Rejoignez-nous

Suisse

La cagnotte record du Swiss Loto reste en jeu

Publié

,

le

Le Swiss Loto est un jeu de loterie classique proposé en Suisse depuis 1970. (© Keystone/SALVATORE DI NOLFI)

Swiss Loto a fait un nouveau millionnaire mercredi, mais le jackpot record de 53,2 millions de francs n'est pas tombé. C'est grâce au jeu du Jocker que le bulletin gagnant permet à son détenteur d'empocher plus de 2,5 millions de francs.

Il n'y a pas de grand gagnant. Le prochain jackpot, samedi, atteint 56,5 millions de francs. Il s'agira du nouveau record.

Les six bons numéros du Swiss Loto sont 10, 13, 14, 23, 24, 30. Le numéro Chance est le 1, le Replay le 5.

Le nouveau millionnaire a joué en Suisse alémanique ou au Tessin, a indiqué dans un communiqué Swissloss, le partenaire de la Loterie romande. Il gagne 2'551'736 francs. Les numéros du jocker gagnant sont 9, 1, 2, 7, 9, 7.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Djokovic en guest-star, Ruud en favori

Publié

le

Novak Djokovic veut se remettre en selle sur la terre battue genevoise. (© KEYSTONE/AP/DANIEL COLE)

Le Geneva Open peut compter sur un plateau cinq étoiles. Avec Novak Djokovic, Casper Ruud et Andy Murray, de nombreux regards seront braqués sur les Eaux-Vives, à une semaine de Roland-Garros.

Si le numéro un mondial peut légitimement nourrir des ambitions, sa présence au bout du Léman est surtout destinée à se rassurer après un début de saison loin de ses standards. Eliminé piteusement en 16e de finale aux Masters 1000 de Rome, le Serbe veut se remettre en confiance en vue du deuxième tournoi du Grand Chelem de l'année.

Des potentielles retrouvailles avec Murray

Guest-star inattendue, "Nole" n'a joué qu'une seule fois la semaine précédant le tournoi parisien. C'était en 2021, lorsqu'il s'était imposé à domicile à Belgrade avant de soulever la Coupe des Mousquetaires. A Genève, le tirage au sort lui a réservé de potentielles retrouvailles avec Andy Murray, invité lui aussi par les organisateurs, pour son premier match. Les deux hommes ne se sont plus affrontés depuis 2017.

Mais c'est peut-être davantage vers Casper Ruud (ATP 7) qu'il faut se tourner pour trouver un favori désigné du tournoi. Le Norvégien, spécialiste de la terre battue, a triomphé deux fois aux Eaux-Vives en 2021 et 2022. Cette saison, il a été battu en finale à Monte-Carlo et a remporté l'ATP 500 de Barcelone, à chaque fois contre Stefanos Tsitsipas.

Deux Américains feront en outre office d'outsiders aux Eaux-Vives: le longiligne Taylor Fritz (ATP 13), dans la moitié de tableau de Djokovic, et le fougueux Ben Shelton (ATP 14) dans celle de Ruud.

Sans le tenant du titre

Le Chilien Nicolas Jarry (ATP 24) a par ailleurs renoncé à venir défendre le titre conquis l'an dernier après s'être hissé dans le dernier carré du Masters 1000 de Rome. Son adversaire en demi-finale à Rome, l'Américain Tommy Paul (ATP 16), ne viendra d'ailleurs finalement pas non plus à Genève.

Enfin, les organisateurs ont distribué vendredi leur deuxième invitation disponible pour les qualifications, dont les premiers matches sont prévus samedi matin. Le bénéficiaire en est le Neuchâtelois Damien Wenger. La première wild card pour ce tableau avait été donnée au gaucher genevois Antoine Bellier.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Suisse condamnée pour inaction climatique: jugement "indéfendable"

Publié

le

Brigitte Pfiffner a siégé pendant près de dix ans comme juge au Tribunal fédéral (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

L'ancienne juge fédérale des Verts Brigitte Pfiffner estime que l'arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) condamnant la Suisse pour inaction climatique est "indéfendable sur le plan juridique". La cour a fait de la politique, selon elle.

Dans cette affaire portée par l'association des Aînées pour le climat, la CEDH n'aborde pas les questions centrales dans les motifs de son jugement, affirme Mme Pfiffner dans un entretien diffusé dimanche par la SonntagsZeitung. La Zurichoise a siégé pendant près de dix ans comme juge au Tribunal fédéral.

L'une des questions est de savoir si une association a le droit de faire appel et quel droit de la Convention européenne des droits de l'homme a été violé, rappelle l'ex-magistrate. "Cela est traité en onze lignes seulement dans le jugement de 138 pages". La justification est, selon elle, énoncée "parce que l'affaire est importante".

