Rejoignez-nous

Vaud

Des spécialistes du cancer du CHUV et des HUG s’unissent

Publié

,

le

C’est un consortium de spécialistes de l’oncologie. Le CHUV à Lausanne et les HUG à Genève ont créé il y a une année un « tumor board ».

Concrètement, chaque vendredi, jusqu’à 50 spécialistes du cancer de toute la Suisse Romande se réunissent en visioconférence.

Le but : étudier des cas de patients et proposer l’approche thérapeutique la plus adaptée.

Le Professeur Olivier Michielin, médecin chef de la division de l’oncologie personnalisée analytique au CHUV :

Pr Olivier Michielin
Médecin chef, oncologie personnalisée analytique, CHUV
Pr Olivier Michielin Médecin chef, oncologie personnalisée analytique, CHUV

Et après une année d’existence, ce « tumor board » marche à plein régime. Plusieurs centaines de cas ont déjà été analysés.

Le Professeur Olivier Michielin :

Pr Olivier Michielin
Médecin chef, oncologie personnalisée analytique, CHUV
Pr Olivier Michielin Médecin chef, oncologie personnalisée analytique, CHUV

Notez que ce « tumor board » est soutenu par la Fondation Philanthropia et la FAMSA Foundation.

 

Source illustration : CHUV.ch

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

8’000 élèves dans la rue pour le climat

Publié

le

Des milliers de jeunes suisses en formation font vendredi "la grève du climat". (©KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Des milliers d’écoliers, apprentis et étudiants sont attendus dans la rue ce vendredi en Suisse. Ils répondent à l’appel d’une « grève du climat », destinée à réclamer des mesures politiques urgentes en matière d’environnement. 

Plusieurs milliers de jeunes en formation se sont rassemblés vendredi matin en Suisse et au centre de Lausanne pour la grève du climat. Ils ont attendu la pause de 10h00, bouclé leur sac à dos, embarqué leurs pancartes et quitté leur gymnase ou école professionnelle.

Réunis dès 10h30 près de la gare de la capitale vaudoise, les manifestants sillonnent le centre-ville en appelant à une société qui s’engage davantage en faveur de la protection de l’environnement.

La forte mobilisation se confirme à Lausanne

La grève du climat a réuni plus de 8000 personnes dans la capitale vaudoise, selon un porte-parole de la police lausannoise, interrogé par Keystone-ATS. Partis à 10h30 de la gare, les manifestants se sont dirigés jusqu’à la place de la Riponne, où des activités sont programmées jusqu’à 16h00.

« C’est pas demander la lune que de sauver la terre », « Quand c’est fondu, c’est foutu », « Si le climat était une banque, il serait déjà sauvé » ou « There’s no planet B », peut-on notamment lire sur leurs affiches. Le cortège est parti peu avant 11h00 en scandant « Non à la pollution, oui à l’écologie. » Sur le parcours, un dispositif policier a été mis en place.

Laura Bock a promené son micro au milieu de la manifestation lausannoise :

Reportage
Réalisé par Laura Bock
Reportage Réalisé par Laura Bock

Dans la foule, des étudiants, des apprentis, des anonymes mais aussi des personnalités. Prix Nobel de chimie 2017, le professeur Jacques Dubochet est venu apporter son soutien à la manifestation :

Jacques Dubochet
Nobel de chimie 2017
Jacques Dubochet Nobel de chimie 2017

D’ampleur nationale, la mobilisation se tient durant toute la journée dans 15 villes. Côté romand, les grévistes se sont notamment donné rendez-vous à Lausanne, Genève, Neuchâtel, Fribourg, Sion ou encore Bienne.

Les autorités scolaires ont globalement peu goûté à cette annonce de grève. Certains cantons et établissements ont promis d’appliquer la tolérance zéro pour ceux qui manqueront les cours, tandis que d’autres se sont montrés plus ouverts.

