Rejoignez-nous

Vaud

La créativité des EMS face au Covid-19

Publié

,

le

Tous les résidents de l'EMS ont été infectés par le Covid-19, ils sont désormais sortis de quarantaine. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)
Les EMS entrevoient le bout du tunnel. Durement frappés par le Covid-19, ils ont dû se réinventer pour survivre à la crise. Reportage dans l'un d'eux à Château-d'Oex.

Perché sur les hauts du village, avec quelques chalets et les Préalpes comme seuls voisins, l'EMS des 4 Saisons jouit d'un cadre apaisant. Et pourtant, comme beaucoup d'autres, il a chancelé ces dernières semaines. Tous ses résidents, soit onze personnes, ont été infectés dès la mi-mars par le Covid-19. Trois d'entre eux en sont morts.

"L'épidémie a flambé avant même que nous ayons pu vraiment nous organiser. Cela a été très violent", raconte Pascale Castellani, directrice générale du Pôle Santé du Pays-d'Enhaut, interrogée par Keystone-ATS.

Du jour au lendemain, les résidents ont été placés en quarantaine. L'EMS, qui partage le même bâtiment que l'hôpital de la région, a lui-même été coupé de tout. Il a fallu à la hâte installer une bâche de chantier pour séparer les deux secteurs, transformer l'une des chambres en vestiaire ou encore improviser une nouvelle pharmacie.

"Nous avons dû trouver de nouvelles façons de fonctionner", explique Mme Castellani, prenant aussi l'exemple des escaliers de secours, désormais utilisés pour acheminer les plateaux repas sans passer par l'hôpital.

Bien que rudimentaires, ces solutions se sont avérées efficaces. Le virus ne s'est pas propagé dans l'hôpital, ni même dans l'autre EMS du Pôle Santé, situé de l'autre côté du parking.

Visite au balcon

L'arrivée du Covid-19 a bouleversé le quotidien des habitants des 4 Saisons. Mais davantage que la peur du virus, c'est le chamboulement de leurs habitudes qui a été le plus difficile à gérer, relève Debbie Breton, une aide-soignante. "Ils n'aiment pas nous voir avec des masques. Ils disent qu'ils ne nous reconnaissent pas", cite-t-elle en exemple.

L'isolement constitue une autre grande contrariété pour les pensionnaires. Car même s'ils sont désormais sortis de quarantaine, ils restent toujours privés de visites. "Le lien social répond à un besoin profond. Nous cherchons constamment des solutions pour le restaurer", indique Mme Castellani.

Conversations téléphoniques et appels vidéos sur une tablette sont désormais planifiés quotidiennement entre les résidents et leur famille. Des lettres arrivent aussi régulièrement, en témoignent les nombreux dessins d'enfants épinglés dans l'établissement. Le home profite aussi de ses grands balcons: les pensionnaires peuvent s'y installer lorsque leurs proches viennent les saluer depuis le jardin.

Renforts appréciés

Pour le personnel soignant également, l'épreuve a été rude ces dernières semaines. "On se sent comme après le passage d'un tsunami", reconnaît la directrice des soins Corinne Nicodet. "Il y a eu beaucoup de stress et nous avons dû nous serrer les coudes pour tenir. S'il fallait retenir un aspect positif à cette crise, c'est cette solidarité entre nous", estime-t-elle.

Pour supporter le choc, les responsables de l'établissement soulignent aussi l'importance des renforts qui leur ont été envoyés, membres de la protection civile, soldats sanitaires et étudiants en soins infirmiers. "Nous n'avons jamais eu l'impression d'être livrés à nous-mêmes", affirme Jean-Claude Büchler, en charge des finances et de la logistique.

Ces renforts sont affectés à toutes sortes de tâches sans jamais rechigner, assure-t-il. "Il faut remplacer le personnel malade ou à risque, mais aussi renforcer les effectifs présents", explique-t-il, mentionnant par exemple le travail "colossal" lié à la désinfection.

Incertitudes

Même si les 4 Saisons sortent gentiment de la crise, l'avenir reste flou. "Nous ne savons pas si nos résidents sont désormais immunisés, ni quand nous pourrons rouvrir nos portes pour les visites", remarque Mme Castellani. La directrice estime qu'il faudra arriver à un "consensus médical et politique" pour savoir avec quels risques l'on souhaite vivre ces prochains mois. "Cela vaut pour les EMS comme pour l'ensemble de la société", affirme-t-elle.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

8 millions pour soutenir le commerce local

Publié

le

La Ville de Lausanne veut soutenir le commerce détail, affaibli par la crise du Covid-19. (image prétexte - KEYSTONE/Leandre Duggan)

La Ville de Lausanne lance son plan de soutien au commerce de détail. Après l’opération WelQome menée par le canton, la Municipalité met près de 8 millions de francs sur la table.

