Rejoignez-nous

Vaud

J-365 avant les JOJ de Lausanne 2020

Publié

,

le

Jour J-365 ! Dans un an jour pour jour, le 9 janvier 2020, débuteront les Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver de Lausanne. Plus de 1800 athlètes de 15 à 18 ans se mesureront à travers 81 épreuves, dans 8 sports différents.

Les compétitions se disputeront à Lausanne, mais aussi dans le Jura vaudois et français, dans les Alpes vaudoises et valaisannes et à St-Moritz. À une année du coup d’envoi, les sites qui accueilleront les compétitions sont déjà tous quasiment prêts. Reste à finir les chantiers de la nouvelle patinoire de Malley et du village olympique Vortex.

Ian Logan, directeur du comité d’organisation des JOJ Lausanne 2020 :

Ian Logan
Directeur du comité d'organisation Lausanne 2020
Ian Logan Directeur du comité d'organisation Lausanne 2020

Lausanne organisera les cérémonies d’ouverture et de clôture, ainsi que le hockey sur glace, le patinage artistique et le short-track. La Vallée de Joux accueillera les compétitions de ski de fond. La station des Tuffes en France voisine recevra les épreuves de biathlon, de saut à ski et de combiné nordique. Les Alpes vaudoises seront largement sollicitées avec le ski alpin aux Diablerets, le ski acrobatique et le snowboard à Leysin, le ski alpinisme ainsi que des épreuves de ski acrobatique et de snowboard à Villars. Tournoi de curling à Champéry en Valais alors que St-Moritz dans les Grisons hébergera les compétitions de bob, de luge, de skeleton et de patinage de vitesse.

Conseiller d’Etat vaudois en charge du sport, Philippe Leuba est vice-président du comité d’organisation des JOJ 2020 :

Philippe Leuba
Vice-président du CO des JOJ 2020
Philippe Leuba Vice-président du CO des JOJ 2020

Pour créer l’engouement autour des compétitions, l’accès aux différents sites sera d’ailleurs gratuit, excepté la cérémonie d’ouverture.

Nommée présidente du comité d’organisation après le décès de Patrick Baumann, la championne de ski freestyle Virginie Faivre se réjouit d’enfiler son nouveau costume et de fédérer les gens autour du projet :

Virginie Faivre
Présidente du comité d'organisation Lausanne 2020
Virginie Faivre Présidente du comité d'organisation Lausanne 2020

Les jeunes ont déjà été impliqués dans le projet. La mascotte des jeux, Yodli, est le fruit du travail de 140 étudiants de l’Eracom. Du côté des autorités politiques, le syndic de Lausanne se réjouit de voir sa ville se métamorphoser avec ces Jeux. Grégoire Junod :

Grégoire Junod
Syndic de Lausanne
Grégoire Junod Syndic de Lausanne

Lausanne sera le centre festif de ces JOJ, avec notamment les remises de médailles sur l’Esplanade du Flon. 1880 athlètes en rêvent déjà, 940 filles et 940 garçons âgés de 15 à 18 ans et représentant plus de 70 nations. La plupart seront logés dans le bâtiment Vortex qui est en cours de construction à Chavannes-près-Renens. Bâtiment qui fera office de village olympique avant de loger des étudiants universitaires.

Directeur des Jeux Olympiques au CIO, le Lausannois Christophe Dubi est fier de ces JOJ qualifiés de « sensés » :

Christophe Dubi
Directeur des Jeux Olympiques au CIO
Christophe Dubi Directeur des Jeux Olympiques au CIO

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver de Lausanne se tiendront du 9 au 22 janvier 2020.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Le télétravail séduit les employés du SDT

Publié

le

Le 5e étage de l'Avenue de l'Université 5 a été adapté au travail mobile et dématérialisé désormais proposé par le SDT.

Le télétravail dans l’administration vaudoise. Une première initiée par le Service du Développement Territorial qui trouve son public et fait des émules.

