Rejoignez-nous

Suisse

La Suisse fête son deuxième 1er août sous la menace du coronavirus

Publié

,

le

Les conseillères fédérales Simonetta Sommaruga et Viola Amherd se rendront sur le Grütli (UR), renommé le "Grütli des femmes" à l'occasion des 50 ans du droit de vote des femmes. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Malgré la menace du coronavirus qui plane toujours, plusieurs communes osent célébrer la fête nationale, dans un format plus réduit ou alternatif, ce week-end. Guy Parmelin a salué samedi les valeurs de la Suisse qui font leurs preuves depuis 730 ans.

Les marathons auxquels se livrent la plupart des conseillers fédéraux restent immuables. Le président de la Confédération Guy Parmelin s'est déjà exprimé samedi à Villars-sur-Ollon (VD) et Herzogenbuchsee (BE). Il enchaînera dimanche soir, en tant qu'invité d'honneur à Lausanne. Plus tôt dans la journée, il participera également au brunch à la ferme à Bouloz (FR).

Dans ses discours, Guy Parmelin a notamment souligné que la Suisse est devenue ce qu'elle est grâce au dur travail, au courage, à l'assurance et à l'aide mutuelle. Cette recette fait ses preuves depuis 730 ans et doit l'accompagner dans le futur, a-t-il déclaré.

La pandémie de coronavirus a déstabilisé de nombreuses personnes, auxquelles le président a exprimé sa sympathie. Il a également remercié les personnes qui se sont occupées de leurs prochains. Ses pensées se sont également tournées vers les intempéries. Il a été admiratif de la solidarité et de l'engagement de la population.

Grütli des femmes

Dans une vidéo en allemand et en romanche diffusée samedi, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a pour sa part souligné l'importance d'un service public fiable pour la Suisse. Celui-ci contribue à la cohésion du pays.

Simonetta Sommaruga, mais aussi Viola Amherd se rendront dimanche sur le Grütli (UR), renommé le "Grütli des femmes" à l'occasion des 50 ans du droit de vote des femmes. L'événement sera par ailleurs marqué dans plusieurs communes, comme à Bienne (BE).

A Yverdon-les-Bains (VD), la partie officielle sera animée par des personnalités féminines du canton de Vaud. Divers événements et activités gratuites seront en outre organisés dans toute la cité.

Brunch pour KKS

La manifestation de l'Union suisse des paysans - le brunch à la ferme - pourra compter dimanche sur la présence d'un autre membre du Conseil fédéral dans une des 200 exploitations agricoles ouvertes au public ce jour-là. Karin Keller-Sutter dégustera un "Buurezmorge" dans une ferme lucernoise.

Le ministre de l'intérieur Alain Berset s'exprimera lui à Gruyères (FR), tandis que son collègue des affaires étrangères Ignazio Cassis prononcera un discours à l'ambassade de Suisse à Bangkok, en Thaïlande. Le ministre des finances Ueli Maurer n'a quant à lui rien au programme pour la fête nationale.

En raison du mauvais temps, le plus grand drapeau suisse du monde n'a pas pu être déployé samedi sur le Säntis, pour la première fois depuis sept ans. Le brouillard et le temps instable ont rendu les travaux sur la paroi rocheuse trop dangereux.

Célébrations en musique à Lausanne

Les stratégies divergent quant aux célébrations dimanche. Dans le canton de Vaud, plusieurs communes ont préféré maintenir les festivités à un minimum, voire les annuler compte tenu de la situation sanitaire toujours instable. C'est le cas notamment de Vevey ou de Renens.

La municipalité de Morges a prévu des animations ainsi que son traditionnel discours officiel. A Lausanne, le grand feu d'artifice au bord du lac est annulé. Des festivités seront tout de même organisées à Montbenon, au centre-ville, dans le cadre du festival gratuit Riposte!, avec la présence de Guy Parmelin.

Le Quai de Montreux accueillera un marché artisanal durant la journée. Après la cérémonie officielle, des feux d'artifice seront tirés depuis le lac.

Pas de feux à Genève

Pour les célébrations genevoises, cette année, l'eau est à l'honneur. Eau du lac, du Rhône ou des fontaines: divers concerts, visites guidées et autres activités sur ce thème rythmeront la journée du 1er Août en cinq lieux différents. La traditionnelle cérémonie officielle se tiendra à la Rotonde du Mont-Blanc. Le grand retour des feux d'artifice n'est toutefois pas au programme.

