Rejoignez-nous

Vaud

Jean-Pascal Delamuraz décédait il y a 20 ans

Publié

,

le

Jean-Pascal Delamuraz, ici lors d'une photo prise en juillet 1996, s'est éteint il y a 20 ans à Lausanne (archives). (©KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Le canton de Vaud et la Suisse s'apprêtent à commémorer les 20 ans de la mort de Jean-Pascal Delamuraz, décédé le 4 octobre 1998 à Lausanne. Deux décennies plus tard, il demeure l'un des conseillers fédéraux les plus emblématiques que la Suisse n'ait jamais connu.

Le radical vaudois avait siégé de 1984 à 1998 au Conseil fédéral. Rattrapé par la maladie, un cancer du foie diagnostiqué durant l'été 1997, il avait abandonné ses fonctions fin mars 1998, au moment de fêter ses 62 ans. Il devait décéder à peine six mois plus tard.

Sa disparition avait suscité une vive émotion dans son canton d'origine, mais aussi dans toute la Suisse, alémanique comprise. Quatre jours plus tard, 1500 personnes avaient suivi les obsèques du Vaudois à la cathédrale de Lausanne, regardées en direct à la télévision par près de 300'000 téléspectateurs. Les hommages avaient fusé, unanimes.

Tumeur maligne

Les problèmes médicaux avaient commencé en janvier 1992, avec une hospitalisation à la suite d'un problème cardiaque. En décembre 1995, juste avant de devenir président de la Confédération pour la seconde fois, il avait subi une intervention à coeur ouvert pour l'implantation d'une valve aortique artificielle.

En été 1997, Jean-Pascal Delamuraz était à nouveau hospitalisé. Diagnostic: tumeur cancéreuse au foie. Après l'ablation d'une partie de l'organe en juillet, le ministre de l'économie avait repris le travail en septembre contre vents et marées.

Le 14 janvier, il annonçait sa démission - sur laquelle la presse et les politiques spéculaient depuis longtemps déjà - pour fin mars 1998. Les semaines suivantes allaient être semées d'ennuis annexes de santé pour lui.

Fort charisme

Vingt après son décès, le canton de Vaud et la Suisse se souviennent d'un politicien populaire, doté d'un fort charisme. Sur le plan politique toutefois, c'est un échec qui demeure le plus présent dans les mémoires, celui du 6 décembre 1992, lorsque les Suisses avaient refusé d'adhérer à l'Espace économique européen (EEE).

Locomotive européenne de la Suisse durant des années, au côté notamment de son collègue neuchâtelois René Felber, Jean-Pascal Delamuraz avait été fortement marqué par cet échec. L'adhésion de la Suisse à l'Organisation mondiale du commerce (OMC, ex-GATT) restera sans conteste le plus grand succès de la carrière du ministre vaudois.

Anticipant l'OMC, Jean-Pascal Delamuraz s'était aussi attelé à la réforme de la politique agricole. Autre réussite, la libéralisation du marché intérieur. Récession oblige, la lutte contre le chômage a également occupé sa fin de carrière. Fin 1996, il avait semé le trouble suite à une déclaration polémique en pleine tempête de l'affaire des fonds en déshérence.

Politique au berceau

Originaire de Longirod (VD), Jean-Pascal Delamuraz est né le 1er avril 1936 à Paudex, village lémanique où son père garagiste était syndic. En 1960, il avait obtenu sa licence en sciences politiques à l'Université de Lausanne. Son accession au poste d'administrateur-adjoint de l'exposition nationale de 1964 devait le propulser sur le devant de la scène.

Après avoir mis sur pied, en 1965, le secrétariat permanent du parti radical vaudois, il avait accédé en 1970 à la municipalité de Lausanne, où il avait dirigé pendant quatre ans les travaux publics. En 1974, il avait succédé une première fois à Georges-André Chevallaz au poste de syndic de Lausanne, qu'il avait occupé jusqu'en 1981.

Conseiller national de 1975 à 1983, Jean-Pascal Delamuraz avait encore brièvement siégé, de 1981 à 1983, au Conseil d'Etat vaudois, à la tête du département de l'agriculture, du commerce et de l'industrie. Puis, il était élu le 7 décembre 1983 au Conseil fédéral.

Au gouvernement, le Vaudois a occupé le Département militaire fédéral (DMF) de 1984 à 1986, passage obligé souvent pour un nouvel élu, avant de prendre les rênes début 1987 du Département fédéral de l'économie. Il a occupé la présidence de la Confédération à deux reprises, en 1989 et 1996.

Jean-Pascal Delamuraz était marié et père de deux enfants.

 

(ATS - KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Nouvelle étape pour les "Côtes de la Bourdonnette"

Publié

le

Nouvelle étape pour les futures constructions du Campus santé à Chavannes-près-Renens (Photo d'illustration © KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Le conseil communal de Chavannes-près-Renens a adopté jeudi soir le plan d'affection des "Côtes de la Bourdonnette". Propriétaire de la partie sud du site, l'Etat de Vaud mettra à l'enquête publique dès septembre les premiers bâtiments de son Campus santé.

"L'Etat de Vaud prend acte avec enthousiasme de cette légitimation très attendue", écrit-il vendredi dans un communiqué. Il y rappelle que le projet est en gestation depuis 12 ans.

Sur ce Campus santé, un premier bâtiment sera dédié à la formation en environnement clinique simulé. Il sera exploité par la Haute école de santé Vaud (HESAV), la Haute école santé La Source, le CHUV et la Faculté de biologie et médecine de l'Université de Lausanne. Un deuxième bâtiment regroupera toutes les filières de la HESAV. Le troisième bâtiment accueillera plus de 500 studios et chambres individuelles pour les étudiants.

