Rejoignez-nous

Vaud

Albert Rösti visite la centrale hydroélectrique de Veytaux (VD)

Publié

,

le

Albert Rösti (à droite) et Vassilis Venizelos ont visité vendredi matin la centrale hydroélectrique de Veytaux. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le conseiller fédéral Albert Rösti a visité vendredi matin la centrale de pompage-turbinage de Veytaux (VD), au bord du lac Léman. L'occasion pour le ministre de l'énergie de souligner l'importance de l'hydraulique dans la production d'électricité en Suisse.

Alors que la population se prononcera le 9 juin sur la loi sur l'énergie, Albert Rösti a parlé d'une "visite symbolique" pour "montrer l'importance" des centrales hydroélectriques dans le pays. "Parmi les énergies renouvelables, on parle beaucoup du soleil et du vent, mais l'eau reste le plus important, plus de 50% de l'électricité produite en Suisse provenant de l'hydraulique", a-t-il souligné au terme de sa visite.

Le Bernois a rappelé que, dans le domaine des installations hydroélectriques, la loi soumise à votation prévoit la construction de 16 nouvelles centrales, qui bénéficieront de procédures accélérées. "Comme ministre de l'énergie, je suis responsable d'un approvisionnement sûr en électricité. Et aujourd'hui, il faut produire plus. Cela sera possible avec un 'oui' le 9 juin, tandis qu'un refus nous exposerait toujours à des risques de pénurie", a-t-il affirmé.

Vendredi matin à Veytaux, à proximité du château de Chillon, le chef du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) a passé une petite demi-heure dans la centrale de pompage-turbinage, dont il s'est dit "très impressionné" par la grandeur des installations. Il était notamment accompagné du conseiller d'Etat vaudois Vassilis Venizelos et de la patronne du groupe Alpiq Antje Kanngiesser.

Pompage-turbinage avec l'Hongrin

Sur le site de Veytaux, il existe en fait deux centrales de pompage-turbinage souterraines: la première a été mise en service en 1971, la seconde en 2017. Elles sont exploitées par les Forces Motrices Hongrin-Léman (FMHL), une société détenue par Romande Energie, Alpiq, le Groupe E et la Ville de Lausanne.

Près de 900 m plus haut, au coeur des Préalpes vaudoises, les FMHL possèdent aussi le barrage de l'Hongrin. Ainsi, lorsque la demande en électricité est forte, les FMHL font turbiner les eaux du lac de l'Hongrin. A l'inverse, lorsque l'offre en électricité excède la demande, les eaux du Léman sont pompées dans le lac de l'Hongrin, explique la société sur son site internet.

Elle y précise que les usines de Veytaux I et II peuvent turbiner jusqu'à 56 m3/s. En sens inverse, les pompes peuvent refouler jusqu'à 42 m3/s d'eau du Léman vers l'Hongrin. Les deux centrales représentent une puissance de 480 mégawatts (MW).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Lausanne: 5000 visiteurs pour le retour de la Nuit des images

Publié

le

Plateforme 10 a accueilli samedi la dixième édition de la Nuit des Images. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Nuit des images a attiré samedi quelque 5000 visiteurs sur le site de Plateforme 10 à Lausanne. La manifestation signait son grand retour après cinq ans d'absence.

Le public a bravé une météo froide et pluvieuse pour découvrir le programme concocté par Photo Elysée. Plus de 65 artistes nationaux et internationaux y ont présenté des projets inédits ou revisités, à l'image d'une animation monumentale de Damjanski.

Après des années dans les jardins de l'ex-Musée de l'Elysée, le Quartier des arts de Plateforme 10 servait pour la première fois de décor à cette fête de la photographie. Pour l'occasion, les trois musées du site - MCBA (Beaux-arts), mudac (design) et Photo Elysée - étaient exceptionnellement ouverts jusqu'à 01h00, avec entrée libre.

Tirages décalés

Plusieurs activités ludiques et créatives étaient proposées. Plus de 400 personnes sont ainsi reparties avec un tirage conçu dans le cadre de l'installation "Exquisite Corpse" de Jaap Scheeren et Luke Stephenson. Et une voiturette transformée en petite discothèque a accueilli environ 150 curieux, détaille lundi un communiqué.

La Nuit des images a également permis au public de rencontrer des artistes de renom. Le photographe Antoine d'Agata, membre de Magnum Photos, est revenu sur son travail avec un diaporama dévoilant 30 ans de carrière. Debi Cornwall, lauréate du Prix Elysée 2023, est venue présenter "Citoyens modèles", qui examine la mise en scène de la réalité et la citoyenneté aux Etats-Unis.

