Rejoignez-nous

Vaud

Des bornes escamotables installées au centre-ville d'Yverdon

Publié

,

le

Des bornes escamotables seront installées pour limiter l'accès au centre-ville d'Yverdon-les-Bains d'ici à février 2021. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Dès lundi, des bornes escamotables seront installées au centre-ville d'Yverdon-les-Bains (VD). Le chantier durera jusqu'en février 2021. Ce dispositif permettra de contrôler les accès au centre-ville et de le protéger contre toute intrusion non souhaitée, que ce soit des véhicules en dehors des heures de livraison ou des véhicules béliers.

Les bornes permettront également de mieux délimiter et mettre en valeur les entrées du centre-ville historique, indique la Ville d'Yverdon mercredi dans un communiqué. Une déviation sera mise en place pour les véhicules, mais l’accès au secteur restera possible pour les piétons pendant la durée du chantier.

Les travaux commenceront par la réalisation du site de la rue Pestalozzi, pour une durée d’environ deux semaines. Le chantier se déplacera ensuite à l’extrémité ouest de la rue du Lac, puis à la rue du Milieu et à la rue du Four, précise la Ville.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Pas de mesures drastiques pour l'heure au CHUV

Publié

le

Le CHUV dispose de plans d’extension qui lui permettraient d’accueillir plus de 300 patients Covid dans l’hôpital et plus de 100 aux soins intensifs. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le CHUV à Lausanne évalue plusieurs scénarios pour un ralentissement contrôlé de ses activités, afin de pouvoir assurer en tout temps une prise en charge optimale, efficace et coordonnée des patients. À l’heure actuelle, la situation n’exige pas la prise de mesures drastiques comme l’arrêt de certaines activités.

Fort de l’expérience acquise ce printemps dans la gestion de la pandémie, le CHUV va mettre en œuvre toute une série de mesures destinées à absorber harmonieusement l’augmentation des cas de COVID-19 qui devront être pris en charge au sein de l’hôpital, écrit-il mercredi. Divers scénarios sont évalués afin de se préparer au mieux et d’éviter de devoir prendre des décisions dans l’urgence.

Pour ce faire, le CHUV dispose de plans d’extension qui lui permettraient d’accueillir plus de 300 patients Covid dans l’hôpital et plus de 100 aux soins intensifs. Il est également en train d'engager 90 infirmiers. En début de semaine, l'établissement accueillait 50 patients Covid, dont dix aux soins intensifs.

Continuer la lecture

Elections communales VD 2021

Vevey Libre présente trois candidats

Publié

le

Le municipal Jérôme Christen du parti Vevey Libre se représente. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Vevey Libre présente trois candidats "très ancrés dans le terreau local" aux prochaines élections communales: Jérôme Christen, municipal sortant, Pascal Molliat, ingénieur spécialisé en énergies et Anne-Francine Simonin, enseignante à Vevey, brigueront un siège à l'exécutif de la ville en mars 2021.

L’objectif des trois candidats, dotés d’expériences professionnelles "variées et précieuses", est de redonner une cohérence et une assise à une Municipalité qui a vécu des moments tourmentés. Ils s’engagent à travailler "en équipe" en privilégiant toujours le bien commun aux intérêts partisans ou dogmatiques, écrit Vevey Libre mercredi dans un communiqué.

Le credo des trois candidats s’articulera principalement autour du climat et de l’environnement. Une thématique que le mouvement défend depuis sa création en 2003 et de manière encore plus marquée durant la législature en cours, souligne Vevey Libre.

Le trio promet également de s'engager en faveur d’un encadrement plus poussé des jeunes et d’un réseau local, économique et social, jugé d’autant plus indispensable face aux difficultés que traversent les habitants de la ville. Il sera soutenu par une liste d’une trentaine de candidats au Conseil communal.

