Rejoignez-nous

Vaud

L’éducation « numérique » sera renforcée à l’école vaudoise

Publié

,

le

Renforcer l’éducation numérique à l’école. C’est l’un des objectifs du Conseil d’Etat vaudois pour la législature 2017-2022.

Concrètement, le Gouvernement souhaite former davantage les élèves à l’utilisation des médias et aux contenus en ligne, mais aussi les initier à l’intelligence artificielle et à la programmation.

Explications de Cesla Amarelle, Conseillère d’Etat en charge de la formation :

Cesla AmarelleConseillère d'Etat, VD

Pour aller de l’avant, l’Etat souhaite notamment mutualiser des projets pilotes « numériques » en cours dans certains établissements. Une journée de discussion sera d’ailleurs organisée à l’interne le 2 décembre prochain. Elle réunira enseignants spécialistes et membres des conseils de direction.

La Conseillère d’Etat en charge du DFJC, Cesla Amarellle :

Cesla AmarelleConseillère d'Etat, VD

Pour consulter le programme de législature 2017-2022 du Conseil d'Etat vaudois : vd.ch

Continuer la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Notification automatique: Reportage : immersion dans l'éducation numérique "débranchée" | Radio LFM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Le CSP Vaud publie des vidéos sur la séparation et le divorce

Publié

le

Les CSP Vaud met en ligne des capsules vidéo pour aider celles et ceux qui divorcent ou se séparent (photo d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Des vidéos sur la séparation et le divorce, c’est l'initiative du Centre social protestant Vaud, qui a lancé trois capsules. Elles visent à informer sur les démarches à entreprendre dans ces situations.

"Cela fait longtemps que nous souhaitions encore augmenter la diffusion des informations sur ces sujets de droit de la famille, qui constituent de loin le sujet principal de nos consultations", souligne Denis Martin, juriste du CSP Vaud.

Des aide-mémoires sont publiés depuis plusieurs années. "Mais nous voulions pouvoir nous adresser aux gens sur les réseaux sociaux. Les personnes vont ainsi prendre connaissance des informations générales. Et nos consultations pourront servir à informer celles qui ont besoin de précisions spécifiques", ajoute-t-il.

Selon le CSP Vaud, la révision du droit de la famille a complexifié les démarches, notamment en matière de convention de divorce et de calcul de la pension alimentaire.

Denis MartinJuriste au CSP Vaud

Mais il faut noter que bien souvent, les consultations juridiques ne suffisent pas pour régler la situation des couples avec enfants, lorsqu’ils décident de se séparer. C’est pourquoi le CSP offre également un soutien psycho-social.

Jacqueline Gay-CrosierConseillère conjugale/thérapeute de couple au CSP Vaud

Les capsules contiennent des sous-titres en plusieurs langues. Elles sont visibles sur le site internet du CSP Vaud et sur Youtube.

Lena Vulliamy avec Keystone ATS

Continuer la lecture

Vaud

Un débat "interdit" organisé à Morges

Publié

le

Une vingtaine de jeunes ont participé lundi à un débat "interdit" à Morges. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Une vingtaine de jeunes se sont réunis lundi après-midi sur le site de formation de Marcelin à Morges (VD), en protestation à l'interdiction des débats dans les écoles du canton. A l'invitation de la Grève du climat Vaud, ils ont organisé un débat à l'extérieur, devant la cafétéria du campus.

"On nous empêche d'avoir accès à une information de qualité et une construction d'esprits critiques", a dénoncé la Grève du climat dans un communiqué. Le mouvement avait invité les sections jeunesses des partis de gauche et quelques collectifs.

Assis par terre, les jeunes ont débattu de thèmes d'actualité. Parmi les personnes présentes figuraient notamment Mathilde Marendaz, députée d'Ensemble à Gauche, et Angela Zimmermann, candidate des jeunes Vert-e-s au Conseil des Etats.