L'ancienne juge fédérale n'a non plus trouvé convaincante la réponse donnée à la question de la limitation de l'association dans son "droit au respect de la vie privée et familiale" à cause de la politique climatique suisse. "Il ne peut pas y en avoir pour des raisons logiques, car le droit au respect de la vie privée et familiale ne peut être accordé qu'à une personne physique", argue-t-elle.

"La cour sape sa crédibilité"

"Avec de tels jugements teintés de politique, la cour sape sa crédibilité", indique Mme Pfiffner, soulignant que, dans de nombreux pays, la réputation de la CEDH a déjà chuté. En Allemagne, en Autriche et au Royaume-Uni, on discute pour savoir si les arrêts de la cour doivent encore être considérés comme contraignants ou comme de simples recommandations, assure-t-elle.

Au début avril, la CEDH a jugé que la Confédération suisse s'était rendue coupable de "graves lacunes, faute d'avoir agi en temps utile et de manière appropriée et cohérente". Parmi ces lacunes, Berne n'a pas quantifié les limites nationales applicables aux gaz à effet de serre (GES), ce qui aurait pu être fait par exemple à l'aide d'un budget carbone.

Les juges ont dit à une majorité de 16 voix contre une qu'il y a eu violation de l'article 8 (droit au respect de la vie privée et familiale) de la convention des droits de l'homme et, à l'unanimité, violation de l'article 6 relatif à l'accès à un tribunal.

Le jugement a été accueilli favorablement par les partis politiques de gauche, mais rejeté par les formations de droite.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le LS maintenu: "J'avais une grosse confiance en l'équipe"

Publié

le

Les Lausannois ont célébré le maintien en face de la tribune où se trouvaient leurs supporters. ©KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Cette fois, c'est fait! Le Lausanne-Sport sera bien en Super League la saison prochaine. Le club a validé son ticket grâce à une victoire 0-4 contre Stade Lausanne Ouchy.

L'entrée dans le match des Lausannois avait pourtant de quoi agacer. Quelques secondes seulement après le coup d’envoi, Kaly Sène s'est retrouvé en très bonne position pour marquer. Mais son tir est repoussé du pied par Jeremy Vachoux et personne n'a pu récupérer ce ballon derrière. Est-ce qu'à ce moment, l'attaquant se dit que c'est reparti pour un match galère? Non, Kaly Sène préfère voir le verre à moitié plein.

On a ensuite cru à l'ouverture du score 4 minutes plus tard. Mais Samuel Kalu, en remettant le ballon à Alvyn Sanches, était hors-jeu et la réussite du jeune milieu n’a évidemment pas été validée.

De son côté, Stade Lausanne Ouchy a aussi essayé. Alban Ajdini a eu une occasion en or d'ouvrir le score à la 12e. L’attaquant a pu s'échapper tout seul devant la cage. Et il a bien gagné son duel contre Karlo Letica mais c'est malheureusement le poteau qu'a trouvé le ballon. Ajdini a bien tenté de prendre le rebond, mais c'est encore passé à côté.

Le LS prend les commandes

Le match a ensuite peiné à trouver son rythme. Jusqu'au premier but lausannois. C'est Morgan Poaty, sur la gauche, qui a envoyé un beau centre sur Sanches. Le n°80 a frappé mais a envoyé le ballon dans les pieds du gardien stadiste. Et Sène a pu profiter du rebond pour marquer (26e).

Le LS n'en est pas resté là. Une petite dizaine de minutes plus tard, Sène a remis ça. C'est une tentative ratée de Kalu qui a mené au but. Le tir du milieu lausannois a été repoussé par Jeremy Vachoux. Kaly Sène n’a littéralement eu qu'à tendre le pied pour mettre le ballon au fond des filets.

Les Stadistes ont bien tenté de répondre, mais sans succès. Ils s'étaient pourtant offert une belle occasion à la 38e avec Elies Mahmoud qui a fait un petit pont au gardien lausannois. Le ballon a finalement pris un chemin juste à côté du poteau.

Et puis c'est une erreur de Jeremy Vachoux qui a mené au 0-3 après 42 minutes de jeu. Le gardien du SLO s'est concentré sur Poaty, tout au bord de la cage. Sauf que, lorsque le défenseur a tiré et que le ballon est revenu au centre, c'est une cage vide qui s'est présentée à Alvyn Sanches. Le joueur de 21 ans ne s'est pas fait prié pour marquer son Xe but de la saison.

Regards tournés vers la suite

En deuxième mi-temps, le LS allait-il assurer ses arrières ou tout donner pour augmenter encore le score? Un peu des deux. La quatrième réussite lausannoise n’arrivera cependant qu'à la 78e minute. Olivier Custodio, à l'arrière de La Défense stadiste a envoyé le ballon pour Diabaté. Le Malien s'est alors échappé pour s'offrir un duel avec Vachoux qui s'est soldé par un but. Le doute a cependant plané pendant quelques instants. On a effectivement cru que Diabaté était hors-jeu. Mais après vérification de la VAR, c'était limite, mais il était bien en position réglementaire. C'est 0-4.

