Rejoignez-nous

Vaud

Echos du Parlement vaudois du 19 mars

Publié

,

le

Le traitement du PAC Lavaux a notamment continué lors de la matinée du 19 mars, avant d'être renvoyé en commission. (Archives © KEYSTONE/Cyril Zingaro)

Les députés vaudois étaient en séance ce mardi 19 mars. Tour d'horizon de quelques sujets abordés par le plénum vaudois cette semaine.

Les députés vaudois se sont retrouvés ce mardi pour une nouvelle session du Grand Conseil. Retour sur quelques dossiers traités par le plénum :

Renvoi du PAC Lavaux en commission

La suite du traitement du PAC Lavaux, objet inédit devant le Grand Conseil, continuait en cette matinée de mardi. Mais, retournement de situation, alors que le plénum a voté pour un retour en commission du dossier.

La situation a en effet évolué, alors qu'une opposition de la Commission intercommunale de Lavaux, la CIL, et de plusieurs Municipalités de la région, aurait été traitée de manière "inéquitable" lors du premier passage en commission. Pour éviter des recours contre le dossier, toutes les oppositions doivent être traitées équitablement et avec le même arbre décisionnel a notamment expliqué la députée PLR Florence Gross.

Muriel ThalmannDéputée PS et présidente de la commission

Présente lors des débats, la ministre vaudoise en charge du dossier, Christelle Luisier, a abondé dans le sens d'un retour en commission, tout en souhaitant qu'elle puisse se réunir rapidement afin d'éviter de faire traîner le dossier.

Supprimer les apparentements

Stopper les apparentements de listes électorales. Philippe Miauton, député PLR au Grand Conseil, souhaite arrêter cette "cuisine électorale" qui ne cesse de compliquer la compréhension pour les électeurs et citoyens. Il dénonce notamment les apparentements, qui impliquent parfois de donner des suffrages à des partis que le votant ne souhaite pas forcément soutenir. Il est en effet possible dans le canton de Vaud d'apparenter des listes lors d'élections à la proportionnelle.

Un apparentement, c’est la fusion de deux ou plusieurs partis ou liste de candidats à une élection à la proportionnelle. Cela permet de réunir les suffrages de l’entier des listes. Ce qui, techniquement, augmente la possibilité pour un groupe de décrocher des sièges. Puis, ceux-ci sont ensuite répartis entre les différents membres de l’apparentement.

Philippe MiautonDéputé PLR au Grand Conseil

Les apparentements, une manie politique plutôt récente rappelle le député PLR. Dans ces deux textes, Philippe Miauton propose donc d'annuler la possibilité d'apparentements, ou de fixer le quorum à 7% dans le cas contraire :

Philippe MiautonDéputé PLR au Grand Conseil

Les deux textes du députés ont été envoyés en commission.

Questions autour des gens du voyage

Deux interpellations ont été déposées au plénum par le député UDC Nicola Di Giulio, concernant les gens du voyage. Ces deux textes posent ainsi des questions au Conseil d'Etat. Le premier vise à une harmonisation de la situation, et de "garantir l'égalité de traitement" :

Nicola Di GiulioDéputé UDC au Grand Conseil

Son deuxième texte s'oriente davantage sur les conditions d'accueil, ou programmes spécifiques du gouvernement pour répondre aux défis qui se présentent :

Nicola Di GiulioDéputé UDC au Grand Conseil

Egalement conseiller communal à Lausanne, Nicola Di Giulio déposera également ce mardi soir au plénum municipal une interpellation dans ce même dossier :

Nicola Di GiulioDéputé UDC au Grand Conseil

Les deux interpellations cantonales déposées par le député UDC ont été envoyées au Conseil d'Etat, qui a désormais trois mois pour y répondre.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Record d'affluence au festival Morges-sous-Rire

Publié

le

Le Théâtre de Beausobre à Morges était l'une des trois scènes du festival Morges-sous-rire (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Plus de 15'000 spectateurs, un record, ont assisté aux 28 spectacles du festival d'humour Morges-sous-Rire, entre le 9 et le 15 juin. Une troisième scène, celle de La Paille, accueillait des artistes, en plus de celles du Théâtre de Beausobre et du CUBE.

Cette 36e édition "diversifiée et audacieuse" a tenu "toutes ses promesses", se sont réjouis les organisateurs dans un communiqué diffusé dans la nuit de samedi à dimanche.

Outre Gad Elmaleh, cette édition a réuni des grands noms de l'humour francophone, comme Jarry, Brigitte Rosset et Marc Donnet-Monay, Michel Boujenah ou Joseph Gorgoni. Elena Nagapetyan, Laura Chaignat, Waly Dia, GuiHome et Guilleramo Guiz, qui touchent un public plus jeune, étaient aussi au programme.

Ils ont tous joué à guichets fermés, précisent les organisateurs dans leur communiqué. La prochaine édition du festival Morges-sous-Rire aura lieu du 11 au 18 juin 2025.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

L'équipe UAE continue de dominer le Tour de Suisse

Publié

le

Adam Yates et Joao Almeida sont au-dessus du lot sur ce Tour de Suisse (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

L'équipe UAE continue d'écraser le Tour de Suisse. Le maillot jaune Adam Yates a en effet remporté la 7e étape à Villars-sur-Ollon devant son coéquipier João Almeida.

Le Britannique et le Portugais sont arrivés ensemble dans la station vaudoise au terme des 118 km de cette étape montagneuse avec 3000 m de dénivelé positif, qui proposait deux ascensions du col de la Croix et deux fois la montée vers Villars-sur-Ollon. Yates et Almeida ne se sont pas disputé la victoire d'étape, le maillot jaune franchissant la ligne juste devant son collègue.

