Rejoignez-nous

Election VD 2019

Rebecca Ruiz adoubée par le PS pour la course au Conseil d’Etat

Publié

,

le

Rebecca Ruiz entourée de Pierre-Yves Maillard, conseiller d'Etat socialiste sortant, de Béatrice Métraux, conseillère d'Etat Verts, de la conseillère d'Etat socialiste et présidente du Conseil d'Etat Nuria Gorrite et de la conseillère d'Etat socialiste Cesla Amarelle. (Photo: DR)

Réuni cet après-midi, le Parti socialiste vaudois a choisi de lancer Rebecca Ruiz dans la course au Conseil d’Etat vaudois. Les Verts soutiendront également la conseillère nationale de 36 ans.

Il ne manquait plus que l’aval officiel du parti, c’est désormais chose faite. Rebecca Ruiz est officiellement la candidate du Parti socialiste pour l’élection complémentaire au Conseil d’Etat. Réunis en congrès extraordinaire cet après-midi à Prilly, les quelque 250 membres présents du parti l’ont adoubée par une standing ovation. On écoute sa réaction face au plébiscite qu’elle a reçu :

Rebecca Ruiz
Candidate PS au Conseil d'Etat vaudois
Rebecca Ruiz Candidate PS au Conseil d'Etat vaudois

Pour Jessica Jaccoud, présidente du PS Vaud, il ne fait aucun doute que Rebecca Ruiz est la femme de la situation :

Jessica Jaccoud
Présidente du PS Vaud
Jessica Jaccoud Présidente du PS Vaud

Criminologue de 36 ans, Rebecca Ruiz a 15 ans d’engagement politique au compteur dont cinq ans au Conseil National. A la question quels seront ses arguments de campagne, voici ce qu’elle répond :

Rebecca Ruiz
Candidate PS au Conseil d'Etat vaudois
Rebecca Ruiz Candidate PS au Conseil d'Etat vaudois

Conserver la majorité

Rebecca Ruiz a dit sa volonté de tout faire pour conserver la majorité de gauche au Conseil d’Etat conquise « de haute lutte en 2011 et confirmée à deux reprises dans les urnes depuis ». Tout comme son parti d’ailleurs. Pour la présidente du PS Vaud, Jessica Jaccoud, la gauche vit un tournant important :

Jessica Jaccoud
Présidente du PS Vaud
Jessica Jaccoud Présidente du PS Vaud

Rebecca Ruiz se lance désormais dans la campagne pour succéder à Pierre-Yves Maillard. Poids lourd de la politique vaudoise et Conseiller d’Etat depuis 2004, Pierre-Yves Maillard est aussi le collègue de parti de Rebecca Ruiz. Comment s’inscrit-elle par rapport à lui. On l’écoute :

Rebecca Ruiz
Candidate PS au Conseil d'Etat vaudois
Rebecca Ruiz Candidate PS au Conseil d'Etat vaudois

Le soutien des Verts

Présents également lors de cette assemblée, plusieurs membres des Verts dont Béatrice Métraux, Adèle Thorens et Daniel Brélaz. Les Verts qui soutiendront Rebecca Ruiz. Alberto Mocchi, président des Verts vaudois :

Alberto Mocchi
Président des Verts vaudois
Alberto Mocchi Président des Verts vaudois

Forte de ces soutiens, la conseillère nationale socialiste Rebecca Ruiz va débuter sa campagne avec un certain nombre de priorités.

Rebecca Ruiz
Candidate PS au Conseil d'Etat vaudois
Rebecca Ruiz Candidate PS au Conseil d'Etat vaudois

Désormais, le nombre de candidats déclarés pour l’élection complémentaire au Conseil d’Etat vaudois se monte à cinq. Rebecca Ruiz donc pour le PS, soutenue par les Verts. Pascal Dessauges pour l’UDC, soutenu par le PLR. Le PDC, Axel Marion. Anaïs Timofte pour le POP et Jean-Michel Dolivo pour Ensemble à Gauche. Le premier tour de l’élection aura lieu le 17 mars.

 

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Election VD 2019

Rebecca Ruiz termine en tête du 1er tour, Dessauges 2e

Publié

le

Rebecca Ruiz (PS) a largement devancé ses adversaires lors du 1er tour de l'élection complémentaire au Conseil d'Etat vaudois. (Photo : RB)

Les Vaudois votaient ce dimanche 17 mars. Premier tour de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat. Revivez ce dimanche très « politique » sur lfm.ch avec un résumé complet et des réactions suite à notre émission spéciale « en direct » du Château cantonal. 

