Rejoignez-nous

Vaud

LAT : le moratoire sur les zones à bâtir est levé

Publié

,

le

La nouvelle est tombée ce mercredi en fin de matinée : le Conseil Fédéral a approuvé le plan directeur du canton de Vaud.

Remanié, cette 4ème adaptation répond désormais aux exigences de la loi fédérale sur l’aménagement du territoire révisée, la LAT.

Avec ce feu vert, Vaud voit également la levée du moratoire,en vigueur depuis 2014, et qui concernait toute création de nouvelle zone à bâtir dans le canton. Jusqu’ici, ces zones devaient obligatoirement être compensées, au mètre carré près, par la création d’une zone agricole. Ce qui a bloqué passablement de projets de construction.

Alors aujourd’hui, la Conseillère d’Etat vaudoise en charge du territoire, Jacqueline de Quattro, pousse un « ouf » de soulagement :

Jacqueline de Quattro
Conseillère d'Etat, VD
Jacqueline de Quattro Conseillère d'Etat, VD

Malgré tout, le Conseil Fédéral émet quelques réserves, notamment en ce qui concerne les surfaces d’assolement.

La Conseillère d’Etat Jacqueline de Quattro :

Jacqueline de Quattro
Conseillère d'Etat, VD
Jacqueline de Quattro Conseillère d'Etat, VD

L’application de la 4ème adaptation du plan directeur cantonal va donc se poursuivre en terres vaudoises. Et comme dit par Jacqueline de Quattro : de nombreuses communes vont devoir redimensionner leurs zones à bâtir.

On retrouve la Conseillère d’Etat :

Jacqueline de Quattro
Conseillère d'Etat, VD
Jacqueline de Quattro Conseillère d'Etat, VD

Suite du programme : le canton doit désormais régler le volet de régime de compensation des avantages et inconvénients des mesures d’aménagement, afin d’être en adéquation avec la LAT fédérale révisée. Le dossier est actuellement sur la table du Grand Conseil.

Tout doit être réglé avant le 1er mai 2019, sous peine de nouveau moratoire.

 

CREDIT PHOTO : KEYSTONE

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Montreux : le vote sur le 2m2c définitivement annulé

Publié

le

L’annulation de la votation sur la rénovation du Centre des congrès de Montreux du 10 février 2019 est confirmée par la Cour constitutionnelle vaudoise. Elle a rejeté les recours déposés contre la décision initiale du Conseil d’Etat.

C’est officiel, la votation sur le centre de congrès de Montreux est annulée. Dans un arrêt, la Cour constitutionnelle du Tribunal cantonal a rejeté les sept recours déposés contre la décision du Conseil d’Etat annulant le vote sur le financement du projet de rénovation du 2m2c.

Elle a retenu que les actes préparatoires du scrutin avaient été entachés d’une grave irrégularité, soit que le matériel de vote destiné à 1397 électeurs étrangers ne leur avait pas été acheminé dans le délai légal prévu en cas de votation. Un fait qui était le résultat de problèmes informatiques. Dans un communiqué, le Tribunal cantonal affirme : « Comme l’irrégularité avait été découverte par la Municipalité neuf jours avant le vote, il ne pouvait pas y être valablement remédié, sauf en repoussant le scrutin de manière à ce que le délai de quatre semaines puisse être respecté, ce qui n’avait pas été fait par la Municipalité. »

La Cour constitutionnelle estime que cette irrégularité a pu influencer le vote de manière décisive, étant donné que l’écart entre les électeurs favorables au projet (3253) et ceux qui y étaient opposés (3347) n’avait été que de 94 voix. En outre, elle souligne qu’il n’y a eu aucune violation du droit d’être entendu lors de la procédure et que le gouvernement n’a pas fait preuve de partialité. Selon elle, les recourants auraient dû agir dans un délai de trois jours dès la découverte de l’irrégularité et donc sans attendre le résultat de la votation.

Pour rappel, c’est le non qui l’avait emporté le 10 février 2019 pour ce projet de rénovation du 2m2c pour lequel la commune devait engager 27 millions sur un total de 87 millions.

 

Scrutin annulé à Montreux

Continuer la lecture

Vaud

Le PS veut récupérer son siège perdu il y a 4 ans sous la coupole

Publié

le

Le PS vaudois veut décrocher six sièges cet automne au National.

