Rejoignez-nous

Suisse

Conseil de la science: communication à améliorer en cas de crise

Publié

,

le

Le Conseil suisse de la science a tiré le bilan de la pandémie de coronavirus et présenté plusieurs recommandations adressées aux autorités et au monde scientifique (image d'illustration). (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

En cas de future crise, les autorités devront communiquer de manière plus ouverte et plus transparente. C'est l'une des recommandations émises par le Conseil suisse de la science (CSS) après la pandémie de coronavirus.

Cet organe a analysé la gestion de la pandémie du coronavirus. Il a présenté mercredi plusieurs recommandations adressées aux autorités et au monde scientifique pour que la population accepte mieux les mesures qui devront être prises.

Les autorités devront mieux communiquer. Elles devront également baser leurs décisions sur des données "diversifiées et disponibles en temps utile". Pour le CSS, il faut accélérer la mise en place de la gestion nationale des données et une coopération plus étroite entre les autorités cantonales et fédérales.

Dès le début d'une crise, un suivi scientifique des mesures cantonales s'impose. Les voix critiques devraient également être prises en compte, par exemple à travers des plateformes de dialogue électroniques.

Les autorités doivent en outre s'adresser explicitement aux personnes issues de l'immigration, écouter les communautés étrangères et apprendre de leur expérience pour faire face aux crises. Le Conseil déplore que, de manière générale, la Suisse n'exploite pas suffisamment ce potentiel.

Formation aux médias

Les organisations scientifiques devraient s'adresser aux individus de tous les pans de la société, surtout ceux qui ne suivent pas l'actualité scientifique de près. "Pour que la population adhère aux mesures difficiles, elle doit être en mesure d'évaluer les risques, sans les exagérer, ni sous-estimer leurs effets à long terme", écrit-il.

Le CSS exhorte les chercheurs à se former à l'utilisation des médias. Il invite la Confédération à lancer un programme national de recherche consacré à l'importance des médias et des médias sociaux pour la démocratie suisse.

Outre ses recommandations pour une meilleure gestion de la crise, le CSS a annoncé mercredi une étude visant à procéder à un examen critique de l'offre de conseils scientifiques dans la politique fédérale. Ces travaux devraient prendre en compte non seulement la pandémie de coronavirus, mais aussi la crise financière et la catastrophe nucléaire de Fukushima.

Les résultats de cette enquête devraient être disponibles à l'automne. Elle devrait contenir des recommandations devant permettre aux milieux politiques, à l'appareil administratif et à la communauté scientifique de se préparer au mieux aux situations de crise et à favoriser un recours efficace à l'expertise scientifique.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Le corps de l'homme disparu au large de Villeneuve a été retrouvé

Publié

le

Le corps de l'homme qui avait disparu au large de Villeneuve a été retrouvé (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le corps de l'homme qui avait disparu dans le lac Léman à proximité de Villeneuve (VD) a été retrouvé. Il a été récupéré au large de la réserve naturelle des Grangettes.

Ce Valaisan de 74 ans avait été victime d'un accident de baignade le 17 juin entre Villeneuve et Le Bouveret (VS). Il était descendu de son bateau pour nager et avait subitement coulé, rappelle mardi la police vaudoise dans un communiqué. Malgré les recherches, son corps n'avait pas été retrouvé jusqu'ici.

Une dizaine de personnes ont perdu la vie dans des piscines et cours d'eau en Suisse depuis la mi-juin.

La police vaudoise rappelle mardi les recommandations d'usage: ne pas se baigner avec l'estomac chargé ou à jeun, ne pas sauter dans l'eau sans se mouiller, ne pas nager seul sur de longues distances ou encore ne pas se baigner après avoir consommé de l'alcool ou des drogues.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Subventionnement renouvelé pour la compagnie des arTpenteurs

Publié

le

La Ville d'Yverdon et le Canton de Vaud ont renouvelé leur subventionnement pour la compagnie de théâtre arTpenteurs (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Une nouvelle convention de subventionnement a été signée en faveur de la compagnie de théâtre itinérant des arTpenteurs. Le Canton de Vaud et la Ville d'Yverdon-les-Bains engagent respectivement des montants de 730'000 et 165'000 francs pour les années 2022 à 2024.