 

 

15h45

Rebecca Ruiz « la favorite » termine en tête du 1er tour

Le premier tour de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat vaudois se solde par un ballotage. Aucun candidat n’a réussi à obtenir la majorité absolue.

Présentée comme « la favorite » pour succéder à son collègue de parti, Pierre-Yves Maillard, au Conseil d’Etat, Rebecca Ruiz termine en tête avec 46,59% des voix. L’UDC Pascal Dessauges se place en seconde position avec 37,56%. Suivent les trois « petits candidats » : Axel Marion (PDC) avec 6.03%, Jean-Michel Dolivo (EàG) avec 4,12% et, ferme la marche, Anaïs Timofte (POP) avec 3,26%.

Un second tour aura donc lieu le dimanche 7 avril pour élire le successeur de Pierre-Yves Maillard au Gouvernement cantonal.

Le dépôt des listes est fixé à ce mardi 19 mars, à 12h00.

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Dernière partie
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Dernière partie

——————————————————————–

15h15

Jessica Jaccoud (PS) et Jacques Nicolet (UDC)

Les deux Présidents de partis réagissent après ce 1er tour et esquissent la suite de la campagne pour le second tour.

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 10
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 10

——————————————————————–

15h00

Anaïs Timofte (POP), 5ème et dernière de ce 1er tour

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 9
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 9

——————————————————————–

14h30

Suite des réactions

Nuria Gorrite, Présidente du Conseil d’Etat vaudois, Pascal Dessauges, candidat de l’UDC et Isidore Raposo, journaliste et chroniqueur, sont au micro d’LFM.

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 8
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 8

——————————————————————–

14h00

Rebecca Ruiz (PS) et René Knüsel réagissent

Analyse du Politologue René Knüsel et réaction de la socialiste Rebecca Ruiz

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 7
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 7

——————————————————————–

13h50

Il y aura un 2e tour le dimanche 7 avril

——————————————————————–

13h40

Analyse et réaction d’Axel Marion (PDC)

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 6
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 6

——————————————————————–

13h30

Réaction de Jean-Michel Dolivo (EàG)

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 5
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 5

——————————————————————–

13h15

Rebecca Ruiz termine en tête du 1er tour

Les résultats définitifs du 1er tour sont connus. La socialiste Rebecca Ruiz prend la première place, devant son grand rival, l’UDC Pascal Dessauges. Les « petits candidats » sont loin derrière.

Résultats détaillés sur vd.ch

——————————————————————–

13h00

Pointage en direct depuis le Château, après 91% d’avancement du dépouillement

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 4
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 4

——————————————————————–

12h40

Ambiance dans les QG : le PS a le sourire

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 3
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 3

——————————————————————–

12h35

Rebecca Ruiz fait la course en tête

Les résultats provisoires après 62% d’avancement du dépouillement :

  • Rebecca Ruiz (PS) : 44,56%
  • Pascal Dessauges (UDC) : 41,69%
  • Axel Marion (PDC) : 5,68%
  • Jean-Michel Dolivo (EàG) : 3,06%
  • Anaïs Timofte (POP) : 2,55%

District du candidat UDC Pascal Dessauges, le Gros-de-Vaud le soutient à 50,67%. Montreux place Rebecca Ruiz (PS) en tête avec 48,60% des voix. Payerne a voté à 48,20% pour le candidat UDC.

——————————————————————–

12h30

Deuxième point en direct depuis le Château cantonal

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 2
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 2

——————————————————————–

12h05

Les premiers résultats

Selon les premières données publiées par l’Etat de Vaud, à 12h05, le dépouillement en était à un stade d’avancement de 48%.

Au niveau cantonal, l’on obtient les résultats provisoires suivants :

  • Rebecca Ruiz (PS) : 44,01%
  • Pascal Dessauges (UDC) : 42,58%
  • Axel Marion (PDC) : 5,50%
  • Jean-Michel Dolivo (EàG) : 2,93%
  • Anaïs Timofte (POP) : 2,51%

Seule grande ville vaudoise a avoir livré ses résultats : Morges. C’est Rebecca Ruiz qui arrive en tête (50,71%) devant l’UDC Pascal Dessauges (33,94%).

La situation devrait considérablement évoluer, en faveur à priori de Rebecca Ruiz, avec les résultats attendus de Lausanne.

——————————————————————–

12h00

Premier point en direct depuis le Château cantonal

Emission spéciale ELECTION VD 2019
Partie 1
Emission spéciale ELECTION VD 2019 Partie 1

——————————————————————–

11H30

La situation

Cette élection complémentaire vise à trouver un successeur à Pierre-Yves Maillard, qui quitte le Gouvernement cantonal après 15 ans. Conseiller d’Etat depuis 2004, le socialiste va rejoindre en mai l’Union syndicale suisse (USS), où il a été élu Président en décembre dernier.