En 2019, la dernière édition de la Nuit des images, avant le déménagement de Photo Elysée sur le site proche de la gare, avait attiré quelque 7500 personnes. La manifestation avait atteint une fréquentation record en 2015, avec 11'000 personnes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Gaznat nomme un nouveau directeur général

Publié

le

Gilles Verdan va reprendre en janvier la direction de Gaznat (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La société vaudoise Gaznat, qui assure l'approvisionnement et le transport de gaz naturel en Suisse romande depuis 1968, a nommé Gilles Verdan comme nouveau directeur général. Il prendra ses fonctions le 1er janvier 2025.

M. Verdan est directeur du département Réseau de Gaznat depuis mars 2008, lit-on dans un communiqué publié lundi. Il sera chargé d'assurer la transition énergétique tout en menant à bien l'avenir de la société basée à Vevey. Il succèdera à René Bautz qui souhaite prendre sa retraite après avoir rejoint Gaznat en 2002. Ils dirigeront l'entreprise en tandem en fin d'année afin d'assurer une transition optimale.

En outre, il est prévu que René Bautz reprenne officiellement la présidence de Gaznat pour le début de l'année prochaine.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Lausanne

Métiers de l'informatique: l'EPSIC testera des cours à distance

Publié

le

L'EPSIC va tester les cours à distance avec certains apprentis dans les métiers de l'informatique (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L’Ecole professionnelle de Lausanne (EPSIC) lancera à la rentrée prochaine un projet-pilote pour les apprenties et apprentis dans les métiers de l’informatique. Les cours professionnels seront donnés en alternance à distance et en présentiel pour les élèves de dernière année. Sept classes sont concernées.

Le projet doit permettre de former davantage de collaborateurs dans un domaine où les besoins de personnel qualifié sont très importants, écrit le canton lundi dans un communiqué. Son concept: les cours seront donnés alternativement à distance et en présentiel, une semaine sur deux, selon le principe de l’apprentissage mixte ou "blended learning", déjà utilisé dans des établissements en Suisse alémanique.

Cette alternance comporte potentiellement plusieurs avantages: elle permet de libérer ponctuellement des places pour pouvoir former plus de personnes dans des métiers qui connaissent une pénurie de main-d'oeuvre, mais aussi de diminuer les déplacements, en particulier pour celles et ceux qui viennent de loin. Un lien fort entre les élèves mais aussi avec le corps enseignant reste toutefois garanti grâce à la présence régulière en classe.

Cette méthode participe également à la promotion de l’éducation numérique, en positionnant l’EPSIC comme une école pionnière en Suisse romande. Un lien fort entre les élèves mais aussi avec le corps enseignant reste garanti grâce à la présence régulière en classe.

Bilan après un an

Pour mener à bien ce projet-pilote, l’école peut compter sur son expertise et sur son équipement, déjà utilisé durant la période Covid. Plusieurs facteurs sont réunis pour que cet essai se déroule dans les meilleures conditions. Le corps enseignant et les élèves ont notamment été associés en amont à l’élaboration du projet.

De plus, en raison de leur domaine d’activité, les élèves et le corps enseignant maîtrisent les outils. Ce mode de travail, très répandu dans les métiers de l’informatique, fournit aussi aux apprenties et apprentis une expérience utile dans leur pratique professionnelle.

Des pointages réguliers seront effectués. Un bilan est prévu à l’issue de cette année de test pour évaluer l'avenir de ce projet.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Une nouvelle directrice pour le Château d'Aigle

Publié

le

Le Château et les musées d'Aigle ont une nouvelle directrice (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Sophie Menghini prendra les rênes du Château d'Aigle et de ses musées à partir du 1er août prochain. La nouvelle directrice, 51 ans, est actuellement directrice adjointe du Château de Chillon.

Diplômée de l'Ecole hôtelière de Lausanne (EHL), Sophie Menghini a grandi et fait ses classes à Aigle. Elle apporte "une riche et longue expérience dans le tourisme, la gestion d'événements et la direction d'un monument historique", annonce lundi le comité de l’Association du Château d’Aigle et de ses Musées (ACAM).

Son expertise constitue "un atout important" pour promouvoir le Château en tant que lieu historique, culturel et oeno-touristique "incontournable", note le communiqué. En mars, l'association avait annoncé qu'elle souhaitait mieux mettre en valeur l'édifice, afin qu'il ait "la place qu'il mérite". Elle veut aussi renforcer Aigle dans son rôle de capitale mondiale du chasselas.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

Vos affaires reprennent de manière tangible et votre dynamisme inébranlable surmonte tous les obstacles. Il est évident que votre réussite est manifeste !

Les Sujets à la Une

X