Rejoignez-nous

Suisse

Swatch: EM Microelectronic fait face à une forte demande

Publié

,

le

Le fabricant de semi-conducteurs EM Microelectronic, filiale du groupe Swatch, enregistre une forte demande pour ses produits, dans un contexte marqué par une pénurie globale de composants microélectroniques. (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le fabricant de semi-conducteurs EM Microelectronic, filiale du groupe Swatch, enregistre une forte demande pour ses produits, dans un contexte marqué par une pénurie globale de composants microélectroniques en raison de la relance économique en cours.

"Nous avons enregistré une très forte hausse de plus de 50% des commandes au premier semestre. Pour 2022, nous avons un carnet de commandes excédant déjà largement ce que notre fabrique permet de produire", a indiqué le directeur général Michel Willemin dans un entretien à L'Agefi.

"Nos clients commandent même déjà pour 2023. Pareille ruée sur les semi-conducteurs est du jamais vu", a fait remarquer le responsable, ajoutant que la demande était particulièrement soutenue dans le domaine des périphériques informatiques.

Des investissements de 30 millions

Pour augmenter la production de l'entreprise, le groupe Swatch a investi 30 millions de francs dans sa filiale neuchâteloise comptant environ 700 collaborateurs, relate l'article publié mercredi.

La pandémie de coronavirus a permis à EM Microelectronic de gagner de nouveaux clients, entre autres européens. "Certains grands acteurs de la microélectronique ont simplement cessé de livrer certains clients, qui se sont dirigés sur des produits d'EM", a souligné le dirigeant de l'entreprise qui compte notamment Logitech parmi sa clientèle.

La société produit chaque année plus d'un milliard de micropuces.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Démonstration des forces aériennes suisses sur l'Axalp (BE)

Publié

le

Pour la première fois depuis 2018, les forces aériennes suisses ont pu organiser leur traditionnelle démonstration de vol et de tir mercredi sur l'Axalp (BE). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Pour la première fois depuis 2018, les forces aériennes suisses ont pu organiser leur traditionnelle démonstration de vol et de tir mercredi sur l'Axalp (BE). Ce programme spectaculaire sera répété jeudi.

Le spectacle aérien a attiré des milliers de personnes dans l'Oberland bernois. Au cours d'un spectacle d'une heure et demie, l'armée de l'air a pu démontrer son savoir-faire à un large public, dans un cadre alpin.

En 2019, la démonstration aérienne avait été annulée en raison de fissures sur les clapets d'atterrissage de l'avion de combat F/A-18C/D Hornet. L'an dernier, le spectacle avait été victime de la pandémie de coronavirus.

A l'origine, l'évènement était destiné aux chefs de l'armée, aux politiciens et à des invités. Mais au fil du temps, de plus en plus d'amateurs s'y sont intéressés. Aujourd'hui, des infrastructures temporaires, comme des toilettes ou des stands de nourriture, sont même installées.

L'évènement sur l'Axalp est le seul spectacle aérien ouvert au public où des tirs réels ont lieu. Outre le cadre spectaculaire de l'arène rocheuse du champ de tir, le public peut profiter d'une perspective unique: les avions et les hélicoptères passent pratiquement à hauteur des yeux.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Renaud Capuçon et l'OCL jouent Mozart en prison à Orbe

Publié

le

L'Orchestre de chambre de Lausanne a joué mercredi après-midi à la prison de la Croisée à Orbe. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La musique de Mozart a résonné mercredi entre les murs de la prison de la Croisée à Orbe (VD). L'Orchestre de chambre de Lausanne (OCL) y a entamé une série de concerts destinée à "déconfiner" la musique classique.

A l'origine du projet, Renaud Capuçon, le nouveau chef de l'OCL, raconte avoir voulu offrir aux détenus "quelques minutes hors de leur quotidien, un peu de légèreté dans ce lourd univers carcéral."

Interrogé par Keystone-ATS, le célèbre violoniste évoque une "évasion par la musique". Une évasion perpétrée avec la complicité de Mozart, dont la symphonie concertante pour violon et alto a été jouée à deux reprises mercredi après-midi dans la salle de gym de la prison.

Deux volées d'une quarantaine de personnes, qui s'étaient préalablement inscrites, ont assisté aux concerts. Séparé des détenus par un ruban rouge, Renaud Capuçon a brièvement salué l'audience et présenté l'oeuvre, avant de laisser parler la musique devant un public attentif.

Au violon, la star française du classique a dialogué avec l'alto de son ami Gérard Caussé. Tous deux étaient entourés par l'OCL en grande formation avec une trentaine de musiciens. Renaud Capuçon tenait en effet à offrir un "vrai" concert aux prisonniers, contrairement à ce qui se voit parfois dans ce type d'événement, quand seuls quelques musiciens se déplacent.

