Rejoignez-nous

Sport

Tennis : Djokovic à nouveau le patron du circuit

Publié

,

le

Novak Djokovic: le guerrier est revenu. (©KEYSTONE/FR110666 AP/ADAM HUNGER)

Six mois après avoir touché le fond à Miami après sa défaite contre Benoît Paire, Novak Djokovic est revenu sur le toit du monde. Sa victoire à l'US Open fait, en effet, du Serbe le joueur de l'année.

Victorieux en juillet à Wimbledon, Novak Djokovic a cueilli sa quatorzième couronne en Grand Chelem pour se situer désormais sur les mêmes cimes que Pete Sampras à la faveur de son succès 6-3 7-6 (7/4) 6-3 après 3h15' de match devant Juan Martin del Potro. Malgré toute sa bravoure, l'Argentin n'a pas pu percer la cuirasse du Serbe dont le jeu défensif touche parfois au sublime. Remarquable à la relance, Novak Djokovic est parvenu le plus souvent à tenir l'Argentin dans la diagonale des revers. Si le spectacle qu'il présente n'est peut-être pas le plus flamboyant, sa faculté de contraindre l'adversaire à jouer le coup de trop lui permet de faire la différence. Il est un monstre de réalisme.

Cette finale s'est jouée dans le deuxième set. Mené 6-3 3-1, Juan Martin del Potro a eu l'immense mérite de ne pas sombrer. L'Argentin exploitait l'unique moment faible de son adversaire pour égaliser à 3-3. A 4-3 dans un jeu long de... 20 minutes, il se procurait trois balles de break sans pouvoir toutefois conclure. Remis en scelle par le gain de ce jeu crucial, Novak Djokovic remportait 7/4 un jeu décisif au cours duquel Juan Martin Del Porto a eu la mauvaise idée de rater deux coups droits, dont l'un lui aurait permis de mener 4/1. Pour le joueur de Tandil, le train était passé. Il ne gagnera pas une deuxième finale de l'US Open neuf ans après son succès devant Roger Federer que personne n'avait vu venir.

No 3 mondial ce lundi derrière Rafael Nadal et Roger Federer après cette troisième victoire à New York, Novak Djokovic est à nouveau le patron du Circuit. Titré à Wimbledon et à l'US Open et "bourreau" de Roger Federer en finale du Masters 1000 de Cincinnati, le Serbe est bien le meilleur joueur du moment. Après sa défaite en Floride face à Paire, il a eu la lumineuse idée de se replacer sous la férule de Marian Vajda, le coach qui le connaît le mieux, qui sait parfaitement le cadrer et qui cultive une discrétion alors que ses deux anciens mentors Boris Becker et Andre Agassi recherchent sans cesse la lumière. Débarrassé de surcroît de ses soucis au coude depuis la légère intervention qu'il a subie en février dernier à Bâle, Novak Djokovic a maîtrisé son sujet à Flushing Meadows avec une réelle assurance malgré les quelques petits "trous d'air" qu'il a pu accuser. Dans des conditions de jeu rendues parfois extrêmes en raison de la chaleur et de l'humidité, le Serbe a retrouvé à 31 ans son armure de guerrier invincible. On croyait pourtant qu'il l'avait perdue à jamais.

 

(KEYSTONE-ATS / PHOTO : ADAM HUNGER)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Euro 2020

De son lit d'hôpital, Eriksen dit aller "bien"

Publié

le

Les messages de soutien à Christian Eriksen foisonnent au Danemark. (© KEYSTONE/AP/Martin Meissner)

Le milieu de terrain danois Christian Eriksen, victime d'une attaque cardiaque durant le match Danemark-Finlande samedi, a dit "aller bien malgré les circonstances".

"Je dois encore faire des examens à l'hôpital mais je me sens bien", a-t-il écrit sous une photo de lui souriant, le pouce en l'air, sur son lit d'hôpital dans un message publié sur son compte Instagram.

"Maintenant, je vais soutenir les gars de l'équipe danoise pour les prochains matches. Jouez pour tout le Danemark", a ajouté le joueur de 29 ans, qui a également remercié ses fans pour tous leurs messages.

