Rejoignez-nous

Vaud

Echallens fête les métiers du pain

Publié

,

le

Dans deux semaines, la Fête du blé et du pain débute à Echallens. Les décors sont prêts, les costumes ne nécessitent plus que quelques retouches. Quelque 40’000 spectateurs sont attendus du 15 au 26 août.

En face des gradins se dressent les maisons blanches d’un village fictif, encadré par deux moulins. Le site de la Fête du blé et du pain émerge près de l’entrée du bourg d’Echallens. La scène et les gradins sont montés. Place aux répétitions, qui entrent dans leur dernière ligne droite.

La pression monte. « On répète à un rythme soutenu. Depuis le week-end dernier, c’est désormais quasiment tous les jours », explique Carine Suter, de la commission de communication.

Après de nombreux mois, voire années de préparation, le spectacle se concrétise. « On est content de découvrir le résultat, de voir ces costumes qui ont tous été faits à la main par des couturières de la région », raconte Mme Suter.

Environ 400 figurants, 15 comédiens, 200 chanteurs et 60 musiciens de la Lyre d’Echallens s’apprêtent à fouler la scène. Dès août, ils vont répéter ensemble. D’abord avec les accessoires, puis en costume.

Petite Fête des vignerons

La Fête du blé et du pain, c’est un peu une petite Fête des vignerons. Si Vevey célèbre le travail de la vigne, Echallens fête les métiers du blé et du pain. Tous les dix ans.

« Solstices », le spectacle de cette année, est un conte fantastique médiéval qui s’inspire de lieux et de faits réels. Il réinvente la mythologie du Gros-de-Vaud, au travers de la quête de trois héros pour la survie de leur village. Le trio affrontera les quatre éléments (feu, air, eau et terre) et rentrera avec le savoir-faire et les ingrédients nécessaires à la fabrication du pain.

Lors des répétitions, des professionnels ont encadré les figurants. Jan Fantys, chorégraphe de cascades, leur a appris à tomber et à se battre. Une spécialiste en danses folkloriques a supervisé la danse du final.

Le bourg aussi en fête

Pour cette 4e édition, la fête essaime aussi dans le bourg d’Echallens. Au programme, en vrac: concerts, danse, exposition, démonstrations équestres, brunchs, caveaux et grand cortège le 19 août. « On est monté en puissance. Il n’y avait pas autant d’animations lors de la dernière fête », confie Carine Suter.

La vente des billets a bien démarré. Un peu plus de 20’000 billets ont été écoulés, soit une bonne moitié, calcule Vincent Mercier, responsable de la billetterie. « On est satisfaits, il y a un bel engouement ». Même si les places les plus chères partent en premier, il reste des places pour toutes les catégories.

Huit représentations sont au programme. A chaque fois, une date de remplacement est prévue en cas d’annulation. Et des bénévoles restent les bienvenus pour encadrer la fête.

(ATS / KEYSTONE – JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

24 morts sur les routes vaudoises en 2018

Publié

le

(KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Il y a eu trois morts de plus en 2018 sur les routes vaudoises.

Si de manière générale les accidents ont diminué de 5% en 2018, les cas avec victimes ont légèrement progressé. De 21 morts en 2017, le total est passé à 24 tués l’an dernier. Et parmi ces décès, il y a 7 cyclistes, 9 motards et 2 piétons. Mis à part la vitesse et l’inattention, l’ivresse au volant reste l’une des principales causes des drames de la route, la première pour les cas mortels.

Comme déjà redouté par les autorités lors du bilan de la circulation pour 2017, il sera très difficile de faire encore baisser le nombre de morts sur les routes vaudoises.

La Conseillère d’Etat en charge de la sécurité, Béatrice Métraux, parle « d’un seuil incompressible » :

Béatrice Métraux
Conseillère d'Etat, VD
Béatrice Métraux Conseillère d'Etat, VD

En Ville de Lausanne, 2018 s’est révélée être une des années les plus sûres de la dernière décennie. Un seul mort est à déplorer, contre 3 en 2017. Les accidents avec blessés graves sont aussi passés sous la barre des 40 cas.

