Rejoignez-nous

Sport

Tennis: Roger Federer tire sa révérence

Publié

,

le

Roger Federer au Swiss Indoors de Bâle en 2019. (© KEYSTONE / Georgios Kefalas)

Roger Federer met un terme à sa carrière à 41 ans. Sur son compte Instagram jeudi après-midi, le Bâlois a précisé qu'il va encore disputer la Laver Cup à Londres la semaine prochaine avant de prendre congé de son sport.

Cette fois c'est la fin ! Il n'y aura pas d'adieux déchirants chez lui à Bâle où il a gagné dix fois ou une dernière danse dans son jardin de Wimbledon comme il en rêvait. A 41 ans, Roger Federer a annoncé son retrait de la compétition.

Il sera effectif la semaine prochaine à l'issue de la Laver Cup à Londres, la compétition qu'il a créée en 2017 avec son agent Tony Godsick. "La Laver Cup sera la dernière épreuve à laquelle je participerai, écrit Roger Federer sur les réseaux sociaux. Je rejouerai bien sûr toujours au tennis, mais pas dans des tournois du Grand Chelem ou sur le Circuit de l'ATP Tour."

Eloigné des courts depuis sa défaite l'an dernier en quart de finale de Wimbledon face au Polonais Hubert Hukracz, Roger Federer a caressé depuis des mois l'espoir d'un nouveau comeback après ses opérations au genou. "J'ai travaillé dur pour retrouver la forme, poursuit-il. Mais je suis conscient que mon corps a ses limites et le message qu'il m'a envoyé récemment a été clair. J'ai 41 ans. J'ai joué plus de 1500 matches sur une période de 24 ans. Le tennis a été très généreux à mon égard, au-delà de toutes mes espérances. Je dois reconnaître aujourd'hui que le temps est venu de mettre un terme à ma carrière."

«Il était romand pour nous»

Helen Scott-Smith, notre envoyée spéciale sur les tournois de tennis, a côtoyé Roger Federer depuis ses débuts. L'occasion de rappeler qu'il a fait ses classes dans le canton de Vaud au Centre national de tennis, à Ecublens. C'était presque un Suisse romand. Son retrait des compétitions sera l'occasion de célébrer son incroyable carrière. Avec les blessures, la retraite semblait inévitable… L'annonce était-elle donc attendue par la spécialiste ?

Helen Scott-SmithEnvoyée spéciale sur les tournois de tennis

Des craintes fondées

Cet été, Roger Federer témoignait encore d'un certain optimisme. L'idée qui le guidait était de reprendre le chemin des courts à l'occasion de la Laver Cup avant de s'aligner aux Swiss Indoors de Bâle pour "lancer" en quelque sorte son année 2023. Mais le Bâlois a vu son plan contrarié par une rechute avec un épanchement d'eau dans son genou.

Les craintes qui avaient vu le jour ces derniers temps face aux difficultés auxquelles il était à nouveau confronté étaient fondées. Et l'orgueil de l'immense champion qu'il est lui interdit de revenir sur les courts s'il n'est pas en mesure de défendre vraiment ses chances.

Roger Federer laisse bien sûr une immense trace dans l'histoire du tennis. Il est considéré par de nombreux observateurs comme le plus grand joueur de tous les temps même si le palmarès de Rafael Nadal est plus riche. Celui de Roger Federer s'orne de 20 titres du Grand Chelem, de 103 tournois remportés, d'une victoire en Coupe Davis et d'une médaille d'or en double aux Jeux de Pékin en 2008.

Sur une autre planète

Victorieux de 1251 matches, Roger Federer fut no 1 mondial pendant 310 semaines, dont 237 consécutives entre 2004 et 2008. Il ne faut pas oublier que durant ces quatre années, le Bâlois évoluait pratiquement sur une autre planète. Rafal Nadal fut le seul en mesure de rivaliser avec lui, sur terre battue uniquement.

Le Bâlois devait ainsi cueillir cinq titres à la suite tant sur le gazon de Wimbledon que sur le revêtement en dur de Flushing Meadows. A Melbourne, il a gagné en 2004, en 2006 et en 2007. Seul un péché de gourmandise sur une balle de match face à Marat Safin en 2005 et une mononucléose en 2008 ne lui ont pas permis de réussir la passe de cinq en Australie aussi.

Son magnifique retour au sommet en 2017 après une première opération au genou gauche a sans doute fait encore plus pour sa légende. A 35 ans alors qu'il n'était plus que 17e au classement ATP, il enlevait le titre à Melbourne à la faveur de quatre succès face à des joueurs du top ten, Tomas Berdych, Kei Nishikori, Stan Wawrinka et Rafael Nadal. Le dernier joueur à signer un tel exploit avait été Mats Wilander en 1982 à Roland-Garros.

Engouement unique

Avec ce succès à Melbourne en 2017 pour son 18e titre du Grand Chelem, Roger Federer a acquis une nouvelle dimension. Chacune de ses apparitions devait alors susciter un engouement unique. Le meilleur exemple est bien la Laver Cup, cette exhibition - une de plus croyait-on - qui se déroule depuis 2017 à guichets fermés malgré une politique de prix très sélective. Le public était prêt à tous les sacrifices pour applaudir aux derniers récitals du maître.

L'ultime aura lieu à Londres dans la ville où il avait, il y a vingt-et-un ans, marqué une première fois les esprits à la faveur de son succès en huitième de finale à Wimbledon face à Pete Sampras pour un passage de témoin que l'on n'avait jamais imaginé, au soir de ce 2 juillet 2001, aussi éclatant.

