Rejoignez-nous

Lausanne

De plus en plus de Lausannois ont besoin d'aide pour se nourrir

Publié

,

le

La CA-RL est une centrale d’acquisition, de stockage et de conditionnement de denrées alimentaires soutenue par la Ville de Lausanne. Elle redistribue la nourriture en priorité auprès des associations membres qui constituent le groupe de coordination. (©Marino Trotta/Ville de Lausanne)
C’est une des conséquences de la crise du coronavirus : la pauvreté. Avec le choc économique engendré par la crise sanitaire, c’est une partie de la population qui se retrouve dans des situations de précarité parfois extrême. En plus de la population qui était déjà en difficulté. Face à cette situation, la Centrale alimentaire de la région lausannoise distribue 20% de plus de nourriture de première nécessité.

Les besoins en distribution gratuite de nourriture ne cessent de croître depuis le début de la pandémie. Il y a ceux qui étaient précaires avant la crise sanitaire, mais les associations remarquent également l’apparition de nouveaux bénéficiaires : familles qui n’arrivent soudainement plus à joindre les deux bouts, chômeurs en fin de droits, indépendants sans ressources ou sans-papiers qui n’ont pas droit aux aides de la Confédération. La CA-RL, la Centrale alimentaire de la région lausannoise récolte les denrées alimentaires, les stocke et, au besoin, les conditionne, pour les redistribuer à différentes associations. Elles sont 34 actuellement à en bénéficier dont les Cartons du Cœur, les réseaux des églises ou la Fondation Mère Sofia. Et c’est Caritas Vaud qui la gère. Marc Huguenot, chef du secteur aide directe chez Caritas Vaud:

Marc Huguenot
Chef du secteur aide directe chez Caritas Vaud
Marc Huguenot Chef du secteur aide directe chez Caritas Vaud

Qui dit augmentation des besoins des associations, dit pour la Centrale alimentaire de la région lausannoise une augmentation des denrées à fournir. Une situation des plus préoccupantes pour Marc Huguenot.

Marc Huguenot
Chef du secteur aide directe chez Caritas Vaud
Marc Huguenot Chef du secteur aide directe chez Caritas Vaud

Car les répercussions de la crise sanitaire ne disparaîtront pas au fur à mesure de la levée des restrictions liées au semi-confinement. Les conséquences se feront sentir sur le long terme.

Marc Huguenot
Chef du secteur aide directe chez Caritas Vaud
Marc Huguenot Chef du secteur aide directe chez Caritas Vaud

En première ligne, la centrale alimentaire lausannoise ne peut que constater l’augmentation des besoins.

Marc Huguenot
Chef du secteur aide directe chez Caritas Vaud
Marc Huguenot Chef du secteur aide directe chez Caritas Vaud

Et les chiffres sont là: au mois d’avril, la Centrale alimentaire de la région lausannoise a distribué 52 tonnes de denrées, contre 43 tonnes l’an passé à la même période. Une augmentation de 20% qui est à nuancer puisque certaines structures bénéficiaires ne sont pas toutes réouvertes à cause des réorganisations imposées par la crise sanitaire. Sur les structures ouvertes, c’est un doublement de la demande que constate la CA-RL. Face à cette demande, la centrale qui fonctionne essentiellement avec des dons fait, pour l’heure, face, mais elle lance un appel.

Marc Huguenot
Chef du secteur aide directe chez Caritas Vaud
Marc Huguenot Chef du secteur aide directe chez Caritas Vaud

Dans les épiceries Caritas de Lausanne, Yverdon et Vevey, aussi, on est confronté quotidiennement aux conséquences indirectes de la crise sanitaire.

Marc Huguenot
Chef du secteur aide directe chez Caritas Vaud
Marc Huguenot Chef du secteur aide directe chez Caritas Vaud

L’urgence de la crise sanitaire et économique a également forcé les associations à s’adapter à la situation.

Marc Huguenot
Chef du secteur aide directe chez Caritas Vaud
Marc Huguenot Chef du secteur aide directe chez Caritas Vaud

Des gens qui ont faim en Suisse, il y en avait avant la crise du coronavirus, mais elle a forcé une nouvelle frange de la population à faire appel à de l’aide pour se nourrir.

Marc Huguenot
Chef du secteur aide directe chez Caritas Vaud
Marc Huguenot Chef du secteur aide directe chez Caritas Vaud

Pour plus d'informations: carl-lausanne.ch.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Un magasin de montres a été braqué à Lausanne

Publié

le

La police est intervenue mardi en fin de matinée devant une bijouterie de l'avenue de Cour à Lausanne. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Un magasin de montres a été braqué mardi à la mi-journée à Lausanne, a indiqué à Keystone-ATS une porte-parole de la police municipale. Les auteurs sont en fuite. Une opération policière était en cours autour du commerce, à l'avenue de Cour, quartier au sud-ouest de la gare.

La police lausannoise a précisé qu'il n'y avait pas de risque pour la population. Selon un photographe de Keystone-ATS sur place, plusieurs policiers étaient armés et surveillaient certaines rues du quartier. Une brigade canine était aussi apparemment engagée. En revanche, aucune ambulance n'était visible sur place.

Continuer la lecture

Lausanne

Urbanisme : le projet Malley-Gare va de l'avant

Publié

le

Le plan d'affectation avait été accepté en votation en novembre 2016. (ARCHIVES - ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Contesté dans les urnes en 2016, le projet Malley-Gare a suscité peu d'oppositions lors de sa mise à l'enquête. Deux oppositions et deux remarques sont parvenues au terme du délai fixé à la mi-septembre.

