Choisissez votre radio
Connect with us

La Croatie rejoint la France en finale

Mondial 2018

La Croatie rejoint la France en finale

La Croatie peut devenir, dimanche contre la France, le champion du monde le plus inattendu de l’histoire.

Les Croates, menés au score, sont venus à bout 2-1 de l’Angleterre dans une demi-finale à très haute intensité conclue par des prolongations qui ont accouché d’un héros: Mario Mandzukic.

L’attaquant de la Juventus a joué au renard des surfaces à la 109e après un duel aérien remporté par l’omniprésent Ivan Perisic, lequel avait égalisé à la 68e en reprenant un centre de Sime Vrsajlko. Un premier but limite, tant l’attaquant de l’Inter Milan a monté haut son pied vers la tête de Kyle Walker.

La Croatie de Luka Modric et Ivan Rakitic (qui deviendra le deuxième Suisse en finale de Mondial après Oliver Neuville avec l’Allemagne en 2002) aura donc fait mieux que celle de Davor Suker et Zvonimir Boban, tombée face à la… France en demi-finale de l’édition de 1998. Un sacre croate serait une sensation en cela qu’il installerait sur le toit du monde, pour la première fois de l’histoire, une nation qui ne fait pas partie des traditionnels grands pays du football.

Anglais monomaniaques

Cette qualification vient récompenser une équipe qui n’a une fois de plus pas ménagé ses efforts, pour son troisième match consécutif allant au-delà des 90 minutes réglementaires (victoires aux tirs au but contre le Danemark et la Russie aux tours précédents). Elle est aussi, quelque part, une sanction contre des Anglais qui avaient visiblement décidé de délaisser ce jeu plutôt séduisant qu’ils proposaient depuis le début de la compétition.

Le plan de jeu britannique était on ne peut plus simple et, a-t-on cru, très efficace: chercher loin devant, dès la récupération du ballon, la vitesse de Raheem Sterling. Pendant de longues minutes, le projet de Southgate a semblé porter ses fruits. Notamment à la 5e minute et ce coup franc obtenu en contre par Dele Alli et transformé par Kieran Trippier. Mais ce qui paraissait être une bonne idée s’est transformé, au fil de la rencontre, en attitude monomaniaque.

Le raté de Kane

Pas au mieux physiquement en première période, les Croates ont retrouvé des sensations après la pause, se montrant à leur tour les plus dangereux, jusqu’à égaliser par Perisic. Un but qui met encore plus en lumière l’immense raté de Harry Kane à la 30e.

Le meilleur buteur du tournoi (6), pas en réussite tout au long de la soirée, a galvaudé une double occasion en or en perdant son duel face à Danijel Subasic puis en tergiversant à quelques centimètres de la ligne de but avant d’être contrarié par le poteau. Compte tenu des difficultés croates à ce moment-ci, c’eût probablement été le but du k.o. Déjà muet contre la Suède en quart de finale, Kane s’est éteint au plus mauvais moment: là où se forgent les légendes…

Même à bout de forces, les deux équipes ont cherché à faire la différence avant d’en arriver aux tirs au but. A l’adrénaline. A l’envie. L’Angleterre a cru y parvenir à la 99e sur une tête de John Stones détournée sur sa ligne par Vrsajlko. La Croatie aussi, à la 107e, sur une reprise de Mandzukic, déjà, qui a contraint Jordan Pickford à une parade dans l’urgence dans une sortie qui a fait craindre le pire pour le genou du futur buteur.

Les Croates ne sont pas les seuls gagnants de la soirée. Car on imagine volontiers les Français, tranquillement installés dans leur hôtel devant leur poste, se réjouir de voir leur adversaire pour le titre avoir dû cavaler une troisième pendant plus de 120 minutes alors qu’il aura, en outre, un jour de récupération en moins…

(ATS / KEYSTONE – AP – FRANK AUGSTEIN)

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Mondial 2018

Publicité
Publicité

Retrouvez LFM sur tous les supports

écrans
To Top
X