Rejoignez-nous

Sport

Hockey: Genève-Servette s'incline de peu à Zoug

Publié

,

le

Grégory Hofmann fut le seul à trouver la faille lors de ce premier acte de la finale. (©KEYSTONE/ALEXANDRA WEY)

Zoug a remporté le premier acte de la finale de National League. Les joueurs de Suisse centrale ont battu Genève-Servette 1-0 pour empocher un premier point.

L'adage veut que les finales se jouent sur des détails. Remporter un match 1-0 rentre parfaitement dans cette catégorie. Dans une partie de très bon niveau, Zoug a eu un détail qui a fait la différence. Un but tombé juste après la deuxième pause. Sur une relance hasardeuse de Tömmernes, Kovar a pu glisser le puck à Hofmann qui n'a pas manqué cette opportunité.

Le top scorer grenat, si bon et si présent depuis le début des play-off, a fait une bourde. Et Zoug en a profité. Cruauté du sport à son paroxysme.

Après les résultats des demi-finales, de nombreuses personnes ont estimé que Genève méritait presque le statut de favori. Que d'avoir dominé Zurich en trois matches valait mieux que de battre Rapperswil en quatre manches. Que de remporter sept rencontres d'affilée avait de quoi faire trembler les Zougois.

Ce premier duel a prouvé que Zoug avait de la ressource. Que l'équipe de Dan Tangnes n'avait pas fini le championnat avec 119 points par hasard. Trop laxiste face aux St-Gallois, la défense zougoise a livré une partie solide. Genève a eu quelques occasions d'égaliser, comme à la 48e quand Le Coultre s'est présenté seul devant Genoni en sortant du banc des pénalités. Mais le portier de l'équipe nationale, engagé par Zoug pour aller chercher ce titre, a démontré qu'il n'était pas le meilleur par hasard,

Annoncé malade, mais pas du Covid, Linus Omark a manqué dans le camp servettien. Au-delà de ses qualités de passeur et de buteur, le Suédois est un maître dans la possession du puck. Et c'est toujours plus facile de diriger le jeu lorsque l'on a le puck.

Pour pallier l'absence du numéro 67, Pat Emond a titularisé Guillaume Asselin, venu en soutien de Sierre mais qui n'avait plus joué depuis la fin mars. Dans les rangs genevois, on doit tout mettre en oeuvre pour retaper le Suédois.

Dans une série en best of 5, accuser un déficit de 2-0 vous place dans une situation inconfortable. Genève le sait très bien. Et fera tout pour l'éviter mercredi soir (19h) lors de l'acte II aux Vernets.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Football: Une septième finale de Coupe de Suisse pour Lucerne

Publié

le

La joie des Lucernois après le 2-1 de Tasar. (©KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Lucerne disputera le lundi 24 mai à Berne la septième finale de Coupe de Suisse de son histoire.

Les hommes du coach Fabio Celestini sont allés s'imposer 2-1 à Aarau dans la première demi-finale. Ils retrouveront en finale une formation de Super League, Servette ou St-Gall.

L'équipe de Suisse centrale partira en quête d'un troisième sacre dans cette compétition après ceux de 1960 et 1992, obtenus lors de ses deux premières finales. Elle reste ainsi sur quatre échecs au stade ultime, les deux plus récents ayant été enregistrés face au FC Bâle en 2007 (1-0) et en 2012 (4-2 aux tirs au but).

Lucerne a forcé la décision à la 74e minute grâce à deux anciens joueurs du FC Aarau. Un long ballon de Pascal Schürpf a alors été parfaitement exploité par le joker Varol Tasar (ex-SFC également), lequel s'est joué de Bastien Conus avant de trouver la faille du pied gauche sur un tir dévié par le défenseur argovien.

Aarau, qui n'avait mis que cinq minutes pour réagir après l'ouverture signée Ndiaye dès la 4e, a bénéficié d'une chance en or d'égaliser une deuxième fois à la 78e. Auteur du 1-1, Mickaël Almeida a cependant trouvé le poteau après avoir hérité du ballon à la suite d'un dégagement manqué par le portier du FCL Marius Müller.