Les arTpenteurs font "rayonner Yverdon-les-Bains et sa région bien au-delà du district et irriguent tout le canton", affirment mardi l'Etat de Vaud et la cité thermale dans leur communiqué. L'association qui pilote la compagnie bénéfice de cette convention tripartie depuis 2010. La dernière en date, qui portait sur la période 2019-2021, était échue depuis le 31 décembre dernier.

Avec ce nouveau subventionnement, la compagnie souhaite notamment aborder une étape de transformation en proposant "de petites formes d'interventions des arts vivants au coeur de l'espace public", poursuit le communiqué.

Les arTpenteurs existent depuis 22 ans et sillonnent la Suisse romande avec un chapiteau.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Lausanne veut devenir une destination économique incontournable

Publié

le

La Ville de Lausanne veut renverser la vapeur et attirer beaucoup plus d'emplois du secteur privé (archives). (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

La Ville de Lausanne veut dynamiser l'emploi sur son territoire. Si la capitale vaudoise souhaite continuer à s'appuyer sur ses atouts - santé, formation, sport et tourisme - qui ont encore un gros potentiel de croissance, elle compte aussi diversifier son tissu économique, notamment dans le secteur secondaire. La Municipalité crée un nouvel organe: l'Unité développement et promotion de la Ville de Lausanne.

Quatrième ville suisse en taille et nombre d'habitants, Lausanne n'occupe de loin pas ce classement sur le plan économique et de l'emploi. "Le constat est attristant, nous avons un taux de chômage plus élevé que le canton de Vaud qui a lui-même un taux plus haut que la moyenne suisse", a dit mardi devant la presse Pierre-Antoine Hildbrand, municipal lausannois en charge de l'économie, évoquant sans détour des "déficiences".

"Lausanne a raté certaines grandes étapes de développements économiques, a-t-il poursuivi. Le secteur bancaire n'a jamais pris l'ampleur de celui de Genève ou de Zurich, pareil pour celui de la pharma par rapport à Bâle. La ville n'a jamais eu une grande tradition industrielle", a rappelé M. Hildbrand. "Tout ça pèse sur la présence de sièges sociaux de grandes entreprises".

Pas assez d'emplois privés

"Nous avons un bassin d'emplois privés modestes en comparaison à la population. Le potentiel d'accroissement de l'emploi sur notre sol est énorme", a enchaîné le syndic Grégoire Junod. "Ces quinze dernières années, nous avons développé de nouveaux et grands sites de logements. C'est le bon timing de poser sur la table une stratégie visant à favoriser la création et l'implantation d'entreprises" sur le territoire lausannois, a-t-il expliqué.

La Municipalité à majorité rose-verte est régulièrement critiquée par la droite pour ne pas en faire assez sur le plan économique et surtout pour la création d'emplois. Mardi sur le site du Biopôle de Lausanne-Vennes, elle a clairement affiché son ambition: "valoriser Lausanne comme destination économique incontournable". M. Junod a promis d'en faire une des priorités du programme de législature 2021-2026.

"Si la Ville dispose de solides atouts, elle doit aujourd'hui mettre en place un projet ambitieux de valorisation du territoire et de ses acteurs, et se doter d'une organisation assurant le développement optimal des différents sites d'activités stratégiques", ont résumé les deux responsables. Lausanne va donc continuer de développer et renforcer ses domaines-clés qui constituent son "écosystème": la santé, la formation, le sport et le tourisme.

Rééquilibrage tertiaire-secondaire

Mais la Ville compte également miser sur la diversification de son tissu économique. Il faut tempérer un peu la très forte croissance du secteur tertiaire par rapport à celui du secondaire, qui a aussi un potentiel de croissance, a dit en substance le syndic lausannois. Il s'agira aussi de soigner la relation étroite au secteur privé.