Les trois projets ont été développés parallèlement et leurs dossiers d'enquête publique seront déposés auprès de la commune de Chavannes-près-Renens en septembre prochain. Le chantier pourrait démarrer au printemps 2022 pour une ouverture aux étudiants et professionnels de la santé à la rentrée de septembre 2025.

A noter qu'un quatrième bâtiment abritant l'extension de la Haute école pédagogique (HEP) devrait aussi être érigé en 2026 sur le site.

Propriétaire de la partie sud des "Côtes de la Bourdonnette", l'Etat de Vaud rappelle qu'il avait confié en 2013 le secteur nord à sa caisse de pensions. Un quartier de logements ainsi qu'un programme scolaire et administratif communal prendront place sur cette parcelle.

Continuer la lecture

Lausanne

Du biogaz à la STEP de Vidy

Publié

le

Une nouvelle station d'épuration est en construction à la place de l'actuelle STEP de Vidy (Archives © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La ville de Lausanne a inauguré vendredi de nouvelles installations à la STEP de Vidy. Deux grands silos en béton de 5000 m3 digèrent les matières organiques contenues dans les boues d'épuration, ce qui permet de produire du biogaz.

Ce biogaz est injecté dans le réseau de gaz naturel après avoir franchi diverses étapes de désulfurisation, déshumidification et épuration. Le biométhane ainsi obtenu a des caractéristiques identiques au gaz naturel, explique vendredi un communiqué.

La société Epura, créée en 2015 par la ville pour construire la nouvelle STEP de Vidy, dessert actuellement quelque 220'000 habitants et ce chiffre passera à 350'000 à terme. Ce modèle d'économie circulaire s'inscrit dans le Plan climat de la ville.

Continuer la lecture

Lausanne

Un plan d'action pour éradiquer le littering au bord du lac

Publié

le

En 2003 déjà, le littering posait problème dans les parcs lausannois. (ARCHIVES - ©KEYSTONE/FABRICE COFFRINI)

Les images ont fait vivement réagir. Depuis quelques semaines, chaque week-end c’est pareil: les bords du lac à Lausanne sont jonchés de déchets. La Municipalité prend de nouvelles mesures pour tenter d'améliorer la situation.

Des photos prises à l’aube le samedi ou encore le dimanche montrent des scènes de désolation. Sur les réseaux sociaux notamment, les réactions sont vives et demandent aux autorités de réagir pour endiguer ce phénomène de littering.

Message reçu 5 sur 5 du côté de la Municipalité de Lausanne, qui indique que de nombreuses mesures ont déjà été prises par le passé.

La Municipale Natacha Litzistorf condamne une fois de plus ces agissements :

Natacha Litzistorf
Municipale lausannoise
Natacha LitzistorfMunicipale lausannoise

Alors pour tenter d’endiguer ce phénomène de littering au bord du lac à Lausanne, la Municipalité a adopté hier (jeudi) un plan d’action à court, moyen et long terme.

Explications de la Municipale Natacha Litzistorf :

Natacha Litzistorf
Municipale lausannoise
Natacha LitzistorfMunicipale lausannoise

Il y a d’ailleurs une sorte de “mode” qui interpelle l’exécutif lausannois: celle de laisser traîner ses déchets volontairement, en signe de défiance. 

La Municipale Natacha Litzistorf :

Natacha Litzistorf
Municipale lausannoise
Natacha LitzistorfMunicipale lausannoise

 

Continuer la lecture

Vaud

Un homme blessé à l'arme blanche dans un restaurant de Paudex

Publié

le

Un homme a été blessé par un couteau jeudi soir dans un restaurant de Paudex (photo d'illustration). CREDIT: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Un homme a été agressé avec une arme blanche jeudi soir dans un restaurant à Paudex (VD). La victime a été grièvement blessée mais ses jours ne sont plus en danger. Un suspect a été interpellé.

Des premiers éléments recueillis, la victime avait été dépêchée au restaurant pour effectuer une réparation en cuisine, indique vendredi la police cantonale vaudoise. Touché "au niveau du haut du corps", cet homme de 43 ans a été pris en charge par les ambulanciers avant d'être hospitalisé au CHUV.

Un employé du restaurant de 25 ans est soupçonné d'être l'auteur de l'agression. Il a été interpellé vendredi matin dans un appartement à Lausanne par des hommes du Détachement d'action rapide et de dissuasion (DARD). Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur cette affaire.

Continuer la lecture

Vaud

Nouvel appel à projets pour les jeux vidéo

Publié

le

Le canton de Vaud lance un nouvel appel à projets pour les jeux vidéo (Photo d'illustration © KEYSTONE/WALTER BIERI)

Pour la troisième année de suite, le canton de Vaud lance un appel à projets dans le domaine des jeux vidéo. Un soutien de 50'000 francs est proposé, tant pour la création que la production de jeux. Les candidatures peuvent être déposées du 1er juillet au 29 août.

"Les projets doivent se démarquer par leur originalité et leur innovation technique, leur créativité artistique, leur architecture technique, leur stratégie de mise en marché ainsi que leur potentiel de développement économique", indique vendredi le Service des affaires culturelles dans un communiqué.

Il souligne que le jeu vidéo vaudois se trouve "dans un écosystème en pleine expansion", citant les exemples des Numerik Games à Yverdon et du GameLab de l'UNIL et de l'EPFL, un groupe d'étude interdisciplinaire dédié au jeu.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Cancer

Vous avez fait d’énormes efforts au travail… Ne vous prenez pas la tête, cela ne passera pas inaperçu.

Publicité

Les Sujets à la Une

X