Le siège de Pierre-Yves Maillard est très convoité : 5 candidats sont sur les rangs. Avec un Conseil d’Etat actuellement à majorité de gauche (3 PS, 1 Verte), l’enjeu de cette élection est de savoir si la tendance se confirmera. Mais la droite, PLR et UDC, comptent bien renverser cette majorité.

Sauf surprise, un deuxième tour sera nécessaire pour trouver le nouvel occupant du fauteuil de Pierre-Yves Maillard. Aucun candidat ne devrait atteindre les 50% ce dimanche. Tout devrait se jouer le dimanche 7 avril.

Les premiers résultats, provisoires, sont attendus aux alentours de 12h00.

 

Les candidats

Rebecca Ruizla candidate du PS, soutenue par les Verts, dit vouloir s’inscrire dans une certaine continuité par rapport à Pierre-Yves Maillard. Criminologue, conseillère nationale, 37 ans, elle dit vouloir se battre en faveur du pouvoir d’achat, de la classe moyenne et populaire, de l’accès aux soins et du climat. Pour elle, le contrepoids d’un gouvernement à gauche face à un parlement à majorité de droite doit être conservé. Elle est présentée comme la favorite de cette élection.

 

Pascal Dessauges : le candidat UDC soutenu par le PLR, est âgé de 54 ans. Il veut rendre à son parti le siège qu’il a perdu après le décès de Jean-Claude Mermoud en 2011. Agriculteur de formation, ancien colonel à l’armée, préfet du Gros-de-Vaud, il met en avant sa capacité à conduire des troupes, son dynamisme et son pragmatisme. C’est l’outsider de ce scrutin.

 

Axel Marion : candidat du PDC, soutenu par les Vert’libéraux, il se pose en homme du consensus. Avec trois ministres à gauche, trois autres à droite, il veut être le point d’équilibre du conseil d’Etat. Député au Grand Conseil et cadre dans le domaine des hautes écoles, Axel Marion, 40 ans, veut amener sa vision centriste.

 

Jean-Michel Dolivo : le candidat d’Ensemble à Gauche évoque son engagement dans la campagne comme une candidature de lutte. Une lutte de la rue au gouvernement, selon ses propres termes. Âgé de 67 ans, député et avocat, il veut un changement radical de société, prône une alternative écologique et sociale et dit vouloir combattre les inégalités.

 

Anaïs Timofte : c’est la candidate du POP. Une candidature de combat, jeune, dynamique et féminine, c’est le portrait que dresse le POP Vaud de sa candidate. Tout juste diplômée de Sciences politiques, âgée de 27 ans, elle se présente comme la candidate du pouvoir d’achat, de l’égalité et de l’écologie. C’est la première fois qu’elle se lance dans une élection.

 

Retrouvez tous les sujets en lien avec cette élection complémentaire sur notre page spéciale « Election VD 2019« .

 

Continuer la lecture

Election VD 2019

Pierre-Yves Maillard tape du poing sur la table

Publié

le

(C) Keystone - Laurent Gillieron

Le coup de gueule de Pierre-Yves Maillard. À 3 jours du premier tour de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat vaudois, le Ministre socialiste tape du poing sur la table. Il s’insurge de la tournure que prend la campagne qui vise à lui trouver un successeur au Gouvernement.

Dans le collimateur de Pierre-Yves Maillard : la dénonciation pénale à l’encontre de sa collègue de parti et candidate à sa succession, Rebecca Ruiz. Ou encore les attaques et autres lettres anonymes adressées à la Présidente du PS Vaud Jessica Jaccoud, mais également à Rebecca Ruiz.

C’est trop et ça va surtout trop loin pour Pierre-Yves Maillard. Le Conseiller d’Etat socialiste démissionnaire l’a dit aujourd’hui au micro de Robin Baudraz :

Pierre-Yves Maillard
Conseiller d'Etat, VD
Pierre-Yves Maillard Conseiller d'Etat, VD

De son côté, la droite vaudoise se distancie de ces attaques, notamment en ce qui concerne la dénonciation pénale.