Continuer la lecture

Lausanne

Terrasses: polémique sur les tentes en plastique dans l'espace public

Publié

le

La Ville de Lausanne ne veut pas de tentes en plastique sur ses terrasses. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Ville de Lausanne ne veut pas de tentes en plastique sur ses terrasses. Seuls les chalets en bois et télécabines sont autorisés pour protéger les clients du froid pendant la période hivernale. Une situation qui suscite l'incompréhension de certains cafetiers-restaurateurs.

C'est le cas de la propriétaire du P'tit Bar, Muriel Testuz, qui a dû réduire le nombre de places assises à l'intérieur de 18 à 7. Comptant sur sa tente en plastique extérieure pour pouvoir accueillir des clients en hiver, elle déplore une décision "non réaliste" et "qui l'empêche de travailler".

"La solution de la Ville consiste à mettre en place des espaces clos, onéreux et inadaptés à la plupart des établissements au temps du Covid", a-t-elle déclaré mardi à Keystone-ATS, revenant sur une information du Temps.

"C'est surréaliste", relève la tenancière qui s'interroge notamment sur l'aspect sanitaire de la mesure, alors que le coronavirus force à réduire le nombre de places dans les lieux fermés. La Municipalité devrait faire preuve de davantage d'intelligence en ces temps difficiles pour le secteur", a-t-elle estimé.

Pas une surprise

Les restaurateurs peuvent demander une extension pérenne gratuite de leur terrasse, y mettre ou non des chaufferettes à pellets, des braseros, des petits chalets, voire des télécabines, mais ils ne peuvent pas installer des tentes en plastique, répond le municipal en charge du dossier Pierre-Antoine Hildbrand. Ce n'est pas une surprise, cela leur a été précisé dans une directive qui date de 2019, ajoute-t-il.

La tente est symbolique d'une manifestation, d'un événement particulier, comme le marché de Noël. Ce sont deux concepts, deux objectifs différents, relève l'élu. Il s’agit d’éviter la présence prolongée de bâches sur l'espace public pour le bien de ce secteur et pour l'attractivité de la Ville.

Deux lettres

Cela fait longtemps que la Suisse alémanique applique ce principe, relève le directeur de la sécurité et de l'économie qui avait déjà interdit l'an dernier les parasols publicitaires et les chaises en plastique sur les terrasses lausannoises.

GastroLausanne a été informée lors de son assemblée générale, souligne M. Hildbrand. Il précise n'avoir reçu que deux lettres de protestation, alors que la Ville compte plus de 500 établissements avec terrasses.

Continuer la lecture

Vaud

Bijouterie dévalisée à Villars-sur-Ollon: 4 suspects interpellés

Publié

le

Le Détachement d’action rapide et de dissuasion (DARD) a participé à l’arrestation d’un des auteurs présumés. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Quatre auteurs présumés d'un brigandage mercredi dernier dans une bijouterie de Villars-sur-Ollon (VD) sont sous les verrous. L'un d'entre eux a été interpellé le lendemain à Gryon (VD) et trois autres en France voisine le vendredi.

Le brigandage avait eu lieu vers 15h30. Les auteurs avaient ligoté le bijoutier avant de dérober des montres et des bijoux. Ils avaient pris la fuite et n’avaient pas pu être retrouvés sur le moment, rappelle mardi la police vaudoise.

Suite à l’appel à témoins lancé jeudi par cette dernière, un informateur avait signalé dans un appartement à Gryon la présence suspecte de personnes pouvant correspondre au signalement des malfrats. Un dispositif policier a permis l’arrestation d’un des auteurs présumés, un Lituanien de 43 ans, et la saisie de nombreuses montres et de bijoux dérobés lors du brigandage.

Extradition en cours

Les investigations se sont ensuite orientées en France. Le procureur en charge de l’affaire a validé une entraide urgente avec les autorités de ce pays.

La collaboration entre les enquêteurs vaudois et la gendarmerie française a permis l’interpellation de trois suspects, également lituaniens, âgés de 30 à 44 ans. Arrêtés dans l’arrondissement de Gex, ils ont été placés en détention.

