Rejoignez-nous

Lausanne

Bonne première année pour Aquatis

Publié

,

le

De nouveaux projets, pédagogiques notamment, sont programmés l'année prochaine (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le musée et aquarium lausannois Aquatis s'en est plutôt bien sorti pour sa première année d'existence. Les chiffres de fréquentation sont jugés corrects et d'autres projets sont prévus, à caractère pédagogique ou scientifique.

Environ 380'000 entrées ont été enregistrées depuis le 21 octobre 2017, selon les chiffres présentés mercredi. C'est moins que les 450'000 entrées espérées lors de l'ouverture de l'aquarium, mais la fréquentation a néanmoins été qualifiée de "très satisfaisante" par Bernard Russi, le patron du groupe BOAS qui gère Aquatis.

"L'été a été très ensoleillé et donc la fréquentation moins importante que prévu", a-t-il justifié. Il n'a pas voulu dévoiler le montant des recettes pour l'année passée, mais il a assuré que le site était économiquement viable.

Pour l'année prochaine, un chiffre de 350'000 à 370'000 visiteurs est visé. Sans donner de détails chiffrés, Bernard Russi a parlé d'un "budget prudent" pour 2019, revu légèrement à la baisse.

Le patron a rappelé que pour cette première année d'exploitation, une dizaine d'années de gestation de projet et de construction avaient été nécessaires. Désormais, il s'agit de préparer les 40 à 50 prochaines années, a-t-il affirmé.

Troisième attraction vaudoise

Pour mémoire, Aquatis est le plus grand musée aquarium d'eau douce en Europe. Il est devenu la troisième attraction la plus visitée en Suisse romande, après le Château de Chilllon et l'usine Cailler. "Je suis un patron heureux", a dit Bernard Russi.

L'ensemble de l'exposition est en train d'être traduite en allemand et en anglais. Le site espère attirer plus de visiteurs de Suisse alémanique et du Tessin, mais aussi de France et du sud de l'Allemagne.

Volonté de sensibiliser

Le musée dit vouloir devenir un "acteur d'envergure" dans la sensibilisation à la thématique de l'eau douce. La volonté d'agir pour éduquer les jeunes et moins jeunes est un des buts affichés du musée. Pour sa première année, 130 écoles l'ont visité et des ateliers pédagogiques ont été mis sur pied.

Une place de jeux à caractère pédagogique va être mise en place pour le printemps 2019. La création d'expositions temporaires, d'un coût d'au moins un demi-million de francs, sera en partie financée par le financement participatif (crowdfunding).

Par la suite, l'idée d'une salle de cinéma destinée à des projections sur l'écologie est dans l'air. Un tournage a également eu lieu cet été en Amazonie pour un film en réalité virtuelle.

Sauvegarde d'espèces

Le musée est aussi présent dans le domaine scientifique. Le centre compte 9'500 poissons pour 244 espèces. Aquatis participe à quatre programmes de sauvegarde d'espèces en danger, par exemple pour le crocodile sacré.

L'aquarium dit avoir déjà collaboré notamment avec les zoos de Zurich, Bâle, Hambourg ou même celui d'Osaka, au Japon. Il devrait normalement devenir membre de l'Association européenne des zoos et aquariums (EAZA) en avril 2019, dans le but de développer différents projets liés aux poissons.

Des projets sont aussi prévus au niveau romand à ce sujet. Adrien Martinotti, superviseur en aquariologie, a expliqué que "2019 sera une année de construction au niveau des plans de conservation."

C'est le cas, par exemple, pour l'Apron du Rhône, un poisson uniquement présent dans le Léman et dans le Jura, sensible à la qualité de l'eau de ces régions. Des projets avec les cantons et d'autres organismes devraient ainsi être mis sur pied.

 

(ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Un voleur pincé avec une arme factice

Publié

le

Un voleur a été interpellé avec une arme factice mercredi dans un grand magasin lausannois. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Un individu a été interpellé mercredi peu après 15h00 à Lausanne suite à un vol à l’étalage dans un grand magasin. Lors de l'intervention, les agents de sécurité ont remarqué une arme qui dépassait du sac du malfrat. La police a été alertée. L'arme s'est révélée factice.

Rapidement intervenues, les forces de l'ordre ont interpellé l’individu et ont saisi l’arme, un objet factice. A aucun moment, la population n’a été mise en danger. L’homme a été conduit à l’Hôtel de police pour les contrôles d’usage, a communiqué la police de Lausanne mercredi.

Continuer la lecture

Lausanne

Une nouvelle école sur les hauts de Lausanne

Publié

le

Les aménagements extérieurs du collège ne sont pas encore terminés. (©VILLE DE LAUSANNE)

Le collège lausannois de Riant-Pré, dans les hauts de la ville, ouvre ses portes lundi. Il compte douze salles de classe primaire (de 1P à 6P) ainsi que des locaux dédiés aux services de santé.

Ce site flambant neuf, situé à l'entrée du quartier des Fiches Nord, est le premier collège construit à Lausanne depuis 25 ans. Ces dernières années, c'est essentiellement par le biais d'agrandissements de structures existantes que la capacité scolaire a été adaptée, explique mercredi la ville dans un communiqué.

Le site aurait dû ouvrir pour la rentrée, mais sa mise en service a été retardée en raison de la pandémie. La nouvelle école déchargera les établissements de la Sallaz et de Boissonnet. Elle a été construite en accord avec les principes de développement durable. Les aménagements extérieurs ne sont pas encore terminés.

