Rejoignez-nous

Football

"Si on a réussi à se maintenir ainsi, c'est grâce à ce vestiaire"

Publié

,

le

"Tout le meilleur, capitaine" ont écrit les supporters du LS pour dire au revoir à Stjepan Kukuruzovic. ©KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

La saison est terminée pour le Lausanne-Sport. Les Lausannois accueillaient Grasshopper pour ce dernier match du championnat. Au-delà du résultat (0-0) et d’un match sans plus, c’était une soirée riche en émotions pour certains.

C’est un dernier match peu palpitant auquel ont eu droit les 5’078 spectateurs de la Tuilière. Lausanne a bien essayé de shooter quelques fois devant le but en première mi-temps. Mais comme trop souvent cette saison, ça n’a pas voulu entrer, à l’instar de cette superbe frappe signée Donat Rrudhani, sur un bon travail d’Antoine Bernede, qui a passé à ras du poteau.

Les Zurichois en revanche ont trouvé par deux fois le chemin des filets, mais sans plus de succès. En début de match, un accrochage entre un visiteur et Noë Dussenne a permis à Filipe de Carvalho de s’échapper, de passer à côté de Thomas Castella et de marquer dans la cage vide. Mais la VAR s’est manifestée et l’arbitre est allé revoir cet accrochage au début de l’action. La faute aurait dû être sifflée, le but est annulé.

Et puis à la 40e, c’est encore de Carvalho qui a envoyé le ballon au fond du but. Mais le milieu de terrain zurichois était hors-jeu sa réussite n’a pas été validée. Heureusement pour les Lausannois, sur la seule autre action dangereuse (et où tout était réglementaire) de GC, Castella a fait l’arrêt qu’il fallait.

Dix minutes après le début de la deuxième mi-temps, on a enfin cru à l’ouverture du score. Rares Ilie a tiré un ballon a mi-chemin entre une tentative de frappe cadrée et un centre. Et Rrudhani est arrivé juste au bon moment pour pousser le ballon au fond. Sauf que dans sa course, il a entraîné au sol un Zurichois. La VAR est encore une fois intervenue et l’arbitre a estimé qu’il y avait faute. Le but est annulé.

La dernière belle occasion du match a été co-signée par Simone Pafundi et Samuel Kalu. Le jeune italien a servi une incroyable passe à son coéquipier. Le ballon a parfaitement trouvé la tête de Kalu, mais celui-ci n’a malheureusement pas réussi à viser le but. Les deux équipes se sont donc quittées sur le score de 0-0.

Séquence émotion

Si ce match avait eu lieu il y a quelques semaines, on aurait certainement parlé longtemps du score et de la performance. On aurait peut-être même fait des articles entiers sur ce but annulé de Rrudhani. Mais mardi à la Tuilière, les points importaient peu.

La soirée a été marquée par des célébrations. Tout d’abord en début de match. Cinq joueurs en fin de contrat ont été accueillis sur le terrain par une haie d’honneur constituée notamment de dizaines de jeunes du club. Simone Grippo, Chris Kablan, Stjepan Kukuruzovic, Mickaël Nanizayamo et Raphael Spiegel ont ainsi été applaudis une dernière fois.

Mais il y a des joueurs qu’on ne peut pas juste laisser partir comme cela. Alors après le coup de sifflet final, les joueurs, le staff, le public, ont pris un moment pour remercier comme il se doit Stjepan Kukuruzovic. Au programme, vidéo retraçant son parcours, fumigènes, banderole des supporters et chants. Le milieu de terrain était arrivé à Lausanne en 2018. Ce mardi, en entrant en jeu à la 60e, l’ancien capitaine du LS a disputé son 160e match en bleu et blanc. Alors logiquement, lorsqu’il s’est présenté aux journalistes, les yeux étaient légèrement humides. Et lorsqu’on lui demande ce qu’il lui est passé par la tête pendant cette soirée spéciale, les mots manquent un peu.

 

Et au moment d’entrer en jeu? A-t-il réussi à rester concentré sur le football et le match?