Continuer la lecture

Sport

Football : L'UEFA autorise 26 joueurs par sélection pour l'Euro

Publié

le

Vladimir Petkovic pourra élargir sa sélection en vue de l'Euro (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Chaque équipe participant à l'Euro 2020 (11 juin - 11 juillet) pourra y emmener une sélection de 26 joueurs, et non de 23 comme auparavant. L'UEFA a annoncé ce changement mardi.

Cette modification a été décidée pour faire face aux risques de contamination au Covid-19 et de quarantaine. En revanche, seuls 23 joueurs devront figurer sur la feuille de match "pour chaque rencontre", a précisé l'instance européenne. Les sélectionneurs pourront ajuster cette liste au fil du tournoi grâce aux trois joueurs supplémentaires.

Les sélectionneurs ont jusqu'au 1er juin pour soumettre à l'UEFA leur liste des 26. Mais entre cette date et leur premier match, ils pourront librement remplacer un joueur en cas de "blessure ou de maladie sérieuse", attestées médicalement.

"Par souci de clarté, les joueurs qui ont été testés positifs au Covid-19" ou ceux qui ont été placés à l'isolement en tant que "cas contact" entrent dans la catégorie des "maladies sérieuses", a ajouté l'UEFA.

Par ailleurs, les gardiens pourront être remplacés avant chaque match "en cas d'incapacité physique, même si un ou deux gardiens de la liste sont encore disponibles", a décidé le comité exécutif. Réclamée par plusieurs sélectionneurs face au risque que la pandémie ne décime leur effectif, cet élargissement de la liste principale est inédit depuis que les équipes nationales sont passées de 22 à 23 joueurs, lors de la Coupe des confédérations 2001.

Continuer la lecture

Sport

Tennis: Bencic prend le quart

Publié

le

Belinda Bencic à l'aise à Madrid. (©KEYSTONE/EPA/JUANJO MARTIN).

Belinda Bencic (WTA 11) se hisse en quarts du tournoi de Madrid. La St-Galloise a signé une belle performance au 3e tour, s'imposant 7-6 (7/2) 4-3 w.o. devant la Tunisienne Ons Jabeur (WTA 25).

La St-Galloise a profité de l'abandon de la Tunisienne de 26 ans au cours du deuxième set alors que Bencic menait 4-3. Dans une partie où aucune des deux adversaires n'a cédé son engagement, "BB" a dû sauver deux balles de set à 5-4 pour Jabeur. Elle a également maîtrisé le tie-break 7-2.

Battue dès son entrée en lice à Charleston puis au 2e tour à Stuttgart, Belinda Bencic monte en puissance pour son troisième tournoi de l'année sur terre battue. La St-Galloise, qui n'avait joué qu'un match officiel sur cette surface en 2020, n'y avait plus gagné trois parties de suite depuis l'édition 2019 du tournoi madrilène.

Demi-finaliste à Madrid en 2019, Belinda Bencic peut légitimement espérer égaler cette performance. Son succès face à la 8e de finaliste du dernier Roland-Garros Ons Jabeur, qui a atteint le dernier carré du premier tournoi de Charleston (un WTA 500) puis la finale du second (un WTA 250), est bon pour la confiance.

Sa prochaine adversaire sera Paula Badosa (WTA 62), demi-finaliste à Charleston et tombeuse de Jil Teichmann (WTA 40) au 2e tour à Madrid, ou Anastasija Sevastova (WTA 54). Elle reste sur une défaite face à l'Espagnole, subie justement à Charleston au 2e tour (6-2 6-7 6-1), et mène 1-0 dans son face-à-face avec la Lettone.

