Rejoignez-nous

Suisse

Hausse du nombre d'accidents de vélo dus à la consommation d'alcool

Publié

,

le

Les accidents de vélo liés à la consommation d'alcool sont en hausse (Photo symbolique © KEYSTONE/GAETAN BALLY

Environ 21'000 accidents de vélo sont recensés chaque année par les assureurs, dont 6,5% sont dus à la consommation d'alcool. La tendance est à la hausse.

"Cet été, le vélo c'est sans alcool", lance mercredi la Suva. Le vélo a le vent en poupe, encore plus en été. Nombreux sont ceux qui enfourchent leur bicyclette pour rentrer chez eux après une fête ou un apéro bien arrosé, plutôt que de faire le trajet à pied.

"Or le fait de rouler à vélo après avoir consommé de l'alcool présente des risques", souligne l'assureur. Selon les dernières statistiques officielles, 50% des accidents de vélo recensés par la police sont dus principalement à une faute du cycliste et environ 6,5% se produisent sous l'influence de l'alcool.

Le soir et le weekend

La tendance est à la hausse. "On dénombre de plus en plus d'accidents de vélo dus à la consommation d'alcool, surtout le soir et le weekend", déclare Erwin Gräni, responsable de la prévention au sein de la police lucernoise, cité dans le communiqué de la Suva.

Les cyclistes s'exposent aux même conséquences pénales que les automobilistes lorsqu'ils roulent sous l'influence de l'alcool, rappelle l'assureur. Si le taux d'alcoolémie dépasse ou est égal à 0,5 pour mille, les cyclistes peuvent aussi se voir infliger une amende. Le cas échéant, il peut en résulter un retrait du permis de conduire.

Lorsque le taux d'alcoolémie dépasse la valeur limite lors d'un accident, il peut y avoir une réduction des prestations d'assurance. C'est chaque année le cas pour deux douzaines d'accidents de vélo liés à la consommation d'alcool. Les indemnités journalières peuvent être réduites de 30% au maximum.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coronavirus

Fin de la gratuité du vaccin Covid-19 en Suisse dès le 1er juillet

Publié

le

Le vaccin Covid-19 ne sera plus gratuit pour toute la population suisse dès le 1er juillet (archives). (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Les Suisses souhaitant se faire vacciner contre le Covid-19 devront participer aux coûts dès le 1er juillet. L'assurance obligatoire des soins (AOS) remboursera la vaccination pour les personnes auxquelles elle est recommandée.

Le 18 juin 2023, le peuple suisse a accepté la prolongation de certaines dispositions de la loi Covid-19. Celles-ci arrivent à échéance à la fin du mois. Parmi elles figure la prise en charge des coûts du vaccin contre le coronavirus par l'AOS, la Confédération et les cantons.

A partir du 1er juillet, les dispositions introduites spécifiquement pour la pandémie disparaîtront pour laisser place aux structures habituelles de remboursement par l'AOS, rappelle mardi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) dans un communiqué. La vaccination sera donc soumise à la participation aux coûts, avec franchise et quote-part.

La vaccination sera prise en charge par l'AOS pour les personnes auxquelles elle est recommandée, soit notamment les personnes vulnérables ayant des antécédents médicaux ou âgées de plus de 65 ans.

Dépistage de l'amyotrophie spinale

D'autres modifications concernant le remboursement des prestations par l'AOS entreront en vigueur au 1er juillet. Par exemple, le dépistage néonatal sera étendu à l'amyotrophie spinale, une maladie héréditaire rare et grave qui se caractérise par une faiblesse musculaire progressive.

Un traitement médicamenteux efficace existe en Suisse depuis 2017. Il sera désormais possible de diagnostiquer et de traiter cette affection à un stade précoce, avec l’espoir de meilleurs résultats thérapeutiques, salue l'OFSP.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

La Suisse n'est pas suffisamment armée contre les vidéos manipulées

Publié

le

Selon TA-Swiss, la Suisse est mal armée contre les deepfakes (image d'illustration). (© KEYSTONE/AP)

La Suisse est mal préparée face aux deepfakes. Il est difficile pour une personne lambda de repérer une vidéo truquée grâce à l'intelligence artificielle. TA-Swiss, la Fondation pour l’évaluation des choix technologiques, tire la sonnette d'alarme.