Soigner en musique

S'il sort de l'ordinaire, un concert en prison n'a rien de farfelu pour Renaud Capuçon. "J'ai toujours considéré que la musique devait être partagée. J'aime aller vers tous les publics, même si l'organisation de telles rencontres s'avère parfois complexe", relève-t-il.

Cela fait déjà plusieurs années que le virtuose donne des concerts à un public dit "empêché", comme des sans-abris ou des personnes en fin de vie. Auprès de détenus, son expérience se limitait jusqu'ici à un seul concert dans une prison en Savoie.

Outre le partage, Renaud Capuçon vante les vertus curatives de la musique, classique en particulier. "Pour les personnes qui souffrent moralement et physiquement, les bienfaits sont indéniables", affirme-t-il.

Et d'ajouter qu'il a senti plusieurs fois "des gens fermés" s'ouvrir au son de la musique. "C'est difficile à décrire avec des mots, mais cela se ressent clairement dans l'atmosphère d'un concert", remarque-t-il.

St-Prex, Martigny, Cugy

Bien décidé à poursuivre dans cette voie, Renaud Capuçon a profité de sa nomination à la direction artistique de l'OCL, au printemps 2020, pour imaginer la série "l'OCL pour tous". Une idée née en pleine crise sanitaire avec la conviction qu'il fallait "déconfiner" la musique.

La prison d'Orbe constitue la première étape de cette série. Suivront trois autres concerts auprès de personnes en situation de handicap et de jeunes en rupture aux fondations Perceval à St-Prex (30 novembre), Gianadda à Martigny (25 janvier) et Echaud à Cugy (21 mai).

L'opération, financée par la mécène Aline Foriel-Destezet, devrait être reconduite chaque saison, du moins jusqu'au terme du mandat de Renaud Capuçon à l'OCL en 2025.

A en croire le natif de Chambéry, qui vit à Lausanne sa première expérience comme chef, les musiciens de l'OCL ont été enchantés à l'idée de cette série de concerts: "Ils ont réalisé à quel point cela pourrait nous faire du bien, à nous aussi en tant que musiciens. Car plus vous donnez, plus vous recevez."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

Faciliter l'accès au certificat Covid pour les personnes guéries

Publié

le

Les personnes guéries devraient avoir un accès facilité au certificat Covid, a indiqué Alain Berset mercredi devant les médias à Berne. (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Les personnes guéries devraient avoir un accès facilité au pass sanitaire sur le sol national. Le Conseil fédéral a lancé mercredi une consultation sur un "certificat Covid suisse".

Il propose que les personnes pouvant présenter un test sérologique positif récent puissent aussi obtenir le certificat, et non plus uniquement les personnes pouvant prouver leur guérison par un test PCR. Le test serait payant et le pass serait valide 90 jours et qu'en Suisse. "Cela répond à certaines demandes du Parlement", a déclaré le ministre de la santé Alain Berset devant les médias à Berne.

Par ailleurs, les données actuelles montrent que les personnes guéries bénéficient d'une protection suffisante contre les formes graves de la maladie et les hospitalisations. Les certificats émis jusqu'à présent pour cette catégorie verraient donc leur durée de validité passer de six mois à une année. Cette prolongation ne serait valable qu'en Suisse puisque la durée de six mois reste valable dans l'Union européenne.

Le "certificat Covid suisse" serait aussi émis pour une durée d'un an pour les personnes qui ne peuvent être vaccinées ou testées pour des raisons médicales. Celles-ci ont déjà accès avec une attestation aux établissements, installations et manifestations exigeant la présentation du pass.

Accès facilité pour les touristes

Le Conseil fédéral souhaite encore soutenir le tourisme et l'économie. Tous les touristes vaccinés à l'étranger avec un vaccin approuvé par l'Organisation mondiale de la santé pourraient aussi obtenir le "certificat Covid suisse" pour 30 jours.

"Très concrètement, cela concerne les personnes vaccinées avec les vaccins Sinovac et Sinopharm", a précisé M. Berset. Les touristes qui se sont fait inoculer les vaccins approuvés par Swissmedic ou l'Agence européenne des médicaments reçoivent déjà un certificat valable en Suisse et dans l'Union européenne.

La consultation court jusqu'au 26 octobre. Le gouvernement prévoit de se prononcer le 3 novembre. "Le 'certificat Covid suisse' serait disponible dès la mi-novembre", a indiqué le ministre de la santé.

Pas d'allègements pour l'instant

Il n'y a par ailleurs pas encore d'allègement concernant l'obligation de présenter le pass sanitaire à certains endroits. "Lever maintenant l'obligation, totale ou partielle, du certificat à l'intérieur des restaurants ou des lieux culturels est trop prématuré", a estimé M. Berset. Cela reviendrait à revenir au respect des distances, à une restriction des capacités, au port du masque ou à l'installation de parois de plexiglas, selon lui.