Le Service du Développement Territorial (SDT) innove en matière de télétravail. Profitant du réaménagement de ses locaux, le service a entièrement revu sa manière de travailler. Finis les bureaux attribués. Les employés ont désormais le choix entre plusieurs espaces de travail pouvant s’adapter à leurs besoins. Finis aussi les kilomètres de papier, une numérisation massive des documents est en cours. Un dispositif qui a permis d’introduire le télétravail jusqu’à 50% depuis le mois d’août. Jacqueline de Quattro, cheffe du Département du territoire et de l’environnement :

Jacqueline de Quattro
Conseillère d'Etat, VD
Jacqueline de Quattro Conseillère d'Etat, VD

Chacun est libre de bénéficier du télétravail et s’organise comme il le souhaite, pour autant que les objectifs soient atteints et d’assurer une présence aux rendez-vous impératifs. Une manière d’encourager l’égalité entre hommes et femmes, selon Jacqueline de Quattro :

Jacqueline de Quattro
Conseillère d'Etat, VD
Jacqueline de Quattro Conseillère d'Etat, VD

Un modèle qui semble séduire

Sur les 68 personnes pouvant bénéficier du télétravail, 45 le font à des taux allant de 1% à 39%. Alexis Dubuis, chef de programme au SDT, a choisi de faire du télétravail à hauteur de 25 à 30% :

Alexis Dubuis
Chef de programme au SDT
Alexis Dubuis Chef de programme au SDT

L’un des objectifs du Canton est de permettre aux employés de mieux concilier vie professionnelle et vie privée. Pour Alexis Dubuis, l’objectif est atteint :

Alexis Dubuis
Chef de programme au SDT
Alexis Dubuis Chef de programme au SDT

Travailler à la maison, partager son espace de travail et jongler avec les absences des collègues, Alexis Dubuis apprécie la démarche, même si elle change certaines habitudes :

Alexis Dubuis
Chef de programme au SDT
Alexis Dubuis Chef de programme au SDT

Cette organisation en partie mobile et dématérialisée du Service du Développement Territorial est une première au sein de l’administration vaudoise. Une première qui intéresse déjà d’autres services.

Continuer la lecture

Lausanne

La Police démantèle un réseau de proxénétisme roumain

Publié

le

(Photo : Police de Lausanne)

La Police de Lausanne a démantelé un réseau de proxénétisme roumain. À la suite d’une longue enquête, menée en collaboration avec la Roumanie, un groupe criminel soupçonné de se livrer à la traite d’êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle a été démantelé. Les victimes étaient recrutées en Roumanie puis, dès leur majorité, placées sur le trottoir à Lausanne, sous la surveillance constante du clan.

Explications du Procureur en charge de l’affaire côté vaudois, Christian Buffat :

Christian Buffat
Procureur, Ministère public VD
Christian Buffat Procureur, Ministère public VD

Repéré fin 2016 à Lausanne, le réseau était dirigé depuis la Roumanie. La justice vaudoise a donc fait appel à ses collègues roumains pour le démanteler.

Le Procureur Christian Buffat :

Christian Buffat
Procureur, Ministère public VD
Christian Buffat Procureur, Ministère public VD

Après 2 ans d’enquête, quatre interpellations ont été menées en Roumanie la semaine dernière. L’auteur principal, un ressortissant roumain de 34 ans, a notamment été arrêtés. Des mandats d’arrêt européens ont été émis pour cinq autres suspects.

Des arrestations rendues possibles grâce à cette coopération avec les autorités roumaines. Une collaboration inédite qui a permis de créer une équipe commune d’enquête. Trois policiers lausannois étaient sur place pour les arrestations.

Sébastien Jost, porte-parole de la Police de Lausanne :

Sébastien Jost
Porte-parole, Police de Lausanne
Sébastien Jost Porte-parole, Police de Lausanne

Les biens du réseau de proxénétisme démantelé, représentant plusieurs millions de francs et comprennent notamment cinq maisons. L’entier des prévenus seront déférés devant la justice de Roumanie.

Notez encore que l’une des filles du réseau avait été retrouvée morte fin 2016 dans le Jura français. Elle avait été assassinée par un client près de Sullens dans le canton de Vaud.

