Rejoignez-nous

Elections communales VD 2021

Nombre record de candidats Verts

Publié

,

le

Les Verts vaudois, ici avec leur président Alberto Mocchi, enregistrent un nombre record de candidats pour les élections communales de mars (archives). CREDIT: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Les Verts vaudois n'ont jamais présenté autant de candidats à des élections communales. En mars prochain, ils seront 47 à briguer un siège à la municipalité de 29 communes, soit plus du double que lors des précédentes communales (22 candidats en 2016).

Pour le législatif, plus de 550 candidats seront en lice dans 38 des quelque 60 communes au système électoral proportionnel, soit une hausse de 60% par rapport à 2016. "En matière de croissance électorale, nous sommes servis", s'est félicité Alberto Mocchi, président des Verts vaudois, lundi lors d'une conférence de presse en ligne.

Des listes sont présentées pour la première fois dans sept communes à Belmont, Bex, Bourg-en-Lavaux, Chavannes-près-Renens, Chavornay, Grandson et Rolle. "On ne peut pas dire, comme on l'entend parfois, que nous sommes uniquement un parti de citadins", a relevé M. Mocchi.

Si le parti souhaite être mieux représenté partout dans le canton, il ne se fixe pas d'objectif chiffré précis en matière de sièges. "Il est difficile de faire des projections. De manière générale, nous espérons que la vague verte des élections fédérales de 2019 va se poursuivre", a indiqué le président des Verts vaudois.

En matière de parité, elle est quasiment atteinte parmi les candidats avec 49% de femmes en lice pour le conseil communal et 40% pour la municipalité. La moyenne d'âge est de 42 ans. "Nous avons beaucoup de jeunes qui s'engagent pour la première fois en politique. Un quart de nos candidats a moins de 30 ans", a souligné M. Mocchi.

Le premier tour des élections communales vaudoises est fixé au 7 mars, le second le 28 mars. Le scrutin se prolongera les 25 avril et 16 mai avec les élections des syndics.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Elections communales VD 2021

Coup d'envoi donné pour les élections communales

Publié

le

26 candidats briguent l'un des sept sièges de la Municipalité de Lausanne. (Image d'illustration - ©KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Première échéance de poids aujourd’hui avec le délai du dépôt des listes en vue des élections communales vaudoises du 7 mars. La Municipalité de Lausanne attise les convoitises avec 26 candidats sur 10 listes. Dans le canton, les enjeux sont multiples.

26 candidats pour 7 sièges. Autant dire que la Municipalité de Lausanne suscite la convoitise. C’est ce qui ressort du dépôt des listes des candidats en vue des élections communales du 7 mars prochain. 26 personnes sur 10 listes, c’est 10 candidats et une liste de plus qu’en 2016. Trois candidats Verts, trois socialistes, un popiste, deux candidats PLR, deux Vert’libéraux, deux du Centre, quatre candidats pour Ensemble à Gauche, cinq pour l’UDC, un pour l’Action nationale et chrétienne et trois pour le Parti scientifique citoyen. Un choix très vaste et intéressant pour le politologue et professeur de l’Université de Lausanne René Knüsel :

René Knüsel
Politologue et professeur de l’Université de Lausanne
René Knüsel Politologue et professeur de l’Université de Lausanne

Fait marquant cette année, les Verts donnent un coup de canif à l’alliance de gauche pour la Municipalité. Dopés par la vague verte, la sortante Natacha Litzistorf et ses colistiers Xavier Company et Daniel Dubas partent seuls et ambitionnent de décrocher un troisième siège. Les trois socialistes Emilie Moeschler et les sortants Grégoire Junod et Florence Germond ont malgré tout maintenu leur alliance avec le candidat POP David Payot. La fin d’une alliance qui est passagère selon René Knüsel :

René Knüsel
Politologue et professeur de l’Université de Lausanne
René Knüsel Politologue et professeur de l’Université de Lausanne

Une autre alliance de 2016 vole en éclat, celle des Vert’libéraux et du PDC, nouvellement appelé Le Centre. Tout comme les Verts, les Vert’libéraux veulent surfer sur le succès des fédérales et partent seuls. Mathias Paquier et Virginie Cavalli portent ces ambitions. Sous sa nouvelle identité, Le Centre lance, lui, Valérie Dittli et Stéphanie Mooser.