Et d'évoquer plusieurs paramètres: la fin des vacances d'automne, le début de la saison froide, la stagnation du nombre de cas, la contagiosité du variant Delta et le nombre de personnes immunisées relativement faible. "Un groupe encore beaucoup trop important peut s'infecter et est susceptible d'aller à l'hôpital."

Le Conseil fédéral indique avoir analysé la situation dans d'autres pays, comme en Israël ou aux Pays-Bas, où le nombre de cas a vite augmenté après les réouvertures malgré un taux de vaccination élevé. "Nous souhaitons éviter cette situation", a commenté le Fribourgeois.

"Il y aura toujours des cas"

Le gouvernement réévaluera la situation à la mi-novembre. L'idée est d'assouplir l'obligation du certificat dès qu'il n'y a plus de risque de surcharge des hôpitaux, indépendamment du taux de couverture vaccinale, conformément au modèle des trois phases.

"Il y aura toujours des cas. La question est de savoir si cela menace le système hospitalier", a souligné Alain Berset. Et de citer le cas du Danemark qui voit une hausse des cas mais pas des hospitalisations, "semble-t-il", car le taux de vaccination est élevé.

"On voit l'efficacité de la vaccination aussi sur notre territoire", a-t-il ajouté. "Il y a une corrélation directe et forte entre les taux de vaccination et l'incidence dans les cantons."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Le bureau d'impôt de la Vallée de Joux ferme ses portes

Publié

le

Les activités du bureau d'impôt de la Vallée de Joux sont déplacées à Yverdon-les-Bains (Image prétexte © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Bureau d'impôt de la Vallée de Joux ferme définitivement ses portes à la fin du mois d'octobre. Les activités du site seront déplacées vers l'Office d'impôt des districts du Jura-Nord vaudois et Broye-Vully à Yverdon-les-Bains.

L'annonce, il y a quelques mois, des départs à la retraite du responsable du bureau et de sa collègue ont entraîné une réflexion approfondie concernant l'avenir du site. Le développement des outils informatiques a conduit à une baisse constante du nombre de sollicitations au guichet, explique mercredi le canton.

Plus de la moitié des dossiers fiscaux des personnes physiques sont déjà traités en dehors de la Vallée de Joux. Dans ces conditions, il a été décidé de fermer le bureau du Sentier, qui était ouvert deux fois par semaine depuis 2013. Dès le 1er novembre, les activités de taxation et de perception sont déplacées à Yverdon-les-Bains.

Continuer la lecture

Suisse

Le Tessin va débourser 42 millions pour soutenir le tourisme

Publié

le

Le secteur du tourisme génère environ 10% du produit intérieur brut (PIB) du canton italophone et représente près 12% des emplois. (Archives) (© KEYSTONE/Ti-PRESS/ALESSANDRO CRINARI)

Le Conseil d'Etat tessinois a donné son aval à l'attribution d'un crédit-cadre de 18 millions de francs pour la période 2022-2025 afin de soutenir les investissements et les activités touristiques.

Il a également débloqué une seconde enveloppe de 24 millions pour financer les opérations de promotion menées par l'Agence touristique tessinoise (ATT).

Le secteur du tourisme, qui génère environ 10% du produit intérieur brut (PIB) du canton italophone et représente près 12% des emplois, "a su réagir de manière proactive pour contenir les conséquences négatives de la pandémie", relève mercredi dans un communiqué le département cantonal des Finances et de l'économie (DFE), en référence notamment aux campagnes de promotion à l'attention du public indigène déployées à l'été 2020.

Presque épuisé, le crédit pour la période 2018-2021 a permis de soutenir 62 projets pour environ 14,5 millions de francs à fonds perdus. Le volume total des investissements générés avoisine quant à lui les 123 millions de francs, assure le DFE.

Considérant l'évolution des dépenses dans le secteur, qui non seulement ne se sont pas arrêtées, mais ont connu une accélération ces derniers mois, le gouvernement tessinois a proposé d'allouer un crédit-cadre de 18 millions de francs "en vue de l'adoption de mesures cantonales de soutien aux investissements et aux activités dans le tourisme".

Le message du Conseil d'Etat confirme également un crédit-cadre de 6 millions de francs par an - soit 24 millions au total - pour le financement des opérations de promotion touristique par l'ATT durant la période 2022-2025. Un montant inchangé par rapport à 2018-2021.

Le renouvellement de ces crédits réaffirme la volonté du canton de "poursuivre une politique de soutien au secteur" et représente "un nouveau pas important vers une augmentation de la compétitivité et de l'attractivité du Tessin et de ses destinations touristiques", selon le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X