Comment expliquer cette baisse ?

Le Commandant de la Police municipale de Lausanne, le Colonel Olivier Botteron :

Col Olivier Botteron
Commandant, Police de Lausanne
Col Olivier Botteron Commandant, Police de Lausanne

Pour cette année 2019, les autorités vaudoises vont mettre l’accent sur la sécurité des piétons et des cyclistes, ainsi que sur l’importance pour les motards d’adapter leur conduite aux conditions de la route.

Concernant les contrôles de vitesse, la palme de l’inconscience revient à un conducteur flashé à 222 km/h sur l’autoroute A1, à la hauteur de Nyon, en février 2018.

Statistiques complètes : vd.ch

Continuer la lecture

Vaud

Le « NON » de Daillens à une décharge cantonale

Publié

le

Crédit photo : PRA

C’est un résultat sans équivoque : le village de Daillens ne veut pas de décharge cantonale sur son territoire.

La population de Daillens a dit non ce dimanche 17 mars à 91,9% au projet de décharge de la Vernette. Un projet prévu sur un terrain situé à cheval sur les communes de Daillens et d’Oulens-sous-Echallens. Deux tiers des électeurs ont participé à ce vote consultatif.

Le Syndic de Daillens, Jean-Yves Thévoz, nous explique les raisons qui ont poussé les Daillenais à dire non :

Jean-Yves Thévoz
Syndic, Daillens
Jean-Yves Thévoz Syndic, Daillens

Les promoteurs de la décharge prévoient principalement d’y stocker dès 2021 et pendant 30 ans les scories – ou mâchefers – des usines d’incinération Tridel et Satom. Pas au goût des habitants de Daillens qui ont donc fait part de leur désapprobation lors du vote consultatif. Un vote qui va permettre à la Municipalité locale de retourner négocier avec l’Etat de Vaud avec de nouveaux arguments.

Le Syndic de Daillens, Jean-Yves Thévoz :

Jean-Yves Thévoz
Syndic, Daillens
Jean-Yves Thévoz Syndic, Daillens

Selon un communiqué de l’Etat de Vaud, ce vote de Daillens « interroge la mise en œuvre du Plan de gestion des déchets du canton, et plus particulièrement le stockage de certains types de déchets produits sur le territoire cantonal ».

Continuer la lecture

Election VD 2019

Rebecca Ruiz termine en tête du 1er tour, Dessauges 2e

Publié

le

Rebecca Ruiz (PS) a largement devancé ses adversaires lors du 1er tour de l'élection complémentaire au Conseil d'Etat vaudois. (Photo : RB)

Les Vaudois votaient ce dimanche 17 mars. Premier tour de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat. Revivez ce dimanche très « politique » sur lfm.ch avec un résumé complet et des réactions suite à notre émission spéciale « en direct » du Château cantonal. 

 

 

15h45

Rebecca Ruiz « la favorite » termine en tête du 1er tour

Le premier tour de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat vaudois se solde par un ballotage. Aucun candidat n’a réussi à obtenir la majorité absolue.

Présentée comme « la favorite » pour succéder à son collègue de parti, Pierre-Yves Maillard, au Conseil d’Etat, Rebecca Ruiz termine en tête avec 46,59% des voix. L’UDC Pascal Dessauges se place en seconde position avec 37,56%. Suivent les trois « petits candidats » : Axel Marion (PDC) avec 6.03%, Jean-Michel Dolivo (EàG) avec 4,12% et, ferme la marche, Anaïs Timofte (POP) avec 3,26%.

Un second tour aura donc lieu le dimanche 7 avril pour élire le successeur de Pierre-Yves Maillard au Gouvernement cantonal.

Le dépôt des listes est fixé à ce mardi 19 mars, à 12h00.