Grégoire Junod a aussi affirmé vouloir "jouer à fond la carte de villes touristiques de deuxième niveau, en comparaison des grandes capitales européennes".

Fort de tous ces constats, la Municipalité a ainsi défini une vision stratégique reposant sur trois axes: le développement de six sites d'activités (Biopôle, Rasude et Pôle gare, Beaulieu, Plaines-du-Loup, Sévelin-Sébeillon-Provence et Vernand, Prés-de-Vidy), la valorisation de Lausanne comme destination économique et touristique, ainsi que la connaissance des acteurs et des flux économiques qu'ils génèrent.

Pour mettre en ½uvre cette stratégie, la Municipalité crée une toute nouvelle entité, l'Unité développement et promotion de la Ville de Lausanne. Elle sera composée de cinq personnes et dirigée par le conseiller stratégique à la syndicature, Fabrice Bernard. C'est elle qui définira la vision stratégique, élaborera, mettra en oeuvre et conduira le plan d'action sur la période 2023-2026.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Swiss espère opérer à 80% de sa capacité de 2019 l'hiver prochain

Publié

le

La compagnie aérienne Swiss espère voler à 80% de ses capacités de 2019 l'hiver prochain. L'entreprise entend proposer 93 destinations au départ de Zurich et Genève. (archives) (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

La compagnie aérienne Swiss espère voler à 80% de ses capacités de 2019 l'hiver prochain. L'entreprise entend proposer 93 destinations au départ de Zurich et Genève, écrit la filiale de Lufthansa mardi dans un communiqué.

"Compte tenu de la situation opérationnelle difficile dans l'ensemble de l'industrie aéronautique européenne cet été, nous misons sur une stabilisation l'hiver prochain", a déclaré Tamur Goudarzi Pour, directeur commercial de Swiss.

Si le plan de vol compte davantage de destinations qu'avant la pandémie, les fréquences sont en revanche plus espacées.

Au départ de Genève, Swiss renforce son offre vers la Scandinavie avec davantage de vols vers Stockholm, Copenhague et Göteborg. Les liaisons vers Funchal et Tenerife seront améliorées. La compagne développe enfin sa coopération avec Brussels Airlines sur la ligne entre Bruxelles et le tarmac de Cointrin, initiée cet été.

Depuis Zurich, il sera désormais possible de se rendre directement à Bristol, en Angleterre. Par ailleurs, les destinations estivales de Bologne, Nantes et Sofia seront poursuivies en hiver.

La compagnie entend également renforcer son offre intercontinentale en rétablissant la fréquence quotidienne du vol pour Bangkok. Singapour, Delhi et Bombay seront desservies six fois par semaine.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Syngenta va apporter une aide de 400 millions à l'Ukraine

Publié

le

L'usine de Syngenta à Monthey. La société va fournir une aide de 400 millions de dollars aux agriculteurs ukrainiens sous forme de produits phytosanitaires et de semences, ainsi que de services. (archives) (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Syngenta Group va fournir une aide de 400 millions de dollars (385,4 millions de francs) aux agriculteurs ukrainiens sous forme de produits phytosanitaires et de semences, ainsi que de services, a appris mardi AWP auprès de sources gouvernementales ukrainiennes.

Le groupe bâlois promet par ailleurs des investissements dans le secteur agricole local et le réseau d'exportation, ainsi que dans le rétablissement du fret maritime. Syngenta veut également acheter au total plus de 240 containers de fret ferroviaire pour assurer l'exportation de la production agricole ukrainienne vers l'Europe.

Dans le cadre de la conférence sur la reconstruction de l'Ukraine qui se tient jusqu'à mardi à Lugano, une lettre d'intention en ce sens a été signée entre Sergiy Klishin et Lidia Ozerova, représentants de Syngenta, et Markian Dmitrasevich, ministre adjoint ukrainien à la politique agricole et alimentaires.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Gémeaux

Rien ne va plus dans votre couple ! Vous aimeriez gommer les erreurs, mais… quelques vérités blessantes vous mettront mal à l’aise !

Les Sujets à la Une

X