Rejoignez-nous

Lausanne

Vols dans des véhicules: un suspect appréhendé

Publié

,

le

Un homme de 52 ans a été interpellé pour une dizaine de vols dans des voitures de livraison non verrouillées, dans le district Riviera Pays d'Enhaut (photo prétexte). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Un individu a commis de nombreux vols dans des véhicules non verrouillés entre juillet 2021 et janvier 2022, dans le district de la Riviera-Pays-d’Enhaut (VD). L'homme qui s'en prenait essentiellement à des voitures de livraison a été interpellé et placé en détention.

L’enquête menée par les gendarmes du Poste de Vevey avec l’appui de la police de sûreté a permis d’identifier un suspect et de le confondre pour une dizaine de cas, a communiqué la police cantonale mercredi. L'homme, un Irakien de 52 ans, a été surpris en flagrant délit de vol de sac à dos, de portemonnaies et d’un téléphone portable dans des véhicules en début d’année.

Interpellé, l'individu a reconnu une partie des faits reprochés. Si les objets dérobés lors des flagrants délits ont pu être retrouvés, le butin des autres vols reconnus par le prévenu n’a pas encore été récupéré.

L’enquête se poursuit sous la direction du Ministère public Strada. La police recommande aux usagers d'être particulièrement vigilants lors de déchargements ou de stationnement de courte durée, le véhicule doit être verrouillé et les effets personnels gardés sous surveillance.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Sandra Jean devient la collaboratrice personnelle d'Isabelle Moret

Publié

le

La journaliste Sandra Jean a été nommée collaboratrice personnelle de la conseillère d'Etat vaudoise Isabelle Moret (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La journaliste Sandra Jean sera la nouvelle collaboratrice personnelle d'Isabelle Moret, cheffe du Département vaudois de l'économie, de l'emploi, de l'innovation et du patrimoine (DEIEP). Elle entrera en fonction à temps plein le 1er janvier 2023.

Actuellement conseillère externe pour la Suisse romande du conseiller fédéral Ignazio Cassis durant son année présidentielle, Sandra Jean, 48 ans, est une journaliste aguerrie de Suisse romande. Successivement rédactrice en chef du Matin, directrice des rédactions du Nouvelliste et responsable du média en ligne watson.ch, elle possède une connaissance approfondie des médias et des institutions politiques romandes et suisses, souligne le Conseil d'Etat jeudi dans un communiqué.

Carmelo Laganà, qui occupait le poste de collaborateur personnel jusqu'à présent, est nommé secrétaire général adjoint du département dès le 1er décembre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Seniors: le Canton veut doubler les logements protégés d'ici 2030

Publié

le

Aujourd'hui, 60 sites de logements adaptés avec accompagnement (LADA) sont reconnus par le Canton de Vaud, ce qui représente près de 1600 appartements accueillant plus de 1800 seniors et personnes en situation de handicap (photo symbolique). (© Keystone/GAETAN BALLY)

Le Canton de Vaud se préoccupe de ses seniors. L'Etat veut renforcer le dispositif actuel pour permettre aux personnes âgées de vivre à domicile le plus longtemps possible. Il compte ainsi presque doubler le nombre de "logements protégés", appelés désormais logements adaptés avec accompagnement (LADA), d'ici 2030.

Selon Statistique Vaud, d'ici 2040, une personne sur cinq aura plus de 65 ans et, d'ici 2050, le nombre de personnes de plus de 80 ans va doubler. Cette évolution implique des enjeux considérables au niveau de l'hébergement et des conditions d'habitation des seniors, ont résumé jeudi les conseillères d'Etat Rebecca Ruiz et Christelle Luisier, en présentant un projet de modification de la loi d'aide aux personnes recourant à l'action médico-sociale (LAPRAMS).

Répondant à deux postulats parlementaires sur ce thème, cette loi revisitée vise à renforcer la politique des LADA en promouvant notamment le rôle des communes pour la mise en place de ces appartements spéciaux et en facilitant l'accès à ce dispositif. Le projet de loi prévoit aussi une aide financière pour soutenir l'adaptation des logements ordinaires des personnes de 65 ans et plus, ont-elles dit.

Huit mesures au total sont prévues. Parmi elles, une meilleure information et orientation pour la population, un renforcement de l'intégration des LADA dans le dispositif médico-social ou encore la promotion du partage d'appartement entre seniors et étudiants.