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Dernière partie
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Dernière partie

——————————————————————–

15h15

Jessica Jaccoud (PS) et Jacques Nicolet (UDC)

Les deux Présidents de partis réagissent après ce 1er tour et esquissent la suite de la campagne pour le second tour.

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 10
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 10

——————————————————————–

15h00

Anaïs Timofte (POP), 5ème et dernière de ce 1er tour

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 9
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 9

——————————————————————–

14h30

Suite des réactions

Nuria Gorrite, Présidente du Conseil d’Etat vaudois, Pascal Dessauges, candidat de l’UDC et Isidore Raposo, journaliste et chroniqueur, sont au micro d’LFM.

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 8
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 8

——————————————————————–

14h00

Rebecca Ruiz (PS) et René Knüsel réagissent

Analyse du Politologue René Knüsel et réaction de la socialiste Rebecca Ruiz

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 7
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 7

——————————————————————–

13h50

Il y aura un 2e tour le dimanche 7 avril

——————————————————————–

13h40

Analyse et réaction d’Axel Marion (PDC)

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 6
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 6

——————————————————————–

13h30

Réaction de Jean-Michel Dolivo (EàG)

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 5
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 5

——————————————————————–

13h15

Rebecca Ruiz termine en tête du 1er tour

Les résultats définitifs du 1er tour sont connus. La socialiste Rebecca Ruiz prend la première place, devant son grand rival, l’UDC Pascal Dessauges. Les « petits candidats » sont loin derrière.

Résultats détaillés sur vd.ch

——————————————————————–

13h00

Pointage en direct depuis le Château, après 91% d’avancement du dépouillement

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 4
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 4

——————————————————————–

12h40

Ambiance dans les QG : le PS a le sourire

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 3
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 3

——————————————————————–

12h35

Rebecca Ruiz fait la course en tête

Les résultats provisoires après 62% d’avancement du dépouillement :

  • Rebecca Ruiz (PS) : 44,56%
  • Pascal Dessauges (UDC) : 41,69%
  • Axel Marion (PDC) : 5,68%
  • Jean-Michel Dolivo (EàG) : 3,06%
  • Anaïs Timofte (POP) : 2,55%

District du candidat UDC Pascal Dessauges, le Gros-de-Vaud le soutient à 50,67%. Montreux place Rebecca Ruiz (PS) en tête avec 48,60% des voix. Payerne a voté à 48,20% pour le candidat UDC.

——————————————————————–

12h30

Deuxième point en direct depuis le Château cantonal

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 2
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 2

——————————————————————–

12h05

Les premiers résultats

Selon les premières données publiées par l’Etat de Vaud, à 12h05, le dépouillement en était à un stade d’avancement de 48%.

Au niveau cantonal, l’on obtient les résultats provisoires suivants :

  • Rebecca Ruiz (PS) : 44,01%
  • Pascal Dessauges (UDC) : 42,58%
  • Axel Marion (PDC) : 5,50%
  • Jean-Michel Dolivo (EàG) : 2,93%
  • Anaïs Timofte (POP) : 2,51%

Seule grande ville vaudoise a avoir livré ses résultats : Morges. C’est Rebecca Ruiz qui arrive en tête (50,71%) devant l’UDC Pascal Dessauges (33,94%).

La situation devrait considérablement évoluer, en faveur à priori de Rebecca Ruiz, avec les résultats attendus de Lausanne.

——————————————————————–

12h00

Premier point en direct depuis le Château cantonal

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 1
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 1

——————————————————————–

11H30

La situation

Cette élection complémentaire vise à trouver un successeur à Pierre-Yves Maillard, qui quitte le Gouvernement cantonal après 15 ans. Conseiller d’Etat depuis 2004, le socialiste va rejoindre en mai l’Union syndicale suisse (USS), où il a été élu Président en décembre dernier.