Jérôme Genet avec Keystone-ATS

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Balotelli amendé, Constantin blanchi

Publié

le

L'attaquant valaisan Mario Balotelli devra régler une amende de 5000 francs pour propos irrespectueux. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'attaquant du FC Sion Mario Balotelli a été sanctionné d'une amende de 5000 francs pour avoir manqué de respect à la Ligue. Le président du club valaisan, Christian Constantin n'est pas puni.

Mario Balotelli avait posté le 7 novembre sur Instagram des propos, pour le moins, vifs à l'encontre de Swiss Football League. Des déclarations qui contreviennent au règlement disciplinaire, comme l'a reconnu le principal intéressé selon un communiqué de la Swiss Football League (SFL).

"Nous retenons les propos blessants, peu respectueux et même insultants tenus par le joueur, ils sont inadmissibles. Nous prenons néanmoins en compte ses excuses, son engagement à ne pas récidiver et l'effacement du message", précise la Commission de discipline de la SFL.

A l'inverse, le président du FC Sion Christian Constantin est exempté de toute sanction pour ses déclarations relayées dans le "Blick" du 8 novembre. "La Commission s'est plutôt fondée sur les propos de l'interview publiée quasi simultanément sur "Le Matin", média francophone, et considère que les déclarations de Christian Constantin n'excèdent pas sa liberté d'expression et son droit de critiquer et donc ne transgressent pas le règlement disciplinaire." Dont acte.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le Ghana bat la Corée du Sud (3-2) et se relance

Publié

le

L'entraîneur de la Corée du Sud, le Portugais Paulo Bento est exclu après le coup de sifflet final pour réclamations. (© KEYSTONE/AP/Lee Jin-man)

Dans un match totalement débridé, le Ghana est venu à bout de la Corée du Sud 3-2 à Doha pour la deuxième journée du groupe H du Mondial 2022.

Les Africains se sont imposés grâce notamment à un doublé de Mohammed Kudus et deux passes décisives de l'ex-Marseillais Jordan Ayew.

Dos au mur, les Black Stars se relancent totalement dans la course aux huitièmes de finale qu'ils se disputeront avec l'Uruguay le 2 décembre à Doha pour un remake de la Coupe du monde 2010.

Le Ghana a remporté ce match parce que l'équipe d'Otto Addo a nettement dominé en première période et a pu répondre au doublé des Sud-Coréens. A la 68e minute, soit seulement sept minutes après le 2-2 des Asiatiques, Mohammed Kudus a inscrit le but victorieux. Pour le milieu de terrain de l'Ajax Amsterdam, il s'agissait de son deuxième but de l'après-midi après avoir marqué en première mi-temps sur un service de Jordan Ayew.

Les Coréens ont longtemps été dépassés par le jeu physique des Ghanéens. Ils ne sont parvenus à s'adapter qu'en deuxième période. Ils ont alors réussi à égaliser en trois minutes grâce à Cho Gue-Sung les deux fois de la tête (58e/61e). Par la suite, les Coréens ont buté sur le portier de St-Gall, Lawrence Ati Zigi, décisif à plusieurs reprises.

Grâce à ce succès, le Ghana s'est bien repositionné avant la dernière journée. Les Africains en découdront avec l'Uruguay tandis que les Coréens retrouveront le Portugal. Ils seront privés de leur entraîneur Paul Bento - un Portugais - qui a récolté un carton rouge après le coup de sifflet final pour réclamations.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Mondial 2022 au Qatar : Suisse-Brésil (Liveblog)

Publié

le

De

Continuer la lecture

International

Une nouvelle défaite d'Atlanta

Publié

le

L'homme du match Bam Adebayo se joue d'AJ Griffin et d'Onyeka Okongwu. (© KEYSTONE/AP/Hakim Wright Sr.)

La vie n'est pas simple sans Clint Capela pour Atlanta. Les Hawks ont concédé une deuxième défaite de rang en l'absence de leur pivot genevois, une absence due à des maux dentaires

Après sa défaite à Houston, le cancre de la Ligue, Alanta s'est incliné 106-98 à domicile devant Miami. Avec ses 32 points, dont 14 dans un troisième quarter remporté 34-21, Bam Adebayo a été le grand artisan de la victoire du Heat, la première à l'extérieur en huit rencontres.

Pour la première fois depuis le 3 mars, l'attaque d'Atlanta n'a pas franchi le seuil des 100 points. La série des Hawks de matches à 100 points ou plus marqués s'interrompt ainsi après 40 rencontres, soit la troisième la plus longue de l'histoire de la NBA.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Leandro Riedi reste sur son nuage

Publié

le

Leandro Riedi a remporté un deuxième titre en deux semaines. Après avoir remporté la mise à Helsinki, le Zurichois a récidivé dimanche à Andria en Italie où il a battu le Kazakh Mikhaïl Kukushkin 7-6 6-3 en finale. (Archives) (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Plus personne n’aura arrêté Leandro Riedi (ATP 197) en cette fin d’année. Titré la semaine dernière à Helsinki, le Zurichois a récidivé à Andria.

En Italie, Leandro Riedi a battu 7-6 (7/4) 6-3 le Kazakh Mikhaïl Kukushkin (ATP 223) en finale pour cueillir un douzième succès de rang. A la faveur de cette victoire, il sera classé au 161e rang mondial ce lundi. Ces deux victoires en Challenger lui ont permis de faire un bond de 116 places en l’espace de deux semaines. Il avait entamé l’année 2022 au 697e rang.

Adversaire malheureux de Dominic Stricker en finale du tournoi juniors de Roland-Garros 2020, le Zurichois de 20 ans a enfin pris son envol. Au printemps dernier lors du Geneva Open, on rappellera que ses nerfs lui avaient joué un mauvais tour avec cette défaite face à Johan Nikles malgré six balles de match dans sa raquette.

Le succès de Leandro Riedi à Andria est le huitième d’un joueur suisse cette année sur le front des Challengers.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X