Initiée en Suède, la « grève du climat » a connu sa première édition en Suisse le 14 décembre dernier à Zurich, où quelques centaines d’étudiants s’étaient réunis. Depuis, le mouvement a gagné en importance dans tout le pays, via notamment les réseaux sociaux, pour aboutir vendredi à la première grève au niveau national.

(RÉDACTION LFM/KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne conduira la mutation de Beaulieu

Publié

le

Une société anonyme en mains publiques va reprendre les actifs de la Fondation et la propriété des bâtiments. Elle sera aussi responsable de leur gestion.

Cette société devra mettre en œuvre la stratégie de valorisation du site et pilotera également la mutation des Halles nord et du Front Jomini. Cette annonce de la Municipalité devra être confirmée en ce début d’année par le Conseil communal. La stratégie dessinée l’été dernier pour l’avenir de Beaulieu se concrétise… Grégoire Junod, syndic de Lausanne :

Grégoire Junod
Syndic de Lausanne
Grégoire Junod Syndic de Lausanne

La société anonyme qui conduira la mutation de Beaulieu sera dotée d’un capital de 36 millions de francs, apporté par la Ville.

Continuer la lecture

Lausanne

Un organe de coordination contre la radicalisation

Publié

le

Lausanne se dote d’une coordination interne pour prévenir la radicalisation et l’extrémisme violent.

Cet organe sera composé de chefs de services ou de cadres de l’administration. Les collaborateurs de la Ville ayant identifié des signes de radicalisation pourront y relayer leurs informations. Pierre-Antoine Hildbrand, municipal lausannois en charge de la sécurité :

Pierre-Antoine Hildbrand
Municipalité de Lausanne
Pierre-Antoine Hildbrand Municipalité de Lausanne

Concernant le grand public, en cas d’inquiétudes ou de comportements suspects, la permanence cantonale est à disposition au 0800 88 44 00. En cas d’urgence, la police répond au 117.

Continuer la lecture

Lausanne

Des milliers de jeunes s’apprêtent à défiler pour le climat

Publié

le

Ils seront plusieurs milliers de jeunes dans les rues. Etudiants et apprentis s’apprêtent à faire « la grève du climat » ce vendredi 18 janvier en Suisse.

Des manifestations sont prévues dans de nombreuses grandes villes. Ces jeunes vont défiler pour exprimer leur inquiétude pour le climat. Le mouvement se veut « apolitique ».

À Lausanne, un cortège partira à 10h30 de la place de la Gare, pour rallier la Riponne, via la rue Centrale et la Place de la Palud. La mobilisation devrait attirer un millier de personnes. De quoi surprendre l’un des participants, Samuel de Vargas, gymnasien de 18 ans :

Samuel de Vargas
Gymnasien, 18 ans
Samuel de Vargas Gymnasien, 18 ans

Les jeunes ont rédigé un catalogue de revendications radicales qu’ils adressent aux autorités fédérales, mais aussi cantonales et municipales. Parmi leurs demandes : la sortie des énergies fossiles ou encore un bilan net d’émissions de gaz à effet de serre liées à l’activité humaine de zéro d’ici 2030. Ils demandent aussi de décréter l’état d’urgence climatique.

Samuel de Vargas, participant à la mobilisation :

Samuel de Vargas
Gymnasien, 18 ans
Samuel de Vargas Gymnasien, 18 ans

Les jeunes participants à cette mobilisation, âgés de 14 à 22 ans, se disent « déçus des politiques ». Ils veulent donc donner un signal fort aux élus et autres décideurs.

Samuel de Vargas :

Samuel de Vargas
Gymnasien, 18 ans
Samuel de Vargas Gymnasien, 18 ans

Une déception et des reproches que comprend le député Vert au Grand Conseil vaudois, Raphaël Mahaim :

Raphaël Mahaim
Député, les Verts
Raphaël Mahaim Député, les Verts

Au niveau politique, le groupe des Verts a déposé une résolution mardi 15 janvier au Grand Conseil vaudois. Le texte invite notamment le Conseil d’Etat à auditionner une délégation de ces jeunes qui se mobilisent.

