Rejoignez-nous

Vaud

Le Grand Conseil veut accélérer le rééquilibrage canton - communes

Publié

,

le

Christelle Luisier a promis de refaire le point en septembre au sujet du rééquilibrage de la facture sociale entre le canton et les communes (Archives © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La bonne santé financière du canton de Vaud doit profiter aux communes: le Grand Conseil a largement soutenu mardi une résolution demandant au Conseil d'Etat d'accélérer le rééquilibrage canton-communes au sujet de la facture sociale.

Présentés jeudi dernier, les comptes 2020 du canton affichent un excédent de revenus de 6 millions de francs, qui grimpe à 267 millions en excluant diverses écritures de bouclement, notamment des préfinancements. Plusieurs députés ont déploré ces "pirouettes", "artifices" et autres "subterfuges" destinés, selon eux, à éviter de reverser trop rapidement de l'argent aux communes.

Un accord a en effet été signé l'été dernier avec l'Union des communes vaudoises (UCV) sur la facture sociale. Il prévoit des versements progressifs du canton pour arriver à 150 millions de francs par an en 2028. Ce rééquilibrage pourrait toutefois aboutir dès 2026 en cas de comptes positifs du canton. "L'Etat s'y est engagé dans l'accord. Nous proposons que cette clause figure déjà dans le cadre des comptes 2020", a souligné mardi Claire Richard (Vert'libéraux), à l'origine de la résolution.

De nombreux députés se sont exprimés dans le même sens. "L'accord autorise un rééquilibrage plus rapide. Les communes ont été prétéritées depuis trop longtemps, il faut des montants sonnants et trébuchants dès cette année", a affirmé Pierre Zwahlen (Verts).

Réunion en septembre

La ministre en charge du dossier Christelle Luisier a relevé qu'une délégation du Conseil d'Etat s'était entretenue mardi matin avec le comité de l'UCV, justement pour clarifier ce point. Selon elle, la volonté de faire tourner l'accord "à plein régime" dès 2026 tient toujours, mais "la situation est trop incertaine" actuellement en raison de la crise du coronavirus.

Il a été convenu de refaire le point en septembre. "Et si la situation est bonne, nous pourrons allouer une tranche supplémentaire et anticiper sur les années à venir", a-t-elle promis.

Des députés ont reconnu qu'il fallait faire preuve de "vigilance". Reste que "les comptes 2020 prouvent que le canton ne se trouve pas dans une situation inconfortable. Dans ces conditions, il est important que les communes puissent apercevoir la sortie du tunnel le plus rapidement possible", a dit Carole Dubois (PLR).

Au vote, la résolution de Claire Richard a été plébiscitée par 109 députés, tandis qu'ils ont été seulement quatre à la rejeter et 19 à s'abstenir.

Amendement refusé

Hadrien Buclin (Ensemble à Gauche - POP) a souhaité apporter un amendement à cette résolution, afin que seules certaines communes bénéficient de l'argent du canton, et pas celles qui en profiteraient pour baisser leurs impôts et pratiquer de "la sous-enchère fiscale".

Cet amendement amènerait "un biais" et causerait "une entorse importante" à l'accord signé avec l'UCV qui intègre toutes les communes, a estimé Christelle Luisier. La conseillère d'Etat a été entendue et l'amendement a été refusé (75 non, contre 53 oui et 2 abstentions).

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Magie et Rome antique à l'ArchéoLab de Pully

Publié

le

La magie dans la Rome antique au coeur de la nouvelle exposition de l'ArchéoLab de Pully (photo d'illustration). (© KEYSTONE/AP/ALBERTO PELLASCHIAR)

L'ArchéoLab de Pully (VD) propose une nouvelle fois aux enfants et familles de découvrir l'Antiquité sous une forme ludique. Sa nouvelle exposition, "La malédiction d'Hécate", plonge les visiteurs dans l'univers de la magie au temps des Romains.

A voir dès mercredi jusqu'au 17 décembre 2023, l'exposition suit les pas de Luna Griffin, une jeune fille fascinée par la magie, à la recherche de sa mère archéologue qui s'est soudain volatilisée.

Tout au long du parcours, les visiteurs découvrent "un monde où la magie est omniprésente, un monde fait de dieux et de déesses de la nuit, d'objets et de pratiques utilisés par les Romains pour interroger le destin, et le soumettre à leur volonté", écrit l'ArchéoLab dans son dossier de presse.

Plusieurs personnages "colorés et attachants" s'invitent au cours de l'aventure, dans une scénographie empruntée à la bande dessinée. Objets "étonnants" dissimulés dans le décor, reproduction d'artefacts archéologiques "à manipuler sans retenue" et autres vidéos d'animation sont à découvrir au fil de cette "immersion" dans le monde de la magie, poursuit le musée pulliéran.

