Rejoignez-nous

Vaud

40'000 personnes au cortège de la Fête

Publié

,

le

Des étourneaux prêts à s'envoler ont participé au cortège de la Fête des vignerons jeudi à Vevey (VD). (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Environ 40'000 personnes ont assisté jeudi au cortège de la Fête des vignerons à Vevey (VD) sous un soleil radieux. Fanfares, figurants, membres de la Confrérie, équipe artistique, vignerons, armaillis, vaches et chèvres ont composé un défilé très coloré et joyeux.

Alors que le public s'amassait sur le parcours du défilé en recherchant les coins d'ombre, les fifres et tambours de Bâle ont emmené le cortège de quelque 6000 participants, suivi des Cent Suisses avec leurs hallebardes.

Les bannerets portant les drapeaux de tous les cantons suisses ont précédé les membres de la Confrérie coiffés de leurs chapeaux de paille haut de forme dessinés par la costumière Giovanna Buzzi. Plus de 70 vignerons ont défilé de concert, avant que les meilleurs d'entre eux ne soient couronnés en soirée.

Virevoltes et froufous

Durant ce défilé, qui a duré un peu plus d'une heure et demi, Daniele Finzi Pasca et l'équipe artistique ont été acclamés tout comme les 5500 figurants-acteurs. Leurs splendides costumes aux couleurs vives ont été admirés."Maman, pourquoi, tu n'as pas une robe comme ça?", demandait un petit garçon à sa mère" au passage des bourgeons faisant virevolter leurs jupes.

Les fourmis choristes-percussionnistes, les étourneaux agitant leurs ailes ont été largement plébiscités, tout comme les effeuilleuses froufroutantes. Dégoulinant sous leurs masques de renard, lapins ou hérissons, les hommes du premier printemps suent. "Merci d'être là" crie un figurant au public. Quelques godets circulent au milieu des bouteilles d'eau.

Tracassets klaxonnant

Enfants papillons et coccinelles ont rougi, intimidés par une caméra les serrant d'un peu près. Matelots, noce et fanfares ont précédé le passage de tracassets pétaradant et klaxonnant.

Les cors des alpes, solistes des ranz des vaches, puis les armaillis ont clos le défilé avec des chevrettes et quatre chars tirés par des vaches, dont les cadeaux sur l'asphalte étaient promptement éliminés par des ramasse-crottes.

Le cortège a été suivi d'un banquet "frugal" offert à tous les figurants-acteurs et aux invités, avant le début du spectacle à 19h00.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

L'eau est à nouveau potable à Château d'Oex

Publié

le

L'eau est à nouveau potable à Château d'Oex (Image d'archive - ©KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)
L'eau est à nouveau potable à Château d'Oex (VD). Une pollution du réseau, qui alimente aussi le hameau des Moulins, avait été détectée mercredi dernier.

Suite aux derniers prélèvements effectués le 6 juillet, il n'est plus nécessaire de faire bouillir l'eau et il est à nouveau possible de la boire au robinet, écrit mercredi la commune du Pays-d'Enhaut sur son site internet.

Le problème avait été découvert le 1er juillet, à la réception des résultats des analyses que le canton réalise régulièrement. Le problème serait dû aux intempéries.

Des bactéries avaient été trouvées dans l'eau. "A ma connaissance, personne n'a été malade", avait alors indiqué Michel Bourret, vice-président de la Confrérie des eaux de Château d'Oex.

Continuer la lecture

Vaud

Totalement rénovée, l'Abbatiale de Payerne rouvre ses portes

Publié

le

L'Abbatiale de Payerne était fermée depuis une dizaine d'années. (©KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)
Après 13 ans de travaux, l’Abbatiale de Payerne rouvre ses portes au public. Lancé en 2007, le programme de sauvegarde et de conservation a permis en premier lieu de consolider le bâtiment millénaire, qui menaçait de s’effondrer.

Par la suite, c’est tout l’édifice qui a subi une intervention, alors que les espaces extérieurs et alentours de l’Abbatiale ont été totalement réaménagés. Au total, ce sont plus de 1’000 ouvriers qui se sont relayés dans et autour du site pendant une dizaine d’années. Coût total du chantier : 20 millions de francs, dont 8 à la charge de la Ville de Payerne. Canton de Vaud et Confédération ont également mis la main à la poche, de même que des associations et des privés.

Aujourd’hui, ce monument historique est comme neuf, ou presque.

Ecoutez l’ancienne Syndic de Payerne, aujourd’hui Conseillère d’Etat vaudoise, Christelle Luisier :

Christelle Luisier
Conseillère d'Etat vaudoise
Christelle Luisier Conseillère d'Etat vaudoise

Dès samedi 11 juillet, le public pourra à nouveau venir visiter l’Abbatiale de Payerne. Un tout nouveau parcours de découverte permettra d’emmener les curieux dans l’histoire et les secrets de cet édifice millénaire.