Le siège de Pierre-Yves Maillard est très convoité : 5 candidats sont sur les rangs. Avec un Conseil d’Etat actuellement à majorité de gauche (3 PS, 1 Verte), l’enjeu de cette élection est de savoir si la tendance se confirmera. Mais la droite, PLR et UDC, comptent bien renverser cette majorité.

Sauf surprise, un deuxième tour sera nécessaire pour trouver le nouvel occupant du fauteuil de Pierre-Yves Maillard. Aucun candidat ne devrait atteindre les 50% ce dimanche. Tout devrait se jouer le dimanche 7 avril.

Les premiers résultats, provisoires, sont attendus aux alentours de 12h00.

 

Les candidats

Rebecca Ruizla candidate du PS, soutenue par les Verts, dit vouloir s’inscrire dans une certaine continuité par rapport à Pierre-Yves Maillard. Criminologue, conseillère nationale, 37 ans, elle dit vouloir se battre en faveur du pouvoir d’achat, de la classe moyenne et populaire, de l’accès aux soins et du climat. Pour elle, le contrepoids d’un gouvernement à gauche face à un parlement à majorité de droite doit être conservé. Elle est présentée comme la favorite de cette élection.

 

Pascal Dessauges : le candidat UDC soutenu par le PLR, est âgé de 54 ans. Il veut rendre à son parti le siège qu’il a perdu après le décès de Jean-Claude Mermoud en 2011. Agriculteur de formation, ancien colonel à l’armée, préfet du Gros-de-Vaud, il met en avant sa capacité à conduire des troupes, son dynamisme et son pragmatisme. C’est l’outsider de ce scrutin.

 

Axel Marion : candidat du PDC, soutenu par les Vert’libéraux, il se pose en homme du consensus. Avec trois ministres à gauche, trois autres à droite, il veut être le point d’équilibre du conseil d’Etat. Député au Grand Conseil et cadre dans le domaine des hautes écoles, Axel Marion, 40 ans, veut amener sa vision centriste.

 

Jean-Michel Dolivo : le candidat d’Ensemble à Gauche évoque son engagement dans la campagne comme une candidature de lutte. Une lutte de la rue au gouvernement, selon ses propres termes. Âgé de 67 ans, député et avocat, il veut un changement radical de société, prône une alternative écologique et sociale et dit vouloir combattre les inégalités.

 

Anaïs Timofte : c’est la candidate du POP. Une candidature de combat, jeune, dynamique et féminine, c’est le portrait que dresse le POP Vaud de sa candidate. Tout juste diplômée de Sciences politiques, âgée de 27 ans, elle se présente comme la candidate du pouvoir d’achat, de l’égalité et de l’écologie. C’est la première fois qu’elle se lance dans une élection.

 

Retrouvez tous les sujets en lien avec cette élection complémentaire sur notre page spéciale « Election VD 2019« .

 

Continuer la lecture

Vaud

La population de Nyon dit « NON » à une hausse d’impôt

Publié

le

Les opposants à la hausse d'impôt l'ont facilement emporté dimanche à Nyon. (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Nyon n’augmentera pas ses impôts. Au grand dam de leurs autorités, les habitants de la commune vaudoise ont balayé à 73,67% une augmentation de la fiscalité.

La hausse du taux d’imposition de 61 à 65% a été refusée dimanche par 4546 Nyonnais, contre 1625 voix favorables. La participation s’est élevée à 46,9%.

Accepté en novembre dernier par le Conseil communal, le relèvement de la fiscalité était combattu par un référendum lancé par les trois partis de droite (PLR, UDC, Vert’libéraux). « Dès le moment où le référendum a abouti, on se doutait bien que nous avions peu de chances de l’emporter », a reconnu le syndic de Nyon, Daniel Rossellat, contacté par Keystone-ATS.

L’élu indépendant a dit comprendre le refus de ses concitoyens. « Je conçois qu’on ne souhaite pas payer davantage d’impôt pour compenser la baisse des recettes fiscales des entreprises », a-t-il expliqué, faisant référence à la réforme vaudoise de la fiscalité des entreprises (RIE III) qui plombe les finances nyonnaises.