Pour éviter que des foules ne se forment au bord du lac de Neuchâtel, la ville n'a organisé aucune animation ou discours officiel. En revanche, un double feu d'artifice synchronisé décorera le ciel. Il sera visible loin à la ronde pour permettre aux habitants d'en profiter depuis leur commune.

Même chose à Sion, où un feu d'artifice sera tiré depuis le coteau mais où la fête populaire sur la place de la Planta a été annulée. De son côté, la Ville de Porrentruy (JU) propose un 1er Août alternatif avec une soirée grillade et un spectacle pyrotechnique sur les champs.

Le canton de Bâle-Campagne est d'humeur festive avec des événements organisés dans plusieurs communes, dont Liestal. La Ville de Zurich mise quant à elle sur une fête plus modeste, sans défilé ni musique.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Lausanne

Aucun joueur ne devine la bonne combinaison de l'Euro Millions

Publié

le

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante vendredi. Lors du prochain tirage 155 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait jouer les numéros 2 12 20 27 et 41 ainsi que les étoiles 10 et 12.

Lors du prochain tirage mardi, 155 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Le Canton veut se doter d'une nouvelle stratégie pour les seniors

Publié

le

Le recours aux mesures de protection augmente avec l'âge dans le canton de Vaud. (Photo d'illustration - © KEYSTONE/HEIMKEN)

Le canton de Vaud mise sur une large démarche participative pour affronter les défis liés au vieillissement de sa population. Un appel à projets sera notamment lancé en janvier prochain.

L'objectif consiste à trouver et tester des "idées novatrices", a indiqué vendredi devant la presse la conseillère d'Etat Rebecca Ruiz, en présentant les premiers contours de la nouvelle politique cantonale "Vieillir 2030". Ces futurs projets viseront par exemple à renforcer les liens sociaux des seniors ou favoriser leur autonomie.

Pour trouver des idées, le Département de la santé et de l'action sociale (DSAS) compte sur ses différents partenaires, notamment les organismes et institutions prenant en charge des personnes âgées. Un jury sera constitué pour évaluer les projets.

Rebecca Ruiz
Conseillère d’Etat en charge de la santé et de l'action sociale, VD
Rebecca RuizConseillère d’Etat en charge de la santé et de l'action sociale, VD

Le canton de Vaud n'a toutefois pas attendu pour lancer des projets pilotes. C'est le cas notamment du projet Mocca, mené par Unisanté et qui permet d'intégrer des soins infirmiers chez des médecins de famille.

Huit cabinets bénéficient déjà de l'appui d'une infirmière et le dispositif va s'étendre ces prochains mois. Professeur à Unisanté, Nicolas Senn a expliqué que cette présence infirmière permettait non seulement le traitement des "petites urgences", mais surtout "un accompagnement" des patients, par exemple pour un retour à domicile après une opération chirurgicale.

Table ronde en novembre

Rebecca Ruiz a insisté sur l'importance d'une démarche qui ne soit pas "purement étatique" mais "participative" dans le cadre de "Vieillir 2030". Elle a relevé que 130 personnes étaient déjà impliquées: collaborateurs du DSAS, organisations de seniors, communes, experts et seniors eux-mêmes.

Ces différents intervenants se sont déjà réunis lors d'ateliers pour poser un diagnostic et identifier les priorités. Parmi les prochaines étapes, une table ronde avec 200 invités est notamment prévue à Beaulieu à Lausanne le 26 novembre. La stratégie "Vieillir 2030" sera finalisée le printemps prochain.

Rebecca Ruiz
Conseillère d’Etat en charge de la santé et de l'action sociale, VD
Rebecca RuizConseillère d’Etat en charge de la santé et de l'action sociale, VD

Et si la thématique est complexe, c’est parce que les profils des seniors sont très variés et leurs besoins évoluent avec la société.

Rebecca Ruiz
Conseillère d’Etat en charge de la santé et de l'action sociale, VD
Rebecca RuizConseillère d’Etat en charge de la santé et de l'action sociale, VD

Alternatives à l'EMS

Parmi les partenaires clefs, les communes font souvent figure de "premier échelon" pour les personnes âgées, a relevé Claudine Wyssa, présidente de l'Union des communes vaudoises et syndique de Bussigny. Elle a notamment souligné l'importance, du point de vue communal, de valoriser les seniors dans leurs activités sociales ou politiques. "Le vieillissement de la société doit aussi être vu comme une chance", a-t-elle dit.