Continuer la lecture

Lausanne

Terrasses: polémique sur les tentes en plastique dans l'espace public

Publié

le

La Ville de Lausanne ne veut pas de tentes en plastique sur ses terrasses. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Ville de Lausanne ne veut pas de tentes en plastique sur ses terrasses. Seuls les chalets en bois et télécabines sont autorisés pour protéger les clients du froid pendant la période hivernale. Une situation qui suscite l'incompréhension de certains cafetiers-restaurateurs.

C'est le cas de la propriétaire du P'tit Bar, Muriel Testuz, qui a dû réduire le nombre de places assises à l'intérieur de 18 à 7. Comptant sur sa tente en plastique extérieure pour pouvoir accueillir des clients en hiver, elle déplore une décision "non réaliste" et "qui l'empêche de travailler".

"La solution de la Ville consiste à mettre en place des espaces clos, onéreux et inadaptés à la plupart des établissements au temps du Covid", a-t-elle déclaré mardi à Keystone-ATS, revenant sur une information du Temps.

"C'est surréaliste", relève la tenancière qui s'interroge notamment sur l'aspect sanitaire de la mesure, alors que le coronavirus force à réduire le nombre de places dans les lieux fermés. La Municipalité devrait faire preuve de davantage d'intelligence en ces temps difficiles pour le secteur", a-t-elle estimé.

Pas une surprise

Les restaurateurs peuvent demander une extension pérenne gratuite de leur terrasse, y mettre ou non des chaufferettes à pellets, des braseros, des petits chalets, voire des télécabines, mais ils ne peuvent pas installer des tentes en plastique, répond le municipal en charge du dossier Pierre-Antoine Hildbrand. Ce n'est pas une surprise, cela leur a été précisé dans une directive qui date de 2019, ajoute-t-il.

La tente est symbolique d'une manifestation, d'un événement particulier, comme le marché de Noël. Ce sont deux concepts, deux objectifs différents, relève l'élu. Il s’agit d’éviter la présence prolongée de bâches sur l'espace public pour le bien de ce secteur et pour l'attractivité de la Ville.

Deux lettres

Cela fait longtemps que la Suisse alémanique applique ce principe, relève le directeur de la sécurité et de l'économie qui avait déjà interdit l'an dernier les parasols publicitaires et les chaises en plastique sur les terrasses lausannoises.

GastroLausanne a été informée lors de son assemblée générale, souligne M. Hildbrand. Il précise n'avoir reçu que deux lettres de protestation, alors que la Ville compte plus de 500 établissements avec terrasses.

Continuer la lecture

Lausanne

Accident : un aide-monteur fait une chute de 5 mètres

Publié

le

L'accident s'est produit à proximité des voies CFF, à Lausanne, (©KEYSTONE/LEANDRE DUGGAN)

Un aide-monteur français a été électrocuté alors qu’il travaillait sur un pylône électrique à proximité des voies CFF à Lausanne mercredi peu après minuit. Il a fait une chute d'environ cinq mètres. Le jeune homme est grièvement blessé.

La police a été avisée mercredi vers 00h50 de cet accident de travail à proximité des voies CFF, à Lausanne, indique-t-elle vendredi dans un communiqué. Selon les premiers éléments, il ressort qu'un aide-monteur travaillant pour une entreprise mandatée par les CFF était affairé à des travaux sur un pylône électrique.

Pour une raison que l'enquête devra déterminer, ce ressortissant français de 23 ans s'est fait électrocuter. Lors de l'événement, il a chuté d'environ cinq mètres. Grièvement blessé, il a été acheminé en ambulance au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).

Le procureur de service a été avisé et a ouvert une enquête pénale. Les trains circulant en direction du Valais ont été stoppés le temps de l'intervention et des constatations.

Continuer la lecture

Lausanne

Deuxième budget participatif pour les projets citoyens lausannois

Publié

le

Le conseiller municipal lausannois David Payot. (Image d'archive - ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Ville de Lausanne a présenté samedi les projets citoyens retenus à la suite de l'action "Votre ville, Vos projets" débutée en janvier dernier. La population de la capitale vaudoise sera par la suite appelée à choisir les actions qui seront subventionnées par les autorités.

Sur les 29 projets soumis, 26 d'entre eux sont présentés au Forum de l'Hôtel de Ville, a précisé la Municipalité lausannoise. Ils ont été proposés par des habitants de Lausanne qui souhaitent rendre meilleure la qualité de vie des quartiers et consolider leurs liens sociaux.

La Ville offrira une subvention de 150'000 francs à répartir entre les projets qui seront retenus dans la phase du vote des citoyens lausannois qui prendra fin le 29 novembre. Ils peuvent voter sur le site internet du projet et dans les urnes qui seront disposées dans plusieurs endroits de Lausanne, comme les bibliothèques, maisons de quartiers ou encore des stands disposés au marché les mercredis et samedis matins.

Les projets lauréats seront dévoilés le 26 décembre et leur mise en oeuvre sera du ressort des initiateurs.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Bélier

L'inspiration vient à qui sait la chercher… Sans vous laisser démonter par les critiques alentour, vous allez là où vous êtes sûr de gagner !

Publicité

Les Sujets à la Une

X