Des avantages prouvés

Aujourd'hui, 60 sites de LADA sont reconnus par le Canton, ce qui représente près de 1600 appartements accueillant plus de 1800 seniors et personnes en situation de handicap. L'Etat estime qu'il faudra construire 1500 LADA et logements pour seniors supplémentaires d'ici 2030 pour répondre aux besoins identifiés.

Ces logements protégés s'adressent aux seniors en âge AVS fragilisés pour des raisons physiques, psychiques ou sociales (88% des locataires) et aux personnes en situation de handicap (12% des locataires). Ils disposent d'une architecture adaptée et sont proches des infrastructures tels que commerces, transports et services. Un système d'appel à l’aide peut être installé selon les besoins de la personne, le plus souvent en coordination avec le Centre médico-social (CMS) de la région.

Ces LADA préviennent le déclin fonctionnel et prolongent la vie à domicile: 46% des personnes de 65 ans et plus habitant dans un LADA décèdent à la maison contre 19% des personnes en logement ordinaire, souligne le Canton.

Economiquement intéressant

Le dispositif est aussi "économiquement une alternative très intéressante", car il permet de repousser l'entrée en établissement médico-social de 1,9 année en moyenne. Les économies globales annuelles sont estimées à environ 1 million de francs pour le Canton et 1,6 million pour les communes.

Le projet de modification de la loi va être prochainement soumis au Grand Conseil. Sa mise en ½uvre se fera progressivement dans le cadre de la législature par le Département de la santé et de l'action sociale (DSAS) de Mme Ruiz et par le Département des institutions, du territoire et du sport (DITS) de Mme Luisier.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Lausanne: pétition lancée pour le maintien d'un bureau de la Poste

Publié

le

Le lancement de la pétition a été accompagné de l'accrochage d'une grande banderole sur la passerelle piétonne du Grand-Pont à Lausanne. (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

A Lausanne, une pétition a été lancée jeudi pour le maintien du bureau de la Poste de Saint-François. Pilotée par le collectif "La Poste doit rester à Saint-François", l'action est soutenue par plusieurs organisations, syndicats et partis de gauche (PS, Verts, POP et Solidarités).

L'avenir de ce bureau postal en plein coeur de la capitale vaudoise est en effet menacé. La Poste, qui est locataire des lieux, a la garantie de pouvoir rester jusqu'au 31 mars 2023. Des discussions sont en cours pour la suite, le propriétaire voulant faire des travaux. Les pétitionnaires craignent une fermeture du bureau, le plus grand de la ville en matière de zone d'accueil du public.

"La pétition vise à démontrer l'engagement fort des usagers et des citoyens pour un service public postal fort, accessible, et de proximité, au service des gens et de l'économie locale", a indiqué jeudi le collectif. Le lancement de cette pétition a été accompagné de l'accrochage d'une grande banderole sur la passerelle piétonne du Grand-Pont.

"Deux tiers des offices de postes locaux ont disparu au cours des 20 dernières années, et comme l'a montré le cas récent de la Bourdonnette, même la transformation en agence postale intégrée dans un commerce ne garantit aucune continuité. La fermeture de l'office de Saint-François serait tout simplement une catastrophe pour l'accès au service public", note encore le collectif.

Vendu par Swisscom

L'Hôtel des Postes, construit il y a plus d'un siècle, a toujours accueilli des guichets et un centre de tri. L'office est aujourd'hui prisé des entreprises et des commerces du centre-ville, ainsi que de ses habitants, vu sa situation centrale et proche des transports publics.

Lors de la séparation des PTT en deux entités, les locaux ont été attribués à Swisscom, qui l'a ensuite vendu à la société immobilière zurichoise PSP Management SA. La propriétaire veut effectuer des travaux et a mis à l'enquête des transformations. Un espace commercial serait notamment envisagé, mais plusieurs alternatives et propositions sont sur la table.

Le bail court jusqu'au 31 mars 2023 et dans les discussions en cours avec La Poste, une éventuelle prolongation du bail jusqu'à la date du début des travaux est aussi possible. La Poste a déjà indiqué en juin dernier qu'elle "mettra tout en oeuvre pour obtenir le maintien d'une filiale postale dans ce bâtiment".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

L'UDC Vaud désignera son candidat aux Etats d'ici la fin de l'hiver

Publié

le

Kevin Grangier, président de l'UDC Vaud, annoncera la candidature UDC pour les Etats d'ici la fin de l'hiver (archives). (© Keystone/CYRIL ZINGARO)

L'UDC Vaud désignera son candidat dans la course au Conseil des Etats pour les élections fédérales 2023 d'ici la fin de l'hiver. L'Alliance vaudoise (PLR, UDC, Centre) se dirige vraisemblablement vers un ticket PLR-UDC pour viser les deux sièges vaudois actuellement détenus par les sortants Olivier Français (PLR) et Adèle Thorrens (Verts).