Avant le contre-la-montre final entre Aigle et Villars-sur-Ollon (15,7 km), Adam Yates possède 31 secondes d'avance sur Almeida et 1'51 sur le Colombien Egan Bernal. Mais le Britannique doute qu'il puisse s'imposer dimanche: "João est super-fort en contre-la-montre. J'estime qu'il peut me reprendre jusqu'à une minute."

Egon Bernal n'a quant à lui pas pu profiter du gros travail de ses coéquipiers d'Ineos Grenadiers et a lâché trente secondes supplémentaires samedi. Le Grison Matteo Badilatti, 16e de l'étape, est pour sa part toujours le meilleur Suisse. Il a gagné quatre places samedi et figure désormais au 15e rang, à 8'15.

Dernier rescapé de l'échappée du jour, le Norvégien Johannes Staune-Mittet a été rejoint à un peu plus de 4 km de l'arrivée. L'Autrichien Felix Gall a alors attaqué, mais il n'a pas réussi à créer une grosse différence. A 3 km du but, Joao Almeida a lancé la chasse et Gall a été repris peu après. Le maillot jaune a alors accéléré et seul Almeida a pu prendre sa roue. L'Américain Matthew Riccitello a pris la troisième place de l'étape à 14 secondes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Ludovic Paschoud nouveau président du Centre Vaud

Publié

le

Le vigneron-encaveur de Lutry Ludovic Paschoud est le nouveau président du Centre Vaud (archives). (© KEYSTONE)

Ludovic Paschoud, 40 ans, vigneron-encaveur à Lutry, est le nouveau président du Centre Vaud. Il succède à Emilio Lado, nommé récemment secrétaire général du Groupement suisse de l'industrie des machines (GIM), qui a dû se retirer pour éviter le cumul des fonctions.

Elu samedi lors de l'assemblée générale du parti à Tolochenaz, Ludovic Paschoud sera appuyé par les vice-présidentes Jaqueline Bottlang-Pittet, réélue à la fonction, et Faustine Tsala, ancienne présidente des Jeunes du Centre Vaud, a communiqué le Centre Vaud.

Le parti se réjouit par ailleurs de s'être fait une place dans le canton en réussissant à faire élire une conseillère d’Etat et une conseillère nationale en deux ans. Le nouveau comité aura pour objectif de consolider le travail entrepris ces dernières années et de continuer à positionner le Centre comme le parti de la famille, de la classe moyenne et du monde agricole.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Le Bois de Ballens (VD) occupé par des activistes

Publié

le

Le bois de Ballens au pied du Jura fait l'objet d'une occupation par le mouvement "Grondements des terres (photo d'illustration). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Des dizaines d’activistes "pour la protection du vivant" ont débuté samedi l’occupation du Bois de Ballens dans le canton de Vaud. Ils exigent du Conseil d'Etat un décret pour protéger le site ainsi que l’adoption d’un moratoire sur l’ouverture de nouvelles carrières.

Au nombre d'une petite cinquantaine samedi après-midi selon un décompte de Keystone-ATS, les activistes ont monté des tentes et quelques plateformes dans les arbres. Alors qu'ils attendent encore des sympathisants, leur objectif est de dire "non à un nouveau trou dans le pied du Jura vaudois" selon le communiqué publié par les organisateurs du mouvement Grondements des terres.

"Depuis des années, les géants Holcim et Orlatti se disputent ce bois. Pour cause, sous cette forêt, et les écosystèmes qu’elle abrite, se trouve le plus grand gisement de sable et de gravier du canton, soit 18,5 millions de m3", relève-t-il.

Entre l’extraction des matières premières et le futur enfouissement des déchets d’excavation, le gain approximatif total devrait tourner autour "d’un milliard de francs", qui iront dans la poche de ces grosses entreprises".

L'occupation vise à dénoncer les "vélléités extractivistes et écocidaires" des grands cimentiers sur ce site. Son but est également de soulever l'attention médiatique et citoyenne, a indiqué un porte-parole.

Sa durée n'est pas définie, mais elle se veut dans l'héritage de la ZAD de la colline (colline du Mormont, Eclépens/La Sarraz) et de la contre-expertise du Moulin d’Amour (Vufflens-la-Ville). Dimanche, une discussion sur l'accès à la terre est notamment prévue avec l'organisation Uniterre.

Observatoire indépendant

"Il est grand temps de tirer le frein d’urgence à l’industrie destructrice et polluante du béton", estime le mouvement. Il se dit d'ailleurs déçu du contre-projet à l’initiative Mormont présenté le 13 juin par le Conseil d’Etat. Aucune mesure ambitieuse et réaliste n’y est planifiée quant à la réduction de ce matériau, souligne-t-il.

Grondement des terres demande au Canton la création d’un observatoire indépendant de l’accaparement des terres par les cimentiers et un décret exigeant la fin des travaux sur la colline du Mormont.

L'an dernier, le mouvement avait été à l'origine de déprédations sur plusieurs terrains de golf. Il s'était aussi installé quelques semaines dans une forêt au bord de la Venoge, sur la commune de Vufflens-la-Ville (VD) pour dénoncer l'utilisation potentielle du site comme gisement de gravier par l'entreprise Orllati.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Lion

Tensions et ressentiments. Dans de telles circonstances, c’est VOUS qui allez chercher à apaiser les esprits en favorisant le dialogue ouvert

Les Sujets à la Une

X