Rejoignez-nous

Lausanne

De gros changements vont secouer le site de Beaulieu

Publié

,

le

C’est une profonde mutation qui attend le site de Beaulieu à Lausanne. Huit mois après la crise qui a secoué le centre de congrès, le Conseil de Fondation propose toute une série de changements : l’organisation sera dissoute et remplacée par une SA. Quant aux Halles Nord, elles seront démolies.

Des décisions qui interviennent alors qu’une enquête pénale est toujours en cours. Elle vise l’ancien secrétaire général de la Fondation. En décembre 2017, un audit avait mis au jour d’importants dysfonctionnements. Le prévenu avait notamment accordé des mandats à des sociétés qui lui étaient proches, ou qui lui appartenaient. Il avait aussi caché la situation financière réelle de Beaulieu.

Aujourd’hui, les comptes 2017 révisés de la Fondation confirment les malversations. Ils font apparaître un déficit de 15 millions de francs dont 12 millions concernent des écritures correctrices pour des sommes qui ne figuraient pas dans le compte de résultat.

Le Syndic de Lausanne et Président de la Fondation de Beaulieu, Grégoire Junod :

Grégoire JunodSyndic, Lausanne

Et cette mutation, elle se traduira par la démolition des Halles Nord. Ce qui doit permettre, selon la Fondation de Beaulieu, une valorisation foncière du secteur, y compris le Front Jomini. L’accueil des congrès et autres salons sera ainsi concentré sur le Palais de Beaulieu et les halles Sud.

Grégoire Junod, Syndic de Lausanne :

Grégoire JunodSyndic, Lausanne

Concernant la gouvernance, la Fondation de Beaulieu sera dissoute. Une société anonyme en reprendra les actifs et assurera la gestion, la location et la valorisation du site. La SA sera dotée par la Ville de Lausanne d’un capital propre de 36 millions de francs.

En attendant ces modifications, tant opérationnelles que physiques, la Fondation, dirigée par Nicolas Gigandet, reprend le contrôle et la gestion de l’ensemble du site de Beaulieu. MCH interviendra désormais comme locataire, uniquement. MCH qui est assuré de pouvoir organiser jusqu’en 2021 le Comptoir Suisse dans le centre de congrès actuel. La suite devra être discutée.

Enfin, le chantier de l’Ecole de La Source est terminé. L’ELS pourra ouvrir comme prévu, à Beaulieu, le 18 septembre. Autres volets : les travaux de rénovation du Théâtre, devisé à 35 millions, et ceux de construction du Tribunal Arbitral du Sport, débuteront en juillet prochain.

 

 

Lien vers le communiqué de la Fondation de Beaulieu

 

CRÉDIT PHOTO : KEYSTONE / JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Continuer la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Leone Stephane

    6 février 2019 à 12:32

    Privatisation du seul lieux d'exposition de Lausanne. Cela à cause d'une personne qui à voulu s'en mettre pleins les poches. Je dis pas bravo comme toujours à notre belle capital olympique.
    Déjà que la ville ne met rien en place en terme d'aide. Presque aucune subvention ne s'accorde donc fini les animations, concerts, conventions. Place aux activités lucratives extrêmement onéreuses. En bref, Lausanne futur ville morte au budget inabordable tant pour le peuple que pour les exposants. Continuer à privatiser pour tout ruiner. Je vous félicite pas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Plus de 15'000 places de garde seront nécessaires d'ici 2030

Publié

le

Le besoin croissant d'accueil de jour des enfants s'explique par un triple facteur: la croissance démographique vaudoise, la diminution du nombre de ménages dans lesquels seul un des deux parents exerce une activité professionnelle et la hausse du taux moyen d'activité des mères (archives). (© Keystone/DPA/CHRISTOPH SOEDER)

Alors qu'il manque actuellement plus de 10'000 places de garde dans le canton de Vaud, la Fondation pour l'accueil de jour des enfants (FAJE) estime qu'il en faudra 41'600 en 2025 et 43'100 à l'horizon 2025. Ces objectifs visent un taux de couverture idéal de 40%, soit 40 places pour 100 enfants, permettant de couvrir la totalité de la demande estimée d'ici 2025-2030.