A noter qu’aujourd’hui même, le Conseil d’Etat a répondu aux différentes interpellations parlementaires qui avait été déposées à propos d’un des contrats de Rebecca Ruiz au DFJC. Mis à part un rappel de son travail effectué, le Gouvernement assure, je cite que « les compétences professionnelles, la matérialité du travail substantiel fourni et sa qualité ne sont aucunement remises en cause. Les conditions de l’un de des engagements de l’élue socialiste au DFJC ont obéi à une pratique particulière et ponctuelle appliquée à d’autres cas, décrite en détails et dans toutes ses composantes ; les employés concernés ne sont en rien responsables de cette pratique administrative. » Fin de citation.

Continuer la lecture

Election VD 2019

Pas de surprise en vue pour l’élection de dimanche

Publié

le

Les Vaudois votent ce dimanche 17 mars pour le premier tour de l'élection complémentaire au Conseil d'Etat vaudois. (Photo : KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Qui pour succéder à Pierre-Yves Maillard ? Les Vaudois votent ce dimanche 17 mars. Premier tour de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat.

5 candidats sont sur les rangs : l’UDC, soutenu par le PLR, Pascal Dessauges. La socialiste, appuyée par les Verts, Rebecca Ruiz, le PDC Axel Marion, Anaïs Timofte du POP et Jean-Michel Dolivo d’Ensemble à Gauche.

Ces dernières semaines, tous ont fait campagne, à différents niveaux. Si des affaires sont venues se mêler aux idées des candidats, rien n’a vraiment emballé cette campagne qui s’achève.

Selon notre consultant, le politologue et Professeur à l’UNIL, René Knüsel, ce calme « plutôt plat » peut s’expliquer : il est en effet difficile de succéder à quelqu’un dans un Gouvernement qui fonctionne depuis plusieurs années.

Explications :

René Knüsel
Politologue et Professeur de politiques sociales, UNIL
René Knüsel Politologue et Professeur de politiques sociales, UNIL

Alors à moins de 2 jours de ce scrutin, la candidate du PS reste-t-elle la favorite ?

Réponse de René Knüsel :

René Knüsel
Politologue et Professeur de politiques sociales, UNIL
René Knüsel Politologue et Professeur de politiques sociales, UNIL

Donc à priori, pas de surprise à prévoir pour l’élection de dimanche selon le politologue René Knüsel :

René Knüsel
Politologue et Professeur de politiques sociales, UNIL
René Knüsel Politologue et Professeur de politiques sociales, UNIL

Le premier tour de cette élection complémentaire au Conseil d’Etat vaudois c’est donc ce dimanche 17 mars.

Vous pourrez la vivre en direct sur nos ondes et sur lfm.ch dès 12h00 avec une émission spéciale en direct du Château cantonal à Lausanne.

 

Retrouvez tous les sujets en lien avec cette élection sur notre page dédiée : lfm.ch/electionvd2019

 

Continuer la lecture

Election VD 2019

Le PS encaisse une dénonciation pénale et une lettre anonyme

Publié

le

Candidate du PS pour le Conseil d'Etat vaudois, Rebecca Ruiz est visée par une dénonciation pénale. (Photo : RB)

La campagne s’emballe dans le canton de Vaud. À quelques jours du premier tour de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat, plusieurs affaires viennent secouer le monde politique, et plus particulièrement le parti socialiste.

Lundi 11 mars 2019, on apprenait le dépôt d’une dénonciation pénale par trois citoyens à l’encontre de la candidate du PS, Rebecca Ruiz, et de l’ancienne Conseillère d’Etat socialiste et Cheffe du DFJC, Anne-Catherine Lyon. Les trois citoyens, sans parti, mais à sensibilité de droite, souhaitent dénoncer le contrat de travail où la conseillère nationale Rebecca Ruiz a été engagée comme enseignante, alors qu’elle occupait en fait une autre fonction.

Une affaire qui avait pourtant éclaté en décembre dernier.

Ecoutez la réaction de la principale intéressée, Rebecca Ruiz. Elle est au micro de Jérôme Favre :

Rebecca Ruiz
Candidate au Conseil d'Etat VD, PS
Rebecca Ruiz Candidate au Conseil d'Etat VD, PS

Et après Rebecca Ruiz, c’est au tour ce mardi de la Présidente du parti socialiste vaudois d’en prendre pour son grade. Jessica Jaccoud a reçu ce mardi matin un courrier anonyme à son domicile de Rolle.

On vous en épargne la lecture. Mais en substance les propos sont des attaques et des insultes tant politiques que personnelles à l’encontre de Jessica Jaccoud et de Rebecca Ruiz ou encore envers les 4 Conseillères d’Etat actuellement en fonction. Propos xénophobes, sexistes et orduriers complètement cette lettre de 5 lignes, évidemment non signée.

