Rejoignez-nous

Sport

Tadesse Abraham couronné une troisième fois

Publié

,

le

Tadesse Abraham passe la ligne d'arrivée en vainqueur lors de la 88e édition de Morat-Fribourg (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Tadesse Abraham a remporté Morat-Fribourg pour la troisième fois de sa carrière après 2016 et 2018. Le Genevois s'est imposé en 52'50 dans cette 88e édition.

Celui qui vient d'être le deuxième Suisse à descendre sous l'heure sur semi-marathon a fait la différence dans La Sonnaz, la grande difficulté de la course. Une accélération dès les premières pentes lui a permis de durcir la course et de créer un petit écart. Puis il en a remis une couche dans la deuxième partie. Il a devancé d'un peu plus de dix secondes le Kényan Erick Leon Ndiema.

Abraham a donc parfaitement préparé le marathon de New York qui aura lieu le dimanche 6 novembre.

Chez les dames, la lutte fut passionnante jusqu'au bout avec quatre femmes en lice pour la victoire et une photo-finish pour départager les deux premières. C'est finalement l'Ethiopienne Baze Kasanesh Ayenew qui l'a emporté en 1h05'00''7 avec seulement quatre centièmes d'avance sur la Kényane Cynthia Kosgei.

Cette 88e édition marquait le retour traditionnel de l'épreuve après deux années marquées par le covid.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Football

Manchester United accroché par Galatasaray et au bord du gouffre

Publié

le

Manchester United n'est pas encore éliminé de la Ligue des champions mais le nul contre Galatasaray n'est pas une bonne opération (© KEYSTONE/EPA/ERDEM SAHIN)

Manchester United a concédé le nul 3-3 à Istanbul contre Galatasaray en Ligue des champions. Cela place le club en bien mauvaise posture avant la dernière journée de la phase de groupes.

Même si une défaite aurait mis un terme à leur saison en C1, les Mancuniens ne peuvent se satisfaire de ce point ramené de Turquie, qui les laisse à la dernière place du groupe A avec quatre unités en cinq journées et alors qu'ils menaient de deux buts.

Ils restent à une longueur de la deuxième place occupée par Galatasaray, à égalité avec Copenhague qui a obtenu le nul 0-0 sur la pelouse d'un Bayern déjà qualifié et assuré d'être premier.

Les hommes d'Erik Ten Hag auraient pu décrocher un succès précieux, mais le poteau sur une frappe lourde de Bruno Fernandes (85e) puis un improbable cafouillage (90e) sont venus briser leurs espoirs.

Pour se hisser en huitièmes de finale, les Red Devils devront battre un Bayern presque invincible en C1, mais qui n'aura plus rien à jouer en espérant un nul entre Danois et Turcs.

Les joueurs de Galatasaray gardent eux leur destin en main, et une victoire à Copenhague les enverrait parmi les 16 meilleures équipes européennes.

Arsenal se qualifie

La situation dans le groupe B est plus claire. Arsenal a validé son billet en écrasant Lens à Londres 6-0. Les Gunners ont giflé les Nordistes dès les 45 premières minutes pour mener 5-0.

Mené de deux buts, le PSV Eindhoven a renversé Séville (3-2) réduit à dix et éliminé, pour conforter sa deuxième place dans ce groupe. Les Espagnols ont laissé la victoire à domicile en encaissant trois buts après l'expulsion de Lucas Ocampos pour un deuxième avertissement (66e).

Dans le groupe D, l'Inter (3-3) et la Real Sociedad (0-0 contre Salzbourg) sont toujours au coude à coude en tête avec 11 points. Les Italiens sont revenus de nulle part face au Benfica à Lisbonne. Sans Yann Sommer, resté sur le banc, les Intéristes ont encaissé un triplé de Joao Mario en première mi-temps entre la 5e et la 34e. Mais ils ont su revenir en deuxième avec un penalty d'Alexis Sanchez à la 72e pour niveler la marque. Tout se jouera à San Siro lors de la dernière journée pour savoir qui sera premier.