Pour mémoire, le ministre vaudois de l'enseignement, Frédéric Borloz, souhaite que les débats politiques dans les lieux de formation soient interdits au cours des dix semaines précédant une élection. Cette décision a été vivement critiquée à gauche et portée devant la Cour constitutionnelle vaudoise. Celle-ci doit encore se prononcer.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Lausanne Méditerranées revient avec une édition consacrée au Liban

Publié

le

Le Théâtre Vidy-Lausanne s’associe à la 4e édition de Lausanne Méditerranées dédiée au Liban. Début octobre, il accueillera notamment cinq jours durant des artistes performeurs et musiciens du pays du Cèdre. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La 4e édition de Lausanne Méditerranées met à l’honneur le Liban. Dès samedi et jusqu'au 8 octobre, plus de 40 propositions attendent le public, du théâtre à la danse, en passant par la musique, le cinéma, la littérature et la photo. A l'agenda également, des soirées festives, des conférences, des ateliers et des rencontres.

Après le Maghreb, la Grèce et l’Albanie, Lausanne Méditerranées consacre cette nouvelle édition à un pays qui "fascine depuis toujours par son incroyable diversité", relève la Ville dans un communiqué. Il interroge aussi par sa complexité et les crises traversées depuis la guerre civile (1975-1990) et plus récemment l’explosion du port de Beyrouth.

Lausanne Méditerranées souhaite mettre en lumière la capacité remarquable des Libanais d’affronter les soubresauts de l’époque et la créativité foisonnante qui émane de ce petit territoire. Les associations libanaises présentes à Lausanne sont au coeur de la programmation. L'objectif est le mélange des publics, la promotion d’expressions culturelles multiples et de projets participatifs.

De nombreuses institutions culturelles se sont associées à la manifestation, à l'instar du Théâtre Vidy-Lausanne, des Docks, Pyxis, de la Maison de la culture et de l’innovation numérique ou encore de la Cinémathèque suisse.

Pour cette édition 2023, Lausanne Méditerranées propose en préambule des ateliers et des activités pour partir à la découverte de la culture libanaise dans plusieurs centres socioculturels de la ville ainsi qu’à la bibliothèque jeunesse. Contes, cuisine, danse orientale, films: le programme prévu jusqu'au 7 octobre a déjà débuté mercredi dernier.

www.lausanne.ch/lausannemediterrannées

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

En désaccord avec le canton, Vevey recourt au Tribunal fédéral

Publié

le

La ville de Vevey demande la révision de l'estimation fiscale des immeubles veveysans (Image prétexte). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La commune de Vevey estime que la valeur fiscale de son patrimoine immobilier est largement sous-estimée, ce qui prétérite ses rentrées d'impôt. Elle a demandé au Conseil d'Etat d'ordonner la révision générale de ces chiffres. Le canton ayant refusé, elle a décidé de recourir au Tribunal fédéral (TF).

Dans le canton, il n'y a pas eu de révision générale de l'estimation fiscale des immeubles depuis 1992, alors que la valeur des immeubles enregistre une forte croissance depuis plus de 20 ans, explique la ville. Selon une approche "prudente", cette sous-estimation serait proche du milliard de francs pour le patrimoine veveysan.

La ville rappelle que l'estimation fiscale des immeubles est décisive pour la perception de l'impôt foncier communal dont le taux est de 1,5‰. Les recettes perçues par Vevey à ce titre en 2022 s'élèvent à un peu moins de six millions de francs pour une estimation de la valeur fiscale de presque 4 milliards. L'impôt foncier impacte en outre le calcul de l'impôt sur la fortune.

Aval du législatif

Pour ces raisons, après avoir obtenu l'aval du législatif, la municipalité a demandé au Conseil d'Etat qu'il ordonne la révision générale des estimations fiscales des immeubles du territoire veveysan. Mais le gouvernement a refusé cette requête en juillet 2023, arguant en substance qu'une sous-estimation notable n'est pas établie et qu'une révision générale entrainerait une inégalité de traitement entre nouveaux et anciens propriétaires, ajoute la ville.

Les autorités veveysannes estiment que le Conseil d'Etat a procédé à une "analyse incomplète" et que sa décision viole l'article 14 de la Loi fédérale sur l'harmonisation des impôts directs. De plus, c'est bien "la procrastination" du Conseil d'Etat qui aboutit à une inégalité de traitement contraire à la Constitution fédérale. Pour ces raisons, la municipalité a formé, le 11 septembre dernier, un recours de droit public auprès du TF.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Une conjoncture un peu difficile trouve sa conclusion logique. Il faut vous préparer à l'accepter avec une certaine sagesse. Vous pourrez ainsi en tirer profit.

Les Sujets à la Une

X