Rencontrée mardi peu avant midi, la destinataire de ce courrier, Jessica Jaccoud, Présidente du PS Vaud, était évidemment sous le choc :

Jessica Jaccoud
Présidente, PS Vaud
Jessica Jaccoud Présidente, PS Vaud

En réaction, à droite, on se distancie de ces attaques de ces derniers jours. Président du PLR Vaud, qui soutient le candidat UDC, Marc-Olivier Buffat veut aussi tempérer :

Marc-Olivier Buffat
Président, PLR Vaud
Marc-Olivier Buffat Président, PLR Vaud

Dans un communiqué diffusé ce mardi matin, le PDC estime « qu’il est temps de siffler la fin de la récré ». Selon ses mots, ni la candidate socialiste ni le candidat UDC n’ont amené d’idées nouvelles lors de cette campagne, et les deux camps s’efforcent de gommer les angles. Ce qui conduit à la confusion chez les électeurs et laisse toute la place aux attaques personnelles. Fin de citation.

Notez que le premier tour de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat vaudois aura lieu ce dimanche 17 mars. 5 candidats sont en lice : Rebecca Ruiz du PS, Pascal Dessauges de l’UDC, le PDC Axel Marion, la POP Anaïs Timofte et Jean-Michel Dolivo, d’Ensemble à Gauche.

 

En 2019, en pleine année féministe, voilà ce que c’est que d’être une femme et de faire de la politique (et campagne) dans le canton de Vaud #metoo

Gepostet von Jessica Jaccoud am Dienstag, 12. März 2019

Continuer la lecture

Election VD 2019

Rebecca Ruiz visée par une plainte pénale

Publié

le

Rebecca Ruiz est en lice pour le Conseil d'Etat vaudois (archives). (©KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Trois citoyens ont déposé une dénonciation pénale contre Rebecca Ruiz et l’ancienne conseillère d’Etat Anne-Catherine Lyon. En cause: le contrat de travail où la conseillère nationale a été engagée comme enseignante alors qu’elle occupait en fait une autre fonction.

L’affaire est sortie en décembre, mais la dénonciation pénale intervient à six jours du premier tour de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat. Elle a été envoyée lundi soir par recommandé et par courriel au procureur général, a indiqué à Keystone-ATS un des auteurs, Samuel Thétaz, confirmant une information de « 24 heures ».

L’avocat, qui se dit lui-même de sensibilité de droite sans être membre d’un parti, ne défend aucun intérêt personnel. Il n’est pas proche de l’UDC, dont le candidat Pascal Dessauges est le principal adversaire de Rebecca Ruiz dans la course au Conseil d’Etat.

Infractions

« A notre avis, les faits révélés dans les médias sont constitutifs d’infractions. Nous avons été surpris de voir que personne ne les a dénoncés au Parquet. Et que le Parquet n’a pas ouvert une enquête », a ajouté M. Thétaz, qui a envoyé la dénonciation en compagnie de Jean-Charles Cardinaux, un retraité, et de l’avocat Olivier Klunge.

A leurs yeux, l’engagement de Rebecca Ruiz comme enseignante au sein de l’Etablissement secondaire de Cossonay-Penthalaz – alors que la criminologue effectuait en fait une étude sur la violence et le harcèlement à l’école – constitue un faux dans les titres. Il s’agirait aussi de gestion déloyale des intérêts publics.

Me Thétaz dénonce une affaire de « copinage », et s’interroge sur le fait qu’une « conseillère d’Etat socialiste ait embauché quelqu’un de son parti et que ce contrat ait pris fin peu après l’élection de Mme Ruiz au Conseil national ». Les dénonciateurs souhaitent être reconnus comme partie plaignante, pour avoir accès au dossier. Et pour pouvoir recourir, en cas de classement ou non entrée en matière.

Expliquations données

Rebecca Ruiz s’est déjà expliquée à plusieurs reprises sur ce contrat. Elle a travaillé comme criminologue, ce qui est conforme à sa formation, pour le Département de la formation dès 2010. Ce contrat de durée déterminée a été renouvelé à quatre reprises, le maximum admis administrativement.

Pour terminer son travail de recherche, elle a été engagée de 2013 à 2014 avec un contrat d’enseignante. Elle avait signalé à l’époque que le libellé ne correspondait pas au contenu de sa mission. On lui a expliqué qu’il s’agissait d’une pratique administrative qui concernait aussi d’autres collaborateurs.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Bélier

Penser plus grand c’est bien, mais inutile de ruer dans les brancards car vouloir tout, tout de suite, est le meilleur moyen de tout rater !

Publicité

Les Sujets à la Une

X