Le parti socialiste vaudois lance sa campagne pour les fédérales.

Il présente une liste de 19 candidats pour l’élection au Conseil National, avec notamment les sortants Roger Nordmann, Samuel Bendahan et Brigitte Crottaz. Le PS partira uni avec les Verts et les diverses formations de gauche : ils sont tous apparentés.

Et pour le Conseil National, le but est clair pour les socialistes : récupérer le siège perdu il y a 4 ans sous la coupole.

Jessica Jaccoud, Présidente du PS vaudois :

Jessica Jaccoud
Présidente, PS Vaud
Jessica Jaccoud Présidente, PS Vaud

Pour le Conseil des Etats, le parti socialiste lance Ada Marra. Elle fait ticket commun avec la Verte Adèle Thorens Goumaz.

Pour convaincre les Vaudois cet automne, le PS va notamment parler de « climat ». Un thème qui n’est pas nouveau au sein du parti cantonal selon sa Présidente, Jessica Jaccoud :

Jessica Jaccoud
Présidente, PS Vaud
Jessica Jaccoud Présidente, PS Vaud

Le premier tour des fédérales ce sera le dimanche 20 octobre.

Questions « phares » sur le plan vaudois

En ce qui concerne la politique vaudoise, après les questions « fiscales », le PS entend développer d’autres thèmes dès la rentrée la semaine prochaine.

Jessica Jaccoud, Présidente des socialistes vaudois :

Jessica Jaccoud
Présidente, PS Vaud
Jessica Jaccoud Présidente, PS Vaud

Continuer la lecture

Vaud

Rentrée 2019 : Vaud veut plus d’égalité à l’école

Publié

le

La conseillère d'Etat vaudoise en charge de la formation Cesla Amarelle a présenté la traditionnelle conférence de presse de la rentrée. Elle se tient cette année sous le signe de l'égalité des chances. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Cesla Amarelle place cette rentrée scolaire vaudoise sous le signe de l’égalité des chances. La ministre pointe du doigt un système de formation empreint de sélectivité sociale en Suisse qui reproduit, voire accentue les inégalités.

« C’est une réalité préoccupante », a résumé mardi la conseillère d’Etat en charge de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) à Lausanne. Cette inégalité se décline sous différentes formes comme par la sous-représentation des élèves issus de milieux modestes dans les études menant à la maturité.

Mais elle est aussi présente dès les premières années d’école avec des enfants souffrant de déficiences, de lacunes linguistiques ou rencontrant des difficultés d’apprentissage et qui nécessitent un encadrement particulier.

Un cinquième

« Il y a une grande hétérogénéité dans les classes et toujours plus d’élèves à besoins particuliers », poursuit la ministre. On estime que ceux-ci sont environ 18% par classe aujourd’hui.

Avec le concept 360°, Cesla Amarelle espère améliorer la situation. Ce cadre, qui part du principe d’une école inclusive et qui entre en vigueur dès cette rentrée, doit permettre aux établissements de l’école obligatoire d’identifier les besoins de leurs élèves pendant trois ans et de développer ou adapter des instruments pour y répondre. Chaque établissement recevra une enveloppe pour les dépenses liées à l’intégration.

Pour les syndicats SPV et SSP, la principale remarque sur ce concept concerne les moyens. Le premier demande que le système fonctionne sur une politique des besoins et non de moyens. Le second considère que les moyens supplémentaires débloqués pour ce concept sont insuffisants, d’autant plus que « les nouvelles missions confiées aux établissements s’ajoutent aux difficultés actuelles comme la pénibilité du travail des enseignants ».

Gros chantier

Autres chantiers que la conseillère d’Etat tient à « consolider » cette année: l’éducation au numérique, la Loi sur l’enseignement obligatoire (LEO) et la valorisation de la formation professionnelle. S’agissant du numérique, le canton poursuit sa phase-pilote dans dix établissements du deuxième cycle.

Il étend par ailleurs l’interdiction des téléphones portables à tous les établissements du cycle obligatoire. Partant du constat que tous les élèves n’ont pas une prise de distance critique sur le numérique, la ministre attend de l’école qu’elle leur fournisse les outils pour s’interroger. « J’espère que l’interdiction du portable sera une phase transitoire », explique-t-elle.