Aujourd'hui, le taux de couverture se situe à près de 28% avec l'offre subventionnée et de 33% environ en y ajoutant l'offre privée. "Le besoin en placement préscolaire et parascolaire ne cesse de croître", ont affirmé devant la presse mardi à Lausanne le président du Conseil de Fondation et la directrice de la FAJE, Andreas Sutter et Sylvie Lacoste.

Sur la base de deux études, ils ont fixé et présenté les objectifs ainsi que les orientations stratégiques de la FAJE à horizon 2025-2030, en matière de développement et de financement des prestations d'accueil de jour des enfants.

L'augmentation du nombre de places reste la priorité, ont expliqué les deux responsables. Une première étude a donné des réponses statistiques, révélant un triple phénomène: la croissance démographique vaudoise, la diminution du nombre de ménages dans lesquels seul un des deux parents exerce une activité professionnelle et la hausse du taux moyen d'activité des mères.

Demande partiellement satisfaite

Le rapport indique qu'il faudrait atteindre, à horizon 2025, un taux de couverture global tous âges confondus de 40%, soit 41'600 places plein temps alors qu'en 2021, le nombre de places subventionnées s'élevait à 24'496 en accueil collectif et 3448 places en accueil familial de jour, soit au total 27'994 places plein temps. Le besoin a tendance à s'accroitre en 2030, avec un plafond théorique de 43'106 places (1/3 en préscolaire et 2/3 en parascolaire).

Ce constat global ne rend pas compte de la réalité contrastée sur le terrain, certains des 32 réseaux vaudois d'accueil de jour étant proches de la pleine satisfaction du besoin et d'autres continuant à souffrir d’un décalage important entre l'offre et la demande, a souligné Mme Lacoste.

A relever que, malgré la "hausse spectaculaire" du nombre de places depuis les quinze ans d'existence de la FAJE - +85% en préscolaire de 0 à 4 ans et +209% en parascolaire de 4 à 12 ans -, la demande n'est que partiellement satisfaite. La Fondation évalue que 13'606 places seraient nécessaires en 2025 et 15'112 places à horizon 2030.

"Nous nous fixons comme objectif de croissance raisonnable d'atteindre au minimum la moitié de ces places manquantes, soit environ 1120 places par an sur sept ans", a indiqué Mme Lacoste. Elle n'écarte pas la perspective d'atteindre même 60 à 65% du but.

Proche du domicile et petites structures

En collaboration avec Statistique Vaud et l'Institut gfs.bern, une enquête qualitative avait été lancée auprès d'un échantillon représentatif de 5000 ménages afin de connaître la perception des parents concernant les modes de garde existant dans le canton.

Cette étude montre que deux tiers des parents interrogés recourent à l'utilisation de solutions d' accueil externes. Il en ressort dans l'ensemble "un fort degré de satisfaction". Les facteurs renforçant la satisfaction tiennent essentiellement à un accueil favorisant le bien-être de l'enfant, avec la possibilité d'obtenir une solution d'accueil proche du domicile, dans de petites structures, dotées d'un personnel stable, propice au lien de confiance.

La disponibilité des places est jugée bonne pour la moitié des parents tandis que l'autre moitié la juge insuffisante, toujours selon cette seconde étude. Cela traduit probablement la disparité de l'offre sur le canton, selon M. Sutter.

Les principales critiques concernent l'absence de solutions alternatives d'accueil lorsque l'enfant est malade (77% des parents interrogés), la cherté des places (61%) et un manque de flexibilité dans la solution d'accueil (47%). Elles ont été prises en compte dans la stratégie 2025-2030 de la FAJE.

Budget de 160 millions

Pour cette année, la FAJE dispose d'une enveloppe budgétaire de 160 millions de francs et de 170 millions environ pour 2024. Précisons que pour 2022 par exemple, 53% du financement provient de l'Etat de Vaud et 45% des employeurs. Le solde provient de l'Office fédéral des assurances sociales (6%), de la contribution des communes (3%) et de la Loterie romande (1%).