Toujours plus à droite de l’échiquier, le PLR sortant Pierre-Antoine Hildbrand se représente. A ses côtés, la députée vaudoise Florence Bettschart-Narbel. Là aussi l’objectif est clair : gagner un siège supplémentaire. L’UDC, elle, envoie cinq candidats : trois UDC loyalistes avec Fabrice Moscheni, Yohan Ziehli et Patrizia Mori et deux PLC avec Valentin Christe et Nicola Di Giulio. Il y a donc du choix à droite. René Knüsel :

René Knüsel
Politologue et professeur de l’Université de Lausanne
René Knüsel Politologue et professeur de l’Université de Lausanne

Aux listes déjà évoquées, il faut encore ajouter celle de la gauche radicale Ensemble à Gauche qui lance quatre candidats : Franziska Meinherz, Maimouna Mayoraz, Pierre Conscience - tous trois issus de solidaritéS - et l'indépendant Johann Dupuis. Il y a également celle de l’Action nationale et chrétienne incarnée par Bruno Dupont et celle du Parti scientifique citoyen avec Olivier Uwe Rehfisch, Nicolas Ballarin et Julie Rachel Mariller.

De nouveaux enjeux s'invitent dans la campagne

26 Lausannois sur 10 listes briguent donc un des 7 sièges mis en jeu. A Yverdon-les-Bains, on observe deux blocs, l’un de 5 candidats de gauche, l’autre de 6 candidats de la droite et du centre-droit. A Montreux, 14 personnes sont sur les rangs, alors que le syndic et conseiller national PLR Laurent Wehrli ne se représente pas. A Nyon, 17 candidats se lancent. Ils sont 29 à Vevey. Autant de candidats qui vont devoir se démarquer. Et dans ces élections communales, on retrouve des enjeux permanents tels que le maintien ou non des équilibres politiques entre la gauche et la droite, mais, selon le politologue vaudois René Knüsel, il y en a d’autres qui vont être de premiers plans en 2021 :

René Knüsel
Politologue et professeur de l’Université de Lausanne
René Knüsel Politologue et professeur de l’Université de Lausanne

Première échéance le 7 mars pour le premier tour. Le deuxième aura lieu le 28 mars. Le scrutin se prolongera les 25 avril et 16 mai avec respectivement les premier et deuxième tours des élections des syndics.

Continuer la lecture

Elections communales VD 2021

Affrontement gauche-droite à la municipalité d'Yverdon-les-Bains

Publié

le

Le syndic d'Yverdon-les-Bains Jean-Daniel Carrard se représente aux communales de mars. (ARCHIVES - ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)
Lausanne (ats) -

A Yverdon-les-Bains, la gauche ambitionne de reprendre la majorité à la municipalité. Elle présente un ticket rose-vert à cinq pour les communales du 7 mars prochain. La droite lance un ticket à six, associant quatre PLR, 1 UDC et 1 Vert'libéral. Au total, onze candidats sont sur les rangs.

Après une législature émaillée de tensions et d'une rupture de collégialité dans l'affaire du journal La Région, l'élection à la municipalité verra s'affronter deux blocs de gauche et de droite. Sur les sept municipaux en place, deux PLR ne rempilent pas dans la cité thermale du Nord vaudois, deuxième ville du canton.

A gauche, les trois municipaux sortants repartent pour un tour: Carmen Tanner (Verte), Pierre Dessemontet (PS) et Jean-Claude Ruchet (PS) sollicitent un nouveau mandat. Ils sont rejoints sur la liste par Brenda Tuosto (PS), 31 ans, cheffe de projet dans le domaine de la mobilité, et Benoist Guillard (Vert), 47 ans, ingénieur en télécommunications et vice-président de groupe au Conseil communal.

La gauche rêve de reconquérir la majorité perdue fin 2014, lorsque la PLR Valérie Jaggi Wepf a succédé au démissionnaire socialiste Daniel von Siebenthal. La municipalité actuelle est composée de quatre PLR, de deux socialistes et d'une Verte.

Liste à six

A droite, le PLR lance quatre candidats, dont le syndic Jean-Daniel Carrard et la municipale Gloria Capt. Deux "nouveaux" les rejoignent: Christian Weiler, directeur d'EMS, et Giuseppe Alfonso, une figure de la communauté sicilienne d'Yverdon.

L'UDC lance Pascal Gafner, déjà en lice en 2016, et les Vert'libéraux Thierry Gaberell (un ex-socialiste). Les six candidats se regroupent sur une liste unique, dès le premier tour, mettant en avant leur complémentarité. La droite espère notamment grappiller des voix de centre-gauche avec la candidature de M. Gaberell.

APPENDICE: Le syndic d'Yverdon-les-Bains Jean-Daniel Carrard se représente aux communales de mars (archives).
CREDIT: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Continuer la lecture

Elections communales VD 2021

26 candidats visent la municipalité de Lausanne

Publié

le

La campagne pour les élections a débuté à Lausanne. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Vingt-six candidats briguent un siège à la municipalité de Lausanne le 7 mars. La gauche devrait rester ultra-majoritaire, même si les Verts ont brisé la traditionnelle alliance rose-rouge-verte au 1er tour. Le PLR espère décrocher un deuxième siège.