Anne-Gaëlle Villet, directrice et conservatrice du Site :

Anne-Gaëlle Villet
Directrice-conservatrice du Site de l'Abbatiale de Payerne
Anne-Gaëlle Villet Directrice-conservatrice du Site de l'Abbatiale de Payerne

Le monument historique est donc prêt à rouvrir ses portes. Il doit permettre de replacer Payerne sur la carte des lieux touristiques incontournables de Suisse.

Pascal Broulis, Conseiller d’Etat vaudois en charge du patrimoine bâti et des sites archéologiques :

Pascal Broulis
Conseiller d'Etat vaudois
Pascal Broulis Conseiller d'Etat vaudois

Notez que l’Abbatiale de Payerne devait initialement rouvrir ses portes ce printemps. Mais l’ouverture a été repoussée, crise sanitaire oblige.

©KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

 

©KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

 

©KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

Continuer la lecture

Lausanne

Donato Mottini nommé président de Beaulieu SA

Publié

le

La Municipalité de Lausanne a nommé le conseil d'administration de la nouvelle société anonyme de Beaulieu. (Image d'archive - ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)
La municipalité de Lausanne a nommé le conseil d'administration de la nouvelle société anonyme de Beaulieu. La première séance a eu lieu vendredi dernier et Donato Mottini a été désigné président de la SA.

M. Mottini est le fondateur et directeur de la société informatique Mémoire Vive. Il est "au bénéfice d'une longue expérience dans la gestion d'entreprise et d'une très bonne connaissance du tissu économique et social lausannois", écrit mercredi la Ville de Lausanne dans un communiqué.

La vice-présidence est assurée par Grégoire Junod, le syndic de la capitale vaudoise. En tout, le conseil d'administration compte neuf membres. Ceux-ci disposent "de compétences professionnelles en rapport avec les activités de Beaulieu, notamment dans les domaines de l'économie, des finances, du développement immobilier, du droit, du tourisme, de l'innovation et de la formation", poursuit le communiqué.

Pour mémoire, Beaulieu sort d'une période chaotique qui a coûté plusieurs dizaines de millions de francs aux collectivités publiques. Pour sauver le site, une nouvelle stratégie a été mise en place avec notamment la transformation en société anonyme. La Ville de Lausanne en est l'unique actionnaire, le canton de Vaud ayant renoncé à copiloter le site.

Parallèlement, plusieurs travaux ont été entrepris pour redynamiser Beaulieu. La Haute Ecole de santé de La Source s'y est installée en 2018. D'autres chantiers sont en cours, notamment pour le nouveau siège du Tribunal arbitral du sport (TAS) et la rénovation Théâtre de Beaulieu.

Continuer la lecture

Lausanne

Les travaux du tram Lausanne-Renens débuteront cet automne

Publié

le

Après des années de blocage, le projet de tramway Lausanne-Renens et de Bus à haut niveau de service (BHNS) peut enfin entrer dans leur phase concrète, avec l'entrée en force définitive et complète du permis de construire. (©Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)
Après des années de blocage devant les tribunaux, la construction du tramway entre Lausanne et Renens devient réalité. Des travaux préparatoires vont débuter cet automne à Renens et à Crissier pour la mise en double sens de l'avenue du 14 Avril. En parallèle, des études pour trouver des solutions alternatives à la controversée rampe routière Vigie-Gonin sont en cours.

La longue procédure juridique du projet du tram Lausanne-Renens avait trouvé son épilogue à fin février dernier. Si le Tribunal administratif fédéral (TAF) avait rejeté deux recours contre la liaison routière Vigie-Gonin et donné son feu vert au défrichement de la forêt du Flon, le gouvernement vaudois avait décidé le même jour de ne pas concrétiser son plan initial, abandonnant ainsi cette rampe et, surtout, préservant la forêt du Flon.

Symbole de la lutte pour la sauvegarde de cette forêt, Guillaume Morand, dit Toto Morand, s'était alors engagé à ne pas recourir contre l'arrêt du TAF, satisfait de la décision de l'Etat de Vaud. Après des années de blocage, le projet de tramway et de Bus à haut niveau de service (BHNS) pouvait donc enfin entrer dans leur phase concrète, avec l'entrée en force définitive et complète du permis de construire.

Quatre à cinq ans de travaux

Les Transports publics de la région lausannoise (tl), le canton et les communes s'engagent côte à côte pour démarrer le chantier le plus rapidement possible, a écrit mardi le Conseil d'Etat dans un communiqué. Dès cet automne, un premier chantier va démarrer dans le secteur de l'avenue du 14 Avril à Renens et de la rue du Jura à Crissier, précise-t-il.