Continuer la lecture

Vaud

Un décès par intoxication alimentaire au CHUV

Publié

le

Deux cas d’intoxication alimentaire, dont un mortel, ont été traités au CHUV à Lausanne. Soupçonnées dans un premier temps, des morilles séchées vendues en grande surface ont été mises hors de cause.

Les deux cas distincts sont survenus en fin de semaine dernière. Les patients, un homme et une femme, ont présenté des symptômes graves, qui ont conduit au décès de la patiente. Dénominateur commun : la consommation de ces morilles. Les deux cas ont été signalés au médecin cantonal vaudois, Karim Boubaker :

Karim Boubaker
Médecin cantonal, VD
Karim Boubaker Médecin cantonal, VD

Des analyses sont en cours pour connaître les causes exactes des deux intoxications. Une autopsie a notamment été ordonnée. À l’heure actuelle, une coïncidence n’est pas exclue. En l’état actuel des connaissances, aucune autre mesure n’est envisagée.

Continuer la lecture

Vaud

Rebecca Ruiz adoubée par le PS pour la course au Conseil d’Etat

Publié

le

Rebecca Ruiz entourée de Pierre-Yves Maillard, conseiller d'Etat socialiste sortant, de Béatrice Métraux, conseillère d'Etat Verts, de la conseillère d'Etat socialiste et présidente du Conseil d'Etat Nuria Gorrite et de la conseillère d'Etat socialiste Cesla Amarelle. (Photo: DR)

Réuni cet après-midi, le Parti socialiste vaudois a choisi de lancer Rebecca Ruiz dans la course au Conseil d’Etat vaudois. Les Verts soutiendront également la conseillère nationale de 36 ans.

Il ne manquait plus que l’aval officiel du parti, c’est désormais chose faite. Rebecca Ruiz est officiellement la candidate du Parti socialiste pour l’élection complémentaire au Conseil d’Etat. Réunis en congrès extraordinaire cet après-midi à Prilly, les quelque 250 membres présents du parti l’ont adoubée par une standing ovation. On écoute sa réaction face au plébiscite qu’elle a reçu :

Rebecca Ruiz
Candidate PS au Conseil d'Etat vaudois
Rebecca Ruiz Candidate PS au Conseil d'Etat vaudois

Pour Jessica Jaccoud, présidente du PS Vaud, il ne fait aucun doute que Rebecca Ruiz est la femme de la situation :

Jessica Jaccoud
Présidente du PS Vaud
Jessica Jaccoud Présidente du PS Vaud

Criminologue de 36 ans, Rebecca Ruiz a 15 ans d’engagement politique au compteur dont cinq ans au Conseil National. A la question quels seront ses arguments de campagne, voici ce qu’elle répond :

Rebecca Ruiz
Candidate PS au Conseil d'Etat vaudois
Rebecca Ruiz Candidate PS au Conseil d'Etat vaudois

Conserver la majorité

Rebecca Ruiz a dit sa volonté de tout faire pour conserver la majorité de gauche au Conseil d’Etat conquise « de haute lutte en 2011 et confirmée à deux reprises dans les urnes depuis ». Tout comme son parti d’ailleurs. Pour la présidente du PS Vaud, Jessica Jaccoud, la gauche vit un tournant important :

Jessica Jaccoud
Présidente du PS Vaud
Jessica Jaccoud Présidente du PS Vaud

Rebecca Ruiz se lance désormais dans la campagne pour succéder à Pierre-Yves Maillard. Poids lourd de la politique vaudoise et Conseiller d’Etat depuis 2004, Pierre-Yves Maillard est aussi le collègue de parti de Rebecca Ruiz. Comment s’inscrit-elle par rapport à lui. On l’écoute :

Rebecca Ruiz
Candidate PS au Conseil d'Etat vaudois
Rebecca Ruiz Candidate PS au Conseil d'Etat vaudois

Le soutien des Verts

Présents également lors de cette assemblée, plusieurs membres des Verts dont Béatrice Métraux, Adèle Thorens et Daniel Brélaz. Les Verts qui soutiendront Rebecca Ruiz. Alberto Mocchi, président des Verts vaudois :

Alberto Mocchi
Président des Verts vaudois
Alberto Mocchi Président des Verts vaudois

Forte de ces soutiens, la conseillère nationale socialiste Rebecca Ruiz va débuter sa campagne avec un certain nombre de priorités.