Depuis 2006, la gauche règne en maître sur l'exécutif du chef-lieu vaudois, occupant six de ses sept sièges. Elle l'a emporté grâce à une alliance qui a fait ses preuves, formée de trois PS, deux Verts et un POP. En 2016, les six étaient même élus dès le 1er tour.

Cette année, les écologistes ont donné un coup de canif dans cette mécanique bien huilée. Dopés par la vague verte, ils ambitionnent de décrocher un troisième siège: ils présentent la sortante Natacha Litzistorf, aux côtés de deux nouveaux, Daniel Dubas et Xavier Company.

Ces nouvelles ambitions vertes ont sonné le glas, au premier tour du moins, de l'alliance de gauche. Les socialistes font liste commune uniquement avec le POP. Le PS lance ses deux sortants - et probables locomotives électorales que sont le syndic Grégoire Junod et la municipale Florence Germond - ainsi que Emilie Moeschler.

POP fragilisé

Le POP représente son municipal sortant David Payot, qui s'est fait discret durant sa première législature. Sa réélection, tout comme le pari des Verts de placer un 3e élu, sera l'un des enjeux du scrutin.

A droite, le PLR sortant Pierre-Antoine Hildbrand devrait facilement retrouver son fauteuil. Le parti espère placer un deuxième élu: il a choisi une femme, la députée Florence Bettschart-Narbel. Ce petit rééquilibrage à droite est la deuxième inconnue des communales.

Tirer les listes

Les autres candidats à la municipalité - ils sont 26 cette année, soit dix de plus qu'en 2011 - ne devraient faire que de la figuration. Leur objectif est surtout de tirer leur liste au Conseil communal. Notamment les Vert'libéraux qui se présentent pour la première fois à l'élection à la municipalité, avec deux candidats.

L'UDC propose cinq candidats, dont Valentin Christe, qui a présidé le Conseil communal. Sous cette bannière se retrouvent des membres de l'UDC et du PLC (Parti libéral-conservateur), le mouvement né de l'exclusion de Claude-Alain Voiblet de l'UDC Vaud, et qui va désormais s'effacer.

Le Centre (ex-PDC) joue la carte femmes et présente deux candidates. A la gauche de la gauche, "Ensemble à Gauche" lance quatre candidats, dont le militant et conseiller communal Pierre Conscience.

A l'autre extrême de l'échiquier politique, Bruno Dupont se représente au nom de l''"Action nationale et chrétienne". Enfin, le Parti scientifique citoyen, un nouveau venu, présente trois candidats, tant à la municipalité qu'au Conseil communal.

Au législatif, 396 candidatures ont été déposées pour décrocher les 100 sièges en jeu, annonce lundi la ville à l'issue du dépôt des listes. Les élections communales du 7 mars sont agendées dans environ 300 communes. Quelque 8147 sièges sont à repourvoir dans les conseils communaux et 1574 dans les municipalités.

Continuer la lecture

Elections communales VD 2021

Les élections communales sont maintenues

Publié

le

La conseillère d'Etat Christelle Luisier a confirmé la tenue des élections communales et les différentes modalités d'organisation du scrutin. (Archives - KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Les élections communales vaudoises sont maintenues. Décision de l’Etat de Vaud, malgré la situation sanitaire. Le premier tour du scrutin aura lieu comme prévu le 7 mars prochain. Le Canton fixe toutefois un ensemble de règles.

8000 sièges sont à repourvoir dans les différents législatifs et 1500 dans les municipalités du canton. La pandémie de Covid-19 va forcément impacter la campagne mais bon nombre d’activités classiques seront possibles, comme la tenue de stands sur les marchés ou de séances d’information. La conseillère d’Etat en charge des institutions, Christelle Luisier:

Christelle Luisier
Conseillère d'Etat, VD
Christelle Luisier Conseillère d'Etat, VD

Pandémie oblige, le Conseil d’Etat va aussi fixer un cadre strict pour que les communes organisent les bureaux électoraux:

Christelle Luisier
Conseillère d'Etat, VD
Christelle Luisier Conseillère d'Etat, VD

Christelle Luisier a reconnu devant la presse que le Conseil d'Etat avait évoqué la possibilité d'un report des élections communales. L'idée n'a finalement pas fait son chemin. La démocratie doit se poursuivre selon la ministre en charge des institutions:

Christelle Luisier
Conseillère d'Etat, VD
Christelle Luisier Conseillère d'Etat, VD

Le délai pour le dépôt des listes de candidats est fixé à lundi midi.