Explications du député Vert Raphaël Mahaim :

Raphaël Mahaim
Député, les Verts
Raphaël Mahaim Député, les Verts

Coup d’envoi de la manifestation pour le climat à Lausanne à 10h30 ce vendredi 18 janvier. La Police s’attend à des perturbations de trafic.

 

Source image : Facebook

Continuer la lecture

Vaud

Le PLR adoube le candidat de l’UDC Pascal Dessauges

Publié

le

Réunis en congrès à Epalinges mercredi 16 janvier 2019, les délégués du PLR Vaud ont très largement soutenu l'alliance avec l'UDC. (Photo : RB)

Le PLR partira avec Pascal Dessauges. Réunis en congrès mercredi soir à Epalinges, les délégués du parti libéral-radical vaudois ont adoubé le candidat de l’UDC pour l’élection complémentaire au Conseil d’Etat du 17 mars.

Le scénario de cette alliance a été soutenu à une très large majorité : 222 pour, 14 contre et 8 abstentions.

Avec Pascal Dessauges, Préfet du Gros-de-Vaud, l’objectif du centre-droit vaudois est clair : renverser la majorité de gauche au Gouvernement. Et pour y parvenir dès ce printemps, le scénario retenu par le congrès est le plus réaliste selon Marc-Olivier Buffat, Président du PLR Vaud :

Marc-Olivier Buffat
Président, PLR VD
Marc-Olivier Buffat Président, PLR VD

Désormais candidat du centre-droit vaudois, Pascal Dessauges, 54 ans, s’est présenté mercredi soir devant le congrès du PLR comme un « homme d’exécutif ».

Ecoutez sa réaction, quelques minutes après avoir été adoubé par l’assemblée :

Pascal Dessauges
Candidat au Conseil d'Etat VD, UDC
Pascal Dessauges Candidat au Conseil d'Etat VD, UDC

Pascal Dessauges a le « bon profil » pour faire face à la socialiste Rebecca Ruiz. C’est ce qu’estime Marc-Olivier Buffat, Président du PLR Vaud :

Marc-Olivier Buffat
Président, PLR VD
Marc-Olivier Buffat Président, PLR VD

Comme à chaque fois, certaines voix discordantes se sont faites entendre face à une nouvelle alliance avec l’UDC, après deux tentatives infructueuses.

Pour tenter de reprendre la majorité au Conseil d’Etat, certains auraient préféré que le PLR lance lui-même un candidat. C’est le cas du député libéral-radical vaudois, François Cardinaux :

François Cardinaux
Député PLR, Grand Conseil VD
François Cardinaux Député PLR, Grand Conseil VD

Lancer un candidat PLR : un scénario inenvisageable pour les instances dirigeantes du parti. Surtout à l’approche d’autres échéances, comme les élections fédérales à l’automne et un possible départ de la Conseillère d’Etat PLR Jacqueline de Quattro.

Il faut serrer les rangs selon Marc-Olivier Buffat :

Marc-Olivier Buffat
Président, PLR VD
Marc-Olivier Buffat Président, PLR VD

Plusieurs autres candidats se sont déjà lancés dans la course au Conseil d’Etat vaudois depuis l’annonce du départ du socialiste Pierre-Yves Maillard pour la tête de l’Union syndicale suisse. Ensemble à Gauche présente Jean-Michel Dolivo, le POP Anaïs Timofte et le PDC Axel Marion. Le Parti socialiste vaudois n’a qu’une candidate en vue: la Lausannoise Rebecca Ruiz. Sa nomination doit intervenir ce samedi 19 janvier lors d’un congrès extraordinaire à Prilly.

Le premier tour de cette élection complémentaire aura lieu le dimanche 17 mars.

 

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Lion

Cocoonez vos proches aujourd’hui. Ce n’est pas en râlant que vous en obtiendrez quoi que ce soit... Privilégiez les échanges de points de vue !

Publicité

Les Sujets à la Une

X