"Ces travaux vont permettre de mettre le trafic routier en double sens sur cet axe pour assurer dans le futur, au tramway et aux bus, une utilisation dédiée au niveau de la Place côté nord de la gare de Renens". Cette première phase de travaux, dite "préparatoire", sera suivie à l'été 2021 par le lancement du chantier du tramway en tant que tel sur le reste du tracé, indique le canton. Il devrait durer environ quatre ans et demi.

En parallèle, les études et les discussions avec les partenaires - milieux économiques et commerçants lausannois - pour identifier des alternatives à l'infrastructure de la rampe Vigie-Gonin au centre-ville se poursuivent, ajoute le gouvernement vaudois.

Le Conseil fédéral a en outre décidé le 19 juin dernier de modifier la concession du tramway Lausanne-Renens pour permettre le prolongement de la ligne jusqu’à Villars-Ste-Croix, annonce l'Etat de Vaud. Celui-ci salue une "heureuse perspective"pour le tramway, "acteur majeur de la mobilité de demain dans le contexte dynamique et en plein essor de la ceinture ouest de la capitale vaudoise".

Continuer la lecture

Vaud

Un nouveau gymnase à Bussigny et des classes provisoires à Etoy

Publié

le

Une partie des bâtiments et des installations sportives de l'école privée GEMS World Academy Switzerland, à Etoy, accueillera des classes gymnasiales dès la prochaine rentrée scolaire. (Image d'archive - ©Keystone/SALVATORE DI NOLFI)
Pour faire face à la croissance démographique et l'attractivité de la filière gymnasiale, le canton de Vaud va ouvrir deux sites de gymnase, l'un temporaire à Etoy pour la prochaine rentrée scolaire et l'autre, nouveau, à Bussigny, pour la rentrée 2021. Ils pourront accueillir ensemble quelque 1000 élèves.

"La croissance démographique du canton alliée aux choix d'orientation des jeunes au sortir de l'école obligatoire ont entraîné une augmentation du nombre d'élèves dans les gymnases vaudois de près de 24% (+2450) depuis 2012", a expliqué mardi le gouvernement vaudois dans un communiqué. La situation de pénurie qui prévalait avant la crise actuelle se trouve aggravée par les effets des mesures prises contre le coronavirus, affirme-t-il.

Dans l'attente des constructions en cours à Burier (+19 classes) et Payerne (+19 classes) notamment, la location des locaux déjà équipés s'est imposée comme la solution la plus rapide à mettre en œuvre, écrit le canton. Deux occasions se sont présentées: l'une sur la commune d'Etoy, à la suite de la fermeture de l'Ecole privée GEMS, et l'autre sur la commune de Bussigny, nécessitant le réaménagement d'une partie des locaux du centre administratif "Business Village".

Etoy rattaché à Nyon

Les services compétents étudient actuellement les adaptations nécessaires pour que la partie est du bâtiment d'Etoy puisse accueillir, dès la rentrée d'août 2020, entre dix et douze classes et leurs salles spéciales pour environ 250 élèves. Celles-ci seront rattachées au Gymnase cantonal de Nyon et supervisées par celui-ci pour l'année scolaire 2020-2021.

Pour cette période de transition, le loyer et les coûts d'exploitation font l'objet d'une demande de crédit supplémentaire de 2,8 millions de francs au budget 2020, sans compter l'engagement du personnel enseignant et administratif estimé à environ 20 postes équivalent temps plein.

Bussigny: près de 14 millions de francs

Sur le site "Business Village" en pleine restructuration, l'Etat de Vaud établira le nouveau Gymnase cantonal de Bussigny. Avec le soutien de la commune de Bussigny, associée au projet, il louera une surface d’environ 9000 m2 pour une durée de dix ans au moins et financera une partie des travaux d'aménagement du propriétaire.

Le Conseil d'Etat sollicite pour ce faire un crédit d'ouvrage de 13,95 millions de francs auprès du Grand Conseil. Pour la rentrée d'août 2021, ce nouveau gymnase pourra accueillir jusqu'à 800 élèves, répartis entre 30 salles de classe, treize salles de sciences et douze autres salles spéciales.

Avant la mise en fonction de la ligne de tram entre Renens et Villars-St-Croix, le site du gymnase sera relié par les lignes de transports publics urbains 17 à Renens-Gare et 91 à Bussigny-Gare. Un renfort de ces lignes de bus et un décalage des horaires de cours sont prévus pour assurer une bonne desserte qui profitera aussi à la population.

En parallèle, le canton de Vaud poursuit ses travaux pour implanter de nouveaux gymnases cantonaux à Aigle et Echallens, rappelle-t-il.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Cancer

Solitaire ? Quelqu’un va vous rendre votre sourire en accédant à votre cœur ! Tous les duos auront envie de s'éclater !

Publicité

Les Sujets à la Une

X