Ecole gratuite

Cette rentrée dans le canton de Vaud est également synonyme de gratuité de l’école obligatoire. Concrètement, les parents n’auront plus à ouvrir leur porte-monnaie pour les fournitures scolaires comme les livres, ni pour les camps et excursions.

Si la prise en charge des frais de fournitures par le canton n’a pas fait débat, le report de la prise en charge des camps et sorties par les communes a lui fait grincer des dents. Elles sont plusieurs à affirmer que les budgets arrêtés avant cette décision ne leur permettent pas d’assumer ces frais. Reste qu’à ce stade, aucune avancée n’a été annoncée dans ce dossier.

Plus nombreux

Lundi, ils seront près de 127’000 élèves à prendre ou reprendre le chemin de l’école dans le canton. Dans le secteur de l’obligatoire, cela représente 1000 élèves supplémentaires par rapport à l’an dernier et la poursuite de la tendance amorcée depuis huit ans.

Dans les détails, ils seront 90’480 à se rendre à l’école obligatoire et 36’500 au postobligatoire. Environ 13’220 enseignants retourneront en classe et 2900 étudiants s’assiéront sur les bancs de la Haute école pédagogique, dont 1300 nouveaux inscrits.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Vaud

Le PLR vise un sixième siège au National

Publié

le

Le PLR vaudois fait sa rentrée politique. Devant la Presse ce mardi, le parti a présenté ses objectifs et ses candidats pour les élections fédérales de cet automne.

Pour le National, les Libéraux-Radicaux lancent 3 listes avec à chaque fois 19 candidats : celle du PLR traditionnel, avec les sortants notamment, une liste « innovation » et une troisième composée de jeunes.

Digitalisation de la société, fiscalité, climat ou encore économie et énergie, le PLR veut se profiler sur plusieurs fronts. Avec pour objectif de décrocher un siège de plus au National.

Marc-Olivier Buffat, Président du PLR Vaud :

Marc-Olivier Buffat
Président, PLR Vaud
Marc-Olivier Buffat Président, PLR Vaud

Pour le Conseil des Etats, le PLR Vaud lance son Sénateur sortant Olivier Français. Il fera cavalier seul. Tout comme les listes pour le National, aucun apparentement n’a été conclu par les Libéraux-Radicaux avec d’autres formations de droite.

Marc-Olivier Buffat :

Marc-Olivier Buffat
Président, PLR Vaud
Marc-Olivier Buffat Président, PLR Vaud

Le premier tour des fédérales ce sera le dimanche 20 octobre.

Le canton de Vaud pas oublié

Sur le plan de la politique vaudoise, le PLR entend se battre sur le front de la fiscalité. Pour le parti, le nouveau modèle fiscal des entreprises doit être repris pour la population.

Marc-Olivier Buffat, Président du PLR Vaud :

Marc-Olivier Buffat
Président, PLR Vaud
Marc-Olivier Buffat Président, PLR Vaud

 

Continuer la lecture

Lausanne

Accident mortel avec le LEB

Publié

le

Un homme de 86 ans a été mortellement blessé lundi soir à l'avenue d'Echallens à Lausanne lorsqu'il a été renversé par une rame du LEB (archives). (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Un homme de 86 ans a été mortellement blessé lundi soir à l’avenue d’Echallens à Lausanne. Il a été renversé par une rame du train Lausanne-Echallens-Bercher (LEB), indique mardi la police.

Le drame s’est produit vers 21h40 à la hauteur du numéro 107 de l’avenue, sous une forte pluie. L’homme traversait en dehors du passage pour piétons lorsqu’il a été heurté, précise le communiqué.

Grièvement blessé, l’octogénaire a été transporté à l’hôpital où il est décédé dans la soirée. Le Ministère public vaudois a ouvert une enquête.

De nombreux accidents se sont déjà produits sur cette avenue avec le LEB. Des travaux sont en cours pour enterrer le train régional et éviter cette cohabitation quasi au centre-ville entre train et autres usagers de la rue.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Lion

Vos sous se multiplient ! Grâce à une amélioration certaine de votre situation, vos revenus sont en train de se placer à la hausse ! Extra !!!

Publicité

Les Sujets à la Une

X