C'est également l'avis d'Agora, une plateforme qui regroupe quinze organisations actives auprès des seniors. Sa co-présidente Patricia Dubois a souligné l'importance de "réfléchir autrement" pour mieux intégrer les personnes âgées dans la société et profiter de leurs compétences.

La question de l'autonomie figure aussi au coeur de "Vieillir 2030", dont l'un des objectifs consiste à retarder, voire éviter, l'entrée en EMS. Pour répondre à ce défi, il s'agira notamment de "diversifier les types d'habitation en proposant par exemple une panoplie plus large de logements protégés", a expliqué Caroline Knupfer, responsable de cette nouvelle politique du vieillissement au DSAS.

Les plus de 65 ans représentent aujourd'hui 16,5% de la population vaudoise. Ils seront 19% en 2030 et 21% en 2040.

DOR avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Suisse

Lindt & Sprüngli intègre Caffarel à sa filiale italienne

Publié

le

L'absorption du chocolatier piémontais Caffarel, créateur du célèbre "Gianduiotto", par la filiale italienne de Lindt & Sprüngli va se traduire par des dizaines de licenciements. (archives) (© KEYSTONE/WALTER BIERI)

Le groupe Lindt & Sprüngli a annoncé vendredi l'unification de ses deux entités italiennes sous une même raison sociale.

A compter de janvier 2022, Caffarel sera intégré dans la filiale italienne Lindt & Sprüngli S.p.A, une opération qui vise à consolider les synergies entre les deux entreprises.

"La fusion renforcera la collaboration existante entre les deux organisations", indique le chocolatier de Kilchberg dans son communiqué. Cette option a été retenue comme "la plus appropriée pour assurer la poursuite des activités de Caffarel" et préserver les emplois de sa filiale piémontaise, dont les difficultés des dernières années ont été accentuées par la pandémie de Covid-19.

Le site de production de Luserna San Giovanni continue d'être "fondamental pour le groupe", et les projets de développement prévus ne sont pas remis en question, souligne Lindt & Sprüngli, qui réaffirme son engagement à investir dans les deux marques, à consolider leur présence sur le marché italien et à préserver leurs qualités spécifiques.

Fondé en 1826 à Turin, le chocolatier artisanal Caffarel, créateur du célèbre "Gianduiotto", qui a donné son nom au "Gianduja", a rejoint le groupe zurichois en 1998.

Dizaines d'emplois supprimés

Sollicitée par AWP, la direction de Lindt & Sprüngli a confirmé la suppression d'emplois. Au début il était question de 90 licenciements dans l'administration et dans la production, a déclaré une porte-parole, validant les chiffres articulés en juin par le Corriere della Sera, qui parlait alors d'un quart de l'effectif du chocolatier piémontais.

"Dans le cadre des consultations requises par la loi, des négociations sont menées avec tous les employés et parties concernés afin de garantir un processus sans heurts", a ajouté la communicante, évoquant les négociations en cours avec les organisations syndicales.

Elle a également laissé entendre que d'autres licenciements sont à prévoir. "L'intégration de Caffarel dans Lindt & Sprüngli S.p.A, ainsi que la bonne acceptation du programme de départs volontaires, devraient cependant nous permettre de réduire encore le nombre de licenciements à venir", a indiqué la porte-parole.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Les militants pour le climat investissent les rues de Suisses

Publié

le

A Zurich, ils étaient des milliers à manifester pour le climat. (© Keystone/EPA KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Les militants de plusieurs villes suisses ont répondu à l'appel mondial à la grève climatique vendredi. A Zurich, ils étaient 4000 à défiler dans les rues, selon les organisateurs. A Genève, une grande fresque a été peinte sur le sol de la place Bel-Air.

A Zurich, ils étaient déjà plusieurs centaines sur la Polyterrasse près de l'EPFZ avant le début de la grève prévu à 15h30. Le nombre de militants a ensuite enflé au fil des arrivées de trams.