 

Six ans dans un club, ce n’est pas rien. Il y a de quoi se créer de beaux souvenirs. On sait que la question est impossible, mais on tente tout de même. S’il ne fallait retenir qu’un moment de cette carrière au Lausanne-Sport, lequel vient à l’esprit en premier? Stjepan Kukuruzovic, hésite, réfléchis, puis se lance.

 

Stjepan Kukuruzovic pourra ajouter ce maintien en Super League à sa liste de souvenirs. Pour la suite, le milieu de terrain n'est pas encore fixé. "Si quelque chose se présente, que je me sens bien, j'ai la motivation pour continuer à jouer, explique celui qu'on surnomme Kuki. Sinon, c'est fini."

Le club a aussi voulu remercier le public. En effet, la Tuilière a connu de belles affluences ces dernières semaines. ©KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

Du côté de Ludovic Magnin aussi, il y avait quelques poussières dans l’œil. Avec l’entraîneur, pour une fois, pas question de parler du match. La saison est terminée, l’objectif atteint. Alors, maintenant que la pression peut redescendre un peu, c’est un Ludovic Magnin ému et fier qui nous livre son sentiment sur cette fin de saison.

 

Les joueurs vont et viennent, c’est le jeu dans tous les sports. Mais lorsque des joueurs emblématiques, des piliers, s’en vont, ce n’est pas pareil.

 

Le club doit maintenant gérer l’effectif pour la saison prochaine. "Il y a des fins de contrat qu’on doit encore discuter, tout comme les prêts et les joueurs sous contrats qui vont avoir des offres", explique Ludovic Magnin. Et sur le plan sportif, la préparation commencera mi-juin avec deux jours de tests, des entraînements et des matchs amicaux dans diverses localités vaudoises. "La proximité. De donner cette équipe aux Vaudois qu’on puisse les voir, les toucher, je pense que c’est aussi quelque chose d’important et ça on va pas le perdre", lance l’entraîneur.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Le Portugal entre en scène face à la Tchéquie

Publié

le

Le Portugal de Ronaldo et Semedo joue entame son Euro mardi. (© KEYSTONE/AP/Luis Vieira)

Le Portugal de Cristiano Ronaldo est le dernier cador à entrer en scène dans l'Euro 2024. Les vainqueurs de l'édition 2016 se frottent à la République tchèque mardi à 21h à Leipzig.

La Seleçao a impressionné durant la phase qualificative, avec dix succès en dix matches. Elle a ainsi parfaitement su réagir après son échec subi en quart de finale du Mondial 2022 face aux surprenants Marocains et le départ de son sélectionneur Fernando Santos.

Désormais placé sous la férule de Roberto Martinez, le Portugal a qui plus est battu la République tchèque à quatre reprises en cinq duels, dont deux fois lors de la Ligue des nations en 2022. Les Tchèques ont fêté leur unique victoire lors de leur premier affrontement, en quart de finale de l'Euro 1996.

L'autre match de ce groupe F, programmé à 18h à Dortmund, mettra aux prises la Turquie, en reconquête après avoir terminé en tête de son groupe de qualification devant la Croatie, et la Géorgie. Entraînés par l'ex-international français Willy Sagnol, les Géorgiens rêvent d'exploit pour la première phase finale de leur histoire dans un grand championnat.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

"Pas d'opération" pour Mbappé, qui s'est cassé le nez

Publié

le

Mbappé a le nez cassé, mais ne subira pas d'opération (© KEYSTONE/EPA/FRIEDEMANN VOGEL)

Le capitaine de l'équipe de France Kylian Mbappé, qui a eu le nez cassé lors du match face à l'Autriche lundi à l'Euro 2024, ne subira pas d'intervention chirurgicale.

"Ça va le faire, pas d'opération", a lâché à des journalistes le président de la Fédération française (FFF) Philippe Diallo en toute fin de soirée.

Star des Bleus, Kylian Mbappé s'est blessé en heurtant violemment l'épaule du défenseur autrichien Kevin Danso en voulant reprendre un ballon de la tête. Il est encore trop tôt pour estimer la durée de son indisponibilité. Mais le fait qu'il ne subira pas d'opération est rassurant tant les images filmées sur la pelouse du stade de Düsseldorf étaient impressionnantes.