Lors d'une expérience, les participants n'ont pas réussi à reconnaître des vidéos et des enregistrements sonores, générés par l'IA, indique mardi TA-Swiss dans un rapport. Les programmes de détection n'ont pas obtenu de meilleurs résultats.

Cette technologie est utilisée par exemple pour le chantage ou le harcèlement. Compte tenu de son évolution rapide, seule une combinaison de mesures de protection peut limiter les effets néfastes des deepfakes, estime la fondation.

L'Etat devrait imposer aux plateformes en ligne la suppression des deepfakes nuisibles et proposer des services de conseil aux victimes. TA-Swiss appelle en même temps à renforcer la responsabilité personnelle et les compétences médiatiques afin d’exploiter le potentiel positif des contenus générés par l’IA.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

La Plage des Six-Pompes redimensionnée et recentrée sur six jours

Publié

le

La Plage des Six-Pompes avait attiré 80'000 personnes en 2022 (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Plage des Six-Pompes va se tenir du 6 au 11 août à La Chaux-de-Fonds (NE) dans un format redimensionné et sur une durée plus courte. La manifestation, qui avait été annulée en 2023 en raison de la tempête, va introduire une rémunération minimale pour les artistes.

Avec le fil rouge "Retour à la rue!", La Plage va accueillir une cinquantaine de compagnies suisses et internationales de théâtre, de danse ou de cirque aérien. "La programmation de cette édition 2024 se place sous les signes conjugués de l'impertinence et de la gravité, avec en ligne de mire le retour à la rue et au texte", ont indiqué mardi les organisateurs.

La Plage, en accès libre pour le public et qui avait attiré 80'000 visiteurs en 2022, va introduire une rémunération minimale assurée, pour chaque représentation. "L'annulation brutale en 2023 des suites de la tempête du 24 juillet a poussé le Festival à se positionner de manière claire en faveur des artistes et de leur pérennité", ont précisé les organisateurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Nuitées en légère hausse dans la parahôtellerie en 2023

Publié

le

La demande pour les terrains de camping, notamment, a progressé en 2023 (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le secteur de la parahôtellerie a enregistré une faible hausse du nombre de nuitées l'an dernier. La demande étrangère est restée soutenue, tandis que celle de la clientèle suisse a reculé, observe l'Office fédéral de la statistique (OFS) mardi dans un communiqué.

Au total, la parahôtellerie a affiché 17,6 millions de nuitées en 2023, soit un mieux de 0,9% sur un an. Les nuitées de visiteurs étrangers ont progressé de 10,3% pour atteindre 5,6 millions de nuitées, une hausse qui a pu compenser le repli de 3% de la demande locale, à 12 millions de nuitées.

Les logements de vacances ont à nouveau été les plus populaires (41,1%), enregistrant toutefois 5,6% de nuitées en moins qu'en 2022. La demande helvétique a reculé de 9,8% pour s'établir à 4,5 millions de nuitées, alors que la demande étrangère a, elle, augmenté de 2,2% pour atteindre 2,7 millions de nuitées. Les visiteurs provenant d'Europe représentent près de 80% de cette clientèle étrangère. La région lémanique reste la plus prisée, enregistrant 2,6 millions de nuitées.

La demande pour les hébergements collectifs a de son côté progressé de 10,5% à 5,4 millions, mais demeure inférieure de 4,1% à son niveau d'avant la pandémie, en 2019. Les terrains de camping affichent eux aussi une hausse de la demande (+1,5%).

Ces données, cumulées à celles de l'hôtellerie publiées en début d'année, permettent de dresser un bilan complet de l'hébergement touristique en Suisse l'an passé. Au total, le pays a enregistré 59,3 millions de nuitées en 2023, soit 6,6% de plus que l'année précédente. Ce chiffre demeure cependant inférieur de 1,1% au record de 2019, avant la crise sanitaire. Là encore, la forte demande étrangère (+19,2) a permis de compenser la baisse de visiteurs locaux (-1,8%).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

Vous êtes une force impétueuse et dynamique qui refuse de rester immobile. Votre but : faire avancer les choses pour créer un climat profitable à tous.

Les Sujets à la Une

X