Le Real Madrid a lui poursuivi son parcours immaculé dans le groupe C en dominant Naples 4-2 au Bernabeu. Les Madrilènes ont fait la différence en fin de match par Nicolas Paz (84e) et Joselu dans les arrêts de jeu (94e). Braga et Berlin se sont quittés dos à dos 1-1.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Les footballeuses suisses accueillies par Viola Amherd au Palais

Publié

le

la conseillère fédérale Viola Amherd (à g.) et la star de la sélection suisse Alisha Lehmann. (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

La ministre des sports Viola Amherd a reçu l'équipe de Suisse féminine de football mercredi au Palais fédéral à Berne C'était l'occasion de la féliciter pour sa qualification pour les 8es de finale de la Coupe du monde l'été dernier en Nouvelle-Zélande.

La cheffe du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) a notamment eu l'occasion de serrer la main d'Alisha Lehmann, la très populaire joueuse de milieu de terrain de la sélection helvétique qui porte les couleurs d'Aston Villa.

A la Coupe du monde organisée en Australie et en Nouvelle-Zélande, la Suisse avait franchi la phase de groupes de manière assez convaincante avant d'échouer en 8es de finale (1-5) contre l'Espagne, future championne du monde, à l'Eden Park d'Auckland.

Pour rappel, l'Euro féminin 2025 se déroulera en Suisse.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

LHC: victoire et un air de nostalgie à la Vaudoise Aréna

Publié

le

"Il faut apprendre à gagner, des séries de victoires comme ça, c'est pas facile à gérer", a lancé Joël Genazzi (centre) à l'issue du match. ©KEYSTONE/Laurent Gilliéron

Double célébration mardi soir à la Vaudoise Aréna. Le LHC fêtait les 10 ans de sa promotion dans l'élite. Et les Lions ont battu Langnau 6-2. Mais la performance était loin d'être parfaite.

Les Lions ont très bien démarré en inscrivant 3 buts dans le premier tiers (Heldner, 11e; Glauser, 18e), dont un en powerplay (Jäger, 17e). Mais ils ont connu un passage à vide en deuxième période. Pour un peu de spectacle, il faudra attendre quelques minutes de plus.

Les hommes de Goeff Ward sont revenus dans le match en début de troisième tiers avec une réussite de Damien Riat à la 43e. Mais les Lausannois ont ensuite concédé deux buts aux Bernois (Saarijärvi, 47e, 52e) avant de finalement s’envoler (Rochette, 59e; Hügli, 60e) pour finir sur ce score de 6 à 2.

Que s’est-il donc passé dans cette rencontre ? L’analyse de Joël Genazzi, capitaine du LHC.

Joël GenazziCapitaine du LHC

Les Lausannois se sont-ils donc trop reposés sur leur avance de 3 buts?

Joël GenazziCapitaine du LHC

Dans tous les cas, au bout du match, le LHC est allé cueillir sa 5e victoire consécutive. Le club conforte ainsi sa 4e place au classement général.

Une soirée riche en émotions

Le club fêtait les 10 ans de sa promotion. S'il n'était pas possible de célébrer jour pour jour puisque l'anniversaire tombe le 16 avril, le match n’a pas été choisi au hasard. En 2013, c’est justement en battant Langnau que Lausanne est remonté dans l’élite.

Pour l’occasion, une bonne partie de l’équipe de la promotion était présente à Malley. Les "anciens" retrouvaient la glace et les supporters lausannois. Mais quelle image gardent-il de ce fameux 16 avril 2013? Nous avons posé la question au capitaine de l'époque, Florian Conz.

Florian ConzAncien capitaine du LHC

Et si la soirée a été forte en émotions pour la volée 2013, elle l’a aussi été pour Joël Genazzi. L’actuel capitaine du LHC jouait en effet à Langnau à cette époque-là. Il a rejoint Lausanne la saison suivante. Alors, au moment du coup d’envoi, a-t-il pensé à cette période ?