Situation « très difficile »

En augmentant les impôts, la municipalité espérait limiter le déficit budgétaire 2019 à 8,4 millions de francs. Elle estime désormais que ce déficit pourrait s’établir à près de 15 millions pour l’année en cours.

Pour Daniel Rossellat, il n’est pas exagéré de parler de crise à Nyon. « Nous en sommes en tout cas pas loin. La situation financière de la commune va devenir très difficile », juge-t-il. Selon lui, la population doit s’attendre à une diminution « drastique » de certaines prestations et subventions.

Dans le camp adverse, la satisfaction était de mise dimanche. « Nous sommes ravis. La population a pu voter en connaissance de cause et elle a envoyé un message clair à la municipalité », a affirmé le conseiller communal UDC Sacha Soldini, l’un des coprésidents du comité référendaire.

Les autorités doivent désormais « prendre le taureau par les cornes » pour améliorer la situation financière de Nyon, a averti M. Soldini. « La municipalité doit apprendre à maîtriser et à prioriser les dépenses, c’est la seule solution », a-t-il estimé.

Assises financières

Ce n’est pas la première fois que les habitants de Nyon refusent nettement une hausse d’impôt. Lors de votations en 2002 puis ensuite 2007, les trois quarts de la population avaient déjà rejeté une augmentation – de 5 points à l’époque – du taux d’imposition.

Pour essayer de trouver des solutions, la municipalité a décidé d’organiser des assises financières. Elles se tiendront samedi prochain et s’adresseront aux élus communaux ainsi qu’à un panel de représentants de la société civile. « L’objectif est d’échanger les points de vue et d’imaginer une stratégie financière pour faire face aux défis qui se présentent à nous », a expliqué M. Rossellat.

A noter finalement que Nyon, en maintenant son taux d’imposition à 61%, reste l’une des communes vaudoises les plus favorables en matière fiscale. La moyenne cantonale s’établit à 68% et une seule autre ville du canton – Pully à 61% également – s’avère autant attractive pour les impôts communaux.

 

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Vaud

Daillens ne veut pas de décharge cantonale sur son territoire

Publié

le

Crédit photo : PRA

Daillens se prononce à 91,9 % contre le projet de décharge de la Vernette. L’Etat de Vaud s’interroge pour le futur. 

La population de Daillens s’est nettement opposée ce dimanche 17 mars au projet de décharge cantonale de la Vernette. Les électeurs ont refusé ce projet prévu sur un terrain situé à cheval sur les communes de Daillens et d’Oulens-sous-Echallens par 433 voix contre 38. La participation s’est élevée à 65,75 %.

Le vote consultatif était organisé à la suite d’une détermination du Conseil communal qui s’était opposé au projet de décharge en fin d’année 2018 et avait suivi la commission d’étude qui demandait une consultation populaire.

Dans une note aux Médias, l’Etat de Vaud, via le Département du territoire de l’environnement (DTE) dit prendre connaissance du résultat du vote consultatif. Mais ce résultat « interroge la mise en œuvre du Plan de gestion des déchets du canton, et plus particulièrement le stockage de certains types de déchets produits sur le territoire cantonal ». L’Etat de Vaud ne fera pas d’autre commentaire, il communiquera sur le sujet ultérieurement.

Pour rappel, les promoteurs de la décharge prévoient principalement d’y stocker dès 2021 et pendant 30 ans les scories – ou mâchefers – des usines d’incinération Tridel et Satom, ainsi que des déchets issus du traitement des terres polluées.

Sur le même terrain était prévu il y a quelques années un parc éolien, idée abandonnée à la suite du rejet en vote consultatif par les communes de Daillens et Oulens-sousEchallens.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Cancer

Inquiétudes inutiles sur l'état de vos finances, car Dame Fortune s'ingénie à faire pencher les plateaux de la chance de votre côté.

Publicité

Les Sujets à la Une

X