malheureusement déjà vue face à une formation de cet acabit.

Pully-Lausanne concède sa cinquième défaite en SB League. C’était samedi à l’Arnold-Reymond, à l’occasion de la réception du BBC Monthey. Le score : 78 à 66 en faveur de la formation valaisanne.

Comme souvent face à des équipes de calibre supérieur cette saison, les hommes de Randoald Dessarzin ont bien résisté, ont même mené à la fin du premier quart-temps après avoir comblé un retard de huit points.

La réaction d’après-match du président des Foxes Serge Vittoz :

Serge Vittoz
Président des Foxes
Serge Vittoz  Président des Foxes

Un souci de constance sur quarante minutes, mais pas seulement : le manque de ressources sous le panier vaudois a une nouvelle été mis en exergue. Serge Vittoz :

Serge Vittoz
Président des Foxes
Serge Vittoz  Président des Foxes

Un autre derby romand avait lieu samedi et les Lions de Genève se sont imposés contre Vevey Riviera Basket. Succès acquis 86 points à 71.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Gémeaux

Utilisez donc vos capacités d'expression qui sont si belles : les choses vont tellement mieux quand on arrive à en parler !

Publicité

Les Sujets à la Une

X