Joël GenazziCapitaine du LHC

Et lorsque l'on demande au capitaine quel regard il porte sur ces dix années passées au LHC, il rétorque: "Je ne pense pas pouvoir expliquer ça en deux trois mots". Joël Genazzi regarde plutôt vers l'avant. "J'ai passé des très belles années ici mais je pense que le job n'est pas terminé. Le but c'est le titre, et c'est ça que je vais avoir jusqu'à la fin de ma carrière."

Continuer la lecture

Football

L'hiver au chaud pour les Young Boys

Publié

le

Lewin Blum tout à sa joie après le 2-0. (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Les Young Boys passeront l’hiver au chaud ! Victorieux 2-0 de l’Etoile Rouge Belgrade au Wankdorf, ils poursuivront leur parcours européen l’an prochain.

Ce succès leur assure, en effet, un repêchage en seizième de finale de l’Europa League. Les Bernois termineront à la troisième place de leur poule derrière les intouchables Manchester City et Leipzig. Ce rang colle pleinement aux ambitions d’un club qui a, pour l’instant, gagné plus de... 24 millions de francs dans cette campagne européenne.

Une équipe qui n'aura rien lâché

Acquis avant la demi-heure, ce succès récompense une équipe qui n’aura rien lâché durant 90 minutes et qui aura su exploiter pleinement ses temps forts. Portée par son formidable public, elle a, comme lors du barrage face au Maccabi Haifa, su être à la hauteur de l’événement. A l’heure où l’équipe nationale traverse bien des turbulences, la bravoure des Bernois redonne la foi à ceux qui veulent croire que le football suisse peut encore briller sur la scène internationale.

Deux buts sur leurs deux premières occasions et un gardien qui a réussi l’arrêt qu’il fallait réussir : le scénario de la première période ne fut pas loin d’être idéal pour les Young Boys. La formation de Raphaël Wicky a, ainsi, su pleinement exploiter les errances presque étonnantes à ce niveau de la compétition de la défense adverse sur les corners pour prendre le large.

A la 8e, Loris Benito, au second poteau, provoquait la déviation malheureuse dans ses propres filets de Kosta Nedeljkovic. A la 29e, Mohamed Camara récupérait un ballon dans la surface pour servir en retrait Lewin Blum dont la frappe abusait Omri Glaser. La responsabilité du gardien israélien est engagée sur ce 2-0 qui ouvrait une voie royale aux Young Boys.

La réponse de Racioppi

Après une frayeur sur son premier dégagement compensée heureusement par un arrêt de grande classe, Anthony Racioppi devait livrer parfaitement la marchandise. A la 23e, il gagnait son duel avec Osman Bukari qui s’était présenté seul devant lui. Cet arrêt entre les deux réussites bernoises s’apparentait bien au tournant de ce match.

A la reprise, Etoile Rouge n’avait pas d’autre alternative que de tenter le tout pour le tout. Au fil des minutes, l’emprise des Serbe était de plus en plus pesante avec ce tir sur le poteau d’Inbeom Hwang (57e). A la 63e, Racioppi devait une fois de plus opposer son veto, cette fois sur une tentative de Jean-Philippe Krasso. Cible de la presse de boulevard depuis trois jours après sa double erreur sur l’ouverture du score du FC Zurich, celui qui est désormais préféré à David von Ballmoos a su répondre présent lorsque les circonstances l’ont exigé.

La troisième parade décisive de la soirée du portier bernois a sonné le glas pour l'Etoile Rouge. On fut, ensuite, bien plus proche du 3-0 que du 2-1 avec les deux chances en or de Jean-Pierre Nsame (72e) et d'Ulisses Garcia (77e). Deux ultimes actions qui rappellent combien les Young Boys peuvent être également redoutables dans le jeu de rupture.

undefined

undefined

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Importance renforcée de vos relations professionnelles. Les collaborations et associations sont porteuses de rentabilité fort satisfaisantes !

Les Sujets à la Une

X