Avec la Société coopérative des commerçants lausannois, la Ville va proposer des bons et des carnets de réduction à tous les habitants. Concrètement, chaque lausannois majeur recevra ainsi un carnet de 5 bons de réduction correspondant à un montant de 40.-, à faire valoir sur un achat minimum de 200.-. Les ménages lausannois au bénéfice de subsides à l’assurance-maladie recevront aussi un carnet de bons d’achat d’une valeur de 100.-, auquel s’ajouteront 50.- par enfant. Pour le syndic de Lausanne, ce plan doit permettre de stimuler la consommation locale, tout en soutenant le pouvoir d’achat des lausannois :

Grégoire Junod
Syndic de Lausanne
Grégoire Junod Syndic de Lausanne

Les autorités espèrent ainsi générer un volume de chiffre d’affaires de l’ordre de 20 millions de francs dans le commerce local, un secteur particulièrement affaibli :

Grégoire Junod
Syndic de Lausanne
Grégoire Junod Syndic de Lausanne

Le Conseil communal devra encore donner son feu vert à l’opération début novembre. Les bons seront envoyés dans la foulée aux lausannois.

Continuer la lecture

Vaud

Le canton de Vaud ouvre un nouveau centre de dépistage à Vevey

Publié

le

On pourra dorénavant aller se faire tester au Covid-19 à l'Hôpital de la providence à Vevey (VD). (©KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA BELLA)

Le canton de Vaud élargit sa filière de tests de dépistage du Covid-19 dans l'est de son territoire. Dès vendredi, il ouvre un troisième lieu sur le site de l'Hôpital de la Providence à Vevey qui vient compléter les deux autres déjà en fonction à l'Hopital Riviera-Chablais (HRC) à Rennaz.

Les trois centres fonctionnent 7 jours sur 7, sur rendez-vous, avec un temps de prise en charge de 10 minutes en moyenne.

Le Département de la santé et de l'action sociale (DSAS) a mandaté l'HRC pour augmenter sensiblement sa capacité à tester, de manière à faire face à la demande. Ces dernières semaines, l'HRC a effectué en moyenne 1000 tests hebdomadaires, expliquent vendredi les services de Rebecca Ruiz dans un communiqué.

Vaud dispose désormais de 19 filières de dépistage réparties aux quatre coins du canton, dont cinq peuvent être sollicitées sans rendez-vous.

Continuer la lecture

Lausanne

Reprise mouvementée à l'Opéra de Lausanne

Publié

le

L'Opéra de Lausanne doit annuler un récital. (Image d'archive - ©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Après six mois de fermeture, l'Opéra de Lausanne a rouvert ses portes mercredi avec un récital de la mezzo soprano suisse Marina Viotti. Un concert de la pianiste Maria João Pires, avec l'OSR, est prévu jeudi. Mais le récital de dimanche doit être annulé, en raison de la quarantaine imposée à un chanteur lituanien.

Le chanteur Kostas Smoriginas, qui devait se produire aux côtés du ténor biélorusse Pavel Petrov, n'a pas pu se rendre en Suisse. Il a côtoyé une personne qui était positive au Covid-19 et a été placé en quarantaine, a indiqué jeudi l'Opéra à Keystone-ATS.

Le récital est par conséquent annulé. Tous les détenteurs de billets sont en train d'être contactés. Ces billets seront remboursés.

La mésaventure illustre les difficultés que peuvent rencontrer les organisateurs de spectacles en période de pandémie. Après six mois de fermeture, l'Opéra a décidé de redémarrer en douceur, avec une jauge limitée à environ 60% de sa capacité.

Mercredi, une "belle salle" a réservé "une standing ovation" à Marina Viotti, a expliqué le service de presse. Après Maria João Pires et l'OSR jeudi soir, l'institution lausannoise accueillera en octobre le Béjart Ballet Lausanne. La troupe donnera huit représentations du 2 au 11 octobre, avec une création de Gil Roman en première partie suivie des Sept danses grecques de Maurice Béjart.