Le capitaine des Bleus, nez en sang, avait dû quitter ses coéquipiers à la 86e minute. "Je ne peux pas donner d'éléments précis, parce que je n'en ai pas", avait dit Didier Deschamps en conférence de presse, ajoutant que son capitaine était "entre les mains du staff médical".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

La France s'en contentera

Publié

le

Mike Maignan a effectué une parade décisive devant Christoph Baumgartner, juste avant que la France ne prenne les devants grâce à un autogoal autrichien. (© KEYSTONE/EPA/CHRISTOPHER NEUNDORF)

Loin de convaincre pleinement, la France a entamé l’Euro par le bon bout. Elle s’est imposée 1-0 à Düsseldorf devant l’Autriche sur un autogoal du malheureux Maximilian Wöber (38e).

Le sort est bien cruel pour les Autrichiens. Deux minutes seulement avant la déviation fatale dans sa propre cage du défenseur du Borussia Mönchengladbach, Mike Maignan avait sauvé son camp. Le gardien a eu le bon réflexe devant Christoph Baumgartner. Buteur contre la Suisse à St. Gall neuf jours plus tôt, l’attaquant de Leipzig a sans doute manqué de conviction dans son dernier geste.

Mais sans la parade de Maignan, l’histoire de ce match n’aurait pas été la même avec des Français trop souvent bousculés dans l’impact physique. Les Bleus doivent impérativement élever le curseur pour être au rendez-vous de la finale de Berlin le 14 juillet.

Au lendemain de sa prise de position contre les extrêmes en France, Kylian Mbappé fut l’acteur majeur de cette rencontre. Le capitaine des Bleus a tout d’abord sonné la charge avec une première occasion à la 8e minute avant d’être à l’origine de l’autogoal de Wöber grâce à un débordement imparable. Sa fin de match fut plus rocambolesque avec une sortie sous les sifflets des supporters autrichiens pour une réaction trop théâtrale après un choc dans un duel aérien avec le Lensois Kevin Danso

Didier Deschamps a vraiment donné les clés de l’équipe à Kylian Mbappéavec un système de jeu tourné exclusivement pour lui avec l’espoir que le retour de l’extraordinaire Ngolo Kanté veillera à l’équilibre de l’équipe. Le calcul est risqué. Mais pour l’instant il est gagnant.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

La Belgique trébuche face à la Slovaquie

Publié

le

Amadou Onana (en rouge) et la Belgique sont tombés sur un os pour leur premier match de l'Euro. (© KEYSTONE/AP/Themba Hadebe)

Deuxième surprise dans le groupe E de l'Euro. Après la victoire de la Roumanie contre l'Ukraine (3-0), la Slovaquie a battu la Belgique à Francfort lundi (1-0).

Ce sont pourtant les Belges qui ont réalisé un départ canon, emmené par un Jérémy Doku bien décidé à faire des différences sur son côté droit. Romelu Lukaku a toutefois raté la balle du 1-0 après une percée décisive de l'ailier de Manchester City.

Un peu trop en confiance, Doku a ensuite tenté un dribble dangereux près de son poteau de corner. Juraj Kucka a hérité du cuir dans la surface et son tir, renvoyé par Koen Casteels, le suppléant de Thibaut Courtois devant le but belge, est tombé dans les pieds d'Ivan Schranz. L'attaquant slovaque, du plat du pied, a plongé les Diables Rouges en plein doute (7e).

La VAR contre Lukaku

Muet lors de la phase de groupes du dernier Mondial qui avait vu la Belgique sortir prématurément, Romelu Lukaku ne s'est pas remis en confiance. Après son raté initial, il a perdu un face-à-face avec Martin Dubrovka (42e), avant de voir son but égalisateur être annulé par la VAR pour une position de hors-jeu (56e).

Et lorsque le buteur de l'AS Rome a repris victorieusement un bon service de l'entrant Loïs Openda en fin de match (86e), la VAR est à nouveau intervenue pour sanctionner une main du passeur décisif. Si elle veut éviter un nouveau camouflet dans une grande compétition, la Belgique devra se ressaisir samedi contre la Roumanie.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Gémeaux

Malgré quelques obstacles et frustrations en cours de route, vous allez parvenir, au cours de la journée, à mener à bien des pourparlers initialement complexes.

Les Sujets à la Une

X