Continuer la lecture

Sport

Hockey: Malgin rappelé par Toronto

Publié

le

Malgin retourne en Amérique du Nord. (©KEYSTONE/ALEXANDRA WEY)

Brillant sous le maillot du LHC, Denis Malgin terminera la saison en Amérique du Nord. L'attaquant soleurois a été rappelé par sa franchise NHL de Toronto, qui l'a immédiatement placé en AHL.

Auteur de 45 points en 49 matches de National League avec Lausanne, Denis Malgin évoluera dans un premier temps dans l'équipe-ferme des Maple Leafs, les Toronto Marlies. Il avait disputé huit matches la saison dernière avec les Maple Leafs après son transfert des Panthers.

Engagé en octobre par le LHC en attendant le début de la saison de NHL, Denis Malgin avait décidé en janvier de terminer ce championnat sous le maillot lausannois. Il aura probablement l'occasion de rejoindre le cadre des Maple Leafs à l'occasion des play-off, que Toronto est assuré de disputer.

Continuer la lecture

Sport

F1: Hamilton s'offre un 97e succès aisé

Publié

le

Hamilton en est désormais à 97 succès en F1. (©KEYSTONE/AP/Manu Fernandez)

Le champion du monde en titre Lewis Hamilton a décroché dimanche au Portugal sa 97e victoire en Formule 1.

Le Britannique a survolé les débats pour devancer de près de 30'' son dauphin néerlandais Max Verstappen (Red Bull) sur le circuit de Portimão.

Privé d'une historique 100e pole position pour moins d'un centième par son coéquipier Valtteri Bottas, Lewis Hamilton s'est donc consolé de la meilleure des manières. Le septuple champion du monde creuse un premier écart après ce deuxième succès en trois courses dans cet exercice 2021.

Son principal rival, Max Verstappen, vainqueur du précédent GP à Imola, accuse désormais huit longueurs de retard. Troisième dimanche à plus de 33'' de son coéquipier, le Finlandais Valtteri Bottas remonte au 4e rang du classement général, dont la 3e place est toujours occupée par le Britannique Lando Norris (5e dimanche).

Sang-froid

Avec son sang froid habituel, Lewis Hamilton ne s'est pas laissé perturber quand Max Verstappen l'a dépassé dans le 7e tour, alors que la course reprenait après une sortie de la voiture de sécurité. Au 11e tour, le voilà repassant devant le Néerlandais, puis devant un Valtteri Bottas en manque de rythme au 20e.

Verstappen, lui, a pris l'avantage sur le Finlandais au 37e des 66 tours de ce GP. D'abord attribué au pilote Red Bull, le point du meilleur tour revient finalement à Bottas, le no 33 ayant réalisé son chrono en dépassant les limites de la piste. Coïncidence, la veille, Verstappen aurait également pu s'offrir la pole position si son temps n'avait pas été annulé pour les mêmes raisons.

Le Mexicain Sergio Perez (Red Bull), Lando Norris (McLaren), le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), le Français Esteban Ocon (Alpine), son équipier espagnol Fernando Alonso, l'Australien Daniel Ricciardo (McLaren), 16e sur la grille, et le Français Pierre Gasly (AlphaTauri) complètent le top 10.

Räikkönen abandonne

Il n'y a eu qu'un seul abandon à déplorer, celui de Kimi Räikkönen (Alfa Romeo). Le Finlandais a été contraint de jeter l'éponge après un contact avec... son équipier Antonio Giovinazzi à l'entrée du 2e tour. L'Italien a terminé au 12e rang. Alfa Romeo est donc toujours en quête d'un premier point cette saison.

Cette quête ne prendra pas fin sur le tapis vert. Les commissaires de course ont maintenu la pénalité de 30'' imposée à Kimi Räikkönen après le Grand Prix d'Emilie-Romagne, que le Finlandais avait terminé au 9e rang avant d'être déclassé au 13e. Alfa Romeo a présenté de nouveaux éléments qui ont été rejetés.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Taureau

Si un problème juridique vous tracasse, consultez rapidement un homme de loi. Vous éviterez les surprises désagréables.

Publicité

Les Sujets à la Une

X