Continuer la lecture

Lausanne

Le Romandie est contraint de fermer pour une longue durée

Publié

le

A Lausanne, le Romandie doit être rénové. (Image d'archive - ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le club rock le Romandie, l'un des hauts lieux de la vie nocturne lausannoise, annonce une "fermeture prolongée". Ses locaux ne sont plus suffisamment sûrs pour le public en raison de plusieurs dégâts d'eau.

Situé sous les arches du Grand-Pont, le Romandie subit régulièrement des infiltrations d'eau. "Le service culturel de la Ville de Lausanne nous a annoncé que les rénovations du pont ne seraient pas finalisées avant plusieurs années et qu'en l'état actuel, les locaux sont inutilisables", explique jeudi l'Association ...e la nave, qui exploite les lieux.

Elle ajoute dans son communiqué qu'elle espère retrouver ses locaux "à moyen, voire long terme", tout en expliquant qu'elle penche actuellement sur la mise en place d'une 17e saison itinérante.

Basé auparavant à la Riponne, le Romandie occupe ses locaux sous le Grand-Pont depuis 2008. Le club programme une cinquantaine de concerts par saison.

Continuer la lecture

Vaud

42 millions injectés dans l'économie vaudoise grâce à WelQome

Publié

le

L'Etat de Vaud et QoQa avaient lancé WelQome cet été pour stimuler l'économie vaudoise. (Image d'archive - ©KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Un bilan de tous les superlatifs pour l’opération WelQome. Partenariat né cet été entre la plateforme de vente en ligne QoQa et l’Etat de Vaud, l'opération - désormais terminée - a permis de générer quelque 42 millions de francs. Une opération hivernale WelQome 2 est en préparation.

Le canton de Vaud dresse un bilan extrêmement positif de l'opération WelQome de soutien au tourisme et aux commerces locaux. Partenariat né cet été entre la plateforme de vente en ligne QoQa et l’Etat de Vaud, WelQome proposait d’acquérir des bons permettant aux consommateurs de bénéficier d'une réduction de 20% et aux commerçants concernés d'un bonus de 10%. L'Etat subventionnait l'écart des 30% sur chaque transaction. Objectif : relancer l’économie en période de crise sanitaire. Sur les 15 millions de francs prévus au départ, 13 millions ont été utilisés au terme de l’opération aujourd’hui. Au total, plus de 350'000 bons ont été vendus, générant un montant de près de 42 millions de francs. Quelques secteurs ont particulièrement bien su tirer leur épingle du jeu. Philippe Leuba, ministre vaudois en charge de l’économie:

Philippe Leuba
Conseil d'Etat en charge de l'économie, VD
Philippe Leuba Conseil d'Etat en charge de l'économie, VD

À l’autre bout de la chaîne, des consommateurs aux profils variés ont profité des bons qui, on le rappelle, sont valables jusqu’au 31 janvier prochain. Pascal Meyer, patron de QoQa:

Pascal Meyer
Patron de QoQa
Pascal Meyer Patron de QoQa

1462 commerçants ont pris part à l’opération. 263 d’entre eux ont atteint le plafond imposé. Philippe Leuba, ministre vaudois en charge de l’économie:

Philippe Leuba
Conseil d'Etat en charge de l'économie, VD
Philippe Leuba Conseil d'Etat en charge de l'économie, VD

Le ministre en charge de l’économie qui a également souligné l’impact positif de la digitalisation des ventes pour certains commerces locaux qui ne se trouvaient pas encore sur Internet. Pascal Meyer, patron de QoQa, souligne le travail d’accompagnement effectué:

Pascal Meyer
Patron de QoQa
Pascal Meyer Patron de QoQa

Un bilan de tous les superlatifs pour les acteurs de l'opération, si bien qu’un WelQome 2 est en préparation. Avec quelques améliorations et changements possibles. Philippe Leuba, ministre vaudois en charge de l’économie:

Philippe Leuba
Conseil d'Etat en charge de l'économie, VD
Philippe Leuba Conseil d'Etat en charge de l'économie, VD

Sur les 15 millions de francs prévus au départ, 13 avaient été utilisés au terme de l’opération aujourd'hui. Il reste donc un peu moins de 2 millions. Une somme qui va être transférée au projet WelQome 2 en préparation. Axé sur une offre hivernale, il devrait être présenté d’ici la fin de l'année.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Sagittaire

Compréhension et confiance présentes au sein des couples. C'est le moment de régler gentiment les petits différends.

Publicité

Les Sujets à la Une

X