La poursuite de cette enquête est entre les mains du Ministère public vaudois. Une demande d’extradition judiciaire avec la France est en cours, précise le communiqué.

Continuer la lecture

Vaud

Tests rapides: résultats fiables en quinze minutes

Publié

le

Le résultat du test, obtenu en 15 minutes, permet aux personnes négatives de poursuivre leurs activités et aux positives d’être immédiatement soutenues pour se mettre en isolement. (©KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Les tests rapides ont une très bonne sensibilité pour détecter les personnes positives au nouveau coronavirus, en particulier les plus contagieuses. C’est ce que révèlent les résultats préliminaires de l’étude RaDiCo menée par Unisanté à Lausanne, en partenariat avec l’Institut de microbiologie du CHUV et le groupe Vidy Med.

Le résultat du test, obtenu en 15 minutes, permet aux personnes négatives de poursuivre leurs activités et aux positives d’être immédiatement soutenues pour se mettre en isolement.

Menée depuis le 25 septembre par le Centre universitaire de médecine générale et de santé publique (Unisanté) auprès des personnes symptomatiques venant se faire tester dans les filières rapides, l’étude RaDiCo vise à déterminer la performance diagnostique des tests rapides antigéniques en conditions réelles.

À la différence des tests virologiques PCR, les tests antigéniques recherchent non pas le matériel génétique du virus, mais une protéine présente dans le virus. La technique d’analyse est plus rapide et ne nécessite en général pas d’équipement spécifique. Ces tests se font pour le moment sur prélèvement nasopharyngé, avec un rendu des résultats au bout de 15 minutes.

En plus du frottis nasal pour le test PCR standard, un deuxième frottis était ainsi proposé aux personnes testées dans le cadre de l’étude et les participants étaient informés immédiatement du résultat du test. En cas de résultat positif, l’Office du médecin cantonal recevait l’information dans des délais très courts, a indiqué Unisanté mardi dans un communiqué.

Résultats en léger retrait

Les résultats des deux tests ont été comparés pour évaluer les performances respectives de chaque méthode chez 380 personnes. Les résultats préliminaires révèlent que, parmi toute la population testée présentant des symptômes suggestifs de Covid-19 (tels que fièvre, toux, perte du goût et de l’odorat), les tests rapides ont permis de détecter 22% (+/- 5%) de personnes positives et la PCR nasale 26% (+/- 5%).

En ce qui concerne les personnes les plus contagieuses (qui ont une charge virale de plus de 100'000 copies par millilitre), le taux de détection des tests rapides était de 21% (+/- 4%) et celui de la PCR nasale de 22% (+/- 4%).

Par rapport à la PCR nasale, le test rapide a montré une sensibilité (capacité à détecter les vrais cas positifs) de 85% si l’on considère tous les cas positifs, et de 94% si l’on considère les personnes les plus contagieuses.

Un résultat immédiat apprécié

Les patients participant à l’étude RaDiCo ont manifesté leur satisfaction à recevoir le résultat du test tout de suite, ce qui leur a permis de prendre rapidement des décisions sur le plan professionnel ou privé. Le fait de pouvoir donner le résultat sur place a aussi permis aux soignants d’être à l’écoute des personnes positives, parfois très inquiètes des conséquences potentielles de la maladie, et de leur donner des informations et conseils pratiques de vive voix.

Pour les participants en contact étroit avec un nombre important de personnes, le résultat positif transmis immédiatement à l’Office du médecin cantonal a également permis aux autorités de prendre des décisions rapides sur les quarantaines.

Le fait d’avoir un résultat immédiat augmente la motivation de la population à se faire tester en cas de symptômes compatibles avec le Covid-19, permettant ainsi de détecter plus de personnes positives au total, malgré le petit nombre de personnes qui seront manquées en raison de la sensibilité légèrement inférieure du test rapide, conclut Unisanté.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Verseau

Propositions enthousiasmantes niveau travail. Toutefois, regardez bien où vous mettez les pieds avant d’accepter.

Publicité

Les Sujets à la Une

X