Rebecca Ruiz
Candidate PS au Conseil d'Etat vaudois
Rebecca Ruiz Candidate PS au Conseil d'Etat vaudois

Désormais, le nombre de candidats déclarés pour l’élection complémentaire au Conseil d’Etat vaudois se monte à cinq. Rebecca Ruiz donc pour le PS, soutenue par les Verts. Pascal Dessauges pour l’UDC, soutenu par le PLR. Le PDC, Axel Marion. Anaïs Timofte pour le POP et Jean-Michel Dolivo pour Ensemble à Gauche. Le premier tour de l’élection aura lieu le 17 mars.

 

Continuer la lecture

Lausanne

8’000 élèves dans la rue pour le climat

Publié

le

Des milliers de jeunes suisses en formation font vendredi "la grève du climat". (©KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Des milliers d’écoliers, apprentis et étudiants sont attendus dans la rue ce vendredi en Suisse. Ils répondent à l’appel d’une « grève du climat », destinée à réclamer des mesures politiques urgentes en matière d’environnement. 

Plusieurs milliers de jeunes en formation se sont rassemblés vendredi matin en Suisse et au centre de Lausanne pour la grève du climat. Ils ont attendu la pause de 10h00, bouclé leur sac à dos, embarqué leurs pancartes et quitté leur gymnase ou école professionnelle.

Réunis dès 10h30 près de la gare de la capitale vaudoise, les manifestants sillonnent le centre-ville en appelant à une société qui s’engage davantage en faveur de la protection de l’environnement.

La forte mobilisation se confirme à Lausanne

La grève du climat a réuni plus de 8000 personnes dans la capitale vaudoise, selon un porte-parole de la police lausannoise, interrogé par Keystone-ATS. Partis à 10h30 de la gare, les manifestants se sont dirigés jusqu’à la place de la Riponne, où des activités sont programmées jusqu’à 16h00.

« C’est pas demander la lune que de sauver la terre », « Quand c’est fondu, c’est foutu », « Si le climat était une banque, il serait déjà sauvé » ou « There’s no planet B », peut-on notamment lire sur leurs affiches. Le cortège est parti peu avant 11h00 en scandant « Non à la pollution, oui à l’écologie. » Sur le parcours, un dispositif policier a été mis en place.

Laura Bock a promené son micro au milieu de la manifestation lausannoise :

Reportage
Réalisé par Laura Bock
Reportage Réalisé par Laura Bock

Dans la foule, des étudiants, des apprentis, des anonymes mais aussi des personnalités. Prix Nobel de chimie 2017, le professeur Jacques Dubochet est venu apporter son soutien à la manifestation :

Jacques Dubochet
Nobel de chimie 2017
Jacques Dubochet Nobel de chimie 2017

D’ampleur nationale, la mobilisation se tient durant toute la journée dans 15 villes. Côté romand, les grévistes se sont notamment donné rendez-vous à Lausanne, Genève, Neuchâtel, Fribourg, Sion ou encore Bienne.

Les autorités scolaires ont globalement peu goûté à cette annonce de grève. Certains cantons et établissements ont promis d’appliquer la tolérance zéro pour ceux qui manqueront les cours, tandis que d’autres se sont montrés plus ouverts.

Initiée en Suède, la « grève du climat » a connu sa première édition en Suisse le 14 décembre dernier à Zurich, où quelques centaines d’étudiants s’étaient réunis. Depuis, le mouvement a gagné en importance dans tout le pays, via notamment les réseaux sociaux, pour aboutir vendredi à la première grève au niveau national.

(RÉDACTION LFM/KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Verseau

Les satisfactions qui découlent de vos efforts dépassent vos espérances. Vous ne pensiez pas bénéficier d’une telle ascension.

Publicité

Les Sujets à la Une

X