Le PLR Vaud doit choisir le 8 décembre en congrès entre l'ancien conseiller d'Etat Pascal Broulis et la conseillère nationale Jacqueline de Quattro. "Nous choisirons nous notre candidat vers la fin de l'hiver", a indiqué jeudi le président de l'UDC Vaud Kevin Grangier, interrogé par Keystone-ATS. Aucun nom ne sera donc désigné avant la fin de l'année.

"Nous devons encore finaliser nos accords au sein de l'Alliance vaudoise s'agissant des élections au Conseil national et au Conseil des Etats, notamment la question des apparentements. Pour les Etats, notre souhait est d'avoir un ticket PLR/UDC. Mais nous devons aussi réfléchir au rôle et à la place du Centre Vaud pour ces fédérales 2023", a expliqué M. Grangier.

"Profondeur de banc"

"Les discussions sont en cours avec l'Alliance vaudoise et nous aurons probablement un ticket commun avec l'UDC", avait aussi récemment confié à Keystone-ATS Marc-Olivier Buffat, président du PLR Vaud.

Pour la candidature UDC à la Chambre des cantons, M. Grangier se dit déjà satisfait d'avoir à disposition "une bonne profondeur de banc", pour reprendre une métaphore footbalistique. Selon lui, les conseillers nationaux Michaël Buffat et Jacques Nicolet sont clairement "à disposition". Mais il évoque aussi un grand intérêt de certains députés du Grand Conseil vaudois.

Réunis jeudi soir en congrès, les délégués du parti cantonal devaient discuter stratégie et objectifs pour les élections fédérales de l'automne prochain. Ils devaient notamment accepter une toute nouvelle liste, "UDC - Liberté et Mobilité" en plus des deux autres listes classiques, UDC Vaud et jeunes UDC Vaud.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

La Paternelle sème des haricots enchantés au Théâtre de Beaulieu

Publié

le

La Paternelle est de retour au Théâtre de Beaulieu, à Lausanne, avec "Jack et les haricots enchantés", de vendredi à dimanche. (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Après deux années extramuros et une année blanche due au Covid-19, la Paternelle est de retour au Théâtre de Beaulieu, à Lausanne, avec "Jack et les haricots enchantés", de vendredi à dimanche. Il s'agit du 127e spectacle de la mutuelle d'assurance pour orphelins.

L'histoire raconte la suite du conte populaire "Jack et le haricot magique", dans lequel un garçon échange une vache contre des graines de légumineuses miraculeuses. Dans ce séquel écrit par la Vaudoise Marilou Rytz, lauréate du Prix du jeune écrivain de langue française 2021, Jack est devenu Papy J et s'est fait enlever par un géant. Pour le retrouver, ses petits-enfants, Jack junior et Melly, se lancent dans une folle aventure peuplée de personnages féériques.

"On verra pousser des haricots, on rencontrera une multitude de petits ogres et on ouvrira des cages étranges, le tout entre danses, chants et dialogues, dans un tourbillon d'enfants de 8 à 20 ans", résume la Paternelle dans un communiqué. Quelque 150 jeunes monteront sur scène. Et 180 bénévoles ont réalisé les costumes et décors, encadré les comédiens et géré la production. Ils ont été accompagnés par neuf professionnels du monde du spectacle.

Cinq représentations sont agendées: une le vendredi, deux le samedi et deux le dimanche. Un total de 8000 spectateurs sont attendus.

Véritable institution

Fondée en 1884, la Paternelle est une mutuelle d'assurance pour les orphelins, sans but lucratif et gérée bénévolement. Elle apporte non seulement un soutien financier aux familles touchées par le deuil, mais aussi un accompagnement social.

Véritable institution dans le canton de Vaud, elle a proposé des spectacles tous les ans depuis 1886, hormis durant les deux guerres mondiales et en 2020. Elle se produit au Théâtre de Beaulieu depuis 1958. En 2019 et en 2021, pendant la rénovation de la salle, elle s'était déplacée dans un chapiteau à Bellerive, dans la capitale vaudoise et au Théâtre du Jorat, à Mézières.

https://www.paternelle.ch/jack-et-les-haricots-enchantes/

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X