Continuer la lecture

Elections communales VD 2021

Les Verts lausannois veulent accélérer leur agenda climatique

Publié

le

Les Verts lausannois lancent pour les communales du 7 mars prochain trois candidats sur une liste unique au premier tour: le conseiller communal Daniel Dubas (à gauche), la municipale sortante Natacha Litzistorf (au centre) et le conseiller communal Xavier Company (à droite). © Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Les Verts lausannois veulent passer à la vitesse supérieure en matière de politique énergétique et climatique pour une ville de Lausanne encore plus verte. Ils ont présenté vendredi leur programme politique pour les communales du 7 mars, axé sur "cinq grandes ambitions": justice climatique, justice sociale et égalité, ville du futur, santé et partage du pouvoir. Pour ce faire, ils lancent trois candidats sur une liste unique pour la Municipalité.

Les Verts avaient créé la surprise en septembre dernier en annonçant qu'ils rompaient leur alliance avec le Parti socialiste et le POP, la fameuse "formule magique" lausannoise rose-rouge-verte, pour le premier tour du scrutin à l'exécutif. Un choix porté par les résultats des dernières élections fédérales mais aussi justifié par le désir d'une "gouvernance plus verte" et ce nouveau crédo: "passer à la vitesse supérieure en termes de justice climatique et sociale".

Cette partition mathématique "trois PS-un POP-deux Verts" a pourtant très bien fonctionné depuis 2011 au premier tour. Cela fait même depuis 2006 que la sacro-sainte alliance de la gauche plurielle ne laisse qu'un seul siège sur sept à la droite (PLR) à l'exécutif de la capitale vaudoise et qu'elle a même déjà conquis la majorité en début des années 1990.

Pour une liste commune au 2e tour

Interrogé par Keystone-ATS sur la stratégie pour le 2e tour, la vice-présidente des Verts lausannois Feryel Kilani a indiqué que le parti visait "une liste commune avec six candidats" de gauche, dont trois candidats Verts suivant les résultats au 1er tour.

La municipale sortante Natacha Litzistorf (environnement et logement), qui se représente, a admis "une gourmandise politique, mais de qualité". "Nous devons avoir l'audace d'être ambitieux. C'est la seule attitude responsable pour gouverner face à l'urgence climatique", a-t-elle affirmé.

Elle reconnaît aussi que la politique de la Municipalité lausannoise va certes "dans le bon sens" mais "pas assez vite" Il s'agit donc pour les Verts de se différencier des autres partis de gauche avec un coup d'accélérateur écologique tant dans le programme politique, mais surtout dans le financement et la mise en oeuvre des projets, ont souligné ses responsables.

Une femme, deux hommes

Mme Litzistorf sera accompagnée sur la liste verte par deux conseillers communaux, Xavier Company, 32 ans, coprésident du parti écologiste local, et Daniel Dubas, 42 ans, chef de groupe des Verts au législatif communal. Ils comptent défendre un programme qui "exprime les valeurs vertes dans toutes les actions de la Ville, du quotidien au très long terme, dans son impact environnemental, son soutien aux habitants et sa gestion des politiques publiques".

Pour "atteindre au plus vite la neutralité carbone, préserver notre environnement et assurer une justice sociale fondée sur l'égalité et l'équité", les trois candidats ont présenté "cinq grandes ambitions" pour une "Lausanne idéale", soit un programme de 32 pages avec pas moins de 350 engagements, mesures, actions, améliorations ou projets nouveaux.

Ces cinq axes sont la justice climatique, la justice sociale et l'égalité, la ville de demain, une population en pleine santé et le partage du pouvoir.

Plus de vie, moins de béton

Concrètement, les Verts veulent par exemple étendre le chauffage à distance, assainir énergétiquement les bâtiments publics et privés, limiter la circulation à 30 km/h sur l'ensemble de la ville, réduire le trafic au centre-ville, électrifier à 100% les véhicules de la commune, multiplier les zones de rencontres et piétonnes, réaliser une galerie piétonne entre les gares de Lausanne et du Flon, végétaliser et biodiversifier la ville "partout où c'est possible".

Pêle-mêle, ils comptent aussi créer des places de crèches pour tous les enfants, lutter contre la pauvreté, contre les violences sexuelles et sexistes, contre le racisme structurel, améliorer l'image de la police, lutter contre la pollution en général et contre les ondes en particulier, réduire et recycler encore plus les déchets ou encore rendre la culture plus accessible.

APPENDICE: Les Verts lausannois lancent pour les communales du 7 mars prochain trois candidats sur une liste unique au premier tour: le conseiller communal Daniel Dubas (à gauche), la municipale sortante Natacha Litzistorf (au centre) et le conseiller communal Xavier Company (à droite).
CREDIT: Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Cancer

Après une période de lassitude, vous remettez, sur ses rails, le train de votre existence et vous repartez vers une nouvelle destination…

Publicité

Les Sujets à la Une

X