Des différentes animations seront proposées en parallèle de l'exposition, notamment une soirée Halloween et des ateliers pour les familles en collaboration avec le cinéma CityClub de Pully.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Primes maladie 2023: 6,1% d'augmentation en terre vaudoise

Publié

le

La prime moyenne augmentera dans tous les cantons et de 6,1 sur Vaud. (KEYSTONE/Christian Beutler) (©KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Les Suisses n'échapperont pas à une hausse des primes d'assurance maladie l'année prochaine. Alain Berset, ministre de la santé, a annoncé les chiffres ce mardi: +6,6% en moyenne suisse. Dans le canton de Vaud, les primes augmenteront en moyenne de 6,1%.

Hausse en vue pour les primes d’assurance maladie l’an prochain. Le Conseil fédéral a annoncé la couleur aujourd’hui : la prime moyenne suisse augmentera de 6,6% par rapport à cette année. Elle atteindra ainsi 334 francs et 70 centimes. En cause essentiellement : la pandémie de Covid-19 qui a fait grimper les coûts de la santé. Le record national de l’augmentation est à Neuchâtel, + 9,5%. Vue d’ensemble de la hausse en Suisse, avec notre correspondant à Berne Serge Jubin.

Serge JubinCorrespondant à Berne pour les radios régionales romandes

Vous l’aurez entendu, la hausse devrait se monter à 6,1% dans le canton de Vaud. La prime moyenne grimperait ainsi de plus de 21 francs pour s’établir à 370 francs. Mais la conseillère d’Etat en charge de la santé et de l’action sociale tient à rassurer.

Rebecca RuizConseillère d'Etat vaudoise chargée de la santé et de l'action sociale

Notons encore que le Conseil d’Etat propose, au travers de son budget 2023, d’accorder de nouveaux rabais fiscaux. L’un d’eux concerne justement les déductions de primes maladie. Le Grand Conseil se penchera sur ce budget en décembre.

Vaud en-dessous de la moyenne

Avec 6,1% d'augmentation, le canton de Vaud est en-dessous de la moyenne. Comment cela s'explique? On retrouve Rebecca Ruiz.

Rebecca RuizConseillère d'Etat vaudoise chargée de la santé et de l'action sociale

Rebecca Ruiz appelle donc de ses voeux une avancée des dossiers au niveau fédéral. Mais la ministre vaudois n'en oublie pas pour autant les réserves des assurances. Pour elle, il faut continuer à les inciter à puiser dans ces dernières au profit des assurés.

Rebecca RuizConseillère d'Etat vaudoise chargée de la santé et de l'action sociale
Continuer la lecture

Lausanne

Eric Kaltenrieder élu nouveau procureur général par le Parlement

Publié

le

Le futur procureur général vaudois Eric Kaltenrieder est actuellement le président du Tribunal cantonal. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Sans surprise, le Grand Conseil vaudois a élu mardi après-midi Eric Kaltenrieder comme nouveau procureur général. L'actuel président du Tribunal cantonal (TC) succèdera à Eric Cottier qui partira à la retraite à la fin de l'année après avoir passé 17 ans à ce poste.

Seul candidat en lice à ce poste, M. Kaltenrieder, 52 ans, a été élu par 114 voix sur 139 bulletins valables. Il y avait 21 bulletins blancs. L'élection a eu lieu à bulletins secrets et les débats ont duré plus d'une heure, à huis clos, comme le veut la procédure dans le canton de Vaud.

"C’est avec beaucoup d’émotion et de reconnaissance envers le Grand Conseil que je prends acte de cette élection", a déclaré à Keystone-ATS Eric Kaltenrieder, se disant "très motivé" d'accéder à ce poste. Le score lui "donne une bonne légitimité", affirme-t-il. Il estime que le Ministère public "fonctionne bien" et salue au passage tout le travail effectué par Eric Cottier.

"Il y a eu un style Cottier, il y aura un style Kaltenrieder", dit-il, sans détailler sa politique criminelle future. Il indique toutefois clairement ses priorités: la lutte contre la cybercriminalité, contre la criminalité économique et contre les violences faites aux femmes, ainsi que les agressions sexuelles. Il compte aussi s’investir dans le droit pénal environnemental.

Eric Kaltenrieder a été présenté par le PLR, les autres partis ayant renoncé à défendre une candidature. Les libéraux-radicaux ont eux-mêmes auditionné trois personnes avant d'opter pour le président du TC. Les noms des deux candidats écartés n'avaient pas été dévoilés.

"Très bon score"

"C'est un très bon score (...) Nous sommes très satisfaits", a réagi auprès de Keystone-ATS le chef du groupe PLR au Grand Conseil, Nicolas Suter. "Aujourd'hui, on a choisi un chef, un patron, un responsable" du Ministère public, a complété le président du PLR Vaud Marc-Olivier Buffat. "C'était le meilleur candidat", a-t-il dit.