Samedi, vers la fin de la première période de Danemark-Finlande, loin du ballon et de tout adversaire, Eriksen s'est effondré brutalement sur le terrain, les yeux révulsés.

Dimanche, le médecin de la sélection Morten Boesen avait affirmé ne "pas avoir d'explication" à ce malaise.

"Il était parti et nous avons fait un massage cardiaque pour le réanimer. C'était un arrêt cardiaque", avait-il expliqué.

Continuer la lecture

Sport

Lourdes pertes pour les clubs de Premier League pendant la pandémie

Publié

le

Pour Dan Jones, cette "saison Covid" "continuera d'avoir un lourd impact sur les résultats financiers de la saison 2020-21 lorsqu'ils seront disponibles". (Archives © KEYSTONE/AP Pool Getty/ALEX LIVESEY)

Les clubs de Premier League ont déclaré une perte cumulée avant impôt d'un milliard de livres (1,3 milliard de francs) pour la saison 2019/20, bouleversée par la pandémie de Covid-19, selon les chiffres du cabinet Deloitte.

"La baisse des revenus de la saison 2019-20 est, sans surprise, due aux perturbations économiques et sociales mondiales causées par la pandémie de Covid-19", a déclaré Dan Jones, du cabinet financier Deloitte.

Privés de leurs supporters --et donc de leurs revenus commerciaux principaux (billetterie, vente de maillots...)-- et contraints à une baisse des montants des droits télévisés, les clubs de l'élite anglaise ont subi une perte cumulée de près d'1 milliard de livres, (soit environ 1,16 milliards d'euros).

Il s'agit de la perte la plus importante de l'histoire pour les 20 clubs de Premier League, dont les revenus globaux avant impôt ont baissé d'environ 13%, selon Deloitte.

"L'absence des supporters, le report des matchs et les rabais accordés aux diffuseurs ont eu un impact significatif sur les revenus que les clubs ont pu générer", affirme Dan Jones.

Ce dernier estime que "l'impact financier total de la pandémie sur la Premier League dépendra du moment où les supporters reviendront en nombre dans les stades et de la capacité des clubs à maintenir et à développer leurs relations commerciales, en particulier à un moment où de nombreux autres secteurs souffrent."

Pour Dan Jones, cette "saison Covid" "continuera d'avoir un lourd impact sur les résultats financiers de la saison 2020-21 lorsqu'ils seront disponibles".

L'absence de public, devrait, selon l'analyste, "se refléter davantage sur les résultats financiers de l'exercice 2020/21" qui s'est déroulé quasiment entièrement à huis clos, ou avec un nombre très réduit de spectateurs dans les stades.

Même après des pertes record, les 20 clubs de Premier League, championnat de football le plus médiatisé en Europe, ont tout de même réalisé un bénéfice cumulé de 4,5 milliards de livres (soit environ 5,2 milliards d'euros) pendant la saison 2019/20.

Continuer la lecture

Sport

Tennis: retour gagnant sur gazon pour Roger Federer

Publié

le

Roger Federer vise un 11e titre à Halle. (©KEYSTONE/AP/MICHEL EULER)

La mission Wimbledon est bien partie pour Roger Federer. Le Bâlois a lancé victorieusement sa saison sur gazon qui doit, dans un monde parfait, la conduire vers un neuvième sacre à Londres.

Roger Federer s'est qualifié pour les huitièmes de finale du tournoi ATP 500 de Halle à la faveur de son succès devant le Bélarus Ilya Ivashka (ATP 90) 7-6 (7/4) 7-5. Après un début de match laborieux - il n'a gagné que deux points sur ses six premiers jeux de relance -, l'homme aux 20 titres du Grand Chelem a su élever le niveau de son jeu dans le "money time" pour remporter un 69e match dans ce tournoi qu'il a déjà enlevé à dix reprises. Il a toutefois dû attendre le dixième jeu du second set pour se procurer sa première balle de break, qui était d'ailleurs une balle de match. Ilya Ivashka venait la sauver au filet avec l'aide de la bande,mais il devait céder son service à 6-5 sur la quatrième balle de match,

Neuf jours après son succès à Roland-Garros face à Dominik Köpfer, Roger Federer a sans doute apprécié cette reprise en gazon en douceur. Il n'avait plus joué sur herbe depuis cette funeste finale de Wimbledon 2019 perdue face à Novak Djokovic malgré deux balles de match en sa faveur sur son service.