"Ces oppositions ne cherchent pas à bloquer le projet, mais à clarifier des éléments techniques", a expliqué lundi à Keystone-ATS Etienne Räss, directeur de la Fabrique de Malley, la structure mise en place pour accompagner la transformation du secteur.

Un propriétaire cherche par exemple à préserver ses droits. Rien à voir avec la hauteur ou la densité des aménagements prévus. "On ne nous demande pas de modifier la hauteur des tours", résume M. Räss.

Deux tours

Pour rappel, des opposants avaient lancé en 2016 un référendum contre le plan partiel d'affectation (PPA). Ce dernier prévoit la construction de deux tours de 63 et 76 mètres de haut. Les Prilliérans avaient finalement dit oui au projet à plus de 58%.

Le projet constitue la première étape de la renaissance de la friche de Malley, dans l'Ouest lausannois. Malley-Gare, secteur situé près de la Vaudoise aréna, devrait accueillir quelque 500 habitants et jusqu'à 1500 emplois, selon des estimations.

Ce dossier va désormais être transmis aux services cantonaux pour examen. L'objectif est de commencer les travaux en 2021. La deuxième étape, Malley-Viaduc, avance également. "Le secteur de Malley bouge vraiment", constate M. Räss.

Continuer la lecture

Lausanne

8 millions pour soutenir le commerce local

Publié

le

La Ville de Lausanne veut soutenir le commerce détail, affaibli par la crise du Covid-19. (image prétexte - KEYSTONE/Leandre Duggan)

La Ville de Lausanne lance son plan de soutien au commerce de détail. Après l’opération WelQome menée par le canton, la Municipalité met près de 8 millions de francs sur la table.

Avec la Société coopérative des commerçants lausannois, la Ville va proposer des bons et des carnets de réduction à tous les habitants. Concrètement, chaque lausannois majeur recevra ainsi un carnet de 5 bons de réduction correspondant à un montant de 40.-, à faire valoir sur un achat minimum de 200.-. Les ménages lausannois au bénéfice de subsides à l’assurance-maladie recevront aussi un carnet de bons d’achat d’une valeur de 100.-, auquel s’ajouteront 50.- par enfant. Pour le syndic de Lausanne, ce plan doit permettre de stimuler la consommation locale, tout en soutenant le pouvoir d’achat des lausannois :

Grégoire Junod
Syndic de Lausanne
Grégoire Junod Syndic de Lausanne

Les autorités espèrent ainsi générer un volume de chiffre d’affaires de l’ordre de 20 millions de francs dans le commerce local, un secteur particulièrement affaibli :

Grégoire Junod
Syndic de Lausanne
Grégoire Junod Syndic de Lausanne

Le Conseil communal devra encore donner son feu vert à l’opération début novembre. Les bons seront envoyés dans la foulée aux lausannois.

Continuer la lecture

Lausanne

Reprise mouvementée à l'Opéra de Lausanne

Publié

le

L'Opéra de Lausanne doit annuler un récital. (Image d'archive - ©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Après six mois de fermeture, l'Opéra de Lausanne a rouvert ses portes mercredi avec un récital de la mezzo soprano suisse Marina Viotti. Un concert de la pianiste Maria João Pires, avec l'OSR, est prévu jeudi. Mais le récital de dimanche doit être annulé, en raison de la quarantaine imposée à un chanteur lituanien.

Le chanteur Kostas Smoriginas, qui devait se produire aux côtés du ténor biélorusse Pavel Petrov, n'a pas pu se rendre en Suisse. Il a côtoyé une personne qui était positive au Covid-19 et a été placé en quarantaine, a indiqué jeudi l'Opéra à Keystone-ATS.

Le récital est par conséquent annulé. Tous les détenteurs de billets sont en train d'être contactés. Ces billets seront remboursés.

La mésaventure illustre les difficultés que peuvent rencontrer les organisateurs de spectacles en période de pandémie. Après six mois de fermeture, l'Opéra a décidé de redémarrer en douceur, avec une jauge limitée à environ 60% de sa capacité.

Mercredi, une "belle salle" a réservé "une standing ovation" à Marina Viotti, a expliqué le service de presse. Après Maria João Pires et l'OSR jeudi soir, l'institution lausannoise accueillera en octobre le Béjart Ballet Lausanne. La troupe donnera huit représentations du 2 au 11 octobre, avec une création de Gil Roman en première partie suivie des Sept danses grecques de Maurice Béjart.

Continuer la lecture

Lausanne

Le Romandie est contraint de fermer pour une longue durée

Publié

le

A Lausanne, le Romandie doit être rénové. (Image d'archive - ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le club rock le Romandie, l'un des hauts lieux de la vie nocturne lausannoise, annonce une "fermeture prolongée". Ses locaux ne sont plus suffisamment sûrs pour le public en raison de plusieurs dégâts d'eau.

Situé sous les arches du Grand-Pont, le Romandie subit régulièrement des infiltrations d'eau. "Le service culturel de la Ville de Lausanne nous a annoncé que les rénovations du pont ne seraient pas finalisées avant plusieurs années et qu'en l'état actuel, les locaux sont inutilisables", explique jeudi l'Association ...e la nave, qui exploite les lieux.

Elle ajoute dans son communiqué qu'elle espère retrouver ses locaux "à moyen, voire long terme", tout en expliquant qu'elle penche actuellement sur la mise en place d'une 17e saison itinérante.

Basé auparavant à la Riponne, le Romandie occupe ses locaux sous le Grand-Pont depuis 2008. Le club programme une cinquantaine de concerts par saison.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Sagittaire

Journée tranquille et qui finira encore mieux qu’elle n’a commencé. Faites vos tâches les plus ardues, le climat s'y prête.

Publicité

Les Sujets à la Une

X