Les trois buteurs du jour, (de droite à gauche) Kaly Sène, Fousseni Diabaté et Alvyn Sanches. Ils célébrent ici le but de Sanches en compagnie d'Antoine Bernede (tout à gauche). ©KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Avec cette cascade de buts, ce match semble contredire tous les soirs où le LS n'a pas réussi a trouver le chemin des buts malgré du bon jeu. Pour Kaly Sène, il y a un peu de réussite, mais il est conscient que "ça reste toujours un problème parce qu'on a marqué des buts, certes, mais on en a aussi raté pas mal, moi le premier. Donc c'est quelque chose qu'on doit travailler pour la saison prochaine. Ce sera très déterminant et important", ajoute l'attaquant.

Le score ne bougera plus. Le coup de sifflet sonne le maintien en Super League pour le Lausanne-Sport. Alors quelques minutes après avoir quitté le terrain, il y a évidemment de la joie dans le vestiaire lausannois.

Pour Ludovic Magnin, c'était le jour et la nuit entre les émotions de mercredi (après la défaite 0-2 face à Lucerne) et celles de ce samedi.

Est-ce que valider ce ticket 24/25 pour la Super League lors d'un derby rend le moment encore plus spécial? "Bien sûr", répond Ludovic Magnin avant d'enchaîner: "On s'en serait passé. On aurait bien voulu faire la première balle de match contre Lucerne. Mais voilà, c'est le foot. Je crois que l'année dernière on a passé au dernier match. Cette année c'est l'avant-dernier. On progresse", ajoute l'entraîneur avec le sourire.

Justement, il avait annoncé que le but cette saison, c'était d'assurer un maintien le plus confortable possible. L'objectif est-il tout de même atteint?

La case "maintien" peut donc être cochée. Mais Ludovic Magnin ne veut pas fixer d'objectifs pour le moment. "J'en fixe très volontiers avec vous quand je verrais le contingent que j'aurais", explique le technicien. Le contingent, ce sera justement l'un des enjeux pour la suite du Lausanne-Sport. À quoi s'attend le coach pour cet inter-saison? Ce groupe mérite-t-il de jouer encore la saison prochaine?

Explosion de joie au coup de sifflet final pour Ludovic Magnin. ©KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Côté stadiste, les hommes de Ricardo Dionisio n'avaient plus rien à perdre ce samedi. Une affirmation qui, selon le coach, vaut pour ce qui est du classement, mais pas de manière générale.

Malgré cette contre-performance du jour, Ricardo Dionisio affiche une volonté de rester à Lausanne et de faire grandir cette équipe.

Il reste encore un match à jouer pour les deux clubs. Le SLO disputera sa dernière rencontre en Super League à Lucerne mardi. Au même moment, le LS recevra Grasshopper à la Tuilière. Et à noter qu'Yverdon Sport a également validé son maintien en Super League ce samedi. Les Nord-Vaudois ont battu Lucerne 3-1 pour leur dernier match de la saison au Stade Municipal.

Continuer la lecture

Football

Super League: tout est dit dans le Relegation Group

Publié

le

Kaly Sène a inscrit les deux premiers buts du LS (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le Lausanne-Sport évoluera toujours en Super League la saison prochaine. Il a acquis ce droit en remportant facilement le derby contre le Stade Lausanne-Ouchy 4-0 samedi à la Pontaise.

Face à son rival local, déjà condamné à la relégation en Challenge League, le LS a fait le travail avant même le repos. Sène (26e/35e) et Sanches (42e) ont mis à nu les grosses lacunes de la défense du SLO, qui a désormais encaissé 76 buts depuis le début de la saison après la quatrième réussite des hommes de Ludovic Magnin inscrite par Diabaté (79e)!

Yverdon est aussi désormais certain de jouer encore dans l'élite lors du prochain championnat. Les joueurs du nord vaudois, qui avaient besoin d'un point, en ont récolté trois en s'imposant 3-1 face à Lucerne grâce à des réussites d'Aké (45e), Rodrigues (46e) et Carlos (54e).

Ces deux résultats signifient que Grasshopper n'échappera pas à la place de barragiste. Les Zurichois, qui n'avaient plus le contrôle de leur destin, ont perdu 1-0 à domicile contre le FC Bâle lors de cette 37e journée, sur un but de Frei à la 94e. Ils joueront leur place en Super League dans un barrage aller/retour de tous les dangers, probablement contre Thoune.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Taureau

Avec la moitié du Zodiaque alignée dans votre Signe aujourd'hui, attendez-vous. Assurément, à des moments mémorables et des découvertes inattendues !

Les Sujets à la Une

X