Mercredi, Roger Federer devra élever le curseur face au vainqueur de la rencontre entre le Polonais Hubert Hurkacz (ATP 17) et le Canadien Félix Auger-Aliassime (ATP 21), finaliste dimanche à Stuttgart devant Marin Cilic. Ces deux hommes peuvent être réellement dangereux.

Continuer la lecture

Euro 2020

Football: la République tchèque s'impose contre l'Ecosse

Publié

le

Patrik Schick a marqué deux buts superbes face à l'Ecosse. (©KEYSTONE/EPA/PETR JOSEK)

La République tchèque a pris un départ idéal dans le groupe D de l'Euro 2021. A Glasgow, elle a battu l'Ecosse 2-0 grâce à un superbe doublé de Patrik Schick (42e/52e).

Un beau premier but de la tête après un centre de Coufal juste avant le repos, puis un deuxième somptueux - tir lobé pris quasi de la ligne médiane -, l'attaquant du Bayer Leverkusen, âgé de 25 ans, a crevé l'écran à Hampden Park. Mais il n'a pas été le seul Tchèque en vue.

Le gardien Tomas Vaclik (32 ans), ancien du FC Bâle, a lui aussi été déterminant en réalisant plusieurs parades de classe, notamment face à Robertson (32e) et Dykes (62e/66e). Les Ecossais, volontaires mais avec certains éléments en-dessous au niveau technique, ont parfois manqué de précision dans leurs frappes.

La chance n'a pas été avec eux, comme sur le tir sur la barre d'Hendry (48e) juste avant la fantastique réussite de Schick, qui a parfaitement exploité le fait que le gardien Marshall était loin devant son but. Ce but restera sans doute comme l'un des plus beaux du tournoi.

Continuer la lecture

Euro 2020

Football: Le match des covidés entre l'Espagne et la Suède

Publié

le

Luis Enrique prêt à commencer l'Euro même avec une préparation tronquée. (©KEYSTONE/EPA/PABLO GARCIA / HANDOUT)

L'Espagne et la Suède s'affrontent lundi à Séville (21h) pour lancer leur Euro dans le groupe E. Les deux équipes ont été perturbées par des cas de covid lors de leur préparation.

La "Roja", privée de son capitaine Sergio Busquets testé positif au covid dès le début de sa préparation, aborde son premier match du tournoi dans un certain flou.

Pour éviter la multiplication de cas, la sélection espagnole a pris des mesures drastiques en obligeant ses joueurs à s'entraîner en solitaire jusqu'à vendredi.

Conséquence, elle n'a pas pu disputer son dernier match de préparation contre la Lituanie mardi, laissant à son équipe Espoirs le soin de disputer cette rencontre, qu'elle a aisément remportée (4-0).

Luis Enrique optimiste

Pour le sélectionneur espagnol Luis Enrique, la préparation de cet Euro n'a pas été optimale, mais il reste optimiste. "Ce n'est pas une situation agréable, mais on a déjà vécu bien pire. Le fait de ne pas s'entraîner dans des conditions idéales ne doit pas servir d'excuse", a-t-il balayé.

Il reste persuadé que son groupe possède suffisamment de talent pour briller: "L'Espagne fait partie des favoris, il n'y a aucun doute (...) Nous sommes dans le groupe des six, sept favoris."

Son adversaire du jour, la Suède, n'est pas mieux loti. Les Blågult (Les Bleus et Jaunes) ont perdu en cours de route le talentueux attaquant de la Juventus Dejan Kulusevski ainsi que le milieu de Bologne Mattias Svanberg, touchés par le covid.

S'il est acquis que les deux joueurs sont d'ores et déjà forfait contre la Roja, le sélectionneur Janne Andersson, déjà privé de son capitaine emblématique Zlatan Ibrahimovic (blessure à un genou), se donne jusqu'à "dimanche minuit" pour soumettre son groupe de 26 joueurs à l'UEFA.

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X