Pour cette même année 2022, le coût total de l'accueil de l'enfance dans le canton s'est élevé à 628 millions de francs. La FAJE y contribue à hauteur de quelque 22%, les communes à 33% et les parents à 42% environ.

Outre le subventionnement des réseaux d'accueil de jour existant dans le canton, la FAJE a pour mission d'évaluer les besoins, de coordonner l'organisation de l'accueil de jour et de favoriser la création de places.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Crédit de 10 millions validé pour entretenir le réseau routier

Publié

le

Les députés vaudois ont validé un crédit de 10,4 millions pour l'entretien du réseau routier cantonal (photo d'illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le Grand Conseil vaudois a validé mardi un crédit-cadre de 10,4 millions de francs pour la réfection de divers ouvrages d'art du réseau routier cantonal. Ce montant, qui n'a pas suscité d'oppositions, comprend des travaux qui seront menés entre 2024 et 2028, mais aussi des études pour préparer le crédit-cadre 2029-2032.

Parmi les ouvrages à assainir figurent le pont autoroutier de la Chocolatière à Bussigny, la galerie de protection de Vallorbe, le pont sur la Broye à Moudon, le viaduc du Sépey, le pont sur la Torneresse à Château-d'Oex, l'estacade des Posses à Bex ou encore le pont de la Porte-du-Scex à Chessel.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Une crèche artisanale au coeur de la Cathédrale de Lausanne

Publié

le

Durant les Fêtes de Noël, la Cathédrale accueillera une grande crèche et l'auteur de polars Marc Voltenauer (Image prétexte). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Cathédrale de Lausanne accueillera une grande crèche artisanale de huit mètres de long du 19 au 25 décembre prochain. Une quarantaine de figurines interpréteront la nativité dans un décor original subtilement éclairé. Et lors du culte de la Nuit de Noël, la pasteure Line Dépraz échangera avec l'auteur de romans policiers Marc Voltenauer.

La crèche prendra place dans le choeur de la Cathédrale. Elle a été réalisée par Annick Vuilleumier et Véronique Delaloye, qui se passionnent pour la création artisanale et la tradition des crèches.

Autre moment fort des célébrations de fin d'année, le culte de la Nuit de Noël se tiendra le 24 décembre à 23h00. Il sera précédé d'une chantée populaire ouverte à tous, dès 21h00, avec le Choeur de la Cathédrale sous la direction de Céline Grandjean.

Lors du culte, la pasteure Line Dépraz dialoguera avec l'auteur Marc Voltenauer autour de la thématique de la lumière et des ténèbres. "La situation globale du monde impose son lot de noirceur aux humains. Nous évoquerons quel voile de lumière la fête de Noël permet de lever", explique la pasteure dans un communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Un superordinateur pour donner un coup de pouce à l’IA suisse

Publié

le

L?ETH Zurich et l'EPFL lancent "Swiss AI", une initiative reposant sur le nouveau supercalculateur "Alps" en vue de développer une intelligence transparente et fiable (photo d'illustration). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

L’ETH Zurich et l’EPFL lancent conjointement "Swiss AI", une initiative qui vise à positionner la Suisse comme leader dans la mise en oeuvre d’une intelligence artificielle (IA) transparente et fiable. Elles utiliseront à cet effet le nouveau supercalculateur "Alps".

Le supercalculateur "Alps" du CSCS de l'ETH Zurich entrera en service à Lugano en février 2024. Avec ses 10'000 processeurs graphiques (GPU) de dernière génération, il fait partie des ordinateurs les plus puissants du monde. Il a été spécialement conçu pour répondre aux besoins des applications dans le domaine de l'intelligence artificielle, expliquent l'ETH et l'EPFL lundi dans un communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Ce jour débute en beauté, apportant une fantaisie délassante et les interactions dont vous avez tant besoin. Tout se met parfaitement en place !

Les Sujets à la Une

X