A gauche, le Vert Didier Lohri s'est dit sceptique de la longueur du débat. "Ce n'était pas très constructif car pas transparent. Il faudrait avoir la franchise d'ôter le huis clos", a-t-il confié dans les couloirs du Parlement.

Le PS et les Verts ont d'ailleurs déposé une motion demandant que l'élection du procureur général et de ses deux adjoints bénéficient de débats publics au Grand Conseil. Leur élection "nécessite une transparence plus importante", a commenté la députée socialiste Jessica Jaccoud.

Avocat puis juge

La commission chargée d'évaluer la candidature avait délivré un préavis positif à l'unanimité. M. Kaltenrieder "possède l'expérience et les qualités requises", a déclaré le président de la commission Nicolas Bolay. "Toutes les compétences requises sont largement atteintes".

Né en 1970, Eric Kaltenrieder a suivi des études de droit à l'Université de Lausanne. Après une licence et un doctorat en droit obtenus à Lausanne en 1994 et 1998, il a décroché son brevet d’avocat vaudois en 2001. Il a ensuite été avocat de 2001 à 2012 à Yverdon-les-Bains et à Morges.

Pendant ses études, il a été greffier substitut au Tribunal des baux et au TC, et pendant son activité d'avocat, vice-président du Tribunal de prud'hommes de Lausanne et du Tribunal de prud'hommes de l'administration cantonale.

Il est ensuite devenu juge cantonal en 2012. Il a aussi été désigné troisième membre de la Cour administrative dès le 1er septembre 2015, puis vice-président du TC dès le 1er juillet 2016, avant d'en prendre la présidence en janvier 2018.

Législature 2023-2027

Le Morgien dirigera le Parquet vaudois pour la législature 2023-2027. Il remplacera Eric Cottier, qui partira à la fin de l'année après avoir passé 17 ans à ce poste.

Ce magistrat à la forte personnalité et à la voix qui porte a piloté la grande réforme ayant vu fusionner les fonctions de procureur et de juge d'instruction, lui laissant moins de temps pour se consacrer aux affaires judiciaires.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Passer à la QR-facture avec positivité

Publié

le

A partir de samedi, la QR-facture remplacera les bulletins de versement orange et rouges. Il sera toujours possible de se rendre à la poste avec ses bulletins ou de les envoyer à la banque. (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Les bulletins de versement traditionnels céderont leur place aux QR-factures. Est-ce une réelle difficulté pour les seniors ? Eléments de réponses avec Tristan Gratier, président de Pro Senectute.

Le QR code prendra encore plus de place dans nos vies d’ici samedi. Ce code-barre numérique, reconnaissable à ses carrés noirs, remplacera les factures traditionnelles, qui ne pourront plus être utilisées à partir du 1er octobre. Un changement qui pourrait effrayer les moins initiés à la technologie. Mais pour l’association Pro Senectute, qui vise à contribuer au bien-être des personnes âgées, cette mutation doit être abordée de manière positive. Et avec un encadrement. On écoute le président de Pro Senectute Vaud Tristan Gratier.

Tristan GratierPrésident de Pro Senectute Vaud

L’association a par ailleurs réalisé un fascicule pour expliquer la transition entre les bulletins de versement orange ou rouges et les QR-factures. A noter qu'il sera encore possible de garder quelques-unes de ses vieilles habitudes, comme amener ses factures à la poste.  

Tristan GratierPrésident de Pro Senectute Vaud

Le directeur de Pro Senectute Vaud se veut donc rassurant face à ce changement. Il estime que la population est bien préparée à la transition.

Continuer la lecture

Vaud

Sylvie Cossy est réélue médiatrice cantonale

Publié

le

Le Grand Conseil vaudois a réélu pour cinq ans la médiatrice cantonale (Image prétexte). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Grand Conseil vaudois a réélu Sylvie Cossy au poste de médiatrice cantonale, pour la période allant du 1er janvier 2023 à fin 2027. La Lausannoise occupe le poste depuis janvier 2021, à la suite de la démission du précédent titulaire. Elle a été facilement élue mardi, par 123 voix sur 127, sur recommandation unanime de la commission.

Le rôle de la médiatrice est d'aider les usagers dans leurs rapports avec les autorités et l'administration et de servir d'intermédiaire lors de différends. Elle doit notamment favoriser la prévention des conflits ainsi que leur résolution à l'amiable.

Sylvie Cossy, née en 1970, est domiciliée à Lausanne. Licenciée en droit de l'Université de Lausanne, elle a travaillé comme déléguée du CICR, puis greffière et cheffe d’office au Tribunal des mineurs. Son parcours professionnel l'a amenée à oeuvrer comme avocate indépendante puis juge au Tribunal administratif fédéral.

Polyglotte, elle parle l'albanais, le français, l'allemand et l'anglais, et a des connaissances d'italien et d'espagnol. Elle a complété son parcours académique par un CAS en médiation.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X