Sur l'une des pancartes, on pouvait lire "La Terre est en train de bouillir de rage", tandis que d'autres indiquaient "Le tueur du climat n° 1 - la viande et le lait", "Arrêtez l'exploitation" ou encore "Si le monde était une banque, il aurait été sauvé depuis longtemps".

A l'occasion de cette huitième grève mondiale pour le climat, la climatologue et co-autrice du rapport du GIEC, Sonia Seneviratne, s'est adressée aux militants présents à Zurich. Le changement climatique est déjà en cours, mais grâce à la mobilisation des militants, ce thème est désormais, pour la première fois, pris au sérieux dans la société, a-t-elle déclaré.

Le cortège, autorisé, a défilé dans les rues de Zurich avant d'observer une minute de silence pour les victimes de la crise climatique.

Mappemonde à Genève

L'heure était également à la sensibilisation à Genève, où les activistes pour le climat ont peint une grande fresque sur le sol de la place Bel-Air représentant une mappemonde. En rouge, ils ont colorié les régions de la Terre qui seraient rendues inhabitables, en 2100, si les émissions de gaz à effet de serre ne diminuaient pas drastiquement d'ici là.

Une grande partie de l'Amérique latine, de l'Afrique, l'Indonésie ou encore le pourtour de l'Inde seront des zones où l'être humain ne pourra plus vivre à cause d'une chaleur insupportable et d'un taux d'humidité trop élevé, relèvent les militants de la Grève du climat Genève.

Les activistes ont également dénoncé le rôle de la Suisse et en particulier de Genève dans la dérive climatique que subit la planète. Ils rappellent que la ville du bout du lac abrite "certains des pires responsables" de la crise, citant les grandes banques et les entreprises de négoce de matières premières.

D'autres actions ont eu lieu ailleurs en Suisse, comme à La Chaux-de-Fonds (NE), mais aussi à Berne où 500 manifestants se sont rassemblés dès 17h30. A Lucerne, ils étaient entre 200 et 300, près de 200 à Aarau (AG) et environ 25 à Davos (GR). Les militants pour le climat de l'initiative "Fridays for Future" ont également appelé à manifester dans d'autres pays, notamment à Berlin en Allemagne.

Prochaine grève annoncée

Dans un communiqué, la Grève du climat suisse mentionne le rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), qui met en garde contre des phénomènes météorologiques extrêmes d'une fréquence et d'une gravité sans précédent.

Selon le GIEC, l'objectif de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degré reste toutefois réalisable si les émissions de gaz à effet de serre sont réduites de manière drastique et immédiate. Dans cet objectif, la Grève du climat suisse a déjà annoncé sa participation à la prochaine grève internationale le 22 octobre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Les travaux du LEB entrent dans leur phase finale

Publié

le

Dès samedi 25 septembre, plus aucun train ne circulera entre Lausanne-Flon et Prilly-Chasseur. (©KEYSTONE/CHRISTIAN BRUN - Image d'archives).

Du changement en vue pour les usagers du LEB. Dès samedi matin, plus aucun train ne circulera entre Lausanne Flon et Prilly-Chasseur. En cause: les travaux de finalisation du nouveau tunnel sur l'avenue d'Echallens.

Des habitudes chamboulées pour les voyageurs du LEB. Dès samedi, les trains laisseront la place au chantier de raccordement du nouveau tunnel sous l’Avenue d’Echallens. Des bus de substitution seront mis en place depuis Lausanne Gare. Les travaux dureront jusqu’aux vacances de Pâques, mais une fois terminés, le bénéfice sera conséquent.

Jérôme Boutiller, responsable opérationnel de l'exploitation du LEB:

Jérôme Boutiller
Responsable opérationnel de l'exploitation du LEB
Jérôme BoutillerResponsable opérationnel de l'exploitation du LEB

Si à la fin des travaux, le tracé du LEB sera pratiquement similaire à aujourd’hui, la construction du tunnel aura néanmoins comme conséquence la suppression de l’arrêt Montétan.

On retrouve Jérôme Boutiller:

Jérôme Boutiller
Responsable opérationnel de l'exploitation du LEB
Jérôme BoutillerResponsable opérationnel de l'exploitation du LEB

Près de 150 ans après la mise en service du train Lausanne-Echallens-Bercher, c’est donc une page qui se tourne. Dans les années à venir, d’autres chantiers viendront encore améliorer la ligne. Parmi eux, la